BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

L'EMPIRE DES PAPILLONS

Un court-métrage de Viktor BERNARD

À propos du projet

L'Empire des Papillons est un projet bénévole de court-métrage réalisé par Viktor Bernard dont le tournage aura lieu durant le mois de février. Si nous arrivons à créer un beau film, le court métrage sera présenté dans de nombreux festivals.           

               Un homme rencontre, par hasard dans une gare, deux jeunes hommes et une femme. Alors qu’ils se séparent après seulement quelques minutes, l’homme se rend compte progressivement qu’il tombe amoureux de cette femme qu’il a rencontré. Il répète alors obsessivement et inlassablement cette scène mentalement, tandis que son souvenir devient de plus en plus fantasmé tout en se délitant sous le temps qui passe. Si l’homme fantasme complètement une relation avec cette femme, il se rend bien compte qu’il devient véritablement obsessif, cela empiétant sur sa relation avec son épouse. Ne pouvant lutter contre l’oubli, son souvenir, à la fin, finit par s’évaporer, ne laissant que quelques images clés auxquelles il peut se raccrocher.

Déambulation mentale dans le souvenir, obsession et fantasme qui tenaillent le personnage principal, ce sont en grande partie des images mentales auxquelles nous assistons : c'est dans un premier temps un film qui s'adresse aux sens du spectateur. Le souvenir se répète, devenant de plus en plus explosif, coloré, et morcelé. Au fil des scènes, les plans se resserreront, seront de plus en plus focalisés sur cette femme, jusqu’à ce qu’ils isolent des objets et des gestes clés en les icônisant, au ralenti, ne pouvant plus identifier le visage de la femme à mesure que le personnage oublie les circonstances de la rencontre.

Mais au-delà de cette première intention, c'est aussi ce personnage qui se bat avec ses propres pulsions, qui est pris dans cette hésitation par rapport à son souvenir : doit-il continuer d'en jouïr ou l'abandonner une fois pour toutes ? Ses interrogations, le caractère ambigü du personnage et sa relation avec sa femme deviennent alors tout autant que l'évolution du souvenir le sujet central du film. 

         

Reposant en grande partie sur des ambiances particulières, les références esthétiques sont particulièrement importantes pour ce film. En effet, si In The Mood For Love est notre inspiration majeure - que ce soit par rapport aux thèmes qui sont similaires, mais aussi aux ambiances et aux esthétiques qui en découlent : atmosphère fiévreuse et onirique et un rythme basé sur des répétitions et des variations - , nous irons aussi puiser dans des films tels que Paris,Texas (qui donne son image à notre couverture), A Ghost Story, ou The Master, pour définir des personnages, les atmosphères générales ou de certaines scènes. 

  

                              

REALISATEUR ET SCENARISTE : Viktor Bernard 

ASSISTANTE REAL : Florie-Anne Jaques

PRODUCTEUR : Walid Behkti 

DIRECTEUR DE PRODUCTION : Dhia Rajeb

CHEF OPERATEUR : Louis Bergogné 

INGE SON : Vincent Perret

CHEF DÉCORATEUR : Lena Desvigne

COSTUMES : Lisa Piolet 

ACTEURS : Lionel Cecilio, Coralie Lavergne, Sophie Ouaknine, Yohan Lévy, Anne Bernex, Valentin Ducept 

A quoi va servir le financement ?

Si une certaine partie du budget est déjà assurée, nous avons besoin de votre aide pour compléter notre financement ! 

En effet, vos précieux dons nous permettront de financer :

  • Le transport de toute l'équipe sur les lieux de tournage [400]
  • Avoir une bonne régie sur le tournage, c'est à dire de quoi boire, manger, reprendre des forces et assurer un confort maximum aux gens qui travaillent sur le projet.[300]
  • Le maquillage et les costumes [200]
  • La location de matériel professionnel en plus pour l'image et/ou pour le son [400]

Si nous atteignons 120% de l'objectif (ce qui équivaut à environ 200 euros en plus), nous pourrons naturellement etre plus confortable au niveau des costumes et des décors, ce qui nous permettrait de vous livrer un film plus abouti au niveau de l'ambiance que nous cherchons à atteindre. 

Si nous atteignons 150% de l'objectif (environ 700 euros de plus), nous pourrons présenter le film dans de plus nombreux et de plus grands festivals ! 

Enfin, si nous atteignons 200% de l'objectif, nous pourrons nous permettre de cacheter certains membres de l'équipe en échange de leur travail fourni ! 

 

À propos du porteur de projet

Si je poursuis des études littéraires et pluridisciplinaires, notamment en philosophie, c'est vers le cinéma que je me destine depuis très jeune. Multipliant dans un premier temps les projets amateurs bricolés maison durant mon adolescence, je m'investis dans des entreprises plus ambitieuses et professionnelles quand je reviens à Paris après avoir passé plusieurs années à l'étranger. Je travaille alors sur différents courts-métrages, notamment de la Fémis, de régisseur à assistant de production, et profite de différents ateliers dont un de scénario lors duquel j'écris les premières ébauches de L'Empire des Papillons. Après ces différentes expèriences et quelques mois plus tard, ce scénario qui réunit la plupart de mes influences atteint une forme définitive. Je décide alors de me lancer dans ce film de plus grande ampleur : ficeler l'histoire, réunir une belle équipe, et réaliser un court-métrage digne de ce nom ! 

          


Lionel Cecilio est acteur, auteur et metteur en scène.
Au cinéma, comme au théâtre, il travaille avec de grands metteurs en scène sur des projets d’envergure. Il reçoit d’ailleurs en 2011 la distinction Jeune Talent Cannes Adami au Festival de Cannes avec le film Scène de Vestiaires de Frédéric Malègue. En 2016, le spectacle Aladin, mis en scène par Jean Philippe Daguerre, duquel il tient le rôle titre, obtient une nomination aux Molières. En tant qu’auteur, il signe « Papa, maman, prêtez moi une mémoire » publié dans le recueil de nouvelles « De l’autre côté de la rivière » aux éditions Cap Magellan tout en écrivant aussi pour le theatre : Voyage dans les mémoires d’un fou (dont le texte s’est déjà écoulé à plus de 2000 exemplaires) est son 4è spectacle.
Au théâtre, il joue actuellement le rôle de Gennaro dans la mise en scène de Gabriel Ordas du spectacle de Victor Hugo,  Lucrèce Borgia, mais aussi celui d’Aladin, qui se donne toujours au Théâtre du Palais Royal, et continue la tournée de Voyage dans les mémoires d’un fou.

Sophie suit quelques cours de théâtre au collège et au lycée mais se lance vraiment à 19 ans en rentrant au Cours Florent. Trilingue (français, espagnol, anglais) elle décide de suivre des cours en français et en anglais dans cet établissement. Elle travaille alors avec des metteurs en scène tels que Thierry Harcourt, Fabrice Michel, Julien Kosellek ... De plus, elle participe aussi au workshop de Jack Waltzer. Après trois ans de scène au Cours Florent, elle commence à participer à des projets cinématographiques, notamment des court métrages, ce qui lui permet de se glisser dans la peau de personnages très différents allant de jeune délinquante, malvoyante ou encore fillette échappant à la Shoah durant la seconde guerre mondiale.

 

 

Comment nous aider ?

N'hésitez pas à partager la page, en en parlant autour de vous, en venant voir le film une fois celui-ci terminé, et si vous le pouvez, en nous faisant un don !  

Merci à vous !