Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Histoire d'Emma Zunz

— 𝑈𝑛𝑒 𝐴𝑣𝑒𝑛𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑝𝑒𝑙𝑙𝑖𝑐𝑢𝑙𝑒, 𝑑'𝑎𝑝𝑟𝑒̀𝑠 𝐽.𝐿. 𝐵𝑜𝑟𝑔𝑒̀𝑠 —

  • 4 mois après...

    Bonjour à tous !

    Cela fait maintenant quatre mois que nous vous avons sollicités pour le financement de notre audacieux projet. Trois mois depuis la fin du tournage ! Que s'est-il passé pendant ce temps ? 

    Au retour de Nantes, nous avons fini d'aménager nos appartements parisiens, pour la suite de nos études. Nous avons dû ralentir le rythme de travail de Zunz, le temps de trouver nos nouveaux repères... avec des souvenirs de tournage plein la tête.


    Puis nous avons repris sérieusement : fastoche ! ou presque...  Anton, le chef-opérateur, a multiplié les allers-retours à Nantes sur ses week-end. Il fallait développer le film, c'est à dire plonger la pellicule dans une série de bacs, remplis de chimies, dans un ordre et à une vitesse précises.

     


    Le film est une bande de cellulose plastique, recouverte d'une émulsion gélatineuse, à base de sels d'argent. Ce sont ces sels, qui, exposés ou non à la lumière, réagissent différemment dans la chimie des bains de développement.
    Nous avons eu le plaisir de travailler avec le matériel et la confiance du labo expérimental MIRE, à Nantes. 



    Une fois l'émulsion révélée, il ne restait qu'à sécher les films afin de les découvrir pour la première fois dans un vieux projecteur... Il a fallu 3 mois pour faire apparaître les images.
    Elles sont au niveau de nos fantasmes.





    ——————




                 Nous avons vite empaqueté ces précieuses bobines. Il fallait leur épargner la poussière, l'humidité, les frottements.

                 Nous avons enfin transmis la pellicule à une société spécialiée dans la numérisation, avec laquelle nous avions déjà travaillé sur des projets antérieurs : CinéTransfert, à Dijon.

          
            



    Encore une fois, la patience est de rigueur. Tant que les images ne sont pas numérisées, nous ne pouvons que rêver au montage du film.
    Cela nous laisse le temps de réfléchir à l'ambiance sonore et musicale. Il reste du travail !! 
    Nous sommes impatients de poursuivre et et achever le travail... Pour nous, avec cette immense aventure, 2019 aura été une bonne année. Alors nous vous souhaitons de même : une bonne année 2020 !

    À bientôt pour d'autres nouvelles...

    L'équipe de Zunz !


  • Tournage... fini !

    Bonjour tout le monde !

    Grâce à vos premiers soutiens, nous avons pu nous mettre sereinement au travail. 
    Aujourd'hui, le tournage de notre Histoire d'Emma Zunz est clos. Quelle aventure !








     

    Pssst Nayan ! On se réveille !
    Pas le temps de se reposer : le film est dans la boîte, mais il faut maintenant développer les 19 bobines du film. 
    Comptez sur nous pour nous y coller tout de suite. On vit les expériences à fond, ou on ne les vit pas.