BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

El Imposible 2015

Former à la grimpe d'arbres une asso riveraine du Parque Nacional El Imposible au Salvador.

À propos du projet

La première fois que je me suis rendu au SALVADOR, c'était en 2009. J'ai tout de suite aimé ce pays tant les salvadoriens sont accueillants. Depuis je n'ai cessé d'y retourner. El Salvador ne s'oublie pas comme ça. Très vite j'ai pu me rendre compte que la déforestation y est un grave problème. Cela n'empêche pas El Salvador d'être une magnifique contrée comptant nombre de paysages à couper le souffle, recelant une faune et une flore hors du commun.

Il y a au Salvador bien des sites naturels qui valent le déplacement. S'il reste encore beaucoup à faire pour mieux connaître sa BIODIVERSITE, on y dénombre déjà 1002 espèces d'arbres, 521 orchidées et plus de 50 000 champignons. A titre de comparaison, en France métropolitaine, pour un territoire 26 fois plus grand que celui du Salvador, on trouve seulement 136 espèces d'arbres, autour de 150 orchidées et environ 30 000 champignons!

C'est dire si El Salvador a un grand potentiel pour la CONSERVATION BIOLOGIQUE. Cependant, il est aussi le pays le plus déforesté d'Amérique Latine. La principale raison est des plus basiques : couper des arbres pour dégager un revenu permettant de survivre. C'est la réalité pour la plupart des personnes en zone rurale.

Le défi à relever : trouver des ALTERNATIVES SOUTENABLES à la déforestation.

QUELLE MEILLEURE IDEE QUE DE DEVELOPPER LA GRIMPE D'ARBRES?

C'est une activité génératrice de revenus.

Elle permet d'étudier la biodiversité d'une manière innovante.

Pour développer cette activité il est nécessaire de préserver la forêt,

car

SANS ARBRES PAS DE GRIMPE D'ARBRES!

Nature et Solidarité est partenaire d'une Association de Développement Communale salvadorienne. Son nom :  ADECOSAM. Elle administre un hôtel écologique situé à 500m de l'entrée d'un parc national, le PARQUE NACIONAL EL IMPOSIBLE. Plusieurs de ses membres en sont guides ou garde-forestiers. Cette association agit comme un gardien de cette forêt qu'elle cherche à préserver tout en contribuant au bien-être de ses riverains. C'est pourquoi ADECOSAM a souhaité être formée à la grimpe d'arbres et que nous l'aidions à faire connaître son travail en faveur de la communauté et de son environnement.

Solidarité, Respect de l'environnement, Transfert de technologie et Libre accès des connaissances sont les valeurs de ce projet.

DESCRIPTION DU PROJET EL IMPOSIBLE 2015

Il se déroulera en deux sessions :

Session 1 de Février 2015

Session 2 de Octobre 2015

Cet appel aux dons ne concerne que la session 1 de février 2015. Elle sera consacrée à la FORMATION GRIMPE D'ARBRES et LA PROMOTION ECOTOURISTIQUE.

Lieu : dans la forêt entourant l'HOSTAL EL IMPOSIBLE administré par ADECOSAM et les forêts avoisinantes

Objectif : FORMER A LA GRIMPE D’ARBRES A DES FINS DE DEVELOPPEMENT ECOTOURISTIQUE ET D’ACCOMPAGNE­MENT SCIENTIFIQUE

COMPOSANTES DU PROJET

Formation :

  • Initiateur Grimpe d'Arbres (IGA). Cette formation permet à une personne de grimper et de faire grimper une autre personne en pleine sécurité.

Donation :

  • Équipements de Protection Individuelle (EPI) qui seront donnés grâce au soutien de sponsors pour rendre les formations effectives.

Communication :

  • Les coopérants publieront sur leur site Internet des informations qui permettront de suivre le projet et de faire la promotion écotouristique du Parque Nacional El Imposible et de l'Hôtel administré par ADECOSAM.
  • Des présentations publiques seront réalisées en région parisienne où se trouve le siège de NATURE ET SOLIDARITE et en région Midi-Pyrénées, siège de nos partenaires français TOUT LA-HAUT et INSECTES DU MONDE.
  • Nature et Solidarité communiquera les résultats du projet sur les réseaux sociaux et son site Internet.

RESULTATS ATTENDUS A LA FIN DE LA SESSION 1 DE FEVRIER 2015

  • Les membres d'ADECOSAM qui auront validés la formation IGA pourront la mettre en pratique dans la forêt de l'Hostal El Imposible grâce au matériel reçu.
  • Des événements autour de la grimpe d'arbres auront été organisés au Salvador pour mettre en pratique la formation IGA.
  • La communication du projet permettra d'améliorer la visibilité des activités d'ADECOSAM et du Parque Nacional El Imposible.

LA PETITE HISTOIRE DU PROJET

En voyageant en Amérique Centrale, j'ai pu me rendre compte que l'ECOTOURISME est une source importante de revenus qui permet un échange culturel avec des amoureux de la nature venus du monde entier. Malheureusement, El Salvador n'est pas encore une destination très prisée des écotouristes. C'est pourquoi, avec mon ami Ming Chau, on s'est décidé à créer notre asso, Nature et Solidarité, dans le but de monter un projet apportant à notre échelle une réponse à ce problème : EL IMPOSIBLE 2015. On s'est même trouvé un slogan : El Imposible 2015 n'est pas impossible!

En France, alors que j'étais encore étudiant, j'ai connu deux associations qui font un travail formidable : les associations TOUT LA-HAUT, spécialisée dans la GRIMPE D'ARBRES, et INSECTES DU MONDE, spécialisée dans la RECHERCHE NATURALISTE. Elles ont comme expérience commune d'avoir organisé des expéditions scientifiques en République Centrafricaine : Épiphyte 2008 et Sangha Biodiversité en Terre Pygmée.

II se dégage de leur travail une vraie passion pour la nature et une volonté de partage. Leur but n'est pas de faire des découvertes pour les garder jalousement. Au contraire, ces deux asso cherchent à diffuser librement leur savoir et rendre accessibles leurs méthodes de travail.

EN SAVOIR UN PEU PLUS SUR LA GRIMPE D'ARBRES

La grimpe d'arbres offre de nombreux débouchés, aussi bien écotouristiques que scientifiques. Elle permet également de faire de l'animation et du spectacle.

En France, l'association Tout Là-Haut propose des activités de découverte de la grimpe d'arbres et d'exploration de la forêt dans ses trois dimensions. Pour l'avoir testé, je peux vous dire que c'est fascinant. En grimpant dans les arbres on découvre la forêt sous un angle nouveau. On se retrouve  dans de parfaites conditions pour observer la nature. De petites montées d'adrénaline sont au rendez-vous. C'est pourtant une activité accessible, pas difficile à réaliser dans de bonnes conditions de sécurité. En moins de trois jours de pratique, j'ai pu grimper tout seul à la cime d'un arbre de 35m. Au début, je n'en menais pas large, mais une fois là-haut, j'ai ressenti une grande satisfaction.

J'ai trouvé génial de voir que Tout Là-Haut propose des animations grimpe d'arbres à des personnes en situation de handicap.  Qu'on se le dise : La grimpe d'arbres est une activité ouverte à tous qui offre un large éventail de possibilité!

Julien Teytaud, un membre de Tout Là-Haut, a inventé des structures pour naviguer dans les arbres. J'ai ainsi eu l'occasion de chalouper sur un bateau accroché dans les arbres. « Ça y est on l'a perdu », penserez-vous. Mais, non. Voyez-nous donc voguer sur ce bateau. Hého!

Un spectacle a même été réalisé en utilisant cette structure...

D'un point de vue scientifique, la grimpe d'arbres est d'une grande utilité. En forêt tropicale, on trouve environ 80% de la biodiversité dans la partie supérieure de la forêt qu'on appelle la canopée. Cela permet de faire des découvertes de nouvelles espèces. C'est ce pari qu'ont réussi à relever les expéditions Épiphyte 2008 et Sangha Biodiversité en Terre Pygmée réalisées par Insectes du Monde et Tout Là-Haut.

Ce sont toutes ces raisons qui nous ont poussés à proposer à Insectes du Monde et Tout Là-Haut d'être nos partenaires pour ce projet. C'est aujourd'hui chose faite. L'aventure ne fait que commencer!


LES BENEFICIAIRES DU PROJET EL IMPOSIBLE 2015 

Les écotouristes sont des amoureux de la nature toujours à la recherche d'informations sur les espèces qui peuplent notre planète. Sur ce point, les aspects scientifiques et écotouristiques de la grimpe d'arbres se rejoignent. C'est pourquoi nous proposons de former à la grimpe d'arbres ADECOSAM, Associa­tion de Développement Communale de San Miguelito

ADECOSAM a pour objet : «Aider au bien-être et au développement de la population SAN MIGUELITO de manière soutenable, contri­buer à la protection de l’environnement et du PARQUE NACIONAL EL IMPOSIBLE

ADECOSAMadministre un écolodge, EL HOSTAL EL IMPOSIBLE, situé à 500m de l’entrée du parc. L'association compte parmi ses membres, des guides et des garde-forestiers du Parque Nacional El Imposible.

L'Hostal Ecológico El Imposible est entouré d’une forêt de 35 000 m². Cet hôtel est un lieu magnifique qui met l’accent sur les énergies renouvelables et la préservation du couvert forestier.

Président : Jorge Alberto Molina

ADECOSAM a signé un accord de coopération avec Nature et Solidarité (N&S) pour la réalisation de El Imposible 2015. Cette association valide les besoins identifiés par N&S durant son travail de préparation du projet.

Une ADESCO, c’est une association qui peut rappeler par son fonctionnement une assemblée de quartier. Reconnue  légalement au Salvador depuis 1986, lorsqu’une ONG veut réaliser un projet, c’est à ces associations qu’elle doit s’adresser.

Ce qui est formidable avec les ADESCO c’est qu’elles font preuve d’une grande capacité d’organisation. Souvent situées dans des coins reculés, elles sont pourtant capables de réaliser des projets parfois complexes, d’identifier leurs besoins et de mettre en place des formations au bénéfice de la communauté. ADECOSAM en est un bon exemple.

+d'infos sur les ADESCO sur le site de Nature & Solidarité

Le Parque Nacional El Imposible (PNEI) est une aire naturelle proté­gée depuis 1991. Il forme un îlôt de forêt abritant de nombreuses espèces animales et la plus grande diversité vé­gétale du Salvador.

En plus de l'espace forestier qui entoure l'hôtel administré par ADECOSAM, tout autour du Parque Nacional El Imposible on trouve beaucoup de forêt où pourraient se dérouler des activités de grimpe d'arbres. Pas de doute, le potentiel est là, énorme, mais il manque encore un petit coup de pouce.

A quoi va servir le financement ?

L'APPEL AUX DONS CONCERNE UNIQUEMENT LE TRANSPORT ET LE FRET MATERIEL

Somme demandée : 3 100 euros

Détail : 4 billets d'avion (850*4=3 400) + fret matériel (2 500) + location véhicule (405) = 6 305 euros

-Les formations seront entièrement dispensées par Tout Là-Haut de façon bénévole.
Montant de la prestation : 12 000 euros

-Les donations de matériel se feront grâce à l'aide d'un sponsor
Montant estimé : 10 800 euros

-Le travail de coordination et les frais de transport de Nature et Solidarité seront entièrement à sa charge.
Montant : 5 000 euros (3 billets d'avion à 850E + un gros travail de préparation!)

Les frais de communication engendrés par le projet seront à la charge des coopérants.

La somme demandée est bien inférieure à ce qui est vraiment nécessaire pour développer ce projet dans les meilleures conditions. Le principe du tout ou rien nous a poussé faire le choix d'une de cette somme en espérant la dépasser, quitte à faire un projet de moindre envergure et tout de même tenir nos engagements vis à vis d'ADECOSAM.

À propos du porteur de projet

 Nature et Solidarité

Association Loi 1901 à but non lucratif

Identificación R.N.A.: W922007174

SIRET : 79524020900010

Domaine d'intervention : Coopération internationale et protection de l’environnement

En 2009 je suis parti travailler comme coopérant au Salvador. A l'époque, j'étais déjà investi dans le monde associatif. Naturaliste passionné, je recherche à concilier ma passion pour la nature et la recherche de meilleures conditions de vie des personnes les plus pauvres.

Ming Chau, ingénieur de recherche. Il a récemment été élu président de Nature et Solidarité.

En marge de sa vie de chercheur, Ming donne de son temps au monde associatif depuis de nombreuses années. Il a été bénévole dans une association d'aide aux devoirs, l'AEPS d'Empalot et à l'assocation naturaliste Veracruz de Toulouse.

Pour nous le projet a démarré il y a bien longtemps. Nous avons effectué en 2014 un long voyage en Amérique Centrale pour mieux connaître l'offre écotouristique centroaméricaine et effectuer une série de reportage encore en cours d'écriture. Nous avons aussi cherché à mettre en valeur l'Ecolodge et le Parque Nacional El Imposible.

Si vous voulez en savoir plus, commencez par notre album photo

Une des particularités de ce projet est de travailler avec une Association de Développement Communale (ADESCO). C'est quelque chose de propre au Salvador que nous avons cherché à expliquer aussi bien juridiquement, qu'en expliquant le contexte de la mobilisation citoyenne en Amérique Centrale.

Pour + d'infos, faites un clic sur les liens suivants :

Qui est ADECOSAM?

Qui sommes-nous?

A PROPOS DE TOUT LA-HAUT

Association Loi 1901 à but non lucratif

Domaine d’intervention : Accompagnement scientifique en milieu vertical et Grimpe d’Arbres Encadrée (GEA)

SIRET : 53526740500012

Marion CourselleP1150101

  • Présidente de Tout Là-Haut
  • Coordinatrice
  • Graphiste
  • Chargée de communication
  • Animatrice scientifique

Mathias Loubes

  • Fondateur de Tout Là-HautP1150103
  • Formateur CQP Éducateur Grimpe d’Arbre (EGA)
  • Animateur scientifique
  • Photographe

+ d'infos sur nos partenaires

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet