BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Restauration de l'église de Trochères, Bourgogne

Nous voulons faire revivre notre patrimoine rural

À propos du projet

L'objectif de collecte est maintenant atteint, mais la campagne n'est pas achevée. Vous avons encore jusqu'à samedi 1er octobre 23h59 précisément, pour le faire progresser.

Le "bonus" nous servirait à la fois à rémunérer la plateforme sans toucher à notre "bas de laine", mais aussi à alléger encore plus la facture pour la commune et lui permettre de conduire d'autres projets. Ou qui sait ?, pallier un dépassement de budget, car vous le savez, quand on travaille sur le patrimoine ancien, il peut toujours avoir des surprises !

D'avance merci pour votre soutien si l'histoire contée ci-dessous vous séduit.

L'entretien des églises est à la charge des communes. La nouvelle équipe municipale, élue en 2014, n’a donc pas hésité à réactualiser un dossier qu’avaient lancé ses prédécesseurs : la dégradation des enduits des façades de l'église de la Nativité à Trochères, ne pose pas seulement un problème d’esthétique, mais aussi de sécurité. Aussi cette petite commune de la région de Dijon, en Côte-d'Or, entreprend un programme de travaux conséquent qu'elle souhaite en partie financer grâce au financement participatif.

Ce n’est pas la première fois que la communauté de ce village de Côte-d’Or, se mobilise pour embellir son église. Déjà en 1858 (!), une souscription publique a permis d’installer les deux cloches en bronze : Anne-Jean qui pèse 226 kg et Marguerite-Louis, 201 kg. Lors de la dernière restauration, en 1979, qui a principalement porté sur l’intérieur de l’édifice, des habitants sont venus prêter main forte à l’entreprise de travaux.

Cette fois, grâce à l’internet, les Trécariens (ainsi se nomment les habitants de Trochères) espèrent rassembler les amoureux du patrimoine bien au-delà de leur village situé à une vingtaine de kilomètres de Dijon. Et partager avec eux une partie de leur histoire.

Bâtie au 13ème siècle, l’église de Trochères a été détruite pendant la guerre de Trente ans, au 17ème siècle, par les troupes autrichiennes du général Gallas, puis fut reconstruite au 18ème siècle. Elle est caractéristique des églises non inscrites du patrimoine rural. Elle forme le coeur du village, avec le cimetière toujours implanté à côté, la mairie réaménagée dans des dépendances de l’ancienne école, et ses deux gros platanes, ainsi que la salle communale.

Sa flèche garnie d’ardoises signale le village à plusieurs kilomètres. La façade d’apparence modeste cache d’inattendus vitraux réalisés à main levée en pâte de verre cathédrale, par l’entreprise Weinling, maître verrier à Saint-Apollinaire, près de Dijon.

À quoi va servir le financement ?

La restauration des 325 m2 de façades utilisera exclusivement des matériaux naturels : un mortier fait de chaux mélangé à du sable local remplacera les enduits aujourd’hui à base de ciment. Matériau respirant par excellence, la chaux évitera à l’avenir, les effets du gel et de l’humidité qui ont provoqué des fissures. Les travaux prévoient également un assainissement des pierres de taille ainsi qu’une réfection des plus abîmées. La couche finale sera un badigeon de chaux teinté avec des terres naturelles.

L’entreprise Guerra à Dijon dont le dirigeant, Paul Guerra, a fait son Tour de France avec les Compagnons du Devoir, a été choisie pour son palmarès de restaurations traditionnelles.

La dépense s’élève à 45.600 euros et est financée :

  • à 60% par des subventions
  • par l’Etat (DETR) à hauteur de 13.300 €
  • par le Conseil départemental de la Côte-d’Or pour 13.000 €
  • et une contribution de 3.000 € du député de Côte-d'Or Rémi Delatte sur sa réserve parlementaire.

La commune a décidé de financer le reste par autofinancement, car elle ne souhaite pas alourdir son endettement avec un emprunt. Cependant, pour préserver sa trésorerie, en cas de dépenses imprévues sur le patrimoine communal, elle souhaite collecter 5.000 € grâce au financement participatif, comme le lui permet désormais la loi avec le décret du 14 décembre 2015.

La campagne durera quatre semaines, du 5 au 30 septembre 2016.

Ai-je droit à une déduction fiscale ?
Lorsque vous effectuez un don en ligne, votre adresse postale vous est demandée. A la fin de la collecte, vous recevrez automatiquement un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt sur le revenu correspondant à 66% du montant de votre don.

Puis préférer faire un don par chèque ?
Certains d’entre vous peuvent effectivement hésiter à verser de l’argent via internet. Désormais avec le décret du 14 décembre 2015 relatif au financement participatif par les collectivités locales, il est possible de faire un chèque libellé à l’ordre du Trésor Public qui ne sera encaissé que si l'objectif de financement est atteint. Les montants seront ajoutés sur la plateforme Ulule contribuant ainsi à la réussite de la collecte. 

À propos du porteur de projet

Trochères est une commune périurbaine de 170 habitants, située dans la grande périphérie de Dijon, la capitale de la Bourgogne Franche-Comté.

Ses ressources sont limitées : elle ne possède ni domaine forestier, contrairement à la plupart des villages environnants, ni commerce. Elle accueille sur son territoire un très petit nombre d’entreprises et a encore une forte vocation agricole, de cultures céréalières.

L’équipe municipale, renouvelée en 2014, s’efforce de mobiliser les Trécariens pour améliorer et embellir leur cadre de vie et en faire un village vivant, loin des villages dortoirs des périphéries des grandes villes. Elle pense que cet appel à contribution des citoyens sur la plateforme Ulule est aussi une façon de les rassembler autour d’un projet de préservation d’un patrimoine commun.

Une réunion publique le 18 juin 2016 a sensibilisé les habitants et le lancement de la campagne a eu lieu le dimanche 4 septembre lors du vide-grenier, la plus grosse manifestation populaire qui attire des visiteurs au-delà du canton. Plusieurs articles dans la presse locale ont déjà suscité des dons par chèques qui seront intégrés dans la collecte de la plateforme.

Pour plus d'informations

Mairie de Trochères - 21310 -
4 bis rue de la Croix,  tel : 03 80 31 75 41
www.trocheres.com
e-mail : [email protected]
Page Facebook : Trochères mairie