Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Effondrement

La première BD d'Alexis, l'auteur de la chaîne Youtube "L'Actu Animée".

  • Envie de tendre vers l'autonomie ?

    Aujourd’hui, un post rapide pour vous annoncer que j’ai le plaisir d’apporter ma petite touche personnelle à la réalisation d’un tout nouveau livre sur l’autonomie ! Ici, il ne s’agit pas de BD, ni de fiction, mais d’un livre d’apprentissage !

     

     

    Qu’est-ce que ce livre a de spécial par rapport à toute la littérature que l’on trouve actuellement sur le sujet ?

    Premièrement, c’est un livre de survivalisme, c’est à dire qu’il ne se contente pas d’aborder uniquement le jardinage et éventuellement d’énergie, mais il va plus loin en parlant de défense personnelle, d’hygiène, de santé, de gestion de l’eau, de savoir-faire et de lien social.

     

    Depuis que je dessine des plantes en détails, que ce soit pour la BD ou pour ce livre, je les identifie beaucoup plus facilement dans la nature. C'est un excellent exercice d'assimilation !

     

    Deuxièmement, c’est un livre accès sur le passage à l’action. De ce que j’ai vu, il n’est pas question de pavés interminables qui, une fois terminés, nous ont apporté de nouvelles questions sans aucune réponse. Ici, c’est un livre sous forme de tutos qui vous permettent de passer concrètement et directement à l'acte à chaque thème abordé, que vous soyez débutant ou confirmé, que vous habitiez en ville ou à la campagne.

     

    Dessiner des schémas : une première pour moi !

     

    C’est une vision des choses qui rejoint parfaitement l’idée du groupe Facebook sur l’autonomie que j’avais créé lors de ma vidéo sur le jardinage. Peu de blabla, beaucoup d’action !

     

    C’est un projet qui me plait énormément, bien que je n’y participe que de façon marginale. L’immense avantage pour moi, c’est qu’il ne sortira que l’année prochaine, ce qui fait que je pourrais réaliser les dessins une fois la BD terminée. Par conséquent, je vous rassure de suite, la sortie de la BD ne sera nullement retardée par ce projet annexe.

     

    Dessiner me permet d'apprendre et de réviser tout un tas de thèmes liés à l'autonomie.

     

    La campagne Ulule se termine d’ici demain soir, j’aurais voulu vous en parler plus tôt mais j’ai de longues journées ces derniers temps. Donc si vous voulez pré-commander le livre "L'Autonomie pour la liberté", c’est maintenant ou jamais (le livre n’étant pas vendu par la suite) :

    https://fr.ulule.com/livre-sur-lautonomie/

     

    Je reviens vers vous d’ici très peu de temps pour vous parler du projet de lieu autonome ainsi que de la BD qui prend de belles couleurs jour après jour !

     

    A bientôt !

  • Dernière ligne droite !

    J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que je viens de terminer définitivement tous les dessins de la BD. Je suis revenu sur chacune des 103 planches, scrutant et retouchant chaque vignette qui ne me plaisait pas, parfois en les redessinant intégralement. Ce fut bien plus long que prévu, mais le résultat est là, et c’est le principal !

     


    J'ai refait le visage, le style et l'expression ne me plaisaient pas.

     

    J’en profite pour vous faire voir quelques cases avant et après les avoir retouchées. Evidemment, j’évite de trop vous en montrer afin de ne pas vous gâcher la découverte de l’histoire lorsque vous aurez le livre entre les mains.

     


    J'ai refait intégralement la femme dont la pose était incohérente, manquait de dynamisme et dont l'anatomie était fausse. J'ai retouché mon personnage, principalement la tête dont l'aspect était trop enfantin, et j'ai redessiné l'étagère en fond dont la perspective n'avait aucun sens par rapport aux personnages.

    Le style "Disney" du personnage sur la première vignette ne collait absolument pas au reste de la BD.

     

    Je peux enfin passer à la dernière étape : la colorisation ! Difficile d’estimer le temps que ça me prendra, mais sachez que le fait d’avoir retravaillé le line de toutes mes planches finira par me faire gagner du temps lors de cette ultime phase. En effet, un dessin réussi se colorise beaucoup plus facilement qu’un dessin raté sur lequel il faut passer un temps interminable à rattraper à tâtons toutes ses erreurs.

     

    J'ai refait mon visage et mes cheveux avec un rendu plus soigné et plus réaliste, mais j'ai surtout refait la tête de Terence dont l'expression était tellement mal faite qu'elle en devenait incompréhensible : est-ce qu'il sourit ? Est-ce qu'il est dégoûté ?

     

    J'aurais encore tellement d'exemples à vous montrer... Encore une fois, c'est dur de garder une telle quantité de travail pour soi, j'ai envie d'en partager d'avantage, mais c'est pour la bonne cause !

    J’ai hâte d’avoir vos retours et je vous dis à bientôt pour des images entièrement colorées !

  • Dessins terminés !

     

    Ça avance, mieux que jamais !

     

    Ça y est, je viens de terminer ce qui est de loin la plus grosse étape de la réalisation de la BD : le dessin des planches !

    Un total de 103 pages, soit 194 Go pour plus de 885 fichiers. Et encore, si on compte le dossier global de la BD qui contient la réalisation des vidéos Youtube de l’année dernière, l’écriture du scénario, la musique, etc… on atteint un total de 445 Go pour plus de 82 000 fichiers !

     

     

    Ça n’a pas toujours été facile, certaines vignettes m’ont donné du fil à retordre. Parfois, pour une raison obscure, je passais un temps fou sur un dessin qui pourtant, à la base, ne me paraissait pas si compliqué. Alors, pour éviter de perdre trop de temps, je terminais de le dessiner grossièrement et je finalisais la planche avant de revenir quelques heures plus tard à cette fameuse vignette récalcitrante. Bien souvent, j’avais une sorte de déclic et j’arrivais enfin à dessiner ce qui me posait tant de problèmes un peu plus tôt !

     

      La suite ?

    Lorsqu’on dessinetous les jours pendant plus d’un an, on finit forcément par s’améliorer et à voir son style évoluer : un changement d’autant plus flagrant lorsqu’on revient aux premières planches réalisées aux début du projet. Parmi elles, je vous avoue qu’il y a certaines vignettes qui ne me plaisent plus du tout, la prochaine étape est donc la suivante :

    Je vais redessiner certaines cases afin d’harmoniser l’ensemble de la bande dessinée.

     

     

    Je sais que nombre d'entre vous êtes impatients de l'avoir entre vos mains (moi y compris, d'ailleurs), mais il m'est inconcevable de sacrifier la qualité pour une raison de délais. Vous m'avez accordé votre confiance, je me dois de l'honorer en vous donnant tout ce dont je sois capable. Cette BD est mon premier gros projet, un projet qui me permet d'entamer une nouvelle vie et qui se montre prémonitoire sur différents aspects au vu de la situation actuelle, vous n'imaginez pas l'importance que ce livre possède à mes yeux.  

     

    Je vous tiens au courant pour la suite, bon confinement, soyez prudents et à bientôt !

  • Pandémie de coronavirus : quelles conséquences ?

     

    Conséquences sur la ferme

    Comme je vous l’annonçais lors de mon précédent message, je viens de faire l’acquisition d’une jolie ferme de 3 hectares dans le Périgord ! Comme pour n’importe quelle transaction immobilière, il faut attendre 2 mois (ou 3 si on demande un crédit) entre l’instant où l’on signe le compromis de vente et celui où l’on nous donne les clés. Pour ma part, je devais emménager fin avril. Mais ça, c’est ce qui était prévu AVANT qu’une pandémie ne se déclare et mette la France entière à l’arrêt…

    Ce qui se passe en ce moment met à genoux l’administration française qui est déjà suffisamment longue et lourde en temps normal. J’ai malheureusement appris que le Greffe du Tribunal d'Instance près de chez moi était fermé à cause du Coronavirus. Par conséquent, mon dossier se retrouve bloqué et je n’ai aucune idée de la date à laquelle je pourrais emménager. C’est terrible de se faire ainsi couper l’herbe sous le pied, mais je n’ai pas le choix, il faut que je prenne mon mal en patience.

    Manque de chance, c’est la première année où je ne prépare pas de potager puisque je voulais le faire dès mon arrivée dans le Périgord… Heureusement que je ne comptais pas entièrement sur le potager de cette année pour pouvoir me nourrir.

     

    Conséquences sur la BD

     

    En effet, le survivalisme ne se limite pas au jardinage, mais englobe plusieurs points fondamentaux à notre vie et notre bien-être : eau, nourriture, santé, énergie, connaissance, défense et lien social. Mes années de réflexion et de préparation me permettent aujourd’hui de traverser cette crise sanitaire sans que mon quotidien n’en soit impacté. Je continue donc à travailler chaque jour sur la BD !

     

     

    Après de nombreuses retouches et réécritures, j’ai définitivement achevé le story-board. En conservant un rythme de travail aussi soutenu, je pense pouvoir terminer le dessin de toutes les planches (103 !) d’ici une vingtaine de jours. Ensuite, je reviendrais sur certaines planches : en un an de dessin intensif, j’ai progressé tellement vite que je dois absolument retravaillercertaines vignettes réalisées au début du projet et qui ne me plaisent plus du tout. Viendra ensuite la phase de la mise en couleurs : la mise en place des tons, des atmosphères, des ambiances, la mise en volumes des personnages et des décors… Une étape qu’il me tarde de commencer !

     

     

    Sur ce, je vous souhaite un bon confinement. Si vous vous ennuyez, n’oubliez pas mon site https://autonomieparleslivres.com/ qui met à votre disposition mes fiches de lecture sur les livres traitant de près ou de loin de l’autonomie et du survivalisme !

    Un grand merci et un immense respect au personnel médical qui se démène en ce moment-même pour sauver de nombreuses vies, ainsi qu'à ceux en première ligne : caissières, aides à domicile, policiers, gendarmes, etc…

    A très vite !

    Alexis

  • J’ai trouvé ma ferme !

    Après tant d’années, tant d’efforts, de travail, de persévérance, d’acharnement… J’ai l’IMMENSE joie de vous annoncer que je vais être propriétaire d’une jolie ferme de 3 hectares dans le Périgord !

     

     

    La ferme

    La maison en pierres date de la fin du XIXème siècle et fait 140m². Elle possède déjà un poêle à bois, un four à bois, un beau parquet massif et elle est habitable de suite : élément indispensable pour me permettre de travailler et de terminer la BD dès que j’aurais emménagé.

    A sa gauche se trouve une petite grange attenante en pierres de 40m² qui, une fois restaurée, deviendra mon atelier de bricolage. De l’autre côté se trouvent accolées à la maison deux petites dépendances en pierres d’une cinquantaine de mètres carrés qui ont autrefois servies de poulailler et d’endroit pour stocker le matériel.

     

     

     Le terrain de 3 hectares est composé en grande partie de prairies et d’une petite partie boisée. Il possède une source déjà busée avec un système d’irrigation principal pour le jardin. Concernant les fruitiers déjà en place, on y trouve des pêches, des noix, des châtaignes, des mûres, des framboises et du sureau... De quoi se faire plaisir dès la première année ! Il y a également des bananiers, bien qu’ils ne fructifient pas. (Un jour je produirais mes propres bananes, laissez-moi juste un peu de temps !)

     

     

    Après avoir mis 4 ou 5 coups de fourche à différents endroits du terrain pour voir un peu la composition du sol, j’ai eu l’agréable surprise d’y voir des dizaines de vers de terre ! La terre est à tendance acide et absorbe très bien l’eau. Le léger dénivelé me permettra d’irriguer par la gravité.

     

     

    La région

     

    Pourquoi le Périgord, en Dordogne ? Il faut savoir que depuis des années, c’est en Corrèze que je souhaite m’installer : une qualité de l’eau, de la terre et de l’air exceptionnelle, des prix peu élevés, un climat doux, l’absence de centrale nucléaire, peu de sites SEVESO, aucun sentiment d’insécurité, des gens agréables et accueillants…

    Mais comme vous le savez, j’y ai déjà effectué de nombreuses visites l’année dernière et je n’ai trouvé aucun lieu qui corresponde vraiment à mes exigences. J’ai donc légèrement élargi mon périmètre de recherches et ce fut une véritable révélation : c’est dans le Périgord que je m’enracinerai et développerai du mieux que je peux un éco-lieu productif, résilient, beau et agréable à vivre.

    Au-delà de tous les critères que je vous ai cités précédemment, la Dordogne est un département extrêmement riche d’un point de vue culturel, archéologique et historique. Et personnellement, une région constellée de grottes préhistoriques et de châteaux tous plus impressionnants les uns que les autres, dans laquelle on y mange et on y boit bien, c’est une cerise sur le gâteau bien plus alléchante que tout ce que j’aurais pu espérer !

     

     

    Un dernier mot pour vous remercier sincèrement, vous qui avez contribué à mon projet et m’avez permis d’acheter cette ferme sans que je sois contraint de m’endetter auprès d’une banque. Sachez que je garde la tête froide et lorsqu’on me donnera les clés d’ici deux petits mois, je n’aurais qu’un seul objectif à l'esprit : vous dessiner la meilleure BD que je puisse vous faire.

     

    Merci !