BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Aide au développement des Editions du Caïman

Aidez-nous à poursuivre l'aventure...

À propos du projet

Pour tout comprendre, voici en accéléré l'histoire du Caïman...

Des débuts prometteurs...

Créées en 2010, les Editions du Caïman publient du "polar" et de la littérature jeunesse. Après un départ plus que prometteur, un catalogue s'étoffant, une reconnaissance du public et de la chaîne du livre, plusieurs prix littéraires, nous pensions surfer sur la bonne vague, réfléchissions à une création d'emploi... Bref, nous rêvions un peu !

Le coup de poignard, comme dirait l'autre...

Normal, me direz-vous, pour un éditeur de polar. Oui, mais bon, quand même...

En pleine rentrée littéraire 2015, notre principal partenaire, notre distributeur (la société qui place les livres en librairie et gère les ventes) a été placé en redressement judiciaire. De ce fait, nous n'avons pu toucher les résultats des ventes d'une bonne partie de l'année (Certificat d'irrecouvrabilité de 5 277 euros) et nous avons dû repartir de zéro, avec une nouvelle société de distribution qui a mis plusieurs mois à maîtriser notre catalogue et à retisser les liens avec des libraires. Nous estimons le manque à gagner durant cette période à 4 500 euros.

Une première opération de Crowdfunding, lancée par les auteurs afin de ne pas fermer la maison d'édition, a permis de recueillir une somme de 2000 euros, auprès de lecteurs, d'auteurs et de membres de la chaîne du livre, en fin d'année 2015.

Même si nous ne perdions "que" 5700 + 4500 - 2000 = 8200 euros sur cette période, grâce à vous tous, nous avons pu "sauver le Caïman" dans l'urgence. A l'aide de cette somme, de restrictions budgétaires drastiques... et de la patience des auteurs au sujet du versement de leurs droits d'auteurs (toujours pas versés pour certains) nous avons pu payer nos charges et nos fournisseurs.

Un redémarrage... un peu bancal

Nous avons fait le choix de continuer à publier des titres dans deux de nos collections (Polar et Noires nouvelles) pour continuer à exister. Le "succès" littéraire est toujours au rendez-vous (deux nouveaux prix)...

... mais la trésorerie reste au plus bas, depuis plus d'un an maintenant. Nous fonctionnons à vue, chaque fin de mois est un défi :

-Pas de budget communication, pourtant primordiale dans ce domaine très concurrentiel.

-Nous avons réduits nos tirages, sans augmenter les prix public, ce qui a pour effet de réduire les marges.

-Nous ne pouvons plus défrayer les auteurs pour les déplacements sur des salons, etc.

-Cessation de publication et vente (à perte bien entendu) en solderie de quelques titres du catalogue...

La qualité des livres est toujours là,

Nous avons des auteurs de grande qualité, une presse (y compris nationale) quasi unanime... mais pas les moyens de maintenir, encore moins de développer cette maison d'édition, apportant pourtant, selon nous, un vrai "plus" à la création et à la diversité littéraire : nous"lançons" régulièrement de nouveaux talents, explorons des genres très divers du polar... et rêvons de redémarrer notre collection jeunesse.

Et maintenant...

Nous nous posons la question de la continuation de cette maison. Nous n'avons pratiquement plus de dette, et le plan d'austérité en cours devrait permettre d'épurer le passif d'ici la fin de l'année. Mais le redémarrage sur de bonnes bases, permettant de publier et promouvoir sérieusement les livres, en cessant le "bricolage" et l'appel à la patience des uns et la bonne volonté des autres est inenvisageable avant plusieurs années. Nous nous posons la question de la poursuite de l'aventure, passionnante certes, mais aussi épuisante, parfois frustrante, décevante, pour les auteurs comme pour tous les autres participants à l'aventure.

C'est pourquoi nous lançons cette nouvelle opération : si le Caïman a vraiment son utilité, et s'il mérite votre soutien, nous comptons sur vous pour ce nouveau coup de main. Sinon... tout cela aura été une très belle aventure que nous ne regretterons pas. Mais, vraiment...

... Nous avons très très envie de la poursuivre, il nous reste un monde à explorer, des talents à découvrir, à accompagner, des lecteurs, des libraires, des journalistes à convaincre... Alors...

on compte encore sur vous, chers lecteurs et membres de la chaîne du livre !

Amicalement,

En contrepartie de vos dons, choisissez des livres sur l'un de nos catalogues, accessibles à partir de la page d'accueil de notre site. Une fois que c'est fait, envoyez-nous votre choix sur cette adresse : editionsducaiman@live.fr  De plus, si vous ne vous y opposez pas, votre nom figurera sur "Le mur des soutiens au Caïman"...

A quoi va servir le financement ?

- A rapidement solder nos dernières dettes (droits d'auteur)

- A repenser nos plans de communications (envois d'exemplaires pour la presse, impression d'affiches accompagnant les sorties, de catalogues, marque-pages, etc.)

-A défrayer les déplacements afin de continuer à avoir des auteurs présents sur tous les salons qui nous invitent.

-A relancer notre collection jeunesse.

-A terminer notre phase de professionnalisation en sollicitant davantage nos partenaires, graphistes, correcteurs, attachés de presse...

-A refaire un peu de trésorerie pour ne pas attendre chaque fin de mois en nous demandant... s'il y aura un mois suivant. La gestion d'une maison d'édition ne se fait pas sur le court terme...

-Et puis rêvons un peu (encore) Si la somme qui nous est nécessaire pour cette phase de "survie-développement" est dépassée, nous pourrions louer un local décent, organiser des événements, créer un emploi... Mais ça... c'est vous qui voyez...

À propos du porteur de projet

Présentation de l'équipe :

C'est donc en 2010 que JL Nogaro (à gauche) enseignant à plein temps et auteur de polars à ses heures crée Les Editions du Caïman. Les premiers livres sortent... avec plein de défauts, mais trouvent rapidement un lectorat qui se fidélisera peu à peu. Peu à peu, également, l'équipe s'étoffe et pour chaque nouvelle sortie, nous pouvons désormais compter sur de nombreux fidèles. Impossible de tous vous les présenter, alors, citons Danielle Akakpo (deuxième) responsable du Comité de lecture, Patrick Amand (en trois cheville ouvrière et directeur de la collection "Noires nouvelles" ou encore Hervé Sard (en quatre) de la société "Scibinfo" qui relis et annote toutes nos parutions avec minutie.

A cette garde rapprochée, nous pouvons bien entendu ajouter les auteurs, les membres du comité de lecture, et plusieurs passionnés oeuvrant dans diverses sociétés et toujours là pour nous donner un coup de main : Marie Cellard, de l'agence Niaksniaks, par exemple, qui conçoit et réalise nos couvertures ou Lionel Bonzon,qui s'est affirmé au fil des ans comme un conseiller littéraire de grande valeur.  Inutile de vous dire que tous ces gens-là sont très mal payés... ou pas payés du tout !

Pour être complets, précisons que nos livres papier (imprimés en France) sont désormais distribués par la société "Editions Sutton" et nos livres numériques par la société "Primento".

Nos activités sont relatées sur la Toile :

Notre site

Notre page Facebook

Notre compte Twitter

Notre compte Linkedin

Un condensé des retours de lecteurs peut être trouvé sur l'un des sites référence en la matière, Babélio

Sur notre site, les chroniques concernant nos titres les plus récents sont annoncées ici

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet