Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

"Paysages Comestibles" le film

Un film documentaire sur les jardins-forêts

À propos du projet

“Paysages Comestibles, la révolution des forêts-jardins" est un film documentaire qui vise à donner envie au monde entier de connaître et planter des forêts-jardins, qui sont non seulement le moyen le plus durable de produire à manger dans un contexte de changement climatique et d'augmentation de la population, mais aussi une opportunité pour se reconnecter à la nature, construire des communautés humaines résilientes et réconcilier la production alimentaire et la conservation de la nature.

Pourquoi ce film ?

Le court-métrage que j'ai réalisé pour National Geographic en 2018 sur les forêts jardins (en haut de la page) a été visionné 450 000 fois sur Youtube et j'ai reçu un soutien incroyable de la part de jardiniers, d'enseignants, d'étudiants et d'organisations environnementales du monde entier. Cela prouve clairement qu'il y a un profond intérêt pour les forêts jardins, aussi connues sous le nom de jardins forêts, et qu'un long métrage documentaire serait le moyen le plus efficace de partager des informations détaillées avec un large public.

Ces dernières années, le mouvement des forêts-jardins a connu une forte croissance dans de nombreux pays. Des forêts-jardins ont été plantées dans des jardins privés, des cours d'école, des fermes et même sur des toits. Ce film présentera différents exemples de jardins-forêts et interviewera de nombreuses personnes clés impliquées dans ce mouvement. En montrant leur potentiel, j'espère que chaque spectateur se rendra compte de la beauté et de la productivité de cette solution à empreinte carbone négative et, mieux encore, qu'il plantera des jardins-forêts partout où c’est possible.          

Pourquoi les forêts-jardins ?

L'augmentation de la production alimentaire par l'agriculture conventionnelle entraîne directement de la déforestation à grande échelle qui, à son tour, détruit la biodiversité, endommage les cycles de l’eau et aggrave des changements climatiques dévastateurs. Repenser les forêts comme notre garde-manger est la seule façon de mettre fin à la déforestationtout en produisant des aliments par le biais d'une chaîne d'approvisionnement accessible par tous et décentralisée.

Martin Crawford dans sa forêt-jardin à Dartington (Angleterre) 

Un jardin-forêt ou une forêt-jardin est un système de culture de plantes prenant modèle sur la structure d'un jeune boisement naturel, utilisant des plantes qui apportent des bénéfices directs et indirects aux humains - principalement des plantes comestibles. L'humanité produit des aliments en abondance dans les jardins-forêts depuis l'aube de la civilisation. Les produits récoltés comprennent les fruits, les noix, les feuilles comestibles, les épices, les plantes médicinales, les poteaux, les fibres, les matériaux de vannerie, le miel, le bois de chauffage, le fourrage, le paillage, les sèves, etc.

La structure et la diversité des jardins-forêts assurent leur résilience face aux impacts du changement climatique, notamment les événements extrêmes tels que les sécheresses et les fortes pluies. La beauté des jardins-forêts est qu'ils sont parfaitement adaptés à l'engagement collectif, fonctionnant aussi bien dans les espaces urbains que ruraux.

À quoi va servir le financement ?

Les coûts de production comprennent : les salaires de l'équipe, le transport, l'hébergement, la location d'équipement, les frais juridiques, la composition de la bande sonore originale, le sous-titrage/traduction, les frais d'inscription aux festivals de films et la promotion. La pré-production a été autofinancée.

Il y a 6 lieux de tournage principaux : un collège en France où un jardin-forêt est implanté pour la production alimentaire et à des fins éducatives, un symposium international sur les jardins-forêts où des experts du monde entier se réuniront au Royaume-Uni, une vieille forêt naturelle en France, une forêt-jardin commerciale soutenue par le gouvernement en Hollande, un petit jardin-forêt sur un toit au Royaume-Uni, et une ferme pionnière en permaculture au Bec Hellouin, en France.

Plantation d'une forêt-jardin dans un collège dans l'est de la France      

22.000 euros est le montant minimum dont nous avons besoin pour faire ce film - pour réaliser le tournage dans ces 6 lieux différents et les étapes de post-production.

30.000 euros permettraient d'enrichir la portée du film, en ajoutant Sumatra aux lieux de tournage. Cette île d'Indonésie abrite certains des plus anciens jardins-forêts existants, remontant à des dizaines de milliers d'années. Le tournage sur place donnerait une profondeur supplémentaire au film, car nous pourrions montrer la valeur de ce système comme source de nourriture majeure pour plusieurs générations de personnes.

À propos du porteur de projet

    

              Thomas                                        Romain                                               Christophe

Je m'appelle Thomas Regnault, et je suis le scénariste et le réalisateur de ce film. Je réalise des vidéoclips, des courts métrages documentaires et de la composition musicale depuis 12 ans. Depuis près de 10 ans, je suis passionné par les modes de consommation et de production alimentaire. Cela m'a amené à découvrir les jardins-forêts qui, avec leur grande diversité et leur résilience, m'ont tout de suite semblé être la solution évidente à nos problèmes de production alimentaire durable. J'ai ensuite suivi plusieurs cours et stages sur leur conception et visité de nombreux jardins-forêts. J'ai appris à connaître les principaux acteurs du mouvement des jardins-forêts en Europe, et je me suis intéressé à l'histoire de l'interaction entre l'homme et les écosystèmes forestiers avant et après la sédentarisation. J'ai également créé mon propre jardin-forêt en Bretagne.

Je suis aujourd’hui convaincu que ce système est profondément subversif et capable de répondre aux enjeux de civilisation majeurs concernant la production alimentaire, tout en décloisonnant nos approches, trop souvent opposées, de la production alimentaire et de la protection de l’environnement. C'est cette vision que je souhaite partager dans ce film.

Romain Guenard est le directeur de la photographie du film. Avec 10 ans d'expérience dans la réalisation de documentaires environnementaux, une passion pour la photographie animalière et un engagement de longue date dans la promotion des modes de vie durables, Romain est le DOP idéal pour ce projet.

Christophe Monier (The Micronauts) est à la pointe de la musique électronique depuis 25 ans. Il composera la bande originale du film. Je travaille avec Christophe depuis dix ans, nous avons donc une profonde compréhension du travail de chacun et saurons mêler musique et visuels avec beaucoup de sensibilité. Christophe est très conscient de la crise écologique à laquelle nous sommes confrontés et est enthousiaste à l'idée de contribuer à un film sur ce sujet.

Je suis actuellement en train de recruter le reste de l'équipe : opérateur caméra, opérateur de drone, et monteur/motion designer.

           

Liste des intervenants confirmés:

Martin Crawford (Angleterre) :

Fondateur et directeur du Agroforestry Research Trust, Martin est l’un des plus grand experts au monde des forêts-jardins, il donne des formations et a écrit plusieurs livres de référence sur le sujet. 

Geneviève Michon (France) :

Ethnobotaniste et directrice de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), elle oriente ses études sur les relations sociétés-forêts et plus particulièrement sur la façon dont les agriculteurs du monde conçoivent et matérialisent leur rapport aux arbres et aux forêts. Elle est, notamment, l’auteure de “Agriculteurs à l’ombre des forêts du monde”.

François Couplan (France) :

Ethnobotaniste et écrivain français, spécialiste des utilisations traditionnelles des plantes sauvages comestibles, qu'il a étudiées sur les cinq continents et dont il est pionnier en Europe.

Geoff Lawton (Australie) :

Directeur du Permaculture Research Institute, il a consacré sa vie à la diffusion de la permaculture à travers des projets d’éducation et de formation dans de nombreux pays du monde.

Fabrice Desjours (France) : 

Chercheur et créateur de la “Forêt Gourmande”, une forêt jardin située en Bourgogne, France. Il étudie les écosystèmes comestibles et leur résilience et diffuse le fruit de ses recherches à travers des formations et la création d’écosystèmes comestibles dans des lieux publiques et des écoles. 

Brigit Strawbrige Howard (Angleterre) :

Apicultrice, jardinière et naturaliste. Elle écrit, parle et fait campagne pour sensibiliser à l'importance des abeilles sauvages indigènes et d'autres insectes pollinisateurs. 

Dave Jacke (Etats-Unis) :

Auteur de l’ouvrage de référence Edible Forest Gardens, depuis les années ‘70 il a étudié et enseigné le design écologique appliqué à la construction de maisons, fermes, et plantations aux États-Unis et ailleurs dans le monde. 

Wouter Van Eck (Pays-Bas) :

Créateur de la forêt jardin “Ketelbroek”. Wouter est conférencier sur le sujet, formateur, et est impliqué dans le projet de la forêt jardin de Schijndel, projet révolutionnaire qui voit l’Etat hollandais financer une forêt jardin de 20 hectares destinée à la production commerciale.

Maddy Harland (Angleterre) :

Éditrice, co-fondatrice de Permaculture Magazine et de la maison d'éditions Permamnent Publications, 2 plateformes qu'elle utilise pour promouvoir la permaculture et les forêts-jardins depuis bientôt 30 ans.

Dave Richards (Angleterre) : 

Éducateur et expert en permaculture, son travail porte sur l’éducation au développement durable dans les écoles et les communautés locales. Il est le manager d’une forêt-jardin unique en son genre, située sur le toît du Reading International Solidarity Centre (RISC) ainsi que d’une vingtaine de jardins éducatifs dans des écoles et espaces publics à Reading. 

Perrine et Charles Hervé-Gruyer (France) : 

Fondateurs et créateurs de l'emblématique ferme biologique du Bec Hellouin en Normandie, ils sont les fers de lance et le visage de la permaculture en France. Après avoir mené une étude avec l’INRA et Agroparistech pour prouver l’efficacité de leur méthode en maraîchage, ils mènent des travaux similaires sur les forêts jardins, convaincus du potentiel de ce système.

Share Suivez-nous