BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Écho'logique

Faire écho aux initiatives et politiques environnementales - Costa Rica / Panama

À propos du projet

   Les voyants sont au rouge : La biodiversité est menacée, la pollution tue toujours plus, des populations sont menacées en raison de notre modèle économique... Nous sommes conscients de tout ça. Le temps n'est néanmoins pas à la désolation.

Echo'logique est né d'une ambition positive : montrer que le tableau n’est pas tout noir, que les solutions existent déjà.

En France, à échelle citoyenne et associative, elles existent. Mais à échelle nationale ?
Quels pays sont leader en matière de préservation de notre planète ? N'y a-t-il pas à apprendre de ceux-là ?

Nous partons vers ces destinations avec l’ambition de créer un écho aux politiques et modes de vie « verts » qui fonctionnent et qui, parfois, épatent.


Format sonore, écrit, filmique ou illustré (à chacun ses dadas) attesteront de nos rencontres et découvertes au cours de notre itinéraire.

Quel itinéraire ?

Direction l'Amérique Centrale afin d'épouser la Pura Vida du Costa Rica et d'explorer le Panama et ses archipels !

 

Le Costa Rica : un pays modèle ?


   « Pura Vida » : la doctrine d’un pays où des études montrent que de nombreux costaricains vivent plus vieux et en meilleure santé que la plupart des habitants de la planète. (*Zone bleue : il en existe 5 dans le monde, dont la Péninsule de Nicoya). Un coup de chance ?


Si les plages idylliques, forêts de nuages fantastiques et volcans fumants offrent un cadre de vie plutôt agréable, la réponse n’est probablement pas aussi simple. Un mode de vie différent entre terre, mer et océan mais une politique commune à tous : une « démocratie verte ». Un titre honorable qui semble mérité :


- Depuis 2011, l’exploitation pétrolière est interdite. Les bouchées doubles ont alors été enclenchées vers les énergies propres.

- D’ici 2021, l’objectif net est le 0 plastique.

- En 2019, le pays occupe encore la 10ème place au classement de la liberté de la presse (quand la France, elle, occupe la 36ème place).

- Ce petit territoire semble rimé avec le bonheur aussi au sein du classement du Happy planet Index, une alternative au PIB.


En route vers une Révolution Verte.


   Ce succès du Costa Rica s’explique entre autre par la politique gouvernementale volontaire en matière environnementale et sociale. Si l’électricité du pays est déjà majoritairement produite par des énergies renouvelables, le prochain objectif est de le rendre totalement neutre en empreinte carbone. Des défis ambitieux qui, jusqu’à présent fonctionnent !
Ce pays aux allures parfaites nous épate et nous intrigue ! Nous prenons donc nos sac à dos pour aller découvrir la Pura Vida, mais surtout donner la parole à ce modèle qui semble formidable.


 
Le Panama : Une diversité naturelle et ethnique.


   Gringo, Corruption, Panama Papers…mais aussi Amérindiens, Tipico et Biodiversité sont quelques uns des mots clés représentatif de ce petit pays (1/8 de la France). S’il fut rendu tristement célèbre par un scandale fiscal, le Panama regorge aussi de richesses naturelles incroyables.


Territoire charnière entre l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord, ce petit pays :


- abrite l’une des biodiversités les plus riches du monde
-  43% de sa surface sont des zones forestières
- ¼ de la superficie du Panama est couverte par le statut «zone protégée»
- est habité par 7 peuples amérindiens


Ce dernier point est essentiel. Correspondant à 8% de la population, ces peuples se battent pour préserver leurs modes de vie et traditions. L’occupation de communautés indigènes sur les îles et au cœur de l’épaisse forêt panaméenne a permis la non-exploitation et donc la préservation de nombreuses zones alors peu explorées. Depuis 1954, le gouvernement panaméen a donné aux îles San Blas le statut de réserve (comarca) incluant, outre l’autonomie, leur intégrité territoriale. Au total, près de 35% du territoire est déclaré zone protégée.


Un pays aux multiples facettes.


   Le Panama est touché par les maux du monde moderne à de nombreuses échelles (Montée des eaux, déforestation, destruction des coraux, projets miniers, chasse et trafics…), notamment par le biais de son épatant Canal ; mais est toutefois loin d’être inactif en matière de préservation de l’environnement.
Création de zones protégées (maritimes et terrestres) à échelle gouvernementale, peuples amérindiens qui vivent en autosuffisance et initiatives d’envergure de citoyens de différentes nationalités… Un combo gagnant pour la lutte contre le réchauffement climatique ? Nous partons les questionner. 

 

Un projet à des fins de sensibilisation

   Avant notre départ vers l'Amérique Centrale, nous avons établi le contact avec des associations, collectifs ou particuliers qui militent pour un avenir durable : Modèle de permaculture, Refuge animalier, Bioconstruction, Reforestation...

Cette rencontre avec les différents protecteurs de notre planète a pour vocation de mettre en lumière et de valoriser ces solutions. Nous souhaitons partager nos rencontres à tout ceux qui le souhaitent. Passionés de nature, optimistes, jeunes, ce projet vous est destiné. En amont de notre voyage, des rencontres avec plusieurs classes ont été effectuées afin de présenter nos objectifs et ambitions.  La sauvegarde de la biodiversité est possible, il ne reste plus qu'à encourager et développer les idées existantes.

Mille mercis de nous aider à réaliser ce projet qui nous tient à coeur.

 

Le voyageur voit ce qu'il voit, le touriste voit ce qu'il est venu voir.

Gilbert Keith Chesterton.

A quoi va servir le financement ?

Si nous sommes parvenus à financer nos billets d'avion et à établir un budget quotidien, il nous manque un petit coup de pouce pour atteindre nos idéaux :

 

Un matériel (complémentaire) audiovisuel pour réaliser une documentation de qualité

 

Nous avons budgétisé un manque de 500 euros pour l'achat de ces quelques incontournables :

 

 

-   Une paire de jumelles - Bushnell - H2O 8x42mm : élément indispensable pour explorer et représenter la faune exeptionnelle de nos 2 pays.

-    Batterie externe solaire : pour recharger certains de nos outils filmiques (GoPro) par le biais d'une énergie renouvelable.

-    Trépied - GorillaPod : léger et tout terrain, celui-ci nous permettra de formidables plans fixes.

-    Accessoires GoPro : pour la fixer en toutes circonstances et filmer des moments incroyables.

-    Perche à son

-    Bonnette anti vent H1n : Le Zoom H1n (enregistreur) étant déjà en notre possession, nous souhaitons l'habiller pour ne pas perdre en qualité.

-    Adaptateur visse zoom H1n / trépied/ Reflex

* Ces 600 euros serviront également à financer la mise en ligne (nom de domaine) de notre site internet : echologique.org.
 

 

Nous permettre de participer physiquement aux actions de préservation locales

 

Si par chance, vos participations nous permettaient d'atteindre la somme de 1000 euros, cela ne ferait que renforcer nos capacités d'actions. En effet, le volontarait a un coût, principalement dans le but de reverser l'argent perçu aux communautés ou aux acteurs locaux en charge de ces projets.

 

Effectuer des plans aériens de ces pays riches en biodiversité

 

Avec 700 euros en plus encore, nous pourrions sauter le pas et investir dans un drone pliable (Parrot) pour des prises de vues aériennes de folies. Ce serait faire monter encore d'un cran qualitatif les vidéos que nous prévoyons de réaliser !

 

À propos du porteur de projet

"Nous" sommes Audrey, Mathieu, Maxence et Yoann. Bande d'amis au quotidien, nous avons fais le choix d'étoffer ce lien à travers une aventure qui nous tient à cœur.

Maxence : Humour et médias sont ses dadas. En s'informant chaque jour sur la situation mondiale, il espère pouvoir la rendre meilleure en mêlant humanisme et politique !

Mathieu (plus communément appelé "Goupi") : Doyen de notre groupe, il en est aussi l'homme au grand coeur. Dans sa profession d'éducateur comme dans son quotidien, l'humain et la joie de vivre sont les fondamentaux de notre cher rouquin.

Yoann, ou Yo : "Il en faut peu pour être heureux" semble être la doctrine la plus adaptée pour notre Balou préféré. Sa rationnalité et son positivisme seront sans aucun doute indispensable à notre périple engagé.

Audrey : Benjamine du groupe et seule représentante féminine, elle est aussi l'illustratrice de la team. 1 million de projets lui passent par la tête chaque jour, et le plus sympa c'est quand elle parvient à les mettre en place.

Celui-ci existe bel et bien, que l'aventure commence !

Share Suivez-nous