BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

PROJET DE COURT METRAGE - "ECHO"

polar réalisé par Kamil Olejnik

À propos du projet

 

« De celui qui dans la bataille a vaincu mille milliers d’hommes et de celui qui s’est vaincu lui-même, c’est ce dernier qui est le plus grand vainqueur »

 

Bouddha

 

 

LE FILM

 

Echo comme le retour à l’émetteur de chaque action, chaque parole ou de chaque pensée envoyés à l’univers. Echo comme le reflet de la réalité que l’on crée à tout  instant, intemporel, indélébile et impermanent. Echo comme la transmission transgénérationnelle, qui façonne la vie d’adulte future, assimilée, refoulée, combattue ou subie. Echo comme l’onde qui revient à soi, amplifiée et portée par le libre arbitre, sans retour possible, et le passage indispensable à toute introspection.

 

 

Echo est un moyen métrage de fiction co-écrit par Kamil et Karol Olejnik, qui traite des traumatismes infantiles et des liens transgénérationnels. C’est un polar intemporel qui explore la complexité de la nature humaine et le pouvoir de la rédemption. C’est une histoire où l’on se noit dans les abysses les plus sombres de l’être humain, où naviguent âmes en peines et enfance souillée, et où les sévices subis se répercutent et résonnent, mais laissent parfois jaillir de l’ombre la lumière.

 

 

 

Après « L’Art de l’Esquive », « Je suis une symphonie asociale », « Or Noir » et « Je suis désolé », Kamil dirigera son frère Karol une fois de plus. Ce polar signera leur 5éme collaboration.

 

Après le beau parcours de leurs derniers films en festival, leur passion pour le cinéma, leur envie commune de raconter des histoires les a amené sur ce projet ambitieux en fondant la société de production Kalapa Films.  

 

"Je suis désolé" - 26 sélections et 5 prix en festival - 2018

 

"L'art de l'Esquive" - 10 sélections et 2 prix en festival - 2015

 

 

 

"Je suis une symphonie asociale"

 

 

 

 

SYNOPSIS

 

Franck Czarnowski, flic violent et écorché vif, traîne sa vie entre ses vices et ses addictions. Père absent, sa vie de famille est un désastre et sa réputation sulfureuse au commissariat témoigne de ses méthodes de travail douteuses. Protégée par sa supérieure hiérarchique, Elizabeth Varone, avec qui il a tissé au fil du temps une grande complicité, il est chargé de démanteler une affaire de réseau de pédophilie. Aidé par son seul ami et collègue Gérald, Franck va être confronté à son passé, et devoir exorciser ses démons. Il ne soupçonne alors pas l’impact que le sauvetage d’une petite fille va avoir sur sa vie et le voyage qu’il mène vers la rédemption.

 


 

Le scénario d’Echo a été écrit début 2018, et nous travaillons dessus depuis maintenant plus d’un an. Le tournage de ce film est prévu pour la première quinzaine de Juillet, la post-production se fera dans la foulée et sera terminée à la rentrée 2019.

 

 

Une bonne partie de ce tournage se déroulera dans les studios Kien, à Colombes, où de nombreuses fictions se situant dans des commissariats ont déjà eu lieu. L’ambiance oppressante et les nombreuses références à la peinture baroque nécessitent des décors d’où émanent cette atmosphère pesante. Le reste du tournage se déroulera dans les paysages verdoyants de la Normandie. 

À quoi va servir le financement ?

FINANCEMENT

 

Ce moyen-métrage sera dans la majeure partie auto-produit, et se fera sans les circuits traditionnels de financement (CNC, chaines de télévision), n’aidant que très rarement ce genre de films. Cette prise de risque est à la hauteur de notre passion, et pour nous permettre de vivre cette aventure dans les meilleures conditions, nous nous tournons vers le financement participatif et sollicitons humblement votre aide. Ce projet est ambitieux, et le budget est encore trop limité pour nous permettre de tout mettre en boîte tel que nous le voudrions.

 

Ce financement servira à couvrir les 2 semaines de tournage (transport, hébergement, repas) pour la vingtaine de personnes qui vont participer à ce projet et leur assurer les meilleures conditions de travail. Il servira également à la location de matériel (location de caméra de pointe de long métrage, lumières, machinerie, location décors, location de costumes et son) qui nous permettra de capter la réalité des bas-fonds et de la poésie qui en émerge.

 

Le moindre don est le bienvenue, et/ou le partage de cette cagnotte sur les réseaux sociaux. Parlez-en autour de vous, nous avons un peu plus d'un mois pour atteindre notre objectif. Et un grand merci d'avance pour ceux qui nous aideront.

 

Toute l’équipe est mobilisée et dans les startings blocks pour se lancer dans ce tournage et travaille déjà d’arrache pied sur la prépa (confection des tatouages du protagoniste, storyboard, repérages des derniers décors…). Nous sollicitons votre aide, le moindre don, quel qu’il soit, nous permettrait de commencer ce film dans les meilleures conditions.

 

EQUIPE TECHNIQUE

 

REALISATEUR - CO-SCENARISTE : KAMIL OLEJNIK 

 

Diplômé en 2006 de 3iS (Institut International de l’Image et du Son), Kamil a travaillé depuis sur de nombreux tournages de fiction, de pub et de clip, aiguisant son regard au contact de nombreux réalisateurs. Après avoir monté plus d'une vingtaine de courts-métrages, il se lance dans l’écriture et la réalisation et signe “L’Art de l’Esquive” en 2015, dirigeant son frère Karol, ancien boxeur de haut niveau. Après un beau parcours en festival et deux prix, il enchaîne avec “Je suis une symphonie asociale”, “Or Noir”, “My Atlantis” et enfin “Je suis désolé”, qui, après 6 mois, a connu 26 sélections en festival et a remporté 5 prix. “Echo” sera la cinquième collaboration avec son frère. Ils développent ensemble un projet de long-métrage de fiction sur les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente.

 

 

DIRECTEUR DE PRODUCTION : THOMAS MAGGIAR

Thomas Maggiar a une dizaine d'années d'expérience dans le cinéma dont 3 en tant que directeur de production, avec des projets en long métrage comme "Ma famille et le loup" d'Adrian Garcia, "Le Lion" de Ludovic Colbeau Justin, et des courts métrages comme "Atomic Ed" de Nicolas Hugon, "L'Appel" d'Alban Ravassard, "Une vie de Chien" de Thiery Gracia, "3 aveugles" de Félix Lantieri, "I Love Paris" de Pierre-Marc Dominique.

 

 

 

 

DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE : FRANCK A.R. ONOUVIET

 

Après un Master 2 en communication visuelle en 2006, Franck A.R. Onouviet poursuit sa formation à la réalisation de documentaire à New York et obtient un diplôme de NYFA (New York Film Academy). Il poursuit en parallèle son travail en tant que chef opérateur et réalisateur sur des projets en Europe et en Afrique. En 2011, il co-réalise et co-produit un film documentaire avec son ami et réalisateur Marc A.Tchicot, «Le Rythme de ma vie», recompensé par le Prix du public au Festival européen du film indépendant ECU, puis le court-métrage  "The Agent" qui reçoit le Prix du meilleur réalisateur à la compétition 48H Chronofilms d’AfroFiction. Au Gabon, Franck co-Produit avec des cinéastes locaux une collection de 3 courts métrages. Il réalise les deux premiers (M001 - récompensé comme meilleur court au TAFF et au CVIFF - et Assang Mefa) signe l’image sur le 3ème, Makika vs l’humanité. Puis, Franck co-réalise et signe l’image d’un autre court «La SOIF » qui reçoit le prix du meilleur film experimental au Europa Film Festival de Barcelone. La même année, il est chef opérateur sur son premier long métrage, HIKIKOMORI réalisé par Sophie Attelann.

 

1er ASSISTANT REALISATEUR : LOUIS BUJEAU

 

Avant de se pencher sur le métier d'assistant réalisateur, Louis à expérimenté de nombreux métiers relatifs au monde du spectacle et du cinéma. Cascadeur équestre depuis plus de dix ans, il travaille aussi régulièrement comme comédien. Il s'intéresse ensuite à la réalisation, produit ses premiers courts métrages et sketchs, réalise un moyen métrage ainsi qu'une série western. Il décide d'enrichir son expérience et suit une formation d'assistant réalisateur. C'est à cette époque qu'il rencontre Kamil. Ils travaillent ensemble depuis et ont su s'entourer d'amis techniciens et artistes de talent créant leur propre famille cinématographique. En ce moment Louis assiste Anne de Giafferri dans un court métrage avec Romane Bohringer, ainsi que Philippe Dajoux dans son prochain long métrage.

 

COMPOSITEUR DE MUSIQUE : IN UCHRONIA

 

In Uchronia est l’association des compositeurs Olivier Caron, et Alexis G. Garsault. Ce duo s’est formé dans le but de proposer un service de musique à l’image et d’habillage musical aux créateurs. In Uchronia a travaillé avec Kamil Olejnik sur un court-métrage-teaser d’un docu-fiction en 2017. Kamil et le duo se sont tout de suite entendus sur leur vision professionnelle et artistique. In Uchronia attend depuis cette expérience l’occasion de pouvoir travailler de nouveau avec Kamil et de pouvoir approfondir la relation qu’un compositeur peut entretenir avec un réalisateur.

 

CHEF MAQUILLEUSE/ FX : MADEMOISELLE JENNY

 

Mademoiselle Jenny, 37 ans , est maquilleuse et réalise des effets spéciaux dans le cinéma depuis plusieurs années. Passionnée du 7ème art, elle a également réalisé un court métrage « l’âme agit » et un clip « L’essence » pour l’auteure compositeur, Cyryel. Artiste aux multiples facettes, elle fait ressortir son univers dark et naïf à travers ses dessins, aquarelles, peintures et photos.

Cela fait maintenant quelques années qu’elle collabore en tant que maquilleuse avec Kamil Olejnik sur divers projets, en qui elle a une entière confiance, et c’est donc tout naturellement qu'elle a accepté de faire partie de l’aventure « Echo ».

 

CHEF COSTUMIERE : MARION FRANCOIS

Marion François est une jeune costumière de 27 ans. Elle a principalement travaillé comme assistante costumes pour des docu-fiction, comme habilleuse à l'Opéra de Paris et a signé les costumes d'une dizaine de court-métrages. Après Je Suis Désolé en 2017, Echo est sa deuxième collaboration avec Kamil Olejnik.

 

 

 

OPERATEUR STEADICAM : ARTHUR MONFRAIS

 

Parce qu'on lui a collé un appareil photo dans les main trop tôt qu'il ne comprenne vraiment de quoi il s'agit, Arthur a développé une approche très personnelle de la prise de vue plus orientée vers la narration que l'illustration. C'est donc sans surprise qu'avec le temps il a dérivé de l'appareil photo vers la caméra, puis de la caméra classique vers le steadicam, cet outil merveilleux qui offre une grande liberté de mouvement et permet de composer des plans intenses et immersifs en intégrant la caméra au cœur de l'action.

 

 

STORYBOARD : JUSTYNA ZAWISTOWSKA

 

Diplômée avec honneur de l'Université des Beaux Arts de Poznan en 2012, Justyna vit à Paris. Elle travaille principalement sur des illustrations de livre, des storyboards, des peintures sur toiles, et des fresques murales en fonction des projets et des commandes. Après diverses expositions et projets artistiques, elle joue dans “Or noir” le rôle d’une artiste peintre, un très-court-métrage réalisé par Kamil Olejnik dans le cadre du Oneminutemobile festival, et sera sélectionné par la suite au festival 1 minute de Lille. Elle développe actuellement plusieurs projets de peinture, dont “Anicca”, une série de toiles peintes de nuages.

 

CHEF DECORATEUR : ALEXIS NERET

 

Lors de sa formation à l'école Jean Périmony, Alexis Néret est récompensé en 2011, dès l’âge 21 ans, par le Prix du jury au Concours de la Ville de Savigny-sur-Orge, pour son interprétation du rôle du « Petit vieux » dans "Les Chaises" d'Eugène Ionesco, mis en scène par Erick Desmarestz. Il enchaîne ensuite plusieurs grands classiques, "Le Malade Imaginaire", "Le Bourgeois Gentilhomme" et interprète même le rôle de Gustave Flaubert dans la pièce "Flaubert, lettres à Louise Colet" . Il travaille par la suite sous la direction de Pascal Légitimus, puis en 2015, il met en scène « Cyrano de Bergerac » avec Christian Bujeau, pièce dans laquelle il endosse le rôle du turbulent cadet de Gascogne au Vingtième Théâtre à Paris. Il joue également le rôle de Henri de Navarre dans la Reine Margot, ou encore celui de Vidocq dans « Coup de Feu, rue Saint Roch ». Actuellement, il joue dans "La Dame Céleste et le Diable Délicat", une pièce tirée du livre de Claude-Alain Planchon, où il interprétera le rôle du « Diable délicat » aux côtés de Bérengère Dautun - ex sociétaire de la Comédie Française -  au Studio Hébertot à Paris, direction Sylvia Roux. Le cinéma ne laisse pas Alexis Néret indifférent. Passionné, il travaille la création des thèmes classiques qui lui sont chers et nourrit le projet de réaliser un long métrage, à partir de son court métrage « Marguerite » tourné en février 2017, sélectionné ou récompensé dans plus d'une vingtaine de festivals internationaux, dont le Prix du meilleur réalisateur au Montreal International Wreath Awards Film Festival, le Prix du meilleur film d'horreur au Erié International Film Festival, ou encore le Prix du meilleur court- métrage de fiction aux Hollywood-Just for Short. Très sensible aux « créations d'atmosphères", porté par le dessin et la peinture, une passion qu’il nourrit depuis l’enfance, Alexis Néret a également élargi ses expériences en apportant son concours à la création de costumes et de décors.

 

SCRIPTE : CLARISSE CHARRIER

 

Diplômée de l'INA Sup/ENS Cachan en M2 Concepteur audiovisuel, Clarisse s'est dirigée vers le métier de scripte de fiction après un premier long-métrage en tant qu'assistante (La Lutte des classe, Michel Leclerc, Karé Productions). Elle a depuis multiplié les expériences sur des courts métrages et des séries en France comme à l'étranger, tels que Vanilla (Géraldine Alluaume, Ignis Films), In Between (Mara Jelinko, Outlines Studio) et Keepers (Dave Lojek, Apeiron Films).

 

INGENIEUR DU SON : AMAURY BERNARD

 

Amaury vient d’une école publique d’audiovisuel Parisienne. il sort diplômé en 2012 et commence rapidement la prise de son ainsi que le montage son en tant que responsable ou assistant dans notamment : Fucking Dead - Le Convoi - Mes Lycéennes - Marguerite et bien d’autres projets cinématographiques. Passionné de cinéma et de son direct il nourrit un univers sonore tantôt féerique, parfois sombre et souvent délicat dans un soucis du dialogue et du récit faisant de lui un professionnel accompli.

 

ARTISTE VFX / DIGITAL COMPOSITEUR : AMIN BEN

Amin Ben est inspiré dès son plus jeune âge par Jurassic Park, Alien, Matrix et les plus grands chefs d'oeuvre d'effets speciaux. Avant de commencer sa carrière dans les effets visuels, Amin a passé 3 ans en tant que dessinateur et graphiste, au beaux arts et animation 2D et 3D. Cette expérience lui a permis d'acquérir des connaissances techniques et une compréhension de l'art et du design.
C'est avec passion que Amin Ben s'envole au canada et s'oriente dans l'industrie du cinema, de la serie et de la pub. Il a travaille sur de nombreuses productions Hollywoodiennes comme Pirates des caraibes, Thor, Wonderwoman, Godzilla, X men, Jumanji ...

 

 

CASTING

 

Pendant un an, les frères Olejnik ont minutieusement choisi les acteurs qui allaient participer au tournage de ce polar. Univers sombre où naviguent hommes et femmes écorchés et en perdition, cherchant tous une grâce et un salut dans un monde où l’espoir n’est plus permis.


 

 KAROL OLEJNIK - FRANCK CZARNOWSKI

 

Ancien boxeur de haut niveau, Karol Olejnik débute sa carriere comme acteur en 2015, dans “L’Art de l’Esquive”, un court métrage realisé par son frère Kamil. Karol Olejnik fut notamment nommé dans la catégorie meilleur acteur dans les soirées Disturb en 2016. “L’Art de l’Esquive” dresse le portrait d’un boxeur, et fouille dans le passé d’un combattant les blessures encore saillantes de son enfance. Après une formation chez Pygmalion pour se perfectionner dans le jeu d’acteur, il collabore à nouveau avec son frère dans “Je suis une symphonie asociale”, “Or Noir” et enfin “Je suis désolé” qui témoigne des derniers instants d’un condamné à mort et de son chemin vers la redemption. En 6 mois, “Je suis désolé” a connu 26 sélections et remporté 5 prix, dont une mention spéciale à l’Accolade Global Film Competition qui a souligné son “jeu dramatique tout en nuance”. En 2018, il co-écrit “Echo” avec Kamil, et honorera sa 5ème collaboration avec lui.

 

 SUZANA JOAQUIM MAUDSLAY - CLARISSE CZARNOWSKI

 

Suzana Joaquim Maudslay a débuté sa formation de comédienne à l’Ecole municipale de Théâtre de Fontenay-sous-Bois à l’âge de 10 ans auprès de Paola Rizza et de Danièle Bouvier, puis au Cours Florent sous la direction de Maxime Franzetti. Elle a joué sous la direction de Danièle Bouvier (« Grand Peur et Misères du IIIème Reich » de B. Brecht) ; de Miguel Borras (« La maison de Bernarda Alba » de F.G. Lorca) ; de Christian David Meslé (« Melo » de H. Bernstein; « Cyrano de Bergerac » de E. Rostand) ; de Sylvie Blanché (« La Dame de chez Maxim » de G. Feydeau) ; de Pierre-Olivier Scotto dans la pièce dont il est l’auteur « Jeux d’rôles ». Elle a réalisé plusieurs adaptations théâtrales et mises en scène, dont le « Fado pour seul bagage » d’Altina Ribeiro, et « La Tour de Pise » de Diastème. Depuis 2018, elle participe à des créations cinématographiques. Elle apparaîtra prochainement dans le long-métrage de Régis Roinsard « Les Traducteurs ».


 

 JADE BERNASIAK LEGRAND - EMILIE CZARNOWSKI

 

Jade pratique le théâtre depuis 3 ans dans la compagnie “Comme un théâtre” avec Thaïs Herbretaux. Pratiquant la GR et la danse moderne, elle a déjà participé à 3 court-métrages : “Scaramouche scaramouche” d’Arthur Molard, “L’Âme agît” de Mademoiselle Jenny, et un film pour le secours populaire réalisé par George About. Passionnée et pleine d’énergie, Jade a déjà joué dans plusieurs représentations théâtrales.


 

 

 

 

 

 CHRISTOPHE FAVRE – HENRI VERNEUX

 

Natif de Royan, son apprentissage de comédien se fait à l’école de Jean Périmony. Il fait ses débuts au cinéma en interprétant le rôle d’un ami d’un riche milliardaire brésilien joué par José GARCIA dans le film Jet Set. Le théâtre également lui sourit ainsi que la comédie musicale, couronnée d’un énorme succès en l’été 2012, dans Le Trésor de Rachi. Puis il enchaîne les rôles dans de nombreux films, téléfilms et séries : « Radin ! », « Il a déjà tes yeux », « Carbone ». Il se fera remarquer pour sa performance dans la série « La Mante », actuellement sur Netflix.


 

 

  FLORENCE BRANGER - ELIZABETH VARONE    

 

Fascinée par les arts (théâtre, cinéma, musique, danse, peinture, photo) dès son plus jeune âge, Florence connaît ses premières expériences artistiques à la faculté de Tours, après sa rencontre avec Big, musicien de Reggae qui lui propose de l’aider à organiser des concerts de Reggae-Punk. Une aventure de 12 ans qui l’amènera à devenir également choriste puis chanteuse. Après une formation dans les cours Florent, elle met en scène et écrit “My Music Hall” dans lequel elle joue avec 16 de ses camarades comédiens au Théâtre Montmartre Galabru et à Boulogne Billancourt, puis met en scène et joue ans “L’Autre”, pièce a deux d’Enzo Corman. Elle remporte un prix Florent à la Femis, celui du meilleur film 2017 pour “Voice Over”, un voyage musical sur le thème du langage universel que représente pour elle la musique. Elle joue également dans plusieurs court-métrage, dont « On ne badine pas avec l’amour” d’Armand Lameloise, diffusion France 2 , « Lucha libre » de Marion Lefeuvre... Elle interprète le rôle principal dans le long métrage de Bruno Rolland « Les Oiseaux de passage ».



 

 FLAVIO CENI - LE TURC

 

Flavio Ceni est formé au Théatre Toursky à la méthode Stanislavsky (  Actor Studio ) par Sergei Artsibatchev et Nika Kossenkova. Il y interprète durant 52 représentations le Poète Toscan dans la pièce " l'Opéra des rats " de Léo Ferré mis en scène par Richard Martin. Au cinéma il interprète Corto ( Co-rôle principal ) le Parrain mafieux en compagnie de Nicole calfan, Alain Bouzigues et Lucas Bravo dans la web-série " L'EQUIPE " de Jéremy Minui diffusée sur Canalplay ( 2016). Il suit également plusieurs ateliers d'acteurs dont le Studio Pygmalion (2018) et le studio Carbone (2019). Il apparaitra dans quelques mois dans une pièce de Théatre de Dominique Rémy et Alain Pascal Casero " Le Bal des Couillons ".

 

 

MARIE CARROUR - MAGDALENA


Actrice née à Cannes, d’une mère polonaise et d’un père français d’origines libano-arménienne, Marie Carrour partage sa vie entre la France et la Pologne. Dès son plus jeune âge elle se passionne pour le cinema, suit des cours de danse et se consacre au théâtre. Diplômée d’un master de cultural studies à  l’Université de Varsovie et d’une licence en histoire de l’art à la Sorbonne, elle travaille en parallèle dans le milieu de l’art et de la mode. Elle décide finalement de réaliser son rêve d’enfant et intègre l’école de cinema de Varsovie. Elle décroche aussitôt son premier rôle dans le long métrage "Piąte nie odchodź" de Katarzyna Jungowska aux côtés de Grayzna Szapolowska et Daniel Olbrychski. Quelques mois plus tard elle apparait à nouveau au cinema dans "The Model" de Mads Mathiesen. Après avoir joué le rôle principal d’une prisonnière dans le film "Siostry" de Leszek Wejcman, elle décide en 2017 de s’installer à Paris pour poursuivre sa carrière en France. Fascinée par le néoréalisme italien et la nouvelle vague, on retrouve chez elle une certaine spontanéité et nonchalance. Elle défend un jeu naturel qui témoigne de ses origines et son vécu. Extravertie et sensible, avec un charme certain, elle est proche du personnage de Mia, qu’elle interprètera dans les Vagues.

 

 

 

 

 

 

Share Suivez-nous