BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Echange lycées PAU - Buenos Aires

Rencontre avec des descendants d'émigrés béarnais

À propos du projet

Des élèves de première du lycée Saint-Cricq de Pau souhaitent partir à Buenos Aires pour être accueillis chez leurs correspondants. Dans le même temps, ils ont l'opportunité d'interviewer et de filmer des descendants de familles béarnaises émigrés en Argentine au siècle dernier.

A quoi va servir le financement ?

Le financement servirait à réduire la part des parents sur le prix du voyage et à régler des frais sur place. Le but est d'emmener TOUS les élèves quelles que soient leurs classes sociales. Cela pourrait peut-être permettre aussi de sortir de Buenos Aires et de faire une excursion en Uruguay pour découvrir le village de Colonia del Sacramento inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

À propos du porteur de projet

Je suis professeure d'espagnol au lycée Saint-Cricq de PAU.

Il y a 4 ans, j'ai travaillé avec des élèves de première sur l'Espagne des 3 cultures et religions chrétienne, juive et musulmane. Nous avions évoqué en amont en cours, les philosophes comme l'arabe Averroès ou le juif Maïmonides et étudié l'architecture andalouse regroupant toutes les inspirations puis, nous étions partis pour Cordoue, Séville et Grenade afin de consolider ce qui avait été appris.

Au moment où l'on parle des problèmes de l'immigration, il m'a semblé bon de rappeler aux jeunes de notre pays qu'il y a un siècle, un bon nombre de français de leur propre région émigrait en Amérique latine et particulièrement des basques et des béarnais affaiblis par les guerres Napoléoniennes et souvent sans avenir à cause du droit d'aînesse. Ils partaient à 16, 17, 18 ans pour 45 jours de bateau, se séparaient bien souvent de leurs parents et ce, pour ne jamais revenir. La fracture était douloureuse mais la plupart d’entre eux trouvait du travail, apprenait la langue, parfois faisait fortune cherchant à s’intégrer de leur mieux dans un pays qui leur offrait tout. Ils envoyaient de l'argent à leurs familles restées en France et gardaient des liens par courriers.

Que les élèves entendent ce rappel est une chose mais c'est encore mieux s'ils peuvent questionner des familles argentines aux ascendants béarnais, découvrir l’émotion de ces personnes évoquant l’histoire de leurs ancêtres, les écouter parler de la France sans jamais y être allés, et découvrir la trace des français dans la langue, l'architecture et la culture argentine.

Je suis profondément convaincue que ce type d'expérience ouvre l'esprit de nos jeunes et les aident à être plus compréhensifs, bienveillants et attentifs au monde multiculturel dans lequel ils vivent et à mieux comprendre la France d’aujourd’hui.

Merci de votre aide.

Isabelle GARCIA.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet