BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Projet d’accès à l’eau potable pour Hankatta !

Construction d’un puits pastoral équipé d'une pompe solaire, un réservoir d'eau (50m3) et un abreuvoir pour les bétails.

À propos du projet

L’accès à l’eau potable pour Hankatta, un village en détresse !

Hankatta est un village situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Tadjoura qui se trouve sans eau depuis quelques années. Le cas de ce village en situation de grande détresse suscite bien des inquiétudes.

C'est en plein milieu de la nuit (à 3h du matin) que les femmes, pour certaines enceintes, cherchent de l'eau à 10 km de leur lieu de résidence. Les fausses couches et les morsures de serpent sont fréquentes et constituent un problème majeur en l'absence d’évacuation sanitaire.

Les femmes sont obligées de quitter le village la nuit à la recherche d’eau pour arriver à un puits à 3h du matin car le matin au lever du soleil la source du puits disparaît et ne produit plus d’eau. Si elles arrivent un peu plus tard le matin, elles sont obligées de rester toute la journée sans eau jusqu’à la nuit suivante en attendant que la source d’eau reprenne.

A cela s’ajoute les difficultés physiques pour monter et descendre dans un puits profond, remonter de force des seaux remplis d’eau depuis le fond du puits en le remontant vers la surface.

Les femmes qui ne possèdent pas d’âne se voient contraintes de transporter sur leur dos les jerricans jusqu’au village. Celles qui tentent ce périple en journée risquent souvent leur vie à cause de la chaleur insupportable. Les femmes enceintes n’échappent pas à ce fardeau.

Outre la situation critique en matière d'approvisionnement d'eau, il est à rappeler que sur le plan sanitaire la situation est catastrophique : les personnes chargées d'acheminer l'eau à dos d'âne (pour celles qui ont la chance d'en posséder) et sur leur propre dos des bidons de 25 litres constituées généralement de femmes et d’enfants, sont souvent victimes de morsures de serpents venimeux.

Il n’y a pas d'école non plus pour les enfants de ce village.

Dans cette localité de Hankatta située à 4 km de l’autoroute principale non loin de Kalaf, la soif menace l'existence de tout un village. Les notables hésitent entre décamper ou demeurer au sein de cette extrême rudesse caractérisée par une décennie perpétuelle de sécheresse. Or le village est déjà confronté à un exode rural. Il abritait plus de 300 familles et leurs cheptels il y a plus de 3 ans alors qu'aujourd'hui il ne reste plus qu’environ 240 familles car une soixantaine de familles ont déjà été contraintes de quitter le village vers la ville faute d'eau.

Au-delà du cheptel en majorité décimé, il en va de la vie humaine. Vaincre la soif est devenu le périple quotidien de ces habitants obligés de lancer un appel à la Diaspora à défaut d'interlocuteurs dans le pays.

La situation de ce village, de ces femmes et enfants qui cherchent l'eau à 3h matin dans le noir est tout simplement insupportable.

Toutes ces raisons font que nous sommes dans l’obligation de répondre favorablement à l'appel à l'aide des habitants de ce village complétement démunis.

A quoi va servir le financement ?

Le financement servira à financer les activités suivantes:

  • Achat de l’ensemble des matériels et fournitures nécessaires à la réalisation de ce projet
  • Les travaux construction d’un puits pastoral cimenté d’un mur de protection et équipé d’une pompe solaire.
  • Construction d’un réservoir d’eau de 50 m3
  • Construction d’un abreuvoir pour les bétails
  • Instalation des bornes fontaines pour les foyers

À propos du porteur de projet

Créé en février 2015 à Bruxelles, FIDA est une fédération des association de la diaspora Afar.

la fédération regroupe une dizaine des associations internationales de la diaspora Afar en Europe et au Canada.

Elle est active dans le domaine de la coopération au développement (accès à l’eau potable, développement de l’agriculture familiale, de l’éducation et de la santé), de la solidarité internationale et de l’aide humanitaire dans la Corne de l’Afrique.

FIDA réalise des activités socio-éducatives et culturelles en Belgique.

Share Suivez-nous