BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Un clip poétique en apnée

Reconnecter l'Homme à Sa Nature

À propos du projet

Il s'agit d'un projet de clip subaquatique, exclusivement tourné en apnée. Il sera réalisé sur la chanson "Daughter of the Seas" de l'artiste Ondine Horseas qui évoque les sensations ressenties lors d'une apnée.

Le clip a pour but de  remettre au centre la relation Homme-Nature face à une relation Homme-Machine  aujourd'hui omniprésente et envahissante, qui affecte l'homme dans sa capacité à saisir l'instant présent, interagir avec ses semblables et prendre soin de son environnement.

Synopsis
Le personnage central (Ondine) représente un être humain qui retrouve progressivement son lien ancestral et viscéral à l’eau. Elle se reconnecte à ses origines (ancêtres aquatiques, ventre de sa mère), à son passé, à son histoire, plus largement à l’Histoire de la Vie sur Terre. L’eau est personnifiée pour mieux souligner le jeu d’interaction et le lien charnel entre l’eau et Ondine. Alors en perte de repères au début du clip, le personnage central retrouve assurance, ancrage et sens à sa vie après un chemin intérieur, une introspection favorisée par le milieu aquatique.

Synopsis détaillé

L’approche
Bord de mer. Une femme prénommée Ondine. Des plans rapprochés montre le sable, l’écume, son regard perdu. On aperçoit sa silhouette. On devine cet être ici qui prend place dans le décor. On voit qu’Ondine est perturbée, coupée de son sentie. Il lui manque une partie d’elle-même. Elle éprouve une appréhension mais aussi une certaine curiosité envers l’eau qui va et vient à ses pieds, qui cherche dirait-on le contact, le rapprochement. Elle enfonce ses doigts dans le sable pour éviter d’être emportée. Elle ferme les yeux. Elle reçoit alors des flashs, des mémoires du passé qui refont surface mais elle ne se les approprie pas. Ces images lui apparaissent comme des bribes de rêves qu’elle n’arrive pas consciemment à accrocher. Son intérêt pour l’eau, son envie de s’immerger se précise. Ondine rouvre les yeux alors que l’eau a totalement recouvert sa main.
La rencontre
Ondine se laisse apprivoiser par cet Être liquide qui lui semblait de prime abord hostile. Elle se laisse toucher un peu plus, puis progressivement immerger chaque partie de son corps jusqu’à l’immersion totale, jusqu’à rompre le dernier lien qui lui restait à la terre.
Première apnée.
Des sensations ancestrales renaissent subitement en elle, des mécanismes naturels qu’elle avait oubliés se remettent à exister, sans aucune volonté de sa part. Adaptation totalement instinctive, Ondine prend confiance et se laisse aller sans résistance. Alors recroquevillée et crispée à sa première immersion, elle s’assouplit progressivement, semblant s’alléger de contrariétés qui n’ont plus lieu d’être. Elle s’ouvre à son nouveau milieu. On la voit s’amuser, danser même dans cette matière qui la porte, la tient en apesanteur. Elle se souvient.
Le voyage en profondeur
Abandonnée à ses sensations nouvelles réconfortantes et enveloppantes, elle lâche prise au monde tangible, elle se réalise. Quelque chose de nouveau naît en elle. Elle sourit et se prend dans ses bras, elle a retrouvé son entièreté, son être le plus profond, un état de conscience supérieure qui la sublime. Il lui semble à présent dépasser les simples limites de son propre corps. Elle écarte les bras et embrasse cette mer qui l’accueille en son sein. Elle est l’eau. L’eau est en elle. Une fusion parfaite, une parfaite harmonie. Il ne lui manque rien, tout est parfait en cet instant, une joie intense l’a saisie. Elle se laisse alors couler, plonger dans le bleu profond de la mer, pour finalement disparaître.
Un nouveau départ
Retour sur la plage. Ondine est là, les yeux fermés. Elle rouvre les yeux. Tout ceci était-il réel ou n’était-ce qu’un rêve ? Elle se lève. Elle apparaît bien plus ancrée, unifiée, grandie. Elle respire à plein poumons, s’étire, affiche un large sourire empli de gratitude. Ondine a recouvrée sa présence au monde, retrouvé le sens de son existence. Elle est prête à retrouver les siens et à donner un nouveau départ à sa vie, pour La Vie, ici, sur Terre.

À quoi va servir le financement ?

Le financement va servir au tournage du clip qui aura lieu les 30 septembre, 1er, 2 et 3 octobre prochain à St Cyr Sur Mer (Sud de la France).

Chaque contribution oeuvrera également pour la sauvegarde du patrimoine marin de la mer méditerranée. Nous prévoyons en effet de faire un don de 5% (après déduction des frais Ulule) de notre cagnotte à un organisme impliqué dans cette démarche environnementale (organisme encore en cours de recherche).

Le budget total pour la réalisation de ce clip a été évalué à 24000 € comprenant :

- la location de matériel pro (notamment : appareil photo de qualité, caisson d'étanchéité)

- la location d'un bateau et l'essence nécessaire pour se rendre sur site,

- le matériel nécessaire à la plongée et à la sécurité en apnée,

- le défraiement des trajets en train, du logement et du couvert sur site pour 4 personnes

- l'achat de maquillage waterproof et d'une tenue adéquat pour la comédienne

- les salaires : auteur-réalisateur; chef opérateur, étalonneur, chef monteur, comédienne

- les droits d'exploitation de la composition musicale

- les licences de logiciels pour la mise en oeuvre du clip

- les différents studios à louer (montage, étalonnage, mixage)

- la diffusion et promotion du clip (qui passera par la location d'un lieu pour une soirée avant-première)

- les charges sociales

Nous proposons notre projet à la plateforme Ulule pour récolter une partie de la somme nécessaire, ie 3950€ après déduction des frais Ulule de 8%. En parallèle, nous avons déposé un dossier auprès du CNC (Centre National du Cinéma) et nous avons également l'intention de proposer notre projet à quelques mécènes.

Nous espérons ainsi réaliser ce clip dans les meilleures conditions possibles.

4300 € sur Ulule est un minimum dans la mesure où notre demande au CNC peut être rejetée, de même pour nos demandes de mécénat.
Dès lors, nous espérons que ce projet de clip subaquatique et artistique vous donnera envie de nous soutenir, d'en parler autour de vous, et qu'ensemble, nous partions avec un budget rassurant pour cet ambitieux projet !!

Un Grand Merci à Vous.

À propos du porteur de projet

Bonjour, nous sommes Sylvain et Ondine, co-auteurs du scénario de "Daughter of The Seas".

// Sylvain //

"Je suis moniteur d'apnée à l'année. Je dirige la structure Omniblue Freedive à St Cyr Sur Mer et l'hiver, je donne des cours aux Philippines. Je suis également photographe et vidéaste sous-marin. Je forme dans mon école d'apnée des apnéistes loisirs mais aussi de futurs moniteurs. Je me passionne aujourd'hui pour la réalisation de photos et vidéos sous-marines et et j'ai à coeur de transmettre mes connaissances acquises au gré de mes plongées.
Sur ce projet, je suis scénariste, réalisateur et cameraman."

// Ondine //

"Je suis chanteuse musicienne, auteure compositrice interprète. Mon nom de scène est Ondine Horseas. Mes musiques, disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement, sont dans un style 'New Folk', une musique apaisante et réconfortante, teintée de pop rock, de jazz et d'ambient. Je suis également coach vocal à l'année pour les personnes amenées à utiliser leur voix parlée et/ou chantée. Depuis 4 ans maintenant, je suis passionnée d'apnée et j'encadre bénévolement depuis cette année dans mon club des apnéistes loisirs et compétiteurs.
Sur ce projet, je suis scénariste et comédienne apnéiste."

Daughter of the Seas, la chanson qui va servir au clip et qui signifie 'Fille des Mers' décrit la relation charnelle qui lie l'homme (ici représenté par la comédienne Ondine) à l'élément aquatique. Au fur et à mesure du clip, la mer va raviver en elle des souvenirs anciens (ancêtres aquatiques) et aussi plus récents (les premiers mois de sa vie dans le ventre de sa mère) et l'amener progressivement à rétablir sa connexion à la Nature.
Elle en ressort rééquilibrée, ancrée, prêter à refaire surface, pour un nouveau départ.

Musique : Ondine Dispagne // Images : Sylvain Bes // Modèle : Ondine Dispagne.

Share Suivez-nous