BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Du vert pour Lima, de la vie pour Mangomarca

Planter des arbres, pour semer une conscience environnementale

À propos du projet

Il s'agit d'un projet pilote intégral pour récupérer une zone naturelle qui se trouve insérée dans un tissu urbain dense, qui mêlent quartiers résidentiels multifamiliaux de classe moyenne et de nombreuses familles pauvres ayant pris possession des flancs de collines désertiques, vivant des conditions de pauvreté extrême.

Ce quartier, Mangomarca qui signifie en Quecha "village de l'homme", se trouve dans le district le plus peuplé de Lima, qui se caractérise par un fort déficit d’espaces verts et espaces publics, concentrant indice de pauvreté et inégalités socio-territoriales.

Le projet nous l’avons débuté le 14 juin 2014, naissant de l’initiative d’un habitant de ce quartier, Carlos Colonia, en commençant par nettoyer le terrain, et planter les premières plantes sur un des flancs de la colline. Nous avons décidé d’utiliser de l'eau recyclée, en récupérant les eaux de la machine à laver, pour arroser les premières plantes (aloé vera, cactus, tournesol, bougainvilliers..) avec un système artisanal (recyclage de bouteilles en plastique déposées au pied de chaque plante). L’objectif étant d’arboriser l’ensemble du terrain et de démontrer par l'action qu’il est possible d'améliorer notre environnement urbain, d'introduire la vie végétale, de récupérer de cette zone abandonnée, qui s'est transformée avec le temps en une immense décharge à ciel ouvert. 

De plus, la zone comporte un site archéologique millénaire qu’on nomme « huaca », où périodiquement se réalisent des rituels  quecha « pago a la tierra ».

Grace au soutien d’un centre thérapeutique espagnol (Centro Terapéutico Mezquida) et la participation du couvent qui se trouve juste à coté du terrain, nous avons pu installer un système d’arrosage par gravité avec un réservoir de 2000 litres, que le couvent nous rempli tous les 15 jours gratuitement

Avec ce système et 8 mois de travail quotidien, nous avons pu offrir à plus d'une centaines de plantes un nouveau refuge.

Nous avons un groupe citoyen organisé, qui se charge d’arroser, de dépolluer le site et de continuer à semer plus de plantes et d’arbres. Le projet contemple aussi la mise en œuvre d’activités artistiques sur site, nous sommes en train deréaliser un mandala avec des bouchons en plastique et la récupération des ordures déposées sur le terrain, notamment du verre. Pour cela nous avons créé une chaine solidaire pour récupérer des milliers de bouchons en plastique nécessaire pour réaliser ce mandala, avec le soutient de centre de tri et la participation de volontaires qui déposent ces bouchons dans différents sites de Lima, que je récupère régulièrement. 

Aujourd’hui notre objectif est d’entamer la phase 2 de cette initiative, en créant un jardin potager partagé avec la participation des habitants du quartier et des centres scolaires et continuer à arboriser le site.

La phase suivante, nous permettra d'atteindre l'intégralité de notre mission: offrir un ensemble d'activités sur le site, comme par exemple: ateliers artistiques, visites du terrain et du projet, mise en place de sentiers interprétatifs, finalisation du mandala sur un des flancs de la colline réalisé avec des bouchons en plastique, création d'un bulletin mensuel pour tout le district de San Juan Lurigancho, avec des messages de sensibilisation environnementale, de bonnes pratiques environnementales.

Pour se faire nous avons besoin :

- d’acheter 2 autres réservoirs d’eau de 1000 litres, un moteur pour pomper l’eau du réservoir actuel vers ce futur jardin partagé, le matériel nécessaire pour introduire le système d’arrosage (tuyau, sorties d'eau, ..). 

- le matériel pour la création d'un potager et jardin partagé qui sera totalement bio, sans utilisation de produits chimiques. la construction sera en terrasse, respectant le mode de culture ancestrale (nous sommes à proximité de deux sites sites arquéologique), avec des matériaux recyclés (palettes, pneus,...).

De ce potager nous souhaitons produire suffisamment de fruits et légumes, pour vendre des paniers gourmants aux habitants, afin de financer le reste de nos activités : continuer à semer et planter pour agrandir la zone d’intervention.

Nous avons prévu de développer des ateliers artistiques, créer des sentiers de randonnées, des circuits vélo, des événements populaires pour divulguer le projet et développer d’autres initiatives dans le district. Pour les activités annexes il faut aménager les sentiers interpréatifs (nous sommes sur un terrain pentu) pour une accessibilité en toute sécurité et facilté, que nous ferons avec du bois et bambu recyclé, le matériel pour les ateliers artistiques et une campagne de promotion, divulgation et information du projet pour réunir les habitants autour du projet et les intégrer activement.(3eme phase) 

Nous souhaitons aussi offrir la possibilités à des étudiants ou professionnels français, de s'associer au projet. Nous recherchons un volontaire pour nous accompagner au niveau de la communication et marketing de projet social, pour créér des outils de communication, des ateliers et des evenements de promotion, organiser un réseau d'acteurs autour des activités emblématiques (arborisation, ateliers artisitiques, création de sentiers touristiques). Nous pouvons assurer à ce volontaire le temps de sa mission, un toit et repas, en contrepartie de sa collaboration. Ce volontaire fera équipe avec un profesionnel ou étudaint péruvien, un binome franco-péruvien. 

A quoi va servir le financement ?

Les fonds collectés vont nous permettre d'acheter: 

- deux réservoirs d’eau de 1000 litres, un moteur pour pomper l’eau du réservoir actuel vers ce futur jardin partagé, le matériel nécessaire pour introduire le système d’arrosage: Prix de ce matériel: 2500 euros

- mise en place d'un potager et jardin partagé. Prix estimé pour aménager le terrain, construire les terrasses, constituer une zone de compost, les premières semences : 1. 000 euros

Si nous collectons plus de fonds, nous pourrons lancer les activités artistiques et touristiques sur site, il faut aménager les sentiers interprétatifs (nous sommes sur un terrain pentu) pour une accessibilité en toute sécurité et facilité, acheter le matériel pour les ateliers artistiques et lancer une campagne de promotion, divulgation et information du projet pour réunir les habitants autour du projet et les intégrer activement. Pour cela nous avons besoin de: 1.500 euros.

Nous serions aussi heureux de pouvoir utiliser ces fonds supplémentaires pour organiser des visites d'échanges de bonnes pratiques avec d'autres région du Pérou et d'autres institutions. Nous souhaitons aussi pouvoir développer un entreprise solidaire locale, qui développera des produits alimentaires, des cosmétiques avec les essences, plantes et légumes du jardin potager 

À propos du porteur de projet

Le projet est porté par moi même, Magali Queyranne, française, urbaniste et co-fondatrice de TINDES au Pérou, je développe et porte des projets et initiatives locales, citoyennes ayant pour objectif d'améliorer les conditions de vie de la population, de recréer du lien social, se reconnecter avec la nature et la terre afin de la protéger, car elle nous donne la vie.

M'accompagne dans cette belle aventure, Carlos Colonia qui développe ses activités au sein du Centre d'Arts de l'Humanité (CEAH). Carlos es un artiste péruvien, philanthrope, autodidacte et amoureux de la nature. Il travaille en tant que « coach » personnel accompagnant des personnes entamant une recherche profonde de développement personnel par la prise de conscience de soi, la spiritualité et des ateliers artistiques. Il a créé le CEAH avec une mission, celle de développer à travers les différents Arts et expressions artistiques,la conscience de soi, de son environnement et le développement personnel, dans le respect de soi-même et des autres.

Un collectif de 50 personnes environ a été créer autour de ce projet, des habitants de Lima, des institutions péruviennes qui travaillent dans le développement de projets communautaires et solidaires qui participent directement ou indirectement au projet. Nous sommes tous réunis sur une plateforme facebook Colectivo Huertos Urbanos Comunitarios de Lima, où nous postons l'ensemble des activités réalisées a Mangomarca

Ce projet Mangomarca, est un projet pilote et une expérimentation qui s'inscrit dans un projet "mère", macro a très long terme, que je souhaite développer au sud du Pérou, dans la région de Madre de Dios, avec le CEAH. Un centre de bien être et développement personnel basé sur les mêmes principes que ce projet pilote de Lima. Ce centre proposera des ateliers artistiques, et un mode de développement autonome basé sur l’écologique, l’alimentation saine et locale, la production locale de produits de première nécessités, la méditation et les différents outils spirituels pour accompagner le développement personnel des enfants et adultes. Un centre ouvert à tous et toutes, basées sur la solidarité et la gratuité des activités qui seront proposées par des volontaires. 

Le site web du projet: http://www.centroceah.com/

Voici les différentes pages et réseaux que je vais utiliser pour divulguer la campagne de levée de fonds

https://www.facebook.com/ceah.ceah?fref=ts

https://www.facebook.com/pages/Asociaci%C3%B3n-Tindes/1423526741229228?fref=ts

https://www.facebook.com/groups/1725424001017261/?fref=ts

http://www.tindes.org/

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet