BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Drôles de Marchandes

Soutenez un concept store à Orchies!

À propos du projet

Moi c'est Laurence !

J'ai créé Les drôles de marchandes il y a presque 3 ans et pour moi Les Drôles de marchandes c'est :

 

- Un rêve d'adolescente qui a mûri une quinzaine d'année et qui a enfin vu le jour

- Des rencontres passionnantes, de nouvelles amitiés, de fructueuses collaborations, des découvertes quotidiennes de nouveaux talents, des clients fidèles, du contact, des échanges, du lien.

- Des défis au quotidien tant en terme de gestion qu'en terme de création

- C'est aussi 60 à 80h de travail par semaine, des moments difficiles, de la paperasse, des larmes, du stress, et aussi ma vie sociale et familiale, mon salaire et mon confort de vie mis de côté

- Heureusement c'est aussi vos encouragements, votre soutien, votre satisfaction, vos coups de cœur, nos rires, nos idées farfelues, nos papotages autour d'une tasse de café, et c'est grâce à vous que l'envie et la motivation de continuer et de faire grandir cette belle aventure sont toujours présentes! MERCI !

 

 

C'est une boutique dédiée à la création, l'art et l’artisanat qui propose :

 

- Des créations originales, uniques et faites main par une trentaine d'artistes, artisans et créateurs de la région essentiellement

- Des créations magasin made In Orchies : la marque de vêtements et bijoux AYAÏE créée fin 2016, des bijoux sous la marque LDDM (les drôles de marchandes) en montage simple et de qualité (pierre naturelle, argent 925, métal Europe), des créations en déco et design

- Des ateliers pour permettre à chacun de découvrir et apprendre de nouvelles techniques artisanales : céramique, gravure, couture, etc.

- Des moments de fête personnalisés pour vos anniversaires, enterrements de vie de jeune fille ou encore baby shower organisés sur place ou à l'extérieur

- Un lieu où l'on peut prendre le temps d'une petite pause autour d'une tasse de thé et d'une gourmandise pour papoter avec les copain(e)s (ou avec les marchandes!)

 

En bref, c'est le pari fou d'ouvrir un concept store dans la Pévèle, pour enrichir ce territoire d'un lieu de vie, de culture et de partage des savoirs faire. C'est aussi rendre accessible à tous, des produits issus du savoir faire local, mettre en lumière le talent des artisans français toute l'année, favoriser les circuits courts, permettre aux artisans de vivre de leur passion en les rémunérant à leur juste valeur.

Au départ la boutique avait pour vocation de proposer des ateliers qui devaient être le moteur économique de la structure. Cela n'a pas fonctionné contrairement à l'espace boutique de créateurs en dépôt vente qui a été bien accueilli. Le projet a donc été remanié du jour au lendemain et la marque AYAIE a vu le jour. Tout cela a engendré des coûts supplémentaires, et, avec le démarrage difficile, le développement a encore été retardé.

A ce jour, pour que la vente d'artisanat local suffise à financer le projet, la boutique a besoin de présenter du volume de produits et pour cela il faut de la trésorerie afin de proposer une gamme étendue et une diversité de créations suffisante.

 

La boutique compte une trentaine de créateurs, plus de 500 clients réguliers, plus de 1000 personnes qui suivent ses actus sur les réseaux sociaux, 40 % d'augmentation de CA sur début 2018, en bref le projet est en pleine accélération et a besoin d'une impulsion pour décoller!

A ce jour, ma stratégie pour pérenniser la boutique est de développer la vente de produits de négoce autour du thé ainsi que de proposer plus de mes créations. Cela permettrait un meilleur équilibre financier de l'entreprise. Mais qui dit plein de produits, dit besoin de trésorerie pour financer les matières premières nécessaire à la production et aussi le stock !  Cette fameuse trésorerie qui trop souvent coupe les ailes de projets en cours d'envol...

Les Drôles de Marchandes se trouvent en difficulté sur ce point qui menace à très court terme l’existence même de la boutique, car pas d'argent = pas de matières premières = pas de stock = pas de ventes.

 

Après avoir sollicité toutes les solutions de financements possibles à ce jour (merci la famille, les proches, et la CMA!) la boutique a besoin de passer le cap difficile de l'été pour pouvoir poursuivre l'aventure, alors aujourd'hui c'est de VOUS dont j'ai besoin !

 

 

Soutenir les Drôles de Marchandes c'est :

- soutenir la création d'au moins deux emplois directs à terme et aussi aider les 30 créateurs en dépôt vente à vivre de leur passion

- soutenir les savoirs faire et une économie locale

- maintenir la vie, la proximité et la convivialité au coeur d'une petite ville

- vous permettre d'acquérir des produits originaux et uniques dans la Pévèle

- partager avec vous des univers créatifs variés et vous inviter à la découverte, vous offrir chaque jour une part de rêve

Retrouvez nos actus : 

Instagram - lesdrolesdemarchandes

Facebook - Les Drôles de Marchandes

Twitter - LDDM59

A quoi va servir le financement ?

Si la cagnotte est atteinte cela me permettra dans un premier temps :

- maintenir le lieu ouvert jusqu'à la fin de l'année, le temps de rebondir

- réinvestir dans un minimum de stock

- Financer vos contreparties

Cela me redonnera aussi un élan de motivation et me confirmera que cela peut marcher à Orchies!

Pour l'instant le préavis a été posé sur le local actuel en prévision d'une fermeture définitive ou d'un éventuel déménagement qui ne sera possible que si l'activité décolle vraiment d'ici la fin de l'année.

***Si la cagnotte est dépassée***

Cela me permettra peut-être d'envisager l'avenir et voici tout ce que ça pourrait financer pour aider au développement :

- investir dans un stock plus important de produits pour développer la partie papeterie et la boutique autour du salon de thé et ainsi proposer une gamme de produits plus vaste pour répondre à vos attentes

- investir dans des apprêts de bijouterie en argent et un peu d'outillage pour faire évoluer la gamme de bijoux vers des produits plus qualitatifs encore.

- prévoir un plan de communication béton pour faire mieux connaitre les Droles de Marchandes

- Mettre en place le catalogue de prestations et d'ateliers à la carte et prévoir un plan de diffusion

- investir dans une machine à coudre professionnelle pour confectionner de jolis vêtements plus vite et encore mieux finis!

- payer un professionnel pour faire mon site marchand parce j'y travaille en ce moment et c'est franchement pas simple!

Dans tous les cas, je ne vous remercierais jamais assez de me soutenir depuis ces presque 3 années.

A très bientôt!

À propos du porteur de projet

Après ma formation d'illustratrice en 2001, j'ai voulu racheter un premier commerce afin d'y proposer mes créations, l'affaire n'a pas été conclue et je suis entrée sur le marché du travail.

Après plusieurs années à cumuler les petits boulots et les emplois saisonniers, j'ai travaillé pendant 5 ans comme animatrice et coordinatrice d'un conseil de jeunes et dans la gestion de projets culturels à destinations des adolescents. J'ai ensuite travaillé comme animatrice bande dessinée pour une assocition spécialisée puis l'envie d'aller plus loin m'a inciter à créer ma propre association, plus ouverte sur les arts plastiques en général. Au bout de 2 ans et une subvention européenne, j'ai décidé de m'installer à mon compte afin de poursuivre les ateliers et de proposer mes créations à la vente. 

Après 7 années de ce fonctionnement, la naissance de mes filles m'a donné l'envie de me poser et de tenter l'aventure qui me faisait rêver depuis si longtemps. Les Drôles de Marchandes sont arrivées et je n'ai toujours pas stabilisé ma situation mais je peux enfin défendre et partager ces valeurs qui me tiennent tant à coeur! En plus je trouve même le temps, depuis peu, de créer et d'avoir le retour direct de mes client(e)s.

De nature plutôt réveuse, je n'en suis pas moins une acharnée du travail, une perfectionniste dans l'âme et j'adore recevoir les gens à la boutique.

D'un point de vue créatif, je trouve mes inspirations dans la nature, l'histoire, les différentes cultures et je mèle tous ça avec mon imaginaire selon mes envies du moment.