Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Douce Nuit

Court-métrage fantastique: Pour la petite souris, une dent perdue est inacceptable...

À propos du projet

Court-métrage de 15 minutes.
Genre : Comédie fantastique.


DOUCE NUIT est l’histoire d’une souris, mais attention, pas n’importe quelle souris.

LA Petite Souris de notre enfance à tous. Celle qui vous a certainement, comme à moi, apporté vos premières pièces de monnaies en échange d’une petite quenotte cachée sous l’oreiller.

Pour tout le monde, la petite souris est un personnage bienveillant et généreux… Et si ce n’était pas le cas ? Si elle n’était en fait qu’une psychopathe obsessionnelle obnubilée par sa collection de trophées dentaires ? Pour elle, une dent perdue est inacceptable, elle doit impérativement la remplacer. Par tous les moyens…


Le petit Théo a 10 ans et il est triste, sa grand-mère vient de mourir. Théo aimait bien venir à la campagne dans la maison de mamie.
Aujourd’hui, il est là pour aider son père Antoine à vider la vieille demeure avant de la vendre. C’est l’occasion de redécouvrir des trésors oubliés : Des photos, des livres, un robot en plastique et … Une vieille boîte à dents.
Trop content de montrer ce trésor à son fils, Antoine perd une des précieuses quenottes. Rien de très grave à priori, sauf pour une petite bestiole blanche qui ne supporte pas qu’on perde ses affaires.
Il a suffi d’un geste maladroit pour qu’une douce nuit se transforme en cauchemar…


Les références cinématographiques pour le ton de DOUCE NUIT sont « The Frighteners » (Fantômes contre fantômes) de Peter Jackson ou plus récemment « Drag me to Hell » (Jusqu’en enfer) de Sam Raimi pour le mélange savamment maîtrisé de terreur et d’humour noir. « Douce Nuit » s’inscrit dans cette veine, faire frissonner et sourire.

Le film est produit par ZEILT Productions qui réalise également tout les effets spéciaux numériques. Laurent Witz a cru au film et a permis de réaliser le teaser démontrant la faisabilité technique et artistique de la souris en CGI.

Affreux, Sales et Méchants coproduit la partie tournage. Vladimir Feral et son équipe dynamique s’occupent à merveille du projet, grâce à eux l’équipe de tournage est quasiment constituée.

Mais la souris ne sera pas uniquement numérique dans Douce Nuit, j’ai une tendresse particulière pour les effets de plateau et le charme incontestable qui s’en dégage.

En fonction des besoins de chaque plan la souris sera, soit en 3D, soit une fausse souris réaliste ou même une véritable souris vivante (nous nous engageons à ne faire subir aucune maltraitance à cette petite bête, cela va de soi)
C’est l’incontournable et talentueux David Scherer qui s’occupera des effets de plateau.

Le tournage aura lieu sur 5 jours au premier trimestre 2013.

À quoi va servir le financement ?

La collecte Ulule va servir principalement à compléter le financement du tournage :

- Location et fabrication des décors, une partie des décors doit être fabriquée spécialement pour le film car nous prévoyons de la casse de portes et de cloisons à la hache… Elle est coriace à attraper cette petite souris, l’achat d’une simple tapette ne suffira pas.

 - L’argent servira également à la location du matériel technique (camera, son) ainsi qu’une partie de la régie.

CASTING :


C’est Lionel Abelanski qu’on a pu voir au cinéma aux côtés de Kad Merad ou Alain Chabat qui campera le personnage d’Antoine, la figure paternelle de l’histoire. Sa silhouette nonchalante et sa façon de parler en font un acteur atypique reconnaissable entre mille. L’idée d’être confronté à une souris malfaisante pour protéger son petit garçon l’a tout de suite séduit.

Frédérique Bel qui a notamment doublé Barbie dans « Toy Story 3 » a montré beaucoup d’enthousiasme à l’idée de prêter sa voix à la petite souris. Le ton de l’histoire dépend en grande partie de ce personnage féminin capable de passer en un quart de seconde de la gentillesse sournoise à l’hystérie totale. Frédérique va en faire une bestiole que personne ne souhaitera croiser aux pieds de son lit !


REALISATION :

Réalisation : Pascal Thiebaux (voir « A propos du porteur de projet »)

Coréalisation : Gil Pinheiro.
Gil va s’occuper principalement pour ZEILT de réaliser et de superviser sur le tournage l’aspect technique de la préparation de l’incrustation des effets spéciaux en vue de la postproduction.

1er Assistant réalisateur : David Hourrègue – AS&M Production


PRODUCTEURS :

Laurent Witz - ZEILT Productions




Vladimir Feral – AS&M Productions


DIRECTEUR de la PHOTOGRAPHIE :


Xavier Dolléans a travaillé sur de nombreux projets pour AS&M, il a éclairé et cadré avec talent le teaser de Douce Nuit.


MUSIQUE :

Mathieu Alvado a composé la musique du teaser de Douce Nuit. Mathieu est notamment l’auteur de la musique du dernier film de Claude Miller « Thérèse Desqueyroux »


EFFETS SPECIAUX de PLATEAU :

David Scherer est le maquilleur de référence dans le milieu du court-métrage de genre… Une cicatrice, une tête de monstre, un truand coupé en deux, David est dans la place !

REALISATION du MAKING OF :

Guillaume Pierret en plus d’être un ami est un jeune réalisateur de talent, « Matriarche » son dernier film fait un carton dans de nombreux festivals internationaux. « Douce Nuit » sera son premier making of et je n’en suis pas peu fier.

À propos du porteur de projet

Je m’appelle Pascal Thiebaux et je travaille dans l’animation depuis plus de quinze ans, j’ai participé à la fabrication de nombreuses séries d’animation en tant que layoutman puis story-boardeur. Je collabore depuis quelques années avec ZEILT Productions au Luxembourg à la réalisation de publicités et de clips.

Mon premier court-métrage live, « Barbaque & Logistique », réalisé en 2000 a été le lauréat du concours « Fantiscogore » organisé par Canal+. J’ai ensuite réalisé « WEB Gladiator » en 2001 et « Le trophée » en 2006, ce dernier a connu un parcours sympathique en festivals avec une cinquantaine de sélections et une vingtaine de prix.

DOUCE NUIT est de loin mon projet le plus ambitieux… C’est l’adaptation très libre d’une nouvelle de Christian Simon "1, 2, ne ferme pas les yeux », j’ai lu cette histoire il y plus de cinq ans et je vois maintenant le film se concrétiser grâce à l’acharnement et au soutien des équipes d’AS&M et de ZEILT !

J’espère que cette présentation vous aura donné envie de nous soutenir dans cette aventure, la petite souris machiavélique n’attend plus que vous pour prendre vie…


www.pascalthiebaux.fr

 LIENS:

Site de ZEILT Productions

Site de AS&M Productions

Les films de Pascal Thiebaux

"Le Trophée" film réalisé par Pascal Thiebaux en 2006 (cliquer sur l'image)