BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Dora Maar - La femme invisible

Une biographie. Édition française revue et augmentée de Dora Maar, ouvrage paru à Barcelone aux éditions Circé en 2013.

À propos du projet

« Elle n’était ni excentrique ni cocasse et n’avait rien de décalé par rapport au réel, mais au contraire quelque chose d’encore plus “ajusté” qui crée le réel par une liberté de pensée et d’être. »
Anne de Staël

En rétablissant l’image d’une artiste accomplie, trop longtemps réduite à la « Femme qui pleure » telle que la peint souvent Picasso, son amant entre 1936 et 1943, le livre Dora Maar, la femme invisible restitue toute la richesse de l’existence de cette femme de caractère, photographe au talent salué par les plus grands artistes ou intellectuels de son temps.

Son auteure, Victoria Combalia, a eu le très rare privilège de pouvoir s’entretenir longuement avec Dora Maar trois ans avant sa mort. Son travail donne à comprendre une personnalité aussi complexe qu’attachante et restitue enfin une image juste de cette femme qui demeurait recluse depuis vingt ans dans sa maison de Ménerbes ou son appartement parisien. Si le monde avait oublié qu’elle eut une vie d’artiste avant comme après son idylle avec Picasso, les nombreux documents inédits mis à disposition par ses héritiers et réunis dans l’ouvrage déchirent le voile du mystère Dora Maar.

 

Dora Maar

Fille d’un père yougoslave et d’une mère française, elle est élevée en Argentine. Elle tourne le dos à ses origines bourgeoises en devenant une militante politique de gauche, membre du groupe Contre-Attaque et amoureuse de l’écrivain Georges Bataille. Paul Eluard la présente à Picasso au début de l’année 1936. Membre du Groupe Surréaliste, elle est déjà alors une photographe à l’œuvre importante et admirée. Dans une scène célèbre, au café Les Deux Magots, Dora séduit le peintre en jouant d’un couteau entre ses doigts et ses longs ongles vernis de rouge. Avec lui, elle vécu une passion tumultueuse, et mis en sourdine son activité créatrice. Elle devient sa muse, mille fois peinte dans sa beauté, mais plus souvent sous un masque de souffrance et de tourments ; compagne du peintre dans les années décisives d’avant-guerre, elle assiste de près à la genèse de Guernica  dont elle laisse une importante trace photographique. Abandonnée par l’artiste en 1943, elle se réfugie dans la religion et la peinture, en vivant isolée dans son appartement parisien et sa maison de Ménerbes, dans le sud de la France. Dora Maar est décédée en 1997 laissant derrière elle un voile de mystère.

 

Victoria Combalía, l’auteure

Victoria Combalía est née en 1952 à Barcelone. Elle est aujourd’hui historienne, critique d’art, professeure à l'Université de Barcelone, docteure en Histoire de l’Art et commissaire d’exposition. Spécialiste de Joan Miró, Antoni Tàpies et Dora Maar, elle a publié, entre autres ouvrages, Études sur Picasso (1981), Picasso-Miró. Regards croisés (1998), Amazones au pinceau (2006), Muses, mécènes, amants. Six femmes autour du surréalisme (2017). Elle a été faite Chevalière des Arts et des Lettres (2003) pour sa contribution à la connaissance de Dora Maar.

 

Victoria Combalía eu, en 1994, le rare privilège de communiquer avec Dora Maar et de pouvoir l’interroger sur sa vie à travers de longs entretiens téléphoniques. Elle était alors recluse dans sa maison depuis une vingtaine d’années et ne souhaitait communiquer avec personne, à l’exception de quelques amis très proches. Ces entretiens avaient pour finalité de mieux comprendre ce qu’avait été la vie de cette femme et de mettre en place une exposition de ses photographies et peintures, constituant la première rétrospective mondiale de son travail en 1995.

Victoria Combalia est par ailleurs contributrice du catalogue de l'exposition rétrospective Dora Maar qui sera présentée au MNAM/Centre Georges Pompidou du 5 juin 2019 au 29 juillet 2019.

 

Mariam Chaïb Babou, la traductrice

Mariam Chaïb Babou est une traductrice espagnole ayant participé à la traduction de plusieurs ouvrages jeunesses (Merveilleuses Naissances, 2019), pratiques et des livres d’art (Un cabinet de dessin, 2003).

 

Dominique Tourte, l’éditeur 

J’ai créé et je dirige les éditions invenit depuis 2008. En choisissant de faire traduire cet ouvrage, paru en Espagne en 2013, pour l’inscrire au catalogue de notre maison d’édition, je ne souhaite rien d’autre que de rendre justice à une personnalité féminine éminente du monde artistique du XXe siècle. Impressionné par la force de cette femme, telle que la révèle Victoria Combalia à travers son important travail de recherche, j’espère que cet ouvrage contribuera à déconstruire la triste image de la « Femme qui pleure ». Une femme en vérité dont le destin de créatrice se trouva éteint par l’écrasante personnalité de Picasso.  Terrible et en même temps si commune et toujours actuelle histoire.

 

L’ouvrage

Texte de Victoria Combalía
Traduit de l’espagnol par Mariam Chaïb Babou
Nombre de pages : 324 pages
Format : 21 x 27 cm
Nombre d'illustrations : +/- 100
Prix : 35 euros
ISBN : 9782376800286
Parution juin 2019

 

À quoi va servir le financement ?

Les fonds réunis serviront exclusivement au financement des droits de reproduction des œuvres dont le montant cumulé est important et dépasse nos capacités d’autofinancement.

Que serait cette biographie si elle ne donnait pas à voir au lecteur un nombre important des magnifiques créations photographiques ou picturales de Dora Maar, ou quelques-unes encore de ses images de la genèse de Guernica, dont elle a été la spectatrice.

Votre contribution fera de notre livre celui dont nous rêvons depuis l’origine du projet.

Au travers des différents niveaux possibles, vous trouverez le moyen de contribuer à rendre justice à cette femme artiste, écrasée par l’énorme personnalité du peintre de Malaga ; et plus largement reconsidérer la place de la femme dans les mouvements d’avant-garde artistiques de la première moitié du XXe siècle.

Les 5 signets collectors : illustrations tirées du livre

Le livre

2 billets pour l'exposition Dora Maar  Centre Pompidou

Exposition du 5 juin au 29 jullet 2019

 

Tirages exclusifs et parrainages des images

Tirages jet d'encre haute définition sur papier velin 300 grammes au format 30 x 40 cm.

Une nuit d'hôtel à Paris

Afin de pouvoir passer un week-end à Paris et visiter l'exposition Dora Maar au Centre Georges Pompidou, nous vous offrons une nuit d'hôtel pour deux à l'Hôtel Andréa Paris dans le quartier du Marais. 

À propos du porteur de projet

Les éditions invenit : Le monde reste à inventer !

Les éditions invenit sont nées de la passion du beau livre en 1991. Depuis ses réalisations de catalogues d'exposition jusqu'à son emblématique collection Ekphrasis dans laquelle se rencontrent l'art et la littérature, les éditions invenit placent au cœur de leur travail l'éternel renouvellement du rapport entre le texte et l'image ; sans relâche animées par la recherche du format idéal, du papier ad hoc, de la mise en page signifiante, elles visent à l'expression d'une sensibilité qui seule permet l'édition d'ouvrages de caractère.

 

Les acteurs du projet :

Victoria Combalia, auteure

Mariam Chaïb Babou, traductrice

Catherine Tranchant et Marie-Flore Buszyk, correctrices

Zoé Pradier et Marie-Flore Buszyk, iconographes

Christelle Leveugle, graphiste/maquettiste

Valérie Dussart, maquettiste

Zoé Pradier, campagne Ulule

 

Sous la direction éditoriale et artistique de Dominique Tourte

Share Suivez-nous