BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Lutte et résistance du peuple Ashaninka

Documentaire sur des communautés menacées par la perte de leurs territoires et le réchauffement climatique

À propos du projet

Dans la forêt amazonienne du Pérou, il existe une communauté indigène qui maintient les coutumes de ses ancêtres qui y vivent depuis plusieurs siècles. Ce sont les Ashaninkas, qui forment la tribu indigène la plus importante d'Amazonie du Pérou, selon différents recensements menés dans la région ces dernières années. Aujourd'hui, les Ashaninkas occupent une grande partie du territoire amazonien en Amérique du Sud, et sont réunis en petits groupes résidentiels composés d'environ cinq familles et sous la direction d'un chef local.

Ce documentaire va se focaliser sur les communautés Ashaninkas situées dans les Départements de Ucayali, Junin et Pasco.

À l'heure actuelle, cette communauté se voit affectée par différentes problématiques qui menacent son quotidien et son futur en tant que société autonome. Une d'entre elles est sans surprise le changement climatique, par lequel ses activités journalières se voient conditionnées, tout en prenant en compte qu'ils se servent de la nature et des ressources de la forêt pour manger, boire, obtenir une médecine naturelle à base de plantes, et construire leurs habitations, etc. Leurs cultures sont également touchées, il y a la sécheresse, la diminution de la faune et la flore qui se modifie avec le temps, ce qui représente un réel danger pour la communauté.

C'est pourquoi, certains d'entre eux ont participé à la COP21, qui avait lieue à Paris, entre novembre et décembre 2015. Ils ont passé deux semaines dans la capitale française avec une idée en tête : faire écouter leurs voix. Ils ont participé aux diverses conférences et, par l'intermédiaire de l'Association Solidaile, ils ont eu l'opportunité de se rendre dans une université parisienne et dans un collège de la Garenne-Colombes. Ceci leur a permis de sensibiliser les jeunes sur les effets du changement climatique, mais aussi de partager et d’échanger avec eux leur culture, leurs coutumes etc.

Après deux semaines à Paris, les membres de la communauté Ashaninka qui ont parcouru des milliers de kilomètres pour trouver des solutions à leurs problématiques, sont repartis plus ou moins déçus n'ayant pas ressenti l'écoute recherchée. Ils ont tout de même affirmé qu'il y a de bonnes intentions mais aucune solution spécifique et aucune planification de politiques publiques ne répondent aux problématiques.

D'un autre côté, les Ashaninkas doivent se confronter tous les jours à la déforestation de la forêt amazonienne, aux minerais illégaux installés dans la région, et aux entreprises hydroélectriques et d'hydrocarbures qui occupent la zone. Cela représente une énorme menace pour l'existence de la tribu qui doit affronter la perte de leurs territoires. Cela est dû à la superposition des terres Ashaninkas avec les entreprises transnationales que le gouvernement péruvien laisse s'installer dans la région.

Cela fait des années que les Ashaninkas luttent pour combattre cette problématique et  pour la restitution de leurs territoires, et pour autant ils n'ont toujours pas trouvé de solution viable. Jour après jour, ils font appel aux autorités de la région et se réunissent avec des membres politiques et des représentants de l'environnement pour  discuter des différentes options possibles afin de convenir à un accord sur les territoires qui leur appartiennent.

Face à ces problématiques, le documentaire a pour objectif de montrer comment la communauté Ashaninka s'implique-t-elle pour résoudre les problèmes liés aux territoires, quels sont les moyens mis en place et quelles sont les réponses des autorités face à cela. Plus encore, comment réagissent-ils face au changement climatique et quelles en sont les conséquences au quotidien ces dernières années. D'un autre côté, s'interroger sur le soutien des moyens de communication et de la société en général face à ces différentes préoccupations.

A quoi va servir le financement ?

Nous allons utiliser les fonds obtenus dans un premier temps pour les dépenses de déplacement. Nous avons besoin d'aller de Paris jusqu'à Lima et à partir de là rejoindre les différentes communautés Ashaninka dans la forêt amazonienne. De plus, nous devrons nous déplacer depuis la forêt jusqu'à la ville, selon les opportunités, pour récupérer des informations destinées au projet. 


Ensuite, nous utiliserons une partie des fonds pour acheter une caméra et du matériel technique pour nous aider à perfectionner le tournage et réaliser un projet professionnel.

 

À propos du porteur de projet

Nous sommes deux jeunes journalistes nés dans deux parties distantes et très différentes du monde. Alejandro, né en Argentine et Lucie, de nationalité Française. Nous nous sommes connus en 2016 au Mexique, et depuis nous avons partagé de nombreuses expériences ensemble. Deux passions nous unissent au quotidien : le voyage, comme moyen de connaître et découvrir de nouvelles cultures, traditions et expériences et, bien sûr, le journalisme, permettant de transmettre tout ce qui peut croiser notre chemin.