BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Doctors de Trobar

Prod° Album Vinyl et Digital

À propos du projet

Qui sont les Doctors ?

La réunion de 4 MC's agitateurs de la scène hip-hop d'expression occitane actuelle depuis une dizaine d'années, avec Yellow, rappeur montpelliérain, Drac Chab et Inti, membres du groupe Mauresca.

et qu'est-ce que le trobar ?

Le trobar désigne l'art de trouver la rime, le son, le rythme, les mots qui frappent chez les troubadours du Moyen-Age jusqu'aux rappeurs d'aujourd'hui.

Pourquoi un Vinyl ?

A ce jour, ère du numérique, la société a préféré se tourner vers les nouvelles technologies au détriment de la qualité du son.

Nous avons fait le choix de produire un vinyl pour plusieurs raisons :

1: Il s'agit là d'un véritable objet. Retrouvons le plaisir d'une œuvre sonore mais aussi visuelle. Car ce projet fait appel aux compétences de tous nos amis : le graphiste, la plasticienne, les musiciens...sans oublier le comptable.

2: Nous voyons aujourd'hui nos support audio perdre largement en qualité d'écoute. Le vinyl reste le support qui propose la meilleure qualité auditive !!! Mais il est aussi révélateur d'une culture ... le Hip-hop et l'art du turntablisme!

Ce projet restera complètement autonome en production (avec votre aide bien sûr), en pensées et musique au-delà de toute pensée rétrograde vis-à-vis de la langue Occitane, langue d'expression, de société et de revendication sans étiquette en "iste" en ce qui nous concerne.

À quoi va servir le financement ?

Le financement ne servira surtout pas à nous payer des apéros ou de la drogue, non!

Mais seulement à la résidence, à l'enregistrement, au mastering et à l'édition du Vinyl à 500 exp,  ainsi que des outils de communication (plaquettes et affiches). Tous le reste étant assumé bénévolement, tant pour l'artistique, que pour la gestion par l'association Ox'Ivent.

  • 500€ correspondant au frais pour la résidence et l'enregistrement des voix en studio
  • 1000€ correspondant à l'édition des Vinyls

À propos du porteur de projet

Un projetrésolument hip hop avec Drac, Chab, Inti (membres de Mauresca) et Yellow Spliff. L’art de la rime et du rythme, entre « Sicard et Biggie », ou comment la langue occitane, marquée par une longue tradition lyricale, percute le beat et les flows d’un rap acéré.
Puisant aux sources du hip hop, ces occitans bambaataas rivalisent au mic pour défendre leur titre de doctor de trobar.


Doctors de Trobar est né de la volonté de quatre artistes montpelliérains de créer un répertoire inédit: du rap en occitan. À la base de ce projet, trois membres du groupe Mauresca et Yellow, un de leurs proches, activiste montpelliérain de la culture hip-hop.

Musique urbaine, le rap est la musique folklorique du XXIè siècle. Comme d'autres dans le monde, la langue occitane a produit un répertoire de chansons de situation, de vécu. Faire un disque de rap en occitan, c'est récupérer cette logique de culture populaire vivante, et l'adapter à une langue tout aussi populaire, ou du moins ancrée dans la façon de vivre des montpelliérains.

Ce projet naît de plusieurs constats: l'occitan, langue millénaire, langue de culture qui inonda, bien avant le français puis l'anglais, l'Europe entière, a perdu de sa légitimité, jusqu'à perdre son statut de langue vivante. Dès les années 70, des chanteurs ont eu à coeur de l'inscrire dans une réalité culturelle mondialisée, et on a vu essaimer des groupes tantôt de folk, de rock et de reggae. Puis plus rien.

Parallèlement à cette résurrection de l'occitan dans les bacs à disque, la musique a évolué. Naturellement, les jeunes des années 80 qui avaient développé un attrait pour l'occitan ont vécu l'arrivée de divers courants musicaux; la pop, le punk, le reggae et, enfin, le rap. Porteuse des aspirations et parfois même des revendications des citadins, cette musique caracole en tête des ventes de disques, tout en ayant une image parfois négative. Un parallèle avec l'occitan, mais également avec toutes les langues dites minoritaires, est alors possible.

Petits extraits du travail en cours.

Mais Doctors de Trobar ne s'inscrit pas dans cette volonté revancharde de redonner à qui que ce soit sa légitimité; ce projet s'inscrit dans une envie d'abord égoïste de se faire plaisir, puis dans une logique d'invention (en effet, peu ou pas de disques ont porté ce concept de rap en occitan, et leur impact a été très faible). Ce projet, s'il ne regarde pas en arrière, regarde dans le présent, nourri par ce que le hip-hop produit en 2011 dans le monde entier.

Il prouve que c'est possible, que l'occitan vit au présent, et que ses acteurs peuvent se retrouver dans tout courant culturel, depuis la musique traditionnelle des balètis aux sound system d'inspiration jamaïcaine.

Pour le groupe Mauresca, membre reconnu de la scène languedocienne, il est un bol d'air, un défi, une occasion de pousser plus loin les expériences qu'ils ont menées en quatre albums de 2001 à 2010. Enfin, Doctors de Trobar prouve la vitalité d'une scène montpelliéraine implantée dans le réel, avec en point de mire un pan d'Histoire de l'humanité rendu invisible, mais encore terriblement présent.