BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

DIÁLOGOS - Nouveau CD - Ronald Martin Alonso

Sainte-Colombe / Hersant pour viole seule

À propos du projet

Je souhaite réaliser un enregistrement de musique baroque et contemporaine pour viole de gambe, intégrant des suites de danses de Sainte-Colombe du Manuscrit de Tournus et des pièces contemporaines du compositeur français Philippe Hersant, plusieurs fois Victoire de la musique. 

"Pascolas" de Philippe Hersant, suite de danses inspirées de la tradition du folklore mexicain, a été spécialement composée pour ce projet. L'enregistrement aura lieu dans l'église haute de Saint-Michel-l'Onservatoire dans les Alpes de Hautes-Provence du 24 au 27 novembre 2019. La prise de son et la direction artistique sera assurée par Jean-Michel Olivares.

Le CD paraîtra au printemps 2020 sous le label Paraty et distribué par Harmonia Mundi.  

Programme (durée totale 55’)

-Suite en ré mineur - Monsieur de Sainte-Colombe (v. 1640 - v. 1700)

.Prélude .Allemande .Courante en bourrasque .Sarabande et double .Gigue .Chaconne 

-Pascolas (inédit) - Philippe Hersant (Rome 1948)

-Suite en do Majeur - Monsieur de Sainte-Colombe

.Sarabande en Passacaille .Allemande .Menuet .Courante .Menuet .Sarabande .Gigue .Chaconne

- Le chemin de Jérusalem - Philippe Hersant

-Suite en sol mineur - Monsieur de Sainte-Colombe

.Prélude .Pianelle .Sarabande .Gigue 

-Les pleurs (arrangement pour viole seule)

 

Le compositeur français Philippe Hersant, né à Rome 1948, a composé de nombreuses pièces pour la viole seule, comme « Le chemin de Jérusalem » (2003) , et utilise également la viole comme instrument soliste avec ensemble vocal dans le Psaume CXXX Aus Tiefer Not (1994), Stabat Mater (2002), Falling Star (2005), Clair Obscur (2008) ou en la mélangeant à d’autres instruments de l’époque baroque (luths, théorbe, cornet à bouquin, violons baroques) comme dans La Cantique de trois enfants dans la fournaise (2015), pièce pour laquelle il a reçu sa troisième victoire de la musique du meilleur compositeur de l’année en 2016. Pour cet enregistrement Philippe Hersant a composé une nouvelle pièce pour la viole seule, "Pascolas" inspirée des danses Pascolas y del Venado des indiens Yaquis et Mayos du nord-ouest du Mexique.  

Pascolas

Philippe Hersant : "La danza de los pascolas y del venado (Danse des chasseurs et du cerf) est une danse rituelle des Indiens du Nord-Ouest du Mexique, essentiellement pratiquée par les Yaquis de l’Etat de Sonora. Je n’ai jamais eu l’occasion d’assister à ce rituel et n’en ai eu connaissance que par des documents sonores. C’est un disque acheté au Musée d’Anthropologie de Mexico, il y a 40 ans, qui m’a fait découvrir cette tradition. Les petites ritournelles obsessionnelles, un peu hypnotiques, jouées au violon par les musiciens yaquis, sont depuis lors restées gravées dans ma mémoire. 

Cette pièce pour viole de gambe est presque entièrement construite autour de quelques-unes de ces ritournelles. Ce n’est en rien une tentative de restitution ethno-musicologique (l’instrumentarium choisi étant du reste très différent de l’original). C’est la réappropriation d’un matériau musical, librement traité et développé, en hommage respectueux aux Indiens Yaquis."

Le chemin de Jérusalem

Philippe Hersant : "Le « chemin de Jérusalem » est le nom qu’on donnait aux labyrinthes qui ornaient le pavement de certaines cathédrales, comme celui – aujourd’hui disparu – de la cathédrale de Reims. Les fidèles devaient le parcourir à genoux, en souvenir du chemin de croix du Christ montant au Golgotha. Peut-être aussi en souvenir des croisades en Terre sainte. 

Cette pièce est un labyrinthe circulaire, dont on ne sort pas : elle finit comme elle a commencé… On y trouve une brève citation du Labyrinthe de Marin Marais et du choral de Jean-Sébastien Bach, Durch Adams Fall. Cette pièce a été composé à la demande de Christine Plubeau et lui est dédiée."

Les pièces pour viole seule de Monsieur de Sainte-Colombe présentes dans ce programme ont été écrites autour de 1690 et font partie d’un manuscrit qui se trouve au sein du fonds patrimonial de la bibliothèque municipale de Tournus, en Bourgogne, France, d’où son nom de « Manuscrit de Tournus ». La première édition moderne dudit manuscrit fut réalisée en 2013 par les soins de Herausgegeben von Günter et Leonore von Zadow et publiée par les Editions Güntersberg, jusque là seulement une seule édition des facsimilés avait était réalisés par Minkoff introuvable aujourd'hui.

La plus part de ces pièces ont été identifiées par le violiste et musicologue Jonathan Dunford comme étant de Monsieur de Sainte-Colombe car certaines sont également dans les deux manuscrits de Sainte-Colombe à Edimbourg (Écosse). L’écriture est extrêmement proche de celles des Concerts à deux violes escales publiés en 1973 par Paul Hooreman, rappelant la musique improvisée. Dans ces compositions Monsieur de Sainte-Colombe semble ignorer de se soumettre aux règles de composition du XVIIème siècle. Il existe une grande liberté dans la structure harmonique, tonale et rythmique. Le nombre de notes dépasse, très fréquemment, la quantité prévue selon les barres de mesure, ce qui laisse une large place à l’interprète dans la manière de construire la réthorique et le développement de chaque phrase, de choisir les différentes proportions rythmiques dans chaque danse, la vitesse à laquelle les notes doivent être jouées et l’endroit où placer les accents et les appuis. Certains ornements usuels de la viole sont suggérés, comme le tremblement, la plainte, le martèlement ou battement, mais l’interprète, chose habituelle à l’époque, peut en rajouter selon son inspiration et selon les besoins expressifs de la musique.  

Le choix des pièces a été fait selon trois tonalités très utilisées dans la musique pour viole, correspondant au trois cordes graves de l’instrument jouées à vide (Re, Sol, Do) avec une préférence pour les tonalités mineurs. 

Monsieur de Sainte-Colombe fut connu par tous les violistes de son époque et postérieurs mais on connait réellement très peu sur sa vie privée. Il fut élève de Nicolas Hotman (? - v.1663) et ses deux élèves le plus connus furent Jean Rousseau (1644-vers1699) qui lui dédia son Traité de la viole (Paris 1687) et Marin Marais qui lui dédia son Tombeau pour Monsieur de Sainte-Colombe dans son Deuxième livre de pièces pour la viole (Paris 1701). Il exista également un Monsieur de Sainte-Colombe fils de qui trente-six pièces furent a trouvées dans un manuscrit à Durham (Angleterre) permis lesquelles un Tombeau pour Monsieur de Sainte-Colombe le père.

Aujourd’hui quelques compositeurs s’inspirent de l’héritage de Sainte-Colombe pour redonner vie à la viole de gambe, instrument que comme nul autre est capable de reproduire les affectes de la voix humaine. Comme écrivit Marin Marsenne dans son “ Harmonie Universelle “ en 1637 ... “ Certes si les instruments sont prisez à proportion qu’ils imitent mieux la voix, et si tous les artifices on estime d’avantage celuy qui représente mieux le naturel, il semble que l’on ne doit pas refuser le prix à la Viole, qui contrefait la voix en toutes ses modulations, et même en ses accents les plus significatifs de tristesse et de joie “…

Ce programme nous invite à un voyage à travers le temps et l’espace, dans un dialogue par la musique, dialogue sans paroles où les sonorités de la viole nous parlent. La réthorique de la composition et les affects se mêlent pour nous compter des histoires, réveillent en nous des émotions intenses, nous faisant passer d’une profonde tristesse à la joie vibrante. Un miroir entre passé et présent à travers un instrument qui a su revenir à la vie.

A quoi va servir le financement ?

Le financement servira à :

- Prise de son - 2000€

- Direction artistique - 2000€

- Montage et mixage - 1000€

- Fabrication de 750 exemplaires CD pour la promotion et les pré-commandes - 2000€

TOTAL : 7000€

- La collecte des fonds supplémentaires nous permettra la réalisation d'un vidéo clip de promotion ainsi que la location d'une salle de concert à Paris pour le lancement du CD.

À propos du porteur de projet

Né à La Havane, Ronald Martin Alonso s'initie à la musique ancienne au sein de l’ensemble Ars Longa (Teresa Paz). L’ensemble collabore avec les chefs Claudio Abbado, Gabriel Garrido et réalise de nombreuses tournées en Europe. Ses enregistrements de musique baroque latino-américaine sont primés par la critique spécialisée (Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, ffff Télérama, 10 de Répertoire).

Il est primé en musique de chambre aux Premio Bonporti (Italie, 2011), Van Wassnaer Competition à Amsterdam (Pays-Bas 2011) et le Prix F.J. Aumann au Concours International H.I.F. Biber (Autriche en 2012).​

En 2015 il fonde l'Ensemble Vedado avec lequel il réalise de nombreux projets musicaux autour de la musique baroque et contemporaine sur instruments baroques. Dans la même année il sort son premier enregistrement en solo dédié au compositeur français Marin Marais. En 2019 l'Ensemble Vedado participe au XIIIème Festival de Música Antigua Esteban Salas avec la mezzo-soprano Guillemette Laurens, invités par l'Ambassade de France à Cuba et la Oficina del Historiador de la Ciudad de La Habana. Actuellement Ronald Martin Alonso prépare son prochain enregistrement avec les suites pour viole seule de Monsieur de Sainte-Colombe du Manuscrit de Tournus et la création d'une nouvelle pièce de Philippe Hersant "Pascolas", inspirée des danses pascolas des indiens yaquis et mayos du nord-ouest du Méxique.  ​

Il est régulièrement sollicité par les ensembles Cappella Mediterranea (Leonardo García-Alarcón), Les Traversées Baroques (Etienne Meyer), Il Festino (Manuel de Grange), Fuoco e Cenere (Jay Bernfeld), Stravaganza (Thomas Soltani), Le Baroque Nomade (Jean-Christophe Frisch), La Chapelle Rhénane (Benoît Haller), Il Caravaggio (Camille Delaforge), Les Métaboles (Léo Warinsky), Le Stagioni (Paolo Zanzu), El Sol (Chloé Sevère), Près de votre oreille (Robin Pharo) et se produit dans les plus importants salles de concert et festivals de musique ancienne en Europe et en Amérique Latine (Opéra de Paris, Auditorium de Radio France, Concertgebouw d'Amsterdam, Dutch National Opera & Ballet à Amsterdam, Teatro Colón de Buenos Aires, Opéra de Rio de Janeiro, Théâttre National de Chaillot à Paris, Festival d'Ambronay, Festival de Bruges, Festival d'Utrecht entre autres). Il enregistre pour ARTE et RAI Uno la musique de la série "Odysseus" du compositeur Bernard Grimaldi ainsi que la musique de la série "Versailles" pour Canal+. Ronald Martin Alonso a enregistré pour les labels K617, Ambronay éditions, Musica ficta, Glossa, Paraty, Ricercar, Muso, Aparté, Hortus et Brilliant Classics. ​

Actuellement nous le retrouvons à l'Opéra Bastille à Paris pour la nouvelle création de "Les Indes Galantes" de Jean-Philippe Rameau avec Cappella Mediterranea sous la direction de Leonardo García-Alarcón et la mise en scène de Clément Cogitore.

Boursier du Centre International des Chemins du Baroque de Sarrebourg (France), Ronald Martin Alonso est diplomé en viole de gambe au CRR de Strasbourg et Paris auprès d'Ariane Maurette, Rebeka Russo et Martin Gester pour la musique de chambre, Il participe à plusieurs académies et master-classes, avec Jordi Savall et Christophe Coin au Royal College à Londres, Marianne Müller au CRR de Paris, Académie Baroque du Périgord Noir (Michel Laplénie), Académie Baroque Européenne d’Ambronay (Martin Gester) et l’Académie Baroque de Montfrin (Gabriel Garrido). ​

En tant que pédagogue il  collabore avec le Conservatoire Itinérant des Chemins du Baroque et les Ateliers des Traversées Baroques en Amérique latine ainsi qu'à Dijon et Sarrebourg.

Share Suivez-nous