BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Développez Agbodrafo : un nouveau cap !

Aidez-nous à œuvrer pour le développement économique solidaire des populations démunies du Togo par l'extension de nos activités de soutien

À propos du projet

Edit

Grâce à vos soutiens, nous avons atteint notre premier objectif qui était de récolter 400€ pour Agbo avant même la moitié de la collecte !

Maintenant, nous souhaitons aller plus loin et ouvrir une autre caisse dans ce beau village !

Est ce que l'on réussira à atteindre les 1000€ nécessaire pour ouvrir une autre caisse ?

Voyez un exemple concret de ce à quoi va servir votre argent ici : https://www.facebook.com/CreditsMines/posts/888134341233215

Et de nombreux autres projets financés sur notre page facebook !

Introduction

Aidez-nous à œuvrer pour le développement économique solidaire des populations démunies du Togo par l'extension de nos activités de soutien à l’entrepreneuriat à Agbodrafo ! Grâce à l'argent que vous allez envoyer, des éleveurs, des agriculteurs et des commerçants vont pouvoir investir pour augmenter leur volume d'activité !

A propos

Grâce à votre support en 2013 et en 2015, nous avons pu lancer une caisse à Djékotoé et trois caisses villageoises récemment à Adabadi.

Nous avons maintenant réuni presque de quoi lancer quatre caisses de soutien à l’entrepreneuriat rural à Agbodrafo, village d’agriculteurs et de pêcheurs sur le Lac Togo. Il nous manque seulement un petit coup de pouce de 400€ pour lancer ce projet tant attendu par les entrepreneurs du village. 

Vous trouverez ci-dessous le détail de notre projet, alors n'hésitez plus! (vos contributions restent défiscalisables et vous recevrez des objets sympas !)

Pourquoi ?

Le microcrédit est un outil formidable de développement économique des populations défavorisées, en témoigne son essor dans le monde. Il existe néanmoins des oubliés du microcrédit, en général les plus démunis. Ce sont eux que nous ciblons au Togo: des micro-entrepreneurs (souvent des entrepreneuses) courageux et volontaires qui loin de se décourager (comme le laisserait entendre le rapport mondial de l'ONU sur le bonheur qui classe le Togo bon dernier) ont juste besoin d'un micro-crédit pour se lancer. Les caisses villageoises que nous montons permettent à une population rurale qui n’a pas accès au système bancaire et que les instituts de microfinance ne desservent pas, de financer leurs projets d’entrepreneuriat et ainsi de générer de façon durable des revenus supplémentaires pour améliorer les conditions de vie de leur familles et pour investir dans l’avenir (éducation, santé, etc.).   

Comment ?

Depuis  sa création, Credit’s Mines agit au Togo à travers la microfinance. La microfinance a pour objectif de proposer aux plus pauvres des services financiers adaptés. Credit’s Mines œuvre depuis 2009 dans les quartiers défavorisés de Lomé et depuis 2013 dans la ruralité oubliée et a ainsi permis à 271 micro-entrepreneurs d'accéder au financement qui leur faisait défaut pour transformer de façon pérenne leur quotidien.

La caisse de microcrédit mise en place dans le village de Djékotoé, ouverte par Max, Yo et Aurel’ est opérationnelle depuis plus d’un an et donne d’excellents résultats en termes d’impact sur la population villageoise qui peut ainsi financer ces projets d’agriculture, d’élevage et d’artisanat (fabrication d’huile rouge, de paniers, etc.) – 58 projets déjà financés ! La caisse est gérée de façon démocratique par un comité villageois qui attribue les prêts aux villageois. Des contrôles sont effectués de façon régulière (au moins trimestriel) par une de nos employée et par une volontaire de Credit’s Mines pour s’assurer de la bonne gestion tant financière que sociale et ethique. Fort de cette expérience, nous avons étendu nos activités à Adabadi très récemment où trois caisses ont pu être ouvertes par notre camarade Marceau de passage au Togo.

Agbodrafo

Historiquement, le village s’appelait Porto Seguro qui a été donné  par les portugais à leur arriver sur la côte au 15è siècle. Il a pris l’appellation Agbodrafo en 1935 par les peuples Guin et Mina venus de l’ouest au Ghana et un contrat a été signé entre Togoville et Agbodrafo. Le village d’Agbodrafo est composé de 5 grands quartiers à savoir : Lakomé, Djossi, Apétokomé, Adjakakomé et Kuenoukomé. Selon les statistiques, il est composé de 4700 habitants et est chef-lieu du canton d’Agbodrafo. La langue parlée est Mina mais les Ouatchis sont également présents. Le village est assez pauvre, l’essentiel des habitants vivant en-dessous des moyennes nationales. Les activités principales sont la pêche (les pêcheurs faisant également tous les mercredis du transport maritime pour améliorer un peu leurs fins de semaines), l’agriculture maraichères (avec un système de troc mis en place entre les femmes de Togoville qui cultivent mais et piment et d’Agbodrafo pour les produits de la pèche et les légumes).

Du fait à la fois de son histoire tragique (la maison Wood qui a servi à la traite des esclaves jusqu’en 1852 alors que cette dernière était déjà illégale) et de sa localisation sur le lac Togo, une activité touristique se développe également peu à peu dans le village. Nous connaissons ce village grâce à un ami belge Coco qui y a de la famille, nous avons pu rencontrer de très nombreux villageois qui nous ont fait états de besoins forts pour conduire à bien leurs projets entrepreneuriaux. Guidés par M. Agnama, responsable de l’ONG Association Togolaise pour le  Développement de l’Energie Solaire et secrétaire du Comité Villageois de Développement, nous avons pu constater que le village était bien organisé avec de nombreuses structures associatives d’entraides dont Novissi active depuis 35 ans, ce qui témoigne d’une solidarité forte et d’une grande volonté de développement dans la société civile. Un projet de caisses à Agbodrafo prendrait un grand sens pour permettre le développer le village et sortir le village d’une situation de précarité de ses habitants – les villageois à qui nous avons pu en parler y ont vu un vrai tremplin pour le futur et en particulier pour celui de leurs enfants.

Quel intérêt ?

L’intérêt de cette démarche est multiple :

  • Permettre le développement durable d’un village sans faire d'assistanat et causer de sentiment de dépendance
  • Favoriser l'apprentissage collectif et le renforcement d'une communauté socio-économique
  • Apporter un soutien à une population rurale qui est encore isolée du système bancaire et oubliée de la microfinance.

A quoi va servir le financement

Avec déjà 3260€ récoltés, il ne nous manque que 400€ pour lancer ces quatre caisses !

Tout l’argent que vous nous aurez fourni à partir de ce site sera confié aux « comités villageois » d’Agbodrafo, et autogéré pendant 6 ans  afin de financer les projets de ses habitants. Chaque caisse fait 915€ ce qui représente 600.000FCFA, assez pour réaliser déjà une bonne vingtaine de microprêts dès la première année.  

Si vous nous permettez de dépasser ce montant, nous pourrons lancer plus rapidement nos actions en faveur de l’entrepreneuriat rural dans d’autres villages, car les besoins sont forts.

Credit's Mines étant reconnu d'intérêt général, nous pouvons vous envoyer un reçu fiscal. Un don de 100€ vous revient donc à 34€ seulement. Pour en savoir plus, rendez-vous dans la FAQ du projet!!

 A propos du porteur de projet

Credit’s Mines œuvre au travers du microcrédit et de l’épargne pour le développement de l'entrepreneuriat dans les quartiers les plus défavorisés de Lomé au Togo et les campagnes togolaises. Son équipe permanents est constitué principalement de Mineurs (des promos 2006 à 2014), mais aussi d’autres diplômés des grandes écoles, et est souvent complétée par des bénévoles engagés, humanistes et afro-optimistes qui viennent prêter main forte à l’association. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le rapport d’activités 2014 de l’association :  http://www.credits-mines.fr/images/pdf/2014-rapport_activite.pdf       

L’association tient régulièrement à jour sa page facebook (vous pourrez y voir en particulier les histoires de quelques entrepreneurs financés grâce à l’association) et son site internet. Nous vous invitons donc fortement à y jeter un œil afin de découvrir tout ce qui se fait actuellement et toutes les personnes qui ont déjà pu voir leur activité développée ou rendue possible grâce à nos actions !

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous joindre :

Donnons du crédit à leurs projets !  Essomé Né Nyo !

Merci infiniment de votre soutien! On compte sur vous pour faire exploser le compteur!  

A vous de jouer !

Akpe namilo !

L’association Credit’s Mines