BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Autonomie pour Tananomby !

Soutenir un village malgache dans son chemin vers l'autonomie

À propos du projet

Localisme, circuits courts, autonomie énergétique, solidarité… Ces concepts ne se vivent pas de la même façon en Europe et à Madagascar. Dans l'un des pays les plus pauvres de la planète, ils peuvent signifier tout simplement des conditions de vie dignes.

Depuis 2004, nous courons derrière cette belle idée. Depus cette date, l''ACLES, notre association réunionnaise, s'investit dans le village de Tananomby, pour accompagner les habitants dans cette (longue) marche vers l'autonomie, vers la prise en charge de leur destin.

L'objectif est plus qu'ambitieux ! Il semble parfois inatteignable au vu des obstacles, des échecs que nous pouvons rencontrer, mais il refait surface au gré des réalisations, des succès scolaires, d'un sourire…

Parce que nous voulons avant tout développer leur capacité à se prendre en charge, notre action s'appuie sur l'association villageoise, la VITA, qui organise les travaux, assure l'entretien des équipements, gère l'école, la cantine, le grenier solidaire, les soins. Notre vœu le plus cher étant qu'un jour ils puissent se passer de nous !

Mais pour cela, aujourd'hui, nous avons besoin de vous, de vos dons pour les aider à construire un avenir pour leur village.

Construire son avenir avec ses propres mains…

L'arrivée d'une citerne pour le réseau d'eau potable

Aménagement d'un arboretum de plantes endémiques

Un visiteur solidaire participe à la fabrication de briques crues

Pallier aux déficiences de l'Etat malgache en prenant en charge l'enseignement primaire jusqu'au CM2

À quoi va servir le financement ?

La liste est longue et quasiment sans fin, dépendant en grande partie de notre capacité à nous mobiliser et à offrir des salaires décents aux instituteurs et aux villageois qui s'investissent dans le fonctionnement de l'association. 

Aujourd’hui, notre action est limitée par notre budget de fonctionnement, uniquement alimenté par des dons particuliers (environ 30 000€). Nous avons besoin de plus de moyens pour :

  • mieux rémunérer les instituteurs (l’école n’étant pas prise en charge par l’état malgache) afin de les inciter à rester et maintenir les très bons résultats de l'école,
  • renforcer nos actions : développement d’une agriculture maraîchère pour subvenir aux besoins et développer une économie locale), poursuite des actions de protection de l’environnement (reforestation, reconstitution des sols), installations de production d'énergie renouvelable (solaire, biogaz…) amélioration des conditions de vie (alimentation en eau potable, actions sanitaires, logement), promotion du tourisme solidaire…

Concrètement :

  • Aujourd'hui les insituteurs sont rémunérés 150 000 Ariary (environ 40€) nourris et logés ; il faudrait doubler leur salaire (80 € !) pour attirer et retenir des personnes compétentes.
  • Si la ressource en eau potable existe autour du village, il fut un minimum de matériel pour l'acheminer : briques pour la construction des réservoirs, tuyaux PEHD, vannes, robinets… Tout ceci coûte cher.
  • La pauvreté des sols oblige à rechercher toutes les solutions pour les amender. Nos dernières recherches s'orientent vers la Stylosanthe, une plante fourragère rustique dont les racines puissantes pénètrent profondément dans le sol. Trouver le fournisseur, livrer les semences… ce n'est pas gratuit.
  • L'association a monté un grenier solidaire ; en effet, pendant une période de l'année, il arrive que le riz de la dernière récolte soit épuisé avant la moisson suivante. Le grenier solidaire permet de faire la soudure entre les deux, en fournissant aux familles cet aliment de base, qu'elles remboursent ensuite en nature ou en espèces. Cette activité nécessite évidemment quelques fonds de roulement.
  • L'entretien des locaux (école, cantine, bibliothèque, sanitaire,, salle d'accueil, logements des instituteurs…) est réalisé par des salariés de la Vita, qu'il faut bien sûr rémunérer et qui ont besoin d'un minimum de matériel, de matériaux et d'outils.
  • Etc…

À propos du porteur de projet

Lutter contre la misère n’est pas un acte de charité mais un acte de justice, telle est la devise de notre association.

Depuis plus de 10 ans, Gilbert et Nine, portent cette belle idée à bout de bras, le premier dans le rôle du Géo Trouvetout, la seconde dans celui de directrice d'école.

Pour nous contacter : [email protected]

Le lien vers le site de l'association : www.acles.fr/

Facebook : Acles Acles