BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Sous les deux chênes

Projet d'apiculture "naturelle"

À propos du projet

Bonjour à tous,

         Nous sommes des abeilles. Nous souhaitons soutenir notre apiculteur Clément dans son projet d'apiculture naturelle.

        Dû notre situation est de plus en plus précaire, il nous est très difficile de survivre avec l’aide des humains et presque impossible à l’état sauvage. Tous ne le savent pas mais ces mêmes humains sont principalement à l’origine de nos malheurs. Les hommes déversent dans la nature de nombreux produits chimiques, qui empoisonnent notre nourriture, notre eau et affaiblissent continuellement nos couvains, donc nos essaims.

       Des collègues, d’autres abeilles, nous ont expliqué comment leur apiculteur les maltraitait parfois : pour soigner leurs parasites ou leurs maladies, ces humains-là n’hésitent pas à administrer des produits chimiques au sein même de la ruche, ou encore à les secouer et à les chahuter dans des camions pour les transhumances, chose que nous ne ferions jamais naturellement, tant les conséquences sont évidentes. Tout cela affaiblit les essaims, ce qui nous rend de moins en moins résistantes contre nos prédateurs naturels et nos maladies ; plus l'essaim est amoindri, moins nous pouvons butiner de fleurs, moins nous avons à manger, moins nous pouvons élever de nouvelles abeilles, plus l'essaim est fragile!

       Les Hommes ne se rendent malheureusement pas toujours compte que 30% de leur alimentation au moins dépend de notre travail de pollinisation entre les fleurs. Car sans pollinisation, il n’y aurait ni fruits ni légumes, et moins de nourriture pour les élevages.

      Heureusement pour nous, notre apiculteur nous aide vraiment. Il nous met au centre du projet, ne nous maltraite pas, minimise ses visites pour ne pas nous stresser, fait passer nos problèmes avant les siens et cherche vraiment à nous rendre plus fortes!  Pour cela, nous sommes gentilles et compréhensives avec lui. Nous lui laissons prendre notre excédent de miel pour le remercier et le récompenser de ses efforts. Nous ne le piquons presque jamais, seulement s'il fait des erreurs ou des maladresses. ;-)

À quoi va servir le financement ?

Dans ces conditions favorables, nous vous demandons de l’aide.

                Notre apiculteur aimerait acheter une dizaine de ruches cet hiver pour ouvrir un nouveau rucher sur les côteaux du Jurançon, à Aubertin, en Béarn.

Si vous pouviez l’aider financièrement, nous sommes prêtes à faire plus de miel. Clément obtiendra ce miel avec la nouvelle presse à miel qu’il construira aussi grâce à votre soutien! Ce miel pressé est de haute qualité nutritionelle. Il contient notament plus de pollen et de propolis, ce qui peut aider à lutter contre les allergies aux pollens. Il est aussi souvent plus crémeux.

Et ce miel vous reviendrait naturellement!

Votre action soutiendra en partie les investissements suivant:

  • 10 ruches complètes avec tout le nécessaire qui va avec

= 1800€

  • 1 presse à miel faite maison         

        env.    = 2400€

La campagne se fera en 2 paliers:

avec 1500€ ou plus : de nouvelles ruches pleine de vie seront installées.

avec 2500€ ou plus: en plus des ruches, l'extraction du miel se fera avec plus de facilité dans une presse à miel adaptée !

 

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Clément. Depuis une dizaine d'année, j'apprends cette activité en amateur au travers de professionnels et passionnés rencontrer souvent par hasard, en France, en Espagne ou en Allemagne. Je me suis aperçu qu'il a autant d'apiculture qu'il y a d'apiculteur. Les méthodologies changent selon les personnes, les environnements, les abeilles. L'expérience accumulée et les connaissances apprises m'aident à prendre les meilleurs décisions pour conduire mes ruchers.
J'ai pour le moment 8 essaims sur deux ruchers que j'aide à grandir saison après saison. Mon intérêt pour l'environnement et ma curiosité m'ont amené à conduire mes ruchers le plus naturellement possible.

L'apiculteur doit travail avec et pour ses abeilles, et non pas profiter des abeilles. Mon cahier des charges est donc le suivant:
    • Le moins de visite de ruche possible pour éviter de stresser les abeilles.
    • Pas de transhumance
    • Utilisation de matériel se rapprochant au mieux du milieu naturel d’essaims sauvages.
    • Pas de produit phytosanitaire chimique.
    • Le miel récolté est un miel excédentaire. Je laisse aux essaims environ 20kg de leur miel en vue de l’hiver.
    • Les essaims ne sont nourrit qu’au miel, en cas exceptionnel, pour sauver un essaim.
    • Laisser les abeilles construire leurs cadres comme elles l'entendent. Elles sont les mieux placées pour savoir ce dont elles ont besoins.

Je ne veux pas tout révolutioner. Ma méthodologie dois être en accord avec mes valeurs.
Ces valeurs peuvent être partager, commençons dès maintenant.

Je serai ravi de répondre à toute vos questions. N'hésitez pas!

ATTENTION: L’apiculture étant dépendant de la nature, et mes valeurs ne permettant pas une apiculture intensive, les livraisons s’étaleront éventuellement jusqu’en septembre 2020.

" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"

aide et partenaires:

Pia Beuer @ www.piabruer.com >> Logo