BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Des jardins qui chantent

Cultiver la résilience pour assurer le futur

À propos du projet

L’effondrement de la biodiversité s’emballe, notre petite faune s’étiole dans un silence lourd de conséquences et le réchauffement climatique s’amplifie.

Alors que la préservation de la biodiversité peine à s’inscrire dans les agendas, un sondage IFOP en date de mars 2018 démontre que « 85% des Français pensent que l’état et les élus ne tiennent pas compte de la gravité de la situation et ne font pas ce qu’il faudrait. » 

Saviez-vous que la famine est la 1° cause de mortalité chez l’écureuil roux, que selon les experts le hérisson aura quasiment disparu d’ici 2025, que les passereaux souffrent cruellement de la faim en hiver et qu’ils ne trouvent plus suffisamment d’insectes pour nourrir leurs nichées à la belle saison ?

 

Sauvegarder notre « Petite faune », retrouver un sol vivant, des biotopes sains, purifier l’air que nous respirons, lutter contre le réchauffement climatique et œuvrer à notre bien-être moral et physique, impliquent forcément la participation active des parcs et des jardins privés et communaux.

Mésange bleue

Certes, les espaces verts sont des milieux de nature reconstitués. Il n’en demeure pas moins qu’ils sont tout à fait propices à devenir des lieux porteurs d’écosystèmes harmonieux, offrant pérennité à notre flore et à notre faune indigène …  Au même titre que l’était autrefois le bocage.


Demoiselle, carabe et abeille sauvage

La « petite faune » c’est le monde des oiseaux, petits mammifères, pollinisateurs et insectes.

Mais aussi l’univers des lombrics, micro-organismes et bactéries qui structurent notre sol en une terre vivante.

 

Proposer mes services de conseillère en restauration de la biodiversité:

  • Conception, restauration ou préservation : Après diagnostic je réalise une étude et vous présente un projet de création ou d’adaptation de vos espaces verts, tout en en tenant compte de vos souhaits et de vos besoins.
  • Je vous guide dans sa réalisation et vous conseille pour une gestion respectueuse des rythmes biologiques et des besoins de la faune et de la flore.

Mes règles d’or :

  • M’inspirer de la nature et cultiver la résilience pour assurer le futur.
  • Penser à long terme tout en répondant aux besoins du présent.
  • Rendre à la faune son autonomie.
  • Etablir une relation de collaboration avec le vivant.
  • Limiter l’impact carbone et les coûts de gestion.
  • Informer, sensibiliser, faire rêver.

Les grandes lignes :

  • Cultiver une diversité végétaleindigène : réparer la TVB (trame verte et bleue*), pourvoir à la santé du sol par la symbiose des végétaux et des micro-organismes, une gestion différenciée respectueuse du vivant.
  • Assurer la pérennité de la faune : oiseaux, pollinisateurs, insectes auxiliaires et petits mammifères ont en commun le besoin de milieux sains pourvus en eau, nourriture, matériaux et sites de nidification. Mais aussi de sécurité, de mobilité et de tranquillité afin d’assurer la viabilité de leur descendance.

Abeille sauvage - osmie mâle

 

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

Tout d’abord, afin que mon étude et le projet soient à la fois explicites et facilement mis en œuvre, je souhaite y joindre :

  • Un plan détaillé
  • Les fiches des végétaux
  • Des revues numériques à thèmes. Car comment peut-on mesurer la portée de nos actes sans vraiment connaitre les spécificités de notre environnement ?

Cette activité comportant bien des besoins, je vous présente la campagne en plusieurs palliers :

 

Lors de la création du site internet, une page sera réservée afin d’y mentionner le nom de tous les contributeurs au projet « Des jardins qui chantent ». Et si le site venait à tarder, cette liste apparaitra sur la page facebook en attendant.

Les livrets PDF font une vingtaine de pages:

  • Thèmes du livret illustré « Aides hivernales pour les oiseaux » : le métabolisme des passereaux, l’eau, les aliments toxiques, les mauvaises graisses. Postes de nourrissage (hygiène, sécurité, définir une mangeoire fiable, installation, etc.)

  • Thèmes du livret illustré « Zéro phyto » : philosophie, collaborer avec le vivant, paillage, désherbage ou pas, les insectes auxiliaires prédateurs, végétaux et lutte écologique, etc

Les études se feront à pârtir des données que vous me communiquerez  (photos, croquis ou plan et descriptif  (région, exposition, type de sol, végétation, environnement, faune présente, etc)

À propos du porteur de projet

                 

J'ai 54 ans. La nature m’a fascinée dès la petite enfance, sans elle je ne serai celle que je suis devenue.

J’ai douloureusement constaté la dégradation progressive puis empirique des milieux, les efforts d’adaptation de la faune face à la destruction de leurs habitats et le clivage entre l’homme et la nature s’étendre toujours davantage.

Impuissante jusqu’à cet été 2016 où j’ai réalisé que j’avais beaucoup à transmettre et qu’une partie de la solution était là ! Faire de nos parcs et de nos jardins des « Terres d’accueil » tout en aidant l’homme à se reconnecter à la nature.

J’ai donc passé ces trois dernières années à approfondir mes connaissances. En novembre 2017, j’ai créé la page Facebook Les acteurs de la biodiversité afin d’informer et de sensibiliser tous ceux qui souhaitent avoir un jardin vivant.

Le succès grandissant de cette page me conforte dans le bien fondé de ma démarche.

 

Aujourd’hui, je suis prête à m’engager professionnellement, il ne me reste que ce dernier petit pas pour lequel j’ai besoin de votre soutien.

 

Sachez qu'un Like, un Partage ou simplement le fait de parler du projet « Pour des jardins qui chantent » à vos amis et sur vos réseaux sociaux lui donnera davantage de chances de se concrétiser …

Alors n'hésitez-pas ! Et de tout cœur, un grand Merci !!!

Des jardins qui chantent

 

 

 

Share Suivez-nous