BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Demain, nous vaincrons la mer !

Court métrage

À propos du projet

Stéphane, 10 ans, est invité par Lucas, un camarade, en vacances à la mer. Mal à l'aise dans cet univers, il décline toutes propositions de jeux de Lucas qui tente de gagner son amitié. En se baladant, un clochard leur confie un château de sable. Château qui deviendra symbole de leur amitié. Au fil des combats contre la marée pour protéger le château et des réprimandes de la mère, ces deux garçons vont apprendre à s'apprivoiser. 
Le dernier soir, dans un ultime combat contre la mer, ils vont risquer leurs vies. Avant de partir, en regardant derrière eux, ils prennent conscience du chemin accompli, des peurs combattues, des instants emportés par la mer.

Samuel Jacob ( Stéphane )

Samuel est un jeune comédien qui a commencé sa carrière dans mon dernier film "Mes derniers jours heureux" (visionnable plus bas). Il souhaite en faire son métier, et je crois en son potentiel.

Corneil Chiron ( Lucas )

L'œil vif et l'air enjoué, le rôle de Lucas sied parfaitement à Corneil.


Catherine Cadol ( Marie )

Danseuse, chorégraphe et comédienne de formation, elle interprète et signe des pièces chorégraphiques et théâtrales au sein de la compagnie Ephata. Elle est également Membre du Conseil International de la Danse de l'UNESCO.

Mario Cadol ( le grand-père )

Avant toute chose, il est important de savoir que ce film fait écho à un vécu. Une quinzaine de jours de vacances sur l’île de l’Oie où nous passions avec un ami toutes nos après-midi à défendre un château de sable.

Maintenant avec nostalgie, je me rends compte de l’absurdité de la chose. Pourtant ça ne l’était pas plus que le fait de se battre pour un avenir meilleur, œuvrer pour le bien, essayer de vivre. On pourrait, à juste titre, trouver tout ceci vain dans la mesure où nous sommes des êtres de finitude.

Alors, pourquoi continuer d’avancer ? Pourquoi combattre l’impossible ? Peut-être parce que nous ne savons rien faire d’autre et que même si on échoue au final, on aura triomphé à chaque instant où nous nous employons à atteindre un objectif. Ainsi, ce film veut ni plus ni moins rendre compte du chemin parcouru par deux enfants combattant la mer.

Nous touchons ici l’un des points esthétiques qui régira le film. A savoir d’une part des cadres très resserrés sur les enfants avec une atmosphère très intimiste sur les scènes dans la chambre des garçons. Et d’autre part, nous aurons des plans larges et fixes du paysage côtier afin de capter le bouillonnement de la nature.

L’objectif est de rendre compte de deux jaillissements continus, pour reprendre l’expression d’Henry Bergson au sujet de l’art. Ces deux jaillissements sont celui de l’enfance et celui de la nature. Dans le paragraphe 28 de sa Critique de la faculté de juger, Kant estime que la beauté de la nature est supérieure à la beauté artistique. Leur point commun : l’intention. C’est cette poussée qui sera le moteur de ce film.

Planches décors - Chambre des garçons

Lucas apprend le crawl à Stéphane

                                                                                                  Lucas apprend le crawl à Stéphane

Musique originale

La musique du film sera confiée à Jonathan Fitas, un jeune compositeur talentueux.
Découvrez le ici.

À quoi va servir le financement ?

" Demain, nous vaincrons la mer ! " est un film avec beaucoup d'obstacles logistiques que nous franchirons avec votre aide. Il se tournera entre Paris pour les scènes intérieures et Cherbourg pour les scènes extérieures. Nous sommes en attente d'autres subventions (régionales et municipales).

Ainsi, la somme récoltée sera répartie entre :

  • les déplacements
  • le logement et la régie pour le tournage à Cherbourg
  • la location de matériel ( caméras, lumière, son ... )
  • les décors et les costumes

Toute l'équipe, technique ou artistique, travaille bénévolement sur ce projet.

ALORS VENEZ COMBATTRE LA MER AVEC NOUS !!!


À propos du porteur de projet

Avant tout : je ne suis pas seul !

Ce scénario tire ses origines de mon histoire certes, mais plusieurs autres personnes ont participé à son écriture :

- Léa Demarez, assistante réalisateur.
- Laura Pimenta, scripte.
- Hugo Chapelon, décorateur-costumier, dessinateur.
- Laurent Villatte, cadreur.
- Gabriel Fortin, chef-opérateur.

De plus une équipe pleine d'entrain travaille à la réussite de ce projet. Ceux cités ci-dessus mais aussi François Duarté et Christophe Bijoux.

En ce qui me concerne :

Enfant, on ne se dit pas que l'on veut être réalisateur mais plutôt : « Je veux être Spielberg ! » ou ressembler à tel ou tel acteur. D'ailleurs je préfère le mot « cinéaste » à celui de « réalisateur ». Car ce n'est pas tant la fonction qui m'attire mais plus le fait de faire du cinéma et ce dans n'importe quelle condition. Tout jeune, j'ai cherché des réponses dans le ciel mais il ne m'a pas répondu. Du coup, à 9 ans, je m'en suis remis aux étoiles en étudiant farouchement l'astronomie : mais elles étaient trop loin pour que je les entende. Alors je suis retourné dans le monde et je me suis rendu compte que nous disposions de toutes les réponses, manquait juste les questions.

Il s'agit d'une des deux choses qui m'intéresse dans ce 7ème art : le fait de pouvoir questionner le monde. L'autre chose est que le cinéma (au même titre que les autres arts) peut nous aider à vivre poétiquement. Car au cas où notre passage sur Terre ne serait qu'éphémère, autant qu'il soit le plus beau possible. À ce sujet, Eugène Ionesco disait : « En dehors de l'enfance et de l'oubli, il n'y a que l'art qui puisse nous consoler d'exister ». Et je sais maintenant que le cinéma est devenu pour moi, au même titre que l'eau et la nourriture, indispensable à mon existence. Alors un grand merci à tous ceux qui croient en ce que je fais car sans vous je ne serais pas.

Wilmarc Val

Mon dernier Film :

VOUS TROUVEREZ D'AUTRES FILMS SUR MON =======>site internet.