Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Dans leur monde

Un "court-métrange" pour parler de l'atypisme

À propos du projet

Les autistes "iceberg" ils ne sont pas méchants en fait, c'est juste qu'ils regardent pas comme nous ! Anouk, 6 ans, suite à sa participation au tournage de Dans leur monde comme figurante, le 17 mars dernier...

En septembre 2018 s'est constitué un petit groupe de personnes concernées par l'autisme Asperger, une forme particulière d'autisme, autour de l'idée folle de réaliser un film ensemble. Nous voulions parler de ce que peuvent vivre les personnes autistes asperger au quotidien. Puis nous avons réalisé que nous parlions des personnes atypiques en général, de celles et ceux dont on dit qu'ils sont "dans leur monde"...

C'est ainsi qu'est né Dans leur monde, un "court-métrange". Nous étions curieux de savoir ce que notre film pouvait faire émerger comme discussions, comme réflexions, à l'image d'Anouk et de sa découverte sur les autistes icebergs...

L'histoire du film : Estelle et sa fille Luna vivent seules dans un monde parallèle au notre. Estelle travaille comme serveuse sous les ordres d'un patron totalement imprévisible, Carême. Dans ce monde, les règles sociales sont différentes et exacerbées. On porte en permanence d'énormes noeuds-papillons sur la tête, on s'exprime la plupart du temps à travers des porte-voix... Estelle et Luna ont du mal à y trouver une place. Elles vont faire la rencontre de Kriss, maladroite mais décomplexée. De leur amitié va naître un changement pour chacune d'elles...

Le tournage est en cours, depuis le 17 mars. Nous avons déjà de belles images...

Mais nous avons besoin d'aide pour continuer à financer cette aventure et rembourser les frais de tournage avancés, dont le détail est donné ci-dessous ... Le soutien que nous recevrons à travers cette campagne sera aussi un gros "coup de boost" pour aller présenter le projet dans divers lieux, parler et sensibiliser autour de l'atypisme : Que signifie la fabrication d'un film quand une partie de l'équipe appartient au spectre de l'autisme ? Faut-il adapter le monde à soi ou s'adapter au monde ? Une personne "dans son monde", qu'est-ce-que ça signifie réellement ?....
 

Nous souhaitons diffuser Dans leur monde uniquement lors de projections publiques, pour que ce film soit toujours associé à une discussion, à un débat, à un temps de formation.

L'univers artistique du film : Jean-François, le scénariste, part de situations plus ou moins confortables du quotidien d'autistes asperger pour créer le monde dans lequel évoluent les héroïnes. Gaëlle, la réalisatrice, adore les costumes décalés ou surdimensionnés, s'inspirant d'artistes comme les photographes Charles Fréger ou Fabrice Monteiro (voir ci-dessous). Les acteurs et figurants adaptent ces idées à leur personnalité pour faire exister les personnages du film.

©Charles Fréger, série Yokainoshima.

©Fabrice Monteiro, série The Missing Link.

 

 

 

À quoi va servir le financement ?

Votre soutien financier permettra de :

  • rembourser les déplacements de l'équipe du film (technicien-es et acteurs-trices principaux), dont certains ont déjà fait plusieurs centaines de kilomètres pour que ce projet voit le jour (environ 600 euros au total de frais de déplacements pour l'équipe).
  • financer les repas de l'équipe, la location de notre lieu de restauration et de répétition, la confection de repas et de goûters offerts à tous les participant-es lors des tournages. (650 euros environ).
  •  confectionner les costumes des acteurs-trices et figurant-es (35 noeuds-papillons géants fabriqués à la main, créés spécialement pour le film) les accessoires du film (scènes de restaurant) et certaines tenues des héroïnes, à hauteur de 250 euros environ.

Une partie du budget restera à notre charge : la commission destinée au fonctionnement du site d'Ulule (8 % du financement), l'achat de matériel de prise de son, l'hébergement d'une partie de l'équipe à Grenoble, soit environ 500 euros en tout.

Si nous parvenons à récolter plus que les fonds demandés, nous nous engageons à utiliser cet argent pour aller présenter Dans leur monde à des publics divers (structures liées à l'autisme, collèges, lycées, universités, lieux culturels, festivals, etc.) et à faire émerger des débats autour de son histoire (et des histoires vécues qui s'y rattachent).

De la part de toute l'équipe, merci !

 

À propos du porteur de projet

Ce projet a été initié par Gaëlle, réalisatrice du film.

Il ne serait absolument    rien   sans :

Jean-François, scénariste de l'histoire, recruteur de figurants, infographiste, dessinateur, scripte... ;

Arnaud, acteur principal dans le rôle de Carême, preneur de son, décorateur, dessinateur ;

Florence, actrice principale dans le rôle d'Estelle ;

Lison, actrice principale dans le rôle Luna ;

Fabienne, actrice principale dans le rôle de Kriss, recruteuse de figurants, sophrologue de l'équipe ;

Ludovic, acteur dans le rôle de Christophe ;

Juan et Gaël, au son et à l'image, au recrutement des figurants, à la bonne humeur ;

Ludivine, costumière, maquilleuse, coiffeuse, photographe du making-of ;

Thomas, à la post-production son et image ;

Florian, compositeur de la musique originale du film (et figurant) ;

Stella et Vanessa, contributrices au synopsis de départ ;

Bernard, qui a accueillli l'équipe pendant toute une journée pour tourner les scènes d'appartement... chez lui.

Mélanie, Julie, Béatrice, Danièle et Colette, stylistes et couturières à la fabrication des costumes ;

Mélanie, Gaëtan, Jean-Paul, Geneviève, Dorian, Jérémy, Claudine, Jean-Yves, Achille, hébergeurs d'une partie de l'équipe ;

Tous-tes les figurant-es, technicien-nes et tous ceux qui soutiennent le projet depuis ses débuts ;

Sans oublier nos partenaires officiels :

- le restaurant l'Atypik à Grenoble, lieu inspiré et inspirant, où ce projet est né et où toutes les scènes de restaurant ont été tournées, et en particulier Muriel Sigaud, Chantal Barnier, Jérôme Ecochard, Marie-Jane Emeraud, Arthur Garand ;

- le lieu culturel autogéré qui nous a permis de répéter et de nous restaurer dans d'excellentes conditions ;

- la ville de Grenoble et en particulier Lionel Gullon et Pascal Grouazel pour la logistique du tournage de rue du 24 mars ;

- la SemiTAG (société de transports en commun de l'agglomération grenobloise) et en particulier Gwendoline Wolf, Bernard Achin, Daniel Boucher, Thierry Saint Pierre pour la scène de bus ;

- la Maison Saint Jean et sa boutique à Grenoble, fabricant de délicieuses ravioles à la française, partenaire des repas des 23 et 24 mars.