BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Dame Obésité - ancienne campagne (2014)

Pour retrouver la nouvelle campagne Ulule pour Saint-Martin et Bordeaux 2017 rendez-vous sur : https://fr.ulule.com/dame-o-2017/

À propos du projet


Rendez-vous sur la nouvelle page : https://fr.ulule.com/dame-o-2017/ pour les représentations d'octobre 2017 à Saint-Martin et novembre 2017 à Bordeaux

https://fr.ulule.com/dame-o-2017/

Dame Ô est une pièce d'information et de partage avec le public, une pièce humaine et militante, portée par une équipe de professionnels. Elle traite de l'obésité sous un angle inédit, une trame, un fil rouge : la chirurgie de l'obésité, au travers d'anecdotes de patient(e)s opérées, un grand nombre d'histoires personnelles ou fictives adaptées pour la scène par des auteurs confirmés.

La sensibilisation du grand public aux problèmes rencontrés par les obèses et aux possibilités qu’offre la chirurgie de l’obésité est le cœur du sujet de cette pièce. Le texte s’adresse non seulement à tous ceux qui ont déjà subi une intervention, mais aussi à ceux qui l’envisagent et à tout leur entourage ainsi qu’à ceux qui s’intéressent de près ou de loin à cette chirurgie en plein essor. La psychologie est également omniprésente dans les sentiments paradoxaux développés par chaque personnage, avant, pendant et après l’opération.

Cette pièce a été rédigée avec l’aide d’une commission de patients opérés d’un anneau gastrique, d’une sleeve ou d’un by-pass dans une clinique de Limoges. Cette commission d’une trentaine de personnes s’est réunie, sous l’égide du Dr Maxime Sodji (chirurgien gastrique et chirurgien de l’obésité), tous les mois pendant deux ans pour recueillir les différentes anecdotes qui ont donné naissance à ce texte sous la mise en forme de Jean-Louis Plitta, auteur de plusieurs pièces de théâtre.

Ce projet s’inscrit dans un vaste programme d’introduction de l’art thérapie (sous toutes ses formes, dont le théâtre) dans le milieu de la chirurgie de l’obésité pour aider les patients à surmonter tous les écueils liés à ces opérations. Cette pièce sera à terme captée et éditée par les éditions Black-out dans leur collection « Black-out en scène » et distribuée dans un réseau de plusieurs milliers de librairies.

Présentation de Dame Ô par le Dr Maxime SODJI :

Le projet d’écriture d’une pièce de théâtre avec des personnes obèses opérées a démarré en 2009 avec plusieurs phases. Plusieurs groupes et plusieurs projets de scénario se sont succédés. Le projet initial patients-auteurs-acteurs est abandonné en raison des contraintes professionnelles des uns et des autres. L’évidence s’est imposée en 2012 : avec un recul de plus de 10 ans de chirurgie de l’obésité, la prise en charge de l’obésité demeure complexe ; l’avant et l’après chirurgie, riches en questionnements et en émotions, sont des « sujets de théâtre » ; le corps médical doit devenir modeste vis-à-vis de l’obésité et le patient lui, devenir co-auteur du traitement ; enfin l’art et l’obésité peuvent faire alliance. J’ai compris que je ne serai pas qu’un chirurgien de l’obésité mais un chirurgien aux côtés de la personne obèse. En janvier 2013, j’ai pu réinsuffler un nouvel élan, constituer une nouvelle commission, animer deux ateliers d’écriture par mois sans oublier tout le travail de recueil et de transmission de données par le biais du forum du site obesite-87.

Ces ateliers ont été des lieux privilégiés de rencontre soignant-soigné. Pas de médecine, ni de blouse, ni de balance. Un lieu de découverte de l’autre, de proximité qui a permis de délivrer les soignés de leur « maladie » et de libérer leur créativité. Nous avons pu ainsi partager des expériences de vie différentes sur un pied d’égalité.

Ces ateliers d’écriture ont été ouverts à tous les opérés. Il y avait plus de récents opérés que d’anciens, le taux de perdus de vue en chirurgie de l’obésité est élevé. L’ambiance de travail a fait coexister les déçus et les euphoriques de la chirurgie, ce qui est un exploit. La verbalisation de leurs histoires de vie, le respect des uns et des autres, l’écoute ont favorisé les échanges et canalisé toutes les énergies vers la création de cette œuvre artistique commune qui doit refléter l’expérience de chacun. L’excitation du début n’a pas faibli, c’est le pouvoir de la création artistique. Tout le monde sera co-auteur de cette pièce de théâtre, les assidus comme les participants d’un jour ou les collaborateurs à distance.

Il faut saluer le courage de ceux qui se disaient en échec, qui se sont isolés et qui ont accepté de revenir parler de leur expérience, et l’humeur joyeuse des opérés récents qui ont égayé ces ateliers. De nouveaux réseaux sociaux ont vu le jour. Ce fut une belle aventure extra-médicale. En pratiquant cette activité artistique, ils sont redevenus actifs en oubliant leur maladie.

Sans chercher à avoir une prétention d’art-thérapie, ces ateliers ont été pour certains une occasion de verbaliser leur mal-être, leurs affects douloureux et beaucoup de non-dits. Tout le monde est devenu ainsi « art-thérapeute » en accompagnant toutes ces personnes vers un «aller-mieux ». Oubliée la traditionnelle relation paternaliste soignant-soigné et place à la parole qui soulage et à l’art qui modifie la manière dont les patients perçoivent l’hôpital, leur maladie et leur vie.

L’évaluation de l’efficacité de l’art-thérapie est encore imprécise. En attendant, nous nous contentons des témoignages de certains sur ces ateliers : « Ce fut la plus belle thérapie qu’aucun psy ne leur ait proposée. »

L’obésité est avant tout un état de mal-être dans un environnement hostile. Je suis persuadé que les exploits de la médecine et de la chirurgie seront vains si la société ne change pas son regard sur la personne obèse. Face à l’épidémie grandissante de l’obésité, nous avons opté pour une prise en charge pluridisciplinaire, médicale et non médicale, de la chirurgie bariatrique au service de l’individu.

Que DAME Ô œuvre pour un nouveau regard sur ces belles personnes dites « obèses » qui ont du talent.

Le scénographe - Gilles CHARMOT :

Gilles CHARMOT, né en Algérie à Orléansville en 56, metteur en scène, scénographe, décorateur, intermittent du spectacle depuis 1985, il est cofondateur et metteur en scène de la compagnie « Le Loup Garou », décorateur puis scénographe pour Eric SADIN au Nouveau Théâtre de Châteauroux. Il est scénographe par ailleurs pour d’autres compagnies comme l’Exercice Théâtre aux côtés de Stéphane AUCANTE, pour le Puck Théâtre, Klio Production, pour le Rhinocéros Blanc, le Rêveur du Temps Fou, le Théâtre de l’Éphémère, Joe Bithume. Il réalise la scénographie et le décor pour « Les Mouches » de Jean-Paul SARTRE au Grand Hébertot. Une trentaine de mise en scène à son actif, sa sensibilité artistique en matière de mise en scène vient en complémentarité avec ses compétences scénographiques.

Décoration de Gilles CHARMOT pour l'Accroche Coeur de la compagnie Joe Bithume à Angers

Les comédiens :

Pascale CHATIRON : Ancienne animatrice radio et technicienne plateau, Pascale CHATIRON accumule une expérience conséquente dans le cinéma, le théâtre, le spectacle vivant, les lectures, les voix off… Elle a participé entre autres au film « La Grande Vie » d’Emmanuel SALINGER, au documentaire « L’affaire Marie Besnard » de Ludovic FORTIN et à « Apporte-moi de l’Amour » un court métrage adapté d’un texte de Charles BUKOWSKI. Comédienne depuis plus de vingt ans, elle a entre autres interprété des rôles dans des pièces d'Israël HOROVITZ, Louis CALAFERTE, MARIVAUX... Au théâtre, les dernières créations auxquelles Pascale CHATIRON a participé en tant que comédienne sont « Tout mon Amour » de Laurent MAUVIGNIER et « La Camoufle » de Rémi DEVOS…

Fabrice CAZIN : Né à Bourges en 1977, Fabrice CAZIN a toujours été animé par l’envie de faire du théâtre, pour preuve : l’option art dramatique de son Bac littéraire. L’école de la Comédie de Saint Etienne (Promotion O) l’accueillit ensuite, ce qui lui permit de compléter son cursus au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Depuis, les périodes de stage, les lectures publiques, les figurations, les pièces se sont succédées. Parmi ses dernières prestations : en 2012, « Appel au Secours » de Peter HANDKE, « Antigone » Sophocle mise en scène de Gwenaël MORIN au Théâtre du Point du Jour ; en 2011 « La main passe » avec Isabelle ANDRIANATOAVINA. Il a travaillé avec Ludovic LAGARDE, Adel HAKIM, Dusan JOVANOVIC...

Attention ! D'autres comédiens sont en cours de recrutement !

Quelques lectures d'extraits (en aucun cas des extraits de la pièce mise en scène !)

Lecture par Pascale CHATIRON d'un extrait de Dame Ô à la dernière conférence du Dr SODJI.

Lecture de la scène du miroir par Pascale CHATIRON et Fabrice CAZIN.

Lecture de la scène du jugement (sans préparation), par Pascale CHATIRON et Fabrice CAZIN et deux comédiennes improvisées, Lucile LAGARDE et Marie SAUVAGE, membre de la commission théâtre.

Voici un extrait non définitif (doit passer à la correction) du livre Dame Ô, texte de la pièce.

A quoi va servir le financement ?

Le financement demandé servira essentiellement à couvrir une partie de la rémunération des comédiens et des techniciens pendant la résidence de répétition qui aura lieu en octobre et novembre 2014, dans trois lieux différents dont le centre culturel Fabrègue à Saint-Yrieix-la-Perche et la salle de spectacle Georges Brassens à Feytiat, tous trois dans le département 87, la Haute-Vienne.

La liste complète des comédiens recrutés sera mise en ligne d'ici un mois (stage d'audition le 12 mars 2014 à la salle de spectacle Georges Brassens à Feytiat). Des news d'ici peu !

Il est à souligner qu'une partie de la somme sera utilisée pour les repas de midi et l'hébergement de certains des intervenants.

À propos du porteur de projet

Le Dr Maxime SODJI :Chirurgien digestif à la Clinique des Emailleurs de Limoges, pratique la chirurgie de l’obésité depuis plus de 10 ans, avec à son actif plusieurs milliers d’opérations. A écrit en 2009 un livre intitulé « Le Poids des Mots », un livre de référence sur la chirurgie de l’obésité, avec non seulement tous les aspects techniques et humains des opérations mais aussi avec une grande part dévolue à l’art-thérapie, dédiée cette fois-ci aux poèmes et à la peinture. Ce livre reste aujourd’hui encore un des seuls ouvrages traitant de la chirurgie de l’obésité et le seul ouvrage ayant donné la parole aux patients opérés par le biais de témoignages sous forme de poèmes ou sous forme plus classique.

Le Livre du Dr Maxime SODJI (disponible sur la page Le Poids des Mots) :

La commission théâtre : Mise en place dans le but de créer cette pièce de théâtre, la commission compte une trentaine de patients opérés d’un anneau, d’une sleeve, d’un by-pass, ou non opérés. Cette commission s’est regroupée jusqu’à deux fois par mois pendant plusieurs années pour rassembler toutes les anecdotes qui constituent la pièce en donnant les grands axes chers aux personnes obèses…

Les membres de cette commission d'écriture, tous auteurs de la pièce sont : Véronique AUVRIGNON, Stéphanie BELLET, Diane BITTY, Nicole BREHIER, David CAILLETON, Angélique CESSAC, Stéphanie CLUZEAU, Marie-Hélène DESLANDES, Françoise FAUCHER, Antoine GUILLAUMIE, Francine KAMENI, Lucile LAGARDE, Nora LEROY, Muriel MAYERAS, Maéva MICHEL-DAUMAS, Hanan NANNA, Marie-Noelle PASSEPONT, Gaëlle PEROUX, Delphine PRADEAU, Kristina QUERAUD, Marie SAUVAGE, Chantal SIMONNET, Audrey SOULIE, Marie TENEUL, Corinne TETANY, Jésaël VERGNOLE.

Jean-Louis PLITTA : Sur commande du chirurgien pratiquant la chirurgie bariatrique, Dr Maxime SODJI, et dans le cadre de la théâtro-thérapie, la mise en forme de ce texte a débouché sur une pièce de théâtre, dont le but est d’informer le plus grand nombre sur l’univers des obèses. Les patients ont livré leurs ressentis, leurs sentiments, émotions et anecdotes sous la forme d’écrits divers (textes, poèmes, chansons) sur des thèmes prédéfinis comme les préjugés, les appréhensions, l’annonce de l’opération aux proches, la vie dans la salle d’attente du cabinet du chirurgien, les entretiens avec le chirurgien, la chambre d’hôpital, la vision de son corps avant et après la chirurgie, etc. entre humour et émotion.

Le rôle du « porte-plume » était alors de recueillir les textes bruts pour en effectuer une mise en forme cohérente et théâtrale dans le respect des dialogues fournis et des idées transmises.

Ainsi, porte-plume, patients et chirurgien constituent-t-ils une entité de coauteurs, tous impliqués à parts égales dans ce projet au message fort qui défendra au mieux la cause commune à chacun des intervenants.

Les éditions Black-out : elles existent depuis 2006 et possèdent un catalogue d'une trentaine de titres dont une toute nouvelle collection "Black-out en Scène" initiée avec le titre 'Intérimeurtre" d'Alexandre Josse. La maison d'édition Black-out est également détentrice des licences 2 et 3 d'entrepreneur du spectacle et s'intéresse de près à la vie culturelle théâtrale française.

http://les-editions-black-out.com/Dame-Obesite-M-Sodji.html#.UvjNMT15OKQ

http://les-editions-black-out.com/IMG/pdf/presentationdameobesiteAsso.pdf

https://www.facebook.com/dameobesite

http://www.obesite-87.com/forum/

FAQ

  • Comment payer par chèque ?

    C'est simple, il faut expédier votre chèque libellé au nom de Black-out, à l'adresse Black-out, Fabrice Garcia, 8 rue Bossuet 87100 Limoges (il ne sera encaissé que si nous atteignons notre objectif). Ne pas oublier de préciser vos nom et prénom, adresse postale et mail, numéro de téléphone ainsi que le plus important : la contrepartie souhaitée !

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 9 mois

  • Comment régler en liquide ?

    Pour régler en liquide, il vous suffit de vous rendre soit au bureau de Black-out à Limoges au 8 rue Bossuet, soit de remettre la somme à Fabrice Garcia lors des différents événements organisés par le docteur Sodji. Votre contribution sera alors enregistrée manuellement !

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 9 mois

  • Comment régler via Paypal ?

    Pour régler via Paypal, contactez-nous via l'adresse mail [email protected] en précisant vos nom, prénom, adresse postale, mail et numéro de tél, et nous vous communiquerons l'adresse à créditer ! Rien de plus simple !

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 9 mois