BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Curé le jour, athée la nuit...

La bonne parole du curé Meslier

À propos du projet

En France, en Belgique, en Europe, au Canada, de par le monde, il y a beaucoup d'athées, de non-croyants, d'agnostiques... Bien souvent occupés à leurs affaires prioritaires, et rarement militants.

Même s'ils sont parfois majoritaires, les "sans dieux" n'ont guère l'occasion d'exprimer, sur la place publique, leur courant de pensée. Quand ils sont minoritaires, dans des États religieux, ils risquent leur peau et vivent un enfer alors qu'ils ont renoncé au paradis imaginaire.


Ce projet a pour mission de prouver que nous pouvons collaborer, coopérer, produire ensemble, pour arriver à un même but.

 


Ce but étant de diffuser au festival d'Avignon 2019 un spectacle athée qui a déjà fait ses preuves
sur les scènes théâtrales francophones.

L'idée est de collecter des fonds pour programmer le spectacle "La bonne parole du curé Meslier"





au théâtre Episcène à Avignon (festival 2019)




Le théâtre Episcène est une vitrine nouvelle pour les artistes belges à Avignon, pour son festival mais aussi tout le reste de l’année. Patrick Donnay et Jeannine Horrion parlent de leur nouveau projet.

L'Association Belge des Athées (ABA) se positionne comme gérant et responsable de la finalité du projet.



 

Mais qui était ce Jean Meslier, curé le jour et athée la nuit ?

Serge Deruette, professeur d’Histoire des idées à l’UMONS, spécialiste de Jean Meslier, nous répond :

"C’était le curé d’Étrépigny, un petit village des Ardennes françaises. Au début de l’été 1729, à l’aube du Siècle des Lumières, il laissait à sa mort un volumineux Mémoire manuscrit de ses « pensées et sentiments ».

Et ce Mémoire, c’était une bombe !

Il offrait la critique la plus complète jamais entreprise jusqu’alors des abracadabrances bibliques et évangéliques, la première théorie de l’athéisme, du matérialisme philosophique et un programme concret de libération des masses, le seul jamais proposé en France avant la Révolution française.

Unissez-vous donc, peuples, si vous êtes sages !
Toutes les religions ne sont que des inventions humaines.
La matière ne peut avoir été créée.
Elle a d’elle-même son être et son mouvement.
Il n’y a point de Dieu.

Tel est le message de Meslier, en avance sur son temps – sur le nôtre aussi !

Dans une langue à la fois modernisée et d’une grande fidélité au texte de Jean Meslier, Jean-François Jacobs laisse ici exploser la « bonne parole » de ce curé détonant, de cet homme attachant, de ce penseur politique et philosophique méconnu et pourtant de tout premier plan.

C'est dans le corps et la voix de ce curé athée que se fond et se confond Alexandre von Sivers."

 

Le spectacle : plutôt que des mots, quelques photos...


 

 

 

 

 

Critique Rue du théâtre : Une parole visionnaire
Critique de Demandez le programme : Curé le jour, athée la nuit

A quoi va servir le financement ?

Le festival d'Avignon, c'est un peu la Mecque du théâtre. Plus de 1.500 spectacles, plus d'1.500.000 spectateurs, des milliers de programmateurs.

"The place to be" si l'on veut diffuser son spectacle et les idées qu'il porte.

   

 

Produire un spectacle au festival off est très onéreux. Location d'un théâtre, transport, logement, catering de l'équipe artistique et technique, transport aussi des décors, du matériel. Les salaires, la promotion, la communication...

Bref, pour bien faire les choses (et il faut bien les faire ou mourir, au festival, il n'y a pas de miracle), il faut compter un budget total d'environ 25.000 euros (hors recette) pour une vingtaine de représentations.



Le montant que l'on souhaite réunir grâce à votre participation correspond plus ou moins à la moitié du prix de location du théâtre et de leur équipe technique (échéance de payement à la mi-janvier). C'est l'étape une. Si, par Toutatis, on y arrive, l'étape deux sera de parvenir à payer le solde de la location (on y arrivera !). L'étape trois sera, on peut rêver (c'est au moins aussi utile qu'une prière), de s'entourer d'une ou d'un bon attaché(e) de presse et de payer un peu plus décemment les membres de l'équipe artistique et technique. Le reste de la production (frais de déplacements, de logement, de catering, salaire du comédien, du musicien, du régisseur, promo) sera assuré par des subsides et/ou des investisseurs.
 

POUR VOUS, DE NOMBREUX CADEAUX PERSONALISÉS !

Photo dédicacée de toute l'équipe, remerciements nominatif dans le programme, vidéo de la captation numérique du spectacle avec remerciement nominatif dans les crédits, bouteille de vin cuvée Meslier, le texte du spectacle publié aux Éditions Aden avec une dédicace de l'auteur et du comédien Alexandre von Sivers, le volumineux livre Lire Jean Meslier publié aux Éditions Aden avec une dédicace de l'auteur, Serge Deruette, invitation au spectacle, possibilité de privatiser une représentation lors du festival, apéritif offert après le spectacle, place réservée au premier rang, apéro avec toute l'équipe du spectacle au théâtre dans un salon particulier, resto avec toute l'équipe après le spectacle à Avignon, lecture ou représentation privée dans le lieu de votre choix...

À vous de choisir ! :-)
 



 

À propos du porteur de projet

Jean-François Jacobs, le théâtre au service de grandes idées...

Je suis auteur et metteur en scène, j'étais d'ailleurs au dernier festival d'Avignon avec un super spectacle "Bab Marrakech" qui tourne depuis en Belgique et en France.

Quant à ce seul en scène sur ce bon curé Meslier, c'est avant tout une belle histoire... C'est en vacances, en découvrant Lire Jean Meslier de Serge Deruette que j'ai eu l'idée de dire tout haut, sur scène, ce que Meslier pensait tout bas dans sa cure. Un projet prenait forme, un monologue athée, sous les traits de Jean Meslier, interprété par le grand Alexandre von Sivers...Après beaucoup de travail, un soutien sans faille de Serge, une patience sans borne d'Alexandre, la venue de Gilles Masson pour le décor sonore et celle des frères Beurms (Ronald et Allan) pour la scénographie et les projections vidéos et grâce aussi à l'apport financier et technique du théâtre Poème (merci Dolores Oscari !), ce projet de blasphème théâtral devenait une réalité... que je voudrais voir perdurer au festival d'Avignon 2019 ! :-)

Voici une interview sympa sur le spectacle réalisée par Soraya Soussi...

Pour l'anecdote, militant athée de longue date, je suis depuis quelques années vice-président de l'Association Belge des Athées (qui me fait cet honneur sans doute parce que je suis le plus jeune du Conseil d'Administration...). Je m'occupe entre autre de la page Facebook et de notre chaîne Youtube.

 

La fine équipe... :-)

 

 

Notre garantie intellectuelle et notre plus grand soutien... Futur meilleur distributeur de flyers à Avignon.

Serge Deruette, docteur en sciences politiques de l’Université Libre de Bruxelles et professeur d’histoire des idées et des doctrines politiques à l’Université de Mons, il a, avec son ouvrage Lire Jean Meslier, curé et athée révolutionnaire (éd. Aden, 2008), contribué à préciser la place et la portée de la pensée de Meslier dans l’histoire des idées. Il a aussi permis de le faire découvrir à un large public.

Un immense merci à l'Association Belge des Athées (ABA) et plus particulièrement à Patrice Dartevelle qui participe au jour le jour à la bonne réalisation de ce beau défi !




 

Petit bonus, notre ami Alexandre, interprète près de trois siècles plus tard, un passage du spectacle dans l'église historique du curé Meslier...