Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Cerro Ñielol : sauvons son édifice historique

Un projet de reconnexion à la nature et à la culture au Sud du Chili

À propos du projet

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le chemin principal du Cerro Ñielol, qui mène à Cumbres Araucanía

 

Mon histoire s'est trouvée liée à celle de Cumbres Araucanía et du Cerro Ñielol, colline recouverte d'une jungle de près de 90 hectares, il y a deux ans quand j'ai appris que le bâtiment qui se trouve à son sommet, édifié en 1944 par la première ONG écologique du Chili, était en état avancé de délabrement.

Ce bâtiment d'importance historique au coeur de la forêt nécessitait qu'on lui redonne vie. C'est en acceptant cette mission que mon destin et celui de ma famille s'est retrouvé lié à celui de cet édifice et la forêt qui l'entoure. En deux ans, nous avons entrepris de le remettre à neuf et d'en faire un lieu de partage culturel, gastronomique, permettant aux habitants de Temuco de prendre le temps de connaitre cette nature si proche de la ville.

 

Mais la crise sociale du Chili en octobre dernier, suivie de la crise actuelle du covid-19 risquent fortement replonger ce lieu dans l'abandon. Aidez nous à faire vivre le Cerro Ñielol en nous permettant de continuer nos projets socio-environnementaux et gastronomiques dans cet édifice en pleine nature.

 

 

 

A l’extrême sud du monde, dans une région habitée par le peuple Mapuche l’un des plus anciens peuples originaires d’Amérique du Sud, se trouve une oasis de vie sauvage et de végétation luxuriante qui résiste encore à l’urbanisation. Cet endroit nommé Cerro Ñielol (littéralement la colline du Ñielol) borde Temuco, une ville du Sud chilien, aux portes de la Patagonie. C’est entre autre l’unique lieu ayant le statut de Monument Naturel en zone urbaine du Chili.

Cette forêt abrite une riche biodiversité, et s'étend sur près de 90 hectares. La particularité de sa végétation est la cohabitation unique de deux types d’écosystèmes forestiers du Chili : la selva valdiviana - véritable jungle de milieu tempéré - avec des espèces comme le mañio et le notro, et la forêt du climat central chilien avec des espèces médicinales endémiques comme le boldo et le peumo.

 

 

 

Au cours de l’année 1938, comme l’immense majorité des forêts de la vallée, la forêt recouvrant le Cerro Ñielol fut sur le point d’être rasée.

Par chance, elle fut sauvée par la détermination d'un groupe de personnes engagées pour la protection de cette jungle endémique et conscients de sa riche biodiversité. Ils formèrent pour cela la Sociedad de Amigos del Arbol de Temuco – la societé des amis de l'Arbre-, première ONG écologique du Chili.

Conscients de l’importance de reconnecter les urbains à la nature, et comprenant le rôle que pouvait pour cela jouer le Cerro Ñielol, les membres de l'ONG obtirent de l'état chilien 5 hectares sur les 90 qui forment le Cerro Ñielol (les 85 hectares restants sont gérés par la CONAF, organisme forestier chilien). Les membres de l'ONG y construisirent un espace pour que les habitants de Temuco puissent se retrouver en plein milieu de ce poumon vert : le Refuge Cumbre del Ñielol, aujourd'hui renomé Cumbres Araucania.

C'est pour permettre de continuer à accueillir les habitants de Temuco dans l'édifice Cumbres Araucania que nous vous sollicitons aujourd'hui !

En effet, ces 10 dernières années, cet espace fut laissé à l'abandon, au point qu'il n'aurait certainement pas supporté un hiver de plus. C'est dans cet état que je l’ai découvert en février de l’année 2018. Jamais je n’aurai pensé que ma vie et celle de ma famille serait autant lié à ce lieu incroyable et si important pour la ville de Temuco.

Consciente du potentiel que permettait cet espace tant pour la valorisation de la culture locale que la protection de l'environnement, j’ai eu l’opportunité de devenir à mon tour protectrice de Cumbres Araucania – les cimes de la Araucania -, au travers de la concession de 10 ans que m’a proposé l'ONG de la Sociedad de los Amigos del Arbol pour administrer et habiter ce lieu et les cinq hectares de forêts du Cerro Ñielol qui l'entourent et qui appartiennent également à l'ONG.

Le projet a notamment obtenu le soutien du SERCOTEC, fond d'aide aux entrepreneurs et entrepreneuses, dépendant du ministère de l'économie du Chili.

 

 

 

Vous savez maintenant comment a commencé cette incroyable aventure ! Depuis mai 2018, avec ma famille, nous avons dédié toute notre énergie – émotionelle, économique, de gestion… - pour sauver du délabrement cet espace et le convertir en un lieu chaleureux et accueillant pour les habitants de Temuco, afin qu’ils puissent le découvrir à leur tour.

 

La terrasse principale de Cumbres Araucanía, une vue unique sur Temuco et la forêt du Cerro Ñielol. Sur la droite : fleur de copihue, la fleur nationale du Chili.

 

Depuis son ouverture au public en janvier 2019, nous en avons fait un lieu ouvert à tous et à toutes, mettant en valeur l’identité multiculturelle de la région au travers de la musique, de la peinture, du tourisme, des espaces naturels régionaux, de la gastronomie locale.

Nous avons notamment mis en place au cours de l'année un potager biologique suivant les techniques locales, et favorisant les variétés du pays, et nous achetons à des petits producteurs locaux la majorité du reste de nos produits, avec en tête toujours l'idee de visibiliser l'identité de la région, ses richesses naturelles, historiques, culturelles et gastronomiques.

Nous avons développé un restaurant de cuisine "gourmet" et locale. Au fil des saisons, la carte change et les produits locaux défilent sur les tables, mis en valeur par le savoir-faire du chef Alejandro Sura. L'approvisionnement en produits frais et locaux se fait à la Feria Pinto, le marché à ciel ouvert de producteurs régionaux de la ville de Temuco.

 

 

       

L'approvisionnement en produits frais à la Feria Pinto        Ensuite transformés dans le restaurant !

 

 

Dans une région avec une telle diversité de plantes, fleurs et fruits souvent endémiques, c'est avec plaisir que nous nous mettons au défi d'inventer des plats mettant en valeur ces produits !

 

Durant cette première année de fonctionnement, et afin de maintenir économiquement le lieu, nous avons implémenté comme modèle économique une offre de restaurant et centre d’évènements accueillant séminaires, festivals, mariages, conférences, fêtes...

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur le fonctionnement que nous avions jusqu'à présent, vous êtes invités à le faire à l'adresse suivante : [email protected]

 

À quoi va servir le financement ?

Moins d'un an après notre ouverture, en octobre 2019, le Chili a connu une période de révoltes sociales, en réponse aux très fortes inégalités qui caractérisent malheureusement notre pays. Cette période a fragilisé notre fonctionnement, mettant en péril tous les efforts et les rêves que nous avons pour le lieu. Mais nous ne laisserons pas tomber ce projet, et pour cela nous redoublons d’effort pour le poursuivre, cherchant d'autres alternatives pour que cet espace puisse continuer d'exister.

La crise sanitaire mondiale du Covid-19 qui affecte la survie de ce projet en fermant temporairement les portes au publique, pourrait néanmoins annoncer la cessation d'activité de Cumbres Araucania et la fermeture définitive de cet espace, risquant de le replonger dans l'abandon.

L'investissement initial qui a permis la rénovation du bâtiment et l'ouverture au publique a été permis en 2018 par un emprunt bancaire de 160 000 euros (150 milions de pesos chiliens). Cet emprunt a naturellement engendré des mensualités à rembourser dont le recouvrement est assuré en temps normal par le fonctionnement du restaurant et centre d'évenements. La situation de crise actuelle oblige une cessation et une fermeture du Cerro Ñielol et de Cumbres Araucania au publique, ce qui empêche l'entrée d'argent nécessaire au remboursement de ces frais d'investissement.

 

Pour pouvoir assurer le remboursement de ces frais d'investissement sans mettre la clé sous la porte, et afin qu'il nous soit possible d'ouvrir à nouveau lorsque la situation sera plus calme, €5.000 (soit 4 millions de pesos chiliens) sont nécessaires afin de couvrir le remboursement des dettes de fonctionnement envers investisseurs et les personnes qui y travaillent. Ces dettes, en temps normales remboursées par le fonctionnement de Cumbres Araucania, ne peuvent être payées pour cause de fermeture au publique.

 

 

 

Grace à votre soutien, vous soutenez en plus de Cumbres Araucania deux nouveaux projets complémentaires avec un impact et une symbolique fortes, que nous nous engageons à mettre en place dès la réouverture au publique de Cumbres Araucania.

  1. Reforestation d’une zone dégradée avec des arbres natifs et endémiques de la région de La Araucanía.
  2. Implémentation d’un  programme pédagogique sur les thématiques environnementaleset  culturels  à destination d'enfants de la ville de Temuco.

Quels arbres pour la reforestation ?

La région de la Araucania se caractérise par son climat tempéré pluvieux où cohabitent forêts d’origine gondwanique et jungle tempérée. Malheureusement, depuis son annexion au Chili en 1881, cette région a connu une très forte déforestation, remplaçant une grande partie des forêts natives par des terrains agricoles, et depuis cinquante ans, par des monocultures de pins et d’eucalyptus.

L’important dérèglement de ces écosystèmes a pour conséquences de générer des phénomènes de sècheresse, perte de biodiversité et perte de l’identité culturelle du peuple autochtone Mapuche, dont la culture est liée à son environnement naturel.

La reforestation revêt donc une importance cruciale à la fois pour l’équilibre culturel, climatique et écologique de cette zone. Le projet de reforestation que nous souhaitons mener suite à cette collecte de fonds se basera sur les deux groupes d’espèces suivantes :

  • Coihues (nothofagus dombeyi), maitenes (maytenus boaria), hualles (nothofagus obliqua),notros (embothrium coccineum), maquis (aristotelia chilensis): véritables pionniers de l’écosystème, ces arbres se caractérisent par leur haute capacité d’adaptation sur les sols pauvres et dégradés. Leur croissance rapide leur permet de générer les conditions nécessaires au développement d’autre espèces plus fragiles ou à croissance plus lente comme le tineo (Weinmannia trichosperma), le mañio (podocarpus nubigenus) ou encore l’ulmo(eucryphia cordifolia)
  • Araucarías (araucaria araucana), Canelos (drimys winteri) : ces deux espèces emblématiques de la region sont sacrées pour le peuple Mapuche.

 

ZOOM SUR L'ARAUCARIA ARAUCANA

Qu'est ce que l'Araucaria Araucana et pourquoi revêt-il une si grande importance pour le Chili ?

L'Araucaria, dont on estime que son origine remonte à plus de 260 milions d'années, a un role crucial pour les Pewenches, qui sont les Mapuches vivants dans la cordillère, et dont la vie et l'alimentation est basée sur le fruit de l'Araucaria : le piñon. Cet arbre a été utilisé au siècle dernier pour son bois de qualité, et sa répartition a été fortement diminué jusqu'à ce qu'il soit déclaré Patrimoine Naturel du Chili, rendant sa coupe illégale.

C'est également le symbole de la région de La Araucania (dont le nom est justement inspiré de cet arbre). Il est aujourd'hui considéré en danger d'extinction, ses principales menaces étant les feux de forêt et la récolte intensive de son fruit, ce qui perturbe sa régénération.

 

 

 

Dans quel secteur sera effectuée la reforestation ?

Le secteur choisi pour cette action de reforestation est le Cerro Konunhuenu (littéralement les portes du ciel en langue Mapuche), situé en face du Cerro Ñielol, de l’autre côté de Temuco. Cette colline a connu un sort bien différent de celui du Cerro Ñielol car le forêt native qui autrefois la recouvrait fut rasée au siècle dernier. En effectuant une action de reforestation dans ce secteur où vivent plusieurs communautés Mapuche, nous souhaitons montrer que la forêt peut ressurgir de là où elle a été coupée.

 

Nous sommes convaincus que la grande diversité et particularité de la faune et flore du Cerro Ñielol devrait être mieux connue et valorisée, et nous croyons que cela peut passer par l’enseignement aux jeunes générations.

Ainsi nous allons lancer un cycle d’ateliers pédagogiques à destination d’un groupe d'une vingtaine d'enfants. Les ateliers s’appuieront sur l’environnement du Cerro Ñielol, d'une grande richesse biologique. Ils seront animés par des professionnels sur les thématiques environnementales et culturelles suivantes :

  1. Atelier Faune et Flore du Cerro Ñielol : visite des sentiers et reconnaissance d’espèces de faune et flore, création d’un herbier, reconnaissance des sons d’oiseaux, entre autres.
  2. Atelier Jardin Potager : dans la petite serre les enfants pourront effectuer leur propre plantations et apprendre les processus de préparation de la terre, plantation, récolte…
  3. Atelier sur la culture Mapuche – peuple autochtone de la region de La Araucania – Au travers des récits et histoires racontées par un.e mapuche, de la visite d’une maison traditionnelle (ruka) pour y découvrir les coutumes et la culture de ce peuple qui a beaucoup à enseigner à la culture de la globalisation.
  4. Atelier de recyclage/déchets : ce module sera basé sur une journée de ramassage des déchets du Cerro Ñielol, pour conscientiser les enfants sur les problèmes des déchets et de l'impact sur l’environnement, suivi d'une activité sur le recyclage, problématique critique au Chili et dans le monde entier.
  5. Atelier cuisine saine et biologique : le Chili est un des pays avec le plus fort taux d’obesité au monde, et nous sommes convaincus de l’importance de faire découvrir aux enfants les bases de la cuisine saine et biologique. Les enfants pourront ainsi préparer et savourer leurs premières recettes.

 

 

À propos du porteur de projet

 

"Claudia Tapia de la Peña, de nationalité chilienne, 44 ans.

J'ai d'abord été professeure d'histoire et assistante sociale. Mon fils Leonardo (25 ans), ma fille Francisca (9 ans) et mon compagnon Juan Pablo, architecte qui met en forme mes rêves, forment le noyau familial qui m'accompagne dans ce projet que je porte depuis 2018 !

J'ai travaillé pendant plus de 20 ans dans la région de La Araucania, dont Temuco est la capitale régionale, au contact des communautés mapuches et également auprès des paysans non mapuches. J'en connais ses 32 communes, la beauté de ses paysages sortis tout droit d'un conte de fée, la richesse culturelle de ses habitants. Et pour cela, quand j'ai vu que le refuge historique du Cerro Ñielol était sur le point de s'effondrer, je n'ai pas douté un instant dans ma volonté de la sauver afin que tous et toutes puissent connaitre ce lieu et la nature qui l'entoure, apprendre de la vision du Peuple Mapuche, et de l´histoire des habitants de cette region belle et singulière du Sud du Monde. Aujourd'hui, cet espace a besoin de vous pour pouvoir vivre !  " Claudia

 

Claudia Tapia, entrepreuneuse à l'origine de Cumbres Araucanía, devant les Chemamulls* du Cerro Ñielol.

*Les Chemamulls sont des statues de bois qui sont d'une grande importance lors des rites funéraires mapuches, leur rôle étant de guider l'âme du défunt.

Un tel projet ne se gère pas seule ! Je suis accompagnée au quotidien de Alejandro Sura, chef cuisinier, qui élabore la carte en fonction des produits de saisons. Angela Guerrero, chargée d'évenements, qui gère la communication et l'organisation logisitque des évenements, Leonardo Anguita, mon fils, guide de montagne de formation, qui gère les projets environnementaux (jardin potager, conférences...) et Amélie Charoy,jeune francaise tombée amoureuse de la Araucanía, qui s'occupe de la page Ulule en direct du Cerro Ñielol !

 

  

*Ulule ne permettant pas d'inscrire un compte bancaire chilien, les informations d'identité de la campagne Ulule France de Cumbres Araucania sont au nom d'Amélie Charoy. Le financement généré par la campagne sera transféré dans les plus brefs délais à Cumbres Araucania via transfert international.

--------------------------------------------------------

 

--------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

Vue sur Temuco et la forêt du Cerro Ñielol depuis le kiosque de Cumbres Araucania

 

 

 

 

Quel que soit votre soutien, un accueil chaleureux vous sera reservé à Cumbres Araucanía !

 

-------------------------------------------------

Zoom sur... le MERKEN

« Une épice typique de la cuisine mapuche. Préparé à base de piment cacho de cabra fumé et pilé, d’origan et de sel, et consommé sous forme de poudre rouge, le merken accompagne de son arôme fumé et de son piquant subtil tous les plats. C’est simple : il peut s’employer absolument partout. Salades, legumineuses, soupes, ici, le merken est un véritable incontournable que l’on retrouve dans tous les foyers.»

 

---------------------------------------------

 

*Merci en mapudungun, la langue Mapuche

Share Suivez-nous