BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Ateliers de Couthures 2017

Festival international du journalisme vivant, du 27 au 30 juillet à Couthures.

À propos du projet

Après une première édition réussie, le festival international du journalisme vivant revient à Couthures-sur-Garonne du 27 au 30 juillet prochain !

PROGRAMMATION : DERNIÈRES NEWS !

Vendredi : Barbara Hendricks, conférence et concert

Samedi : The Wanton Bishops en concert

Tous les jours : exposition du collectif #Dysturb

Tous les jours : le carnet de bord dessiné d'Alfred

L’an passé, vous avez été plus de 5000 à découvrir ce festival d’un type nouveau. "Vous avez inventé un Woodstock culturel" s’est enthousiasmé Kamel Daoud.

Alors évidemment, on a souhaité continuer l’aventure avec vous, et revivre sur les bords de Garonne une nouvelle édition qui proposera toute la diversité qui fait le journalisme vivant.

Le festival veut réconcilier le grand public avec le journalisme en proposant des manières originales de le découvrir. Cette année, les 7 rédactions du groupe Le Monde nous accompagnent dans l’aventure, convaincues de la richesse du festival.

Raconter des histoires vraies au plus grand nombre, de façon conviviale et vivante, l’amener à comprendre le monde, à nourrir un point de vue de façon conviviale et vivante, c’est tout l’enjeu de ce festival.

Et pour cela, 4 jours de rencontres autour de 7 thématiques :

Hebergeur d'image

Changer de vie, nouvelle quête identitaire ?

Tout plaquer pour devenir agriculteur, garagiste ou avocat, ce n’est plus seulement une histoire de reconversion. Rêve fait par toutes les couches de la société, changer de vie est désormais la volonté d’accéder à une existence plus riche et à une version plus authentique de soi-même. Mais cette idéologie du changement, source d'énergie pour certains, peut aussi entraîner une nouvelle pression à devenir soi.

Déjà au programme : 

  • Le courage de trouver sa voie.
  • Est-ce que l'on peut avoir 1000 vies ?
  • Changer de vie parce qu'on y est obligé.

Le défi de l'eau

Déjà au programme :

  • L'hydroélectricité est-elle une énergie verte et renouvelable ?
  • Inondation, érosion côtière : comment le Sud-Ouest va-t-il se protéger ?
  • Eau, climat et business.

Le laboratoire allemand

Déjà au programme :

  • L'Allemagne, modèle, ou contre-modèle ?
  • Feminismus.
  • La crise des réfugiés.

Réinventons le travail !

Déjà au programme :

  • Le salariat est-il vraiment mort ?
  • Et si l'on expérimentait le revenu de base ?
  • Quand on se battait... pour ne pas travailler.

La rue prend la parole

La rue, espace public ouvert à tous les vents, offre des normes et des interstices où s’engouffrent nos vies. Irréductible fenêtre sur la condition humaine, c’est un théâtre où la parole s’échange jusque sur les murs, où combats, convivialité, exclusion, créativité et poésie se disputent le bitume en un vibrant carambolage. Quatre grands axes structureront nos cheminements collectifs : “La rue piratée”, “Dérives urbaines”, ”La rue réenchantée” et “Paroles de rue”.

Déjà au programme :

  • Le photojournalisme au coin de la rue.
  • Trajectoire d'un "craieateur".
  • Street-art et graffiti.

S'informer à l'heure de la post-vérité

Les élections américaines et auparavant la campagne du Brexit ont montré la difficulté de s'informer -et d'informer- à une époque souvent décrite comme celle de la "post-vérité", dans laquelle le fait passe au second plan. La place prise par les réseaux sociaux, la chute de confiance dans les médias, la perte de crédibilité du politique sont autant de symptômes et d'explications d'un phénomène qui traduit une crise de la démocratie. Alors comment s'informer à l'heure de la "post-vérité" ? Explorons les voies et moyens de reconquérir notre information.

Déjà au programme :

  • Le "fact checking", antidote au poison du web ?
  • Années 30, années 2010, la bataille de l'information.
  • Comment éviter la connivence ?

Vivre avec les animaux

Déjà au programme :

  • Quand la bête inspire l'artiste (avec Luc Petton).
  • La souffrance des abattoirs (avec L214).
  • Vivre avec le sauvage.

Au-delà des thématiques, nous avons souhaité que le festival soit une fête.

Pendant 4 jours vous attendent à Couthures, des débats, des lectures mais aussi des concerts, des expositions, du théâtre, des spectacles de rue, des conférences gesticulées, un "one man show" de Silvain Gire, le dessinateur Alfred tiendra un carnet de bord du festival… et d’autres événements que nous vous dévoilerons au fil de cette campagne !

Le tout dans un village redessiné par le collectif #Dysturb.

Les 13-18 ans seront initiés aux techniques de journalisme sur les réseaux sociaux par Olivier Laffargue du service Snapchat du Monde. Les jeunes partiront en reportages pour décrire les choses exceptionnelles qui se passent au festival et en rencontrer les acteurs. 

Enfin, les enfants auront la chance d’être accueillis dans des ateliers autour des médias. La P’tite Rédac c’est notre 8 ème atelier, organisé par des professionnels de l’Education nationale et des journalistes de Mon Quotidien et le Petit Quotidien.

C’est dans le Lot-et-Garonne à Couthures, village niché dans un méandre de Garonne, que nous vous donnons rendez vous. Marqués par les crues du fleuve, avec lequel ils ont appris à coexister, les couthurains ont une longue tradition d’accueil et de solidarité et sont pleinement investis dans le festival.

Couthures, c’est aussi le village de Philippe Chaffanjon l’ancien directeur de France Info puis France Bleu. Lui qui nous a quittés en 2013 rêvait que son village accueille un festival. C’est chose faite depuis 2016, et nous espérons que cette année encore soit une fête du journalisme vivant.

L’été, il fait bon vivre à Couthures, au bord du fleuve, où l’on pourra se baigner entre deux conférences, découvrir le village avec ses habitants, faire un tour en bateau sur le fleuve… et pour les gourmand-e-s, découvrir la richesse des spécialités locales !

Le village va s’ouvrir aux journalistes et aux festivalier-e-s du monde entier. Des séchoirs à l’église, du camping aux berges de Garonne, il va vivre au rythme du journalisme vivant.

Retrouvez-nous à Couthures-sur-Garonne du 27 au 30 juillet 2017. Le village est situé dans le Lot et Garonne, à quelques kilomètres de Marmande et à 80 km de Bordeaux, exactement ici !

VENIR À COUTHURES

Pour nous rejoindre, vous pouvez vous rendre directement à Couthures, à pied, en vélo ou en voiture, le parking est gratuit sur le site.

Des bus seront également mis en place depuis la gare de Marmande (30 min de TER depuis Bordeaux).

SUR PLACE

Optez pour un hébergement à faible coût environnemental, simple et convivial : le camping ! Plusieurs aires de camping gratuites avec toilettes, douches et points d'eau sont à votre disposition. Ces aires sont accessibles gratuitement pour les personnes munies du pass 3 jours.

Pour ceux qui voyagent léger notre partenaire Sleep’em All propose à la location tentes, tipis, cabanes en bois, matelas, couvertures.

Une aire sera également disponible pour les véhicules de type camping-cars et caravanes pour les personnes munies du pass 3 jours.

Pour les personnes souhaitant passer une nuit plus « classique », des hôtels, chambres d’hôtes et gîtes sont disponibles aux alentours de Couthures. Plus d’informations sur le site de l’Office du tourisme Val de Garonne en cliquant ici.

A quoi va servir le financement ?

En participant dès maintenant à cette campagne, vous nous donnez les moyens de réaliser un beau festival. 4 jours de festival ça a un coût.

Un festival, c’est aussi une sacrée préparation en amont, à savoir :

  • Les infrastructures : scène avec lumière, sonorisation, matériel de captation et de projection vidéo pour les directs : 40% de la somme.
  • Les gens : rémunération  transport, hébergement, défraiement des intervenants, des artistes, des techniciens et d'une équipe de sécurité : 40% de la somme.
  • La logistique : nourriture des bénévoles, des intervenants, des techniciens et de tout le staff : 20% de la somme.

Ce budget nous permet pour l'instant de prévoir 2 soirées de concert et 4 spectacles. Mais nous voulons vous offrir plus !

Alors si nous atteignons 27 000€, nous ajouterons un spectacle et un concert, ainsi qu’un DJ set.

À propos du porteur de projet

 

Laurence Corona – Directrice du festival

Elle a été directrice de la communication pendant plus de 15 ans aux éditions Les Arènes, L’iconoclaste, les revues XXI et 6Mois. Elle a conçu et dirigé un lieu parisien de rencontres entre auteurs et lecteurs (le 27RUEJACOB). En février 2016, elle fonde l’association Les Ateliers de Couthures, avec Jean-Michel Moreau, le maire de Couthures et le journaliste-essayiste Jean-Claude Guillebaud, pour créer  le festival qu’elle dirige depuis sa création.

 

 

Gilles van Kote – Coordination éditoriale

Directeur délégué du groupe Le Monde, il fait sa première "pige" pour le quotidien en 1988. Il intègre la rédaction en 2000 comme journaliste de sport puis spécialiste de l'environnement, et assure un intérim d'une année comme directeur du Monde en 2014-2015. Il participe à l'organisation du Monde Festival depuis sa création.

 

 

 

Nicolas Jimenez - Directeur photo

Nicolas Jimenez est le directeur de la photographie du journal Le Monde. De 1999 à 2004, en parallèle de son Master en Etudes Européennes à la Sorbonne, il a travaillé pour le festival international du photojournalisme Visa pour l’Image. En 2005, Le Monde installe la photographie dans toutes les pages et décide de devenir un acteur important du photojournalisme il devient éditeur photo en charge de la France. Depuis 2008 il dirige le département photo.

 

 

Olivier Pagnol - Correspondant régional

Originaire de Gironde, Olivier Plagnol a effectué toute sa carrière à Sud Ouest. Pour le journal il est localier, reporter sportif, chef d'agence départementale, responsable du Mag (le supplément magazine du samedi) et responsable de "Sud Ouest Dimanche" depuis septembre 2015. 

 

 

Laura Lafon Coordinatrice du festival

 

Laura Lafon - Coordinatrice du festival

Petite, Laura Lafon rêvait de devenir journaliste et intègre Sciences Po Toulouse, sa ville de naissance. Finalement, elle devint photographe. Membre du studio Hans Lucas, elle développe des histoires entre documentaire et fiction, et auto-édite des livres photo. La moitié de l'année, elle travaille à l'orchestration des Ateliers de Couthures. Elle vit à Bruxelles depuis cinq ans mais espère bientôt retrouver le soleil, en Sicile.

 

Cyril Dosnon Graphiste Couthures

 

Cyril Dosnon - Directeur artistique

Issu de l’école Estienne, Cyril Dosnon a été directeur artistique  au sein de l’agence de publicité BETC durant 3 ans, avant de prendre son envol en tant que graphiste-illustrateur indépendant. Amoureux de la lettre, il travaille principalement sur des projets de calligraphie et d’identité visuelle, pour de grosses agences comme pour de petits entrepreneurs. Il est le créateur de l’identité visuelle des Ateliers de Couthures 2017.

 

 

Dominique Clère - Communication web

Journaliste et photographe de presse pour différents médias depuis 2012 (Rue89, L’Obs, Rue89 Bordeaux), il participe en 2014 à la création du label Flibusk spécialisé dans la BD et les livres jeunesse, qui a déjà permis à six auteurs de créer leurs livres en financement participatif. 

 

 

 

Mathieu Deslandes - Changer de vie

Mathieu Deslandes est le responsable éditorial de Bookwitty, une plateforme dédiée à la découverte des livres du monde entier, qui permet à ses visiteurs de libérer leur curiosité. Au cours de ses vies antérieures, il a été journaliste à Libération, au Parisien, au Journal du Dimanche puis rédacteur en chef de Rue89. 

 

 

 

Marie Kock - Changer de vie

Marie Kock est chef de rubrique magazine à Stylist, un hebdomadaire féminin gratuit créé en 2013 et distribué à 440 000 exemplaires à Paris et dans neuf villes françaises. Auparavant, elle a été pigiste pour de nombreux magazines, et journaliste à Livres Hebdo. 

 

 

 

Annelies Broekman - Le défi de l'eau

Le docteur Annelies Broekman est ingénieure agricole. Membre du "Catalonian Network for a New Water Culture", elle est passionnée par l'analyse des politiques de l'eau. Depuis 2013, elle est membre de l'équipe de recherche sur "L'eau et les changements climatiques globaux" au  CREAF de l'université autonome de Barcelone, et engagée dans le projet BeWater.

 

 

Marc Laimé - Le défi de l'eau

Journaliste, Marc Laimé s’est spécialisé à partir des années 2000 sur les questions de l’eau et de sa gestion. Il a ensuite développé une activité de conseil dans le domaine des politiques publiques de l’eau et de l’assainissement auprès des collectivités locales. Orientées vers la veille réglementaire et l’analyse stratégique, ses interventions visent à accompagner l’évolution des politiques publiques. 

 

 

Frédéric Lemaître - Le laboratoire allemand

Frédéric Lemaître a été correspondant pour le Monde en Allemagne de la mi-2010 à la mi-2016. Entré au journal en 1995, il a notamment été chef du service Economie (2003-2007), éditorialiste (2007-2008) et rédacteur en chef (2008-2010). Auteur de plusieurs ouvrages dont  "Grands patrons, la fin d’un monde" (Editions Audibert 2004) et  "Demain, la faim" (Grasset 2009), il travaille désormais au sein du service Débats.  

 

 

Romy Straßenburg - Le laboratoire allemand

Romy Straßenburg est journaliste indépendante. Depuis 2007, elle vit à Paris et travaille pour plusieurs médias allemands et franco-allemands notamment comme reporter/productrice pour la télévision allemande. Elle est auteure de documentaires sur la crise des réfugiés en France et en Allemagne ou encore sur la montée de l’extrême droite. En 2008 elle reçoit le prix du journalisme franco-allemand.

 

 

Clémentine Lebon - Réinventons le travail

Après ses études d'ingénieur agronome, elle est partie six mois en 2014 à la rencontre des paysans bios d'Amérique du Nord. Un voyage qui l'a amené, après deux ans de salariat, à créer en Bretagne une ferme pédagogique. Elle est aussi coauteure avec son père, Olivier Le Naire, d’un livre sur le revenu de base, publié chez Actes Sud.

 

 

 

Olivier Le Naire - Réinventons le travail

Apres avoir été critique littéraire, grand reporter puis rédacteur en chef adjoint à L'Express, Olivier Lenaire a choisi à 56 ans, de vivre et de travailler autrement. Il écrit des livres engagés sur l'écologie politique (dont un avec Pierre Rabhi et Nicolas Hulot),  les défis culturels, le revenu de base... Et cultive son jardin... au propre comme au figuré !

 

 

Géraldine Gomez - La rue prend la parole

Géraldine Gomez est programmatrice au Centre Pompidou. En 2006, elle met en place Hors Pistes, un festival pluridisciplinaire annuel qui se développe autour d’une thématique d’actualité, de la condition animale aux mouvements de contestation, à travers la scène artistique et intellectuelle contemporaine.

 

 

Emmanuelle Jardonnet - La rue prend la parole

Emmanuelle Jardonnet est journaliste généraliste au service culture  du Monde depuis 2013. Elle porte un oeil attentif aux initiatives et démarches urbaines, en particulier dans le domaine du graffiti et du street art.

 

 

 

Xavier de La Porte - S'informer à l'heure de la post-vérité

Après avoir enseigné,  Xavier Delaporte se spécialise dans les questions de société numériques comme producteur sur France Culture. Auteur du BA-BA du BHL (La Découverte), la Tête dans la toile (C&F Editions), il est aussi journaliste aux pages Débats de l’Obs.

 

 

 

Pierre Haski S'informer à l'heure de la post-vérité

Journaliste à l’Agence France-Presse et à Libération avant de cofonder en 2007 le site d’informations Rue89. Aujourd’hui chroniqueur à l’Obs. Il a été correspondant à Johannesburg, Jérusalem et Pékin, et a publié plusieurs ouvrages. En 2017, il publie notamment : "Le droit au bonheur – la France à l’épreuve du monde" chez Stock.

 

 

Emmanuelle Grundmann - Vivre les animaux

Après une thèse sur la préservation des orangs-outans à Bornéo, elle décide de devenir auteur naturaliste. Depuis, elle sillonne la planète, notamment les tropiques, pour évoquer les relations que l’homme entretient avec la biodiversité. Ses reportages et enquêtes sont publiées dans divers magazines, et dans des ouvrages comme "Ces forêts qu’on assassine", "Demain seuls au monde, l’homme sans la biodiversité" ou "L’homme est un singe comme les autres" ainsi que dans de nombreux livres pour la jeunesse.

 

 

Catherine Vincent - Vivre les animaux

Entrée au Monde à l'époque du crétacé (supérieur, quand même), elle y a longtemps tenu la chronique Histoires naturelles, puis la chronique Drôle de bête dans le Monde Magazine. Après avoir créé la rubrique Psychologie du quotidien et travaillé plusieurs années au service Planète, elle a rejoint en 2013 le cahier hebdomadaire Idées. Dernier ouvrage publié : "Chiens, chats...Pourquoi tant d'amour ?" (Belin 2015)

 

 

Virginie Blanc - La Ptite Rédac

Gamine des quartiers de Seine-Saint-Denis, elle a eu une scolarité chaotique et difficile. Curieuse et tenace, elle a su user d'ingéniosité et de créativité, et devenir enseignante formatrice.  Comme l'école n'est pas le bagne, elle propose aux jeunes élèves de REP des projets leur permettant d'entrer dans les apprentissages avec plaisir.  C'est ainsi qu'ont vu le jour les "Carnets de voyages" et la "conception de webdocumentaires" ... Elle participe au festival pour la deuxième fois.

 

 

Annie Cabrera - La Ptite Rédac

Elle travaille depuis plusieurs années avec "des enfants du voyage" et a écris plusieurs ouvrages sur l’enseignement de la lecture et de l’écriture. Elle est aussi formatrice et se rend régulièrement aux Etats-Unis pour former des enseignants des écoles françaises de Dallas, Los Angeles et New-York. Devenue également inspectrice de l’Éducation nationale elle a choisi de continuer à exercer en Seine-Saint-Denis ! Elle participe au festival pour la deuxième fois.

 

Le festival Les Ateliers de Couthures n’est rien sans ses bénévoles. Ceux de Couthures (une équipe extraordinaire d’enthousiasme, de curiosité et de générosité emmenée par le maire Jean-Michel Moreau) et ceux d’ailleurs, venus de la France entière (même du Canada !) : Brigitte, Katia, Véronique, Mireille, Laure, Marcel, Aurélie, Jean-Pierre, René, Jean-Claude, Valérie, Albert, Sandra, Florian, Jérôme… 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet