Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Je te rends ton visage

Court-métrage étudiant indépendant

À propos du projet

Je te rends ton visage est un court métrage autoproduit réalisé par Donatienne Berthereau et produit par Pauline Lamy. Le scénario a été écrit par Donatienne Berthereau et Thomas Colineau. 

Il sera tourné en à Paris du 2 au 8 septembre 2019 et durera 25 minutes.

L'équipe est composée d'étudiants de la Fémis, de Louis Lumière, du Conservatoire National d'Art Dramatique, du Conservatoire Royal de Liège et de jeunes collaborateurs artistiques et techniciens issus de la scène cinématographique contemporaine.

 

Paris suinte en pleine canicule, dans une époque où le soleil se couche pour disparaître tout à fait. Ariane, jeune femme solitaire, muette et sans désir, est happée dans un groupe par Achille, jeune homme apparemment bienveillant.

 

Je te rends ton visage est un film inspiré du genre «film noir » prenant corps dans un Paris où la nuit est tombée et dont on ne sait si le soleil va se lever à nouveau. C’est un film en équilibre entre les images érotiques de Georges Batailles et la question de la possibilité du meurtre, inspiré du roman Crime et Châtiment de Fiodor Dostoïevski.


Le film ne sera ni en couleur, ni en noir et blanc, mais complètement désaturé, avec à peine quelques touches de couleurs dans une volonté d’effacer la lumière qui petit à petit va disparaître (du monde), par volonté aussi d’écraser les personnages dans un hors-temps sans repères. 


L’atmosphère est lourde, suintante, irrespirable, les gens portent tous des masques antipollution, les rues sont désertes ou presque, tous sont cloitrés. C’est un monde violent, malade, triste, malsain, comme si chacun était figé en lui-même, incapable d’aimer ou de communiquer sincèrement.

 

Le film s’est construit sur une période de presque un an, dans un mouvement de va-et-vient entre la plume de Donatienne Berthereau et celle de Thomas Colineau. 

Néanmoins le projet tente en intégrant la participation des acteurs, dans un dialogue entre le personnage et celui ou celle qui l’incarne, de construire les rôles à partir des comédiens. C’est un double mouvement, d’improvisation, de recherche, où les acteurs dans la vie nourrissent leurs actions et leur personnalité dans le film. Ce processus provient d'une envie de casser le rythme régulier et attendu de la création d’un film, pour qu'il soit créé à plusieurs voix, plusieurs mains. Comme une sorte de « chrysalide » que les comédiens vont nourrir au gré des répétitions, d’un travail de table, et d’entretiens filmés. Et ce afin de créer un corps collectif performatif qui n’arrive pas seulement à froid (ou presque) pour le tournage.

 

 

À quoi va servir le financement ?

L'ensemble de l'équipe technique et des comédiens sont bénévoles. Nous avons déjà récolté, grâce au CROUS de Paris et à un réinvestissement de notre précédent projet LAGRIMA, 1300 euros.

Le financement participatif va nous permettre d'organiser le tournage dans les meilleures conditions possibles. Voici ce que votre participation pourrait nous permettre de faire : 

- Location d'un véhicule de transport de matériel et l'essence nécessaire aux 7 jours de tournage : 500 euros 

- Location de matériel lumière : 800 euros 

- Achats pour la décoration du plateau : 200 euros

Au-délàs de ces 1500 euros, nous pourrons investir davantage dans du matériel de prise de vues (lumière, caméra et son) ainsi que dans la décoration etde la machinerie, afin de garantir une esthétique audacieuse qui nous ressemble.

À propos du porteur de projet

 

Etudiante en 3ème année du département Réalisation de La Fémis (promotion 2021)

Ancienne étudiante de l'Université Paris III 

Réalisatrice de nombreux court-métrages dont dernièrement :

Lagrima (2019), court métrage de fiction (19min)

Le Temps d’Après (2019), court métrage documentaire (24min)

 

Étudiante en 3ème année du département Production de La Fémis (promotion 2021)

Ancienne étudiante de Sciences Po Lille (promotion 2017)

Productrice de deux courts métrages :

Lagrima (2019), réalisé par Donatienne Berthereau : court métrage de fiction (19min) pour Saudade Films

Le Temps d'Après (2019), réalisé par Donatienne Berthereau court métrage documentaire (24min) pour La Fémis

 

Ancien étudiant du département Série TV de la Fémis (promotion 2019)

Ancien étudiant de Sciences Po Paris (promotion 2016)

Scénariste de divers projets dont Podium (Drame familial format 8x52') produit par Patafilms & Atlantique Productions