Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Suivez la restauration de L'Atelier du peintre

155 374 € réunis ! Merci !

  • On en parle dans la presse !

    Chers amis,

    La restauration de L'Atelier du Peintre continue à faire parler d’elle dans la presse. Découvrez une petite sélection d’articles parmi des centaines :

    Pour les retrouver :

    - A Nous Paris (14/04) : Un Atelier ouvert au public
    - Le JDD ( 03/05) : Gustave Courbet comme vous ne l'avez jamais vu, au musée d'Orsay
    - L’Obs culture (05/05) :  Quand la réalité augmentée permet de (re)redécouvrir un tableau
    - Artsbeat (7/05) : A close-up view of a Courbet painting under restoration

    Et aussi une émission de France Culture dédiée (20/05): A l’intérieur de L’Atelier !

    A très bientôt !

    L'équipe mécénat des musées d'Orsay et de l'Orangerie

    Prochainement : Interview du restaurateur support de L’Atelier du peintre

  • Merci ! Dernier évènement

    Bonjour,

    Vendredi 19 juin, une centaine de donateurs ont été accueillis au musée d’Orsay lors d’une soirée marquant le dernier évènement de l'opération. Ils ont pu bénéficier de conditions exceptionnelles pour vivre un moment magique et intime, le musée étant ouvert spécialement pour l’occasion.

    Après une réception au Café de l’Ours, ils ont pu assister à une présentation de l’œuvre par Xavier Rey, Directeur des collections ainsi que des enjeux de sa restauration par Cécile Bringuier, restauratrice. Les invités qui le souhaitaient ont ensuite visité l’exposition Pierre Bonnard. Peindre l’Arcadie.

    Nous avons été très heureux, ces six derniers mois de rencontrer les donateurs. La restauration se poursuit grâce à vous et nous continuerons à vous envoyer régulièrement des informations sur son avancée. A très bientôt !

    L'équipe mécénat des musées d'Orsay et de l’Orangerie

    Prochainement : Interview du restaurateur du support de L’Atelier du peintre

  • Soutien de la Fondation du patrimoine à la restauration de L'Atelier du peintre

    Chers amis,

    Cette semaine, Julen Guinhut, Directeur du développement et de la communication externe de la Fondation du patrimoine, vous présente les missions de cette institution et son engagement autour de la restauration de L’Atelier du peintre.

    Pourriez-vous nous présenter la Fondation du patrimoine ainsi que le Fonds national pour la valorisation des métiers du patrimoine ?

    JG : La Fondation du patrimoine est la première organisation privée en France dédiée au patrimoine de nos territoires. Grâce à son réseau de bénévoles, elle accompagne des porteurs de projets (collectivités territoriales, associations, institutions,…) afin de mobiliser la générosité publique. De la fontaine de village aux sculptures de cathédrales, nous intervenons prioritairement pour la sauvegarde du patrimoine de notre quotidien, celui qui compose notre environnement et dont nous n’avons pas toujours conscience des vulnérabilités. L’âme de ce patrimoine vivant réside dans les actions des communautés qui l’animent, qui l’entretiennent et qui incarnent ce rôle de passeur de mémoire. C’est parce que nous considérons que la transmission des savoir-faire est également un levier pour notre économie que nous la soutenons à travers ce fonds, grâce notamment à nos mécènes : Fondation Bettencourt Schueller, Fondation Daniel et Nina Carasso, Fonds Belle main. 

    Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce projet ?

    JG : Ce projet entre en résonnance avec notre mission de valorisation et de sensibilisation aux métiers du patrimoine auprès de tous les publics, en s’appuyant notamment sur les nouveaux médias. Patrimoine et modernité peuvent évidemment aller de pair. L’attention réelle et profonde portée par un visiteur au travail de restauration des équipes du musée d’Orsay, aux richesses et exigences de ces métiers est une première victoire et déjà, une forme de générosité. »

    Quel est votre personnage coup de cœur dans L’Atelier du peintre ?

    JG : J’aime beaucoup le personnage de Champfleury. Aujourd’hui inconnu du grand public par rapport à d’autres figures historiques présentes dans cette toile, il a pourtant joué un rôle majeur auprès de Courbet. Défenseur et théoricien du courant réaliste il a su déceler, défendre et encourager le peintre d’Ornans. Par ce soutien et cette attention constante, il a incarné le lien dont a besoin l’artiste avec les publics qui l’entourent. J’aime à penser que ce n’est pas par hasard que l’enfant dessinant est placé à ses côtés. Ils incarnent ensemble cette transmission des savoirs qui est chère à la Fondation du patrimoine.

    A bientôt,

    L'équipe mécénat des musées d'Orsay et de l'Orangerie

    Prochainement : Interview du restaurateur du support de L’Atelier du peintre

  • Avant-dernier évènement – Petit-déjeuner du 5 juin


    Bonjour,

    Vendredi 5 juin, un groupe d’une trentaine de donateurs a été accueilli au musée pour un petit-déjeuner découverte.

    Après un moment convivial au Café de l’Ours, Luc Bouniol-Laffont, Chef du service culturel du musée d’Orsay, accompagné d’Éric Jouvenaux, Rédacteur multimédia, ont pris la parole pour présenter aux invités l’œuvre, son histoire et ses secrets. Cécile Bringuier, restauratrice, a ensuite explicité l’avancement de la restauration et ses enjeux. Les donateurs ont également pu tester le dispositif de réalité augmentée inédit mis en place par Orange et ainsi entrer dans L’Atelier, pour une ballade interactive poétique.

    Nous accordons une grande importance à rencontrer des Ululiens sans qui cette aventure n’aurait pas été possible. Merci !

    A très bientôt pour de nouvelles informations !

    L'équipe mécénat des musées d'Orsay et de l’Orangerie

    Prochainement : Interview du restaurateur du support de L’Atelier du peintre

  • Dispositifs accessibles autour de L’Atelier du peintre

    Chers amis,

    Cette semaine, Alexandre Therwath, Chargé du développement des publics spécifiques Champ social, handicap et scolaire vous présente les outils de médiation développés autour de L’Atelier du peintre.

    « Avec l’aide de la Fondation du patrimoine à travers son Fonds national pour la valorisation des métiers du patrimoine grâce au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller, la Fondation Daniel et Nina Carasso et le Fonds de dotation Belle main, le musée d’Orsay a développé, autour de L’Atelier du peintre de Courbet, plusieurs outils de médiations accessibles à tous. Ils répondent également aux besoins spécifiques des nos visiteurs en situation de handicap. Ces dispositifs sont placés sur le pupitre qui fait face au tableau en cours de restauration.

    Pour la première fois, le musée d’Orsay a réalisé une reproduction en relief d’une des œuvres de ses collections. Transcrire un tableau aussi complexe que L’Atelier du peintre impose des choix. En effet, pour préserver une lisibilité satisfaisante, il n’était pas possible de conserver tous les détails de l’originale. C’est donc une interprétation en 3D de L’Atelier du peintre de Courbet, complétée par un commentaire en français, anglais et italien, qui accompagne l'exploration de l'oeuvre.

    ¨Parallèlement, afin de faire comprendre aux visiteurs la réalité matérielle d’un tableau, nous avons développé un deuxième outil tactile. Il se compose de quatre petits châssis installés dans un lutrin et que l’on peut tourner comme les pages d’un livre. Sur ceux-ci ont été tendues des toiles dont les différents traitements permettent d’identifier les strates d’une couche picturale : toile brute, une toile enduite d’une préparation, toile peinte et toile vernis. La découverte de ces éléments est guidée par un commentaire audio également en trois langues.

    Ces deux outils s’adressent véritablement à tous les publics, y compris aux plus jeunes pour qui l’apprentissage passe aussi par le toucher. Ils sont également particulièrement adaptés aux personnes malvoyantes et non voyantes qui peuvent ainsi se créer une représentation mentale de l’œuvre et saisir la démarche de l’artiste.

    Enfin, un Ipad présente une vidéo en langue des signes française (LSF) et sous-titrée. Elle donne aux visiteurs sourds et malentendants des clés pour déchiffrer l’œuvre, sans doute, la plus mystérieuse de Courbet.

    Le développement de ces outils de médiation s’inscrit dans le cadre de la politique générale de l’établissement du musée d’Orsay et de l’Orangerie pour rendre accessible ses collections et son offre culturelle à tous. »

    A bientôt,

    L'équipe mécénat des musées d'Orsay et de l'Orangerie

    Prochainement : Interview du restaurateur du support de L'Atelier du peintre