Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

L'équipée des Coucous

Le quatuor de Coucous qui préfigure l'orchestre symphonique

  • Première vidéo du KuckucksUhrKonzert

    Un reportage vidéo sur le KuckucksUhrKonzert réalisé par le Conseil Général du Territoire de Belfort :

  • Le Journal du KuckucksUhrKonzert : 7 - Le public du FIMU : 3000 visiteurs en 3 jours

    Le Petit Journal de Bord en images du KuckucksUhrKonzert se poursuit en compagnie du public du FIMU.

    Durant les 3 jours du festival, 3000 visiteurs sont venus rendre visite aux 40 coucous. Le KuckucksUhrKonzert a fait le buzz : une communiction réussie et un bouche-à-oreille qui a répandu un chant de coucou dans toute la région ont drainé des visiteurs curieux, étonnés, amusés, déconcertés... prêts à susciter toutes les réactions vocales de nos volatiles interactifs.

    Malgré le froid, l'équipe de l'Espace Multimédia Gantner s'est dépensée sans compter pour aller au contact du public, parler de l'œuvre et échanger longuement avec les visiteurs : Clémence, Violetta, Thomas, Marie-Pierre, Valérie.

  • Le Journal du KuckucksUhrKonzert : 6 - L'installation arrive au FIMU

    Le Petit Journal de Bord en images du KuckucksUhrKonzert...

    Après la résidence sur la Scène Numérique de Montbéliard, c'est maintenant l'arrivée à Belfort, le 17 mai, et le montage de l'installation au Manège. Avant les trois jours du FIMU (Festival International de Musique Universitaire).

    Le Manège, c'est le parking du Conseil Général, transformé pour l'occasion en lieu culturel. Pour la deuxième année consécutive, l'Espace Multimédia Gantner y présente une œuvre numérique musicale.

    Un des rares espaces de diffusion du FIMU qui soit... à l'abris de la pluie. Une chance !

    Repérage.

    Vidage.

    Remplissage.

  • Le Journal du KuckucksUhrKonzert : 5 - Premières ébauches d'une performance

    Suite du Petit Journal de Bord en images du KuckucksUhrKonzert...

    Sur la Scène Numérique de MA Scène Nationale, Claudia Gradinger esquisse les premières ébauches de la performance dansée qui va accompagner l'installation et sera présentée à Lille en novembre.

  • Le Journal du KuckucksUhrKonzert : 4 - Les coulisses côté ultimes réglages

    Le Petit Journal de Bord en images du KuckucksUhrKonzert continue...

    À quelques jours de la première présentation publique de l'installation, l'équipe turbine au maximum pour caler un système de commande complexe et délicat. En dépit de l'urgence, un patient et méticuleux travail d'horlogers...

    Jean-Claude, David, Rémi en pleine action.

    Merci, les gars !

    La mise en place des tringleries qui actionnent les instruments.

    L'ajustement du système de rappel d'un soufflet de flûte.

    Le réglage de l'impact du marteau sur le gong. Millimitré.

    Le contrôle de l'ouverture de la porte et de la sortie du coucou.

    Des heures, perché sur un escabeau, pour affiner le réglage des mécanismes.

    Le positionnement minutieux d'un gong.

    Le calage fin de la course de l'électro-aimant et des tringleries.

    Le deux faces de l'installation : une fine paroi, pleine d'oiseaux capricieux, et objet de toutes les attentions.

    Les longues heures d'un travail chirurgical.

    Concentration et précision. Doigté. Compréhension intuitive des jeux de forces et des mouvements complexes. Une sorte de mikado version franco-germano-helvète.

    Et tout ça, pour entendre un orchestre de coucous !