BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Subutex

Pièce de théâtre déguisée en DJ set !

À propos du projet

SUBUTEX 

Est un spectacle librement inspiré de la trilogie Vernon Subutex, dernier roman de Virginie Despentes.

Ce projet  pluridisciplinaire mêle le théâtre, le DJ set, la musique live, la danse, le VJing et la performance.

Les spectateurs seront plongés au coeur d'une soirée insolite durant laquelle le texte sera lu par morceaux choisis et réinterprété grâce aux différentes disciplines.

Cette forme hybride et immersive vous permettra de plonger avec nous au coeur de la fête et des grandes préoccupations sociales de notre époque .

 

                                                                      dessin de Cécile Balate

L'HISTOIRE 

c'est celle d'un ancien disquaire,  Vernon , qui  se retrouve au chômage.

Il est dépassé par les nouveaux modes de production de la musique et la chute de l’industrie du disque.

Expulsé de son appartement parce qu'il ne peut plus payer son loyer,

il va commencer par squatter de-ci de-là chez d’anciennes connaissances avant de se retrouver  à la rue.

photographies des répétitions par Lorenzo Chiandotto

L'autrice imagine ensuite  une communauté qui se rassemble autour de Vernon.

La communauté Subutex est à l'initiative de ce qu'ils appellent les soirées Convergences:

une centaine de personnes les rejoignent sur leur camp improvisé pour danser jusqu'à l'aube.

Vernon est DJ à l'occasion de ces soirées.

Le principe est le même que pour les free party sauf que l'alcool, la drogue et les téléphones portables sont interdits.

C'est la musique qui met en transe, sans autre intermédiaire.

  Funky Bompa

LA FORME 

d'adaptation la plus juste à mon sens, est de recréer physiquement ces soirées Convergences.

Voilà pourquoi j'ai souhaité m'entourer d'un DJ  et de musique live. La musique est le métronome du spectacle, sa fondation.

C'est grâce à elle que les corps et le texte prennent vie.

Les acteurs racontent les corps abîmés, malades, engourdis, empêchés, coincés des personnages.

Grâce à l’expérience physique des Convergences, on les voit entrer en communion, en harmonie dans la danse, se donnant une chance de se libérer, d’exister autrement, de planer au-dessus de toutes leurs contingences.

 

LE TEXTE

est lu ou joué en dialogues au micro, il a été découpé et remonté en un fil narratif d'une centaine de pages.

À partir de cette base et tout comme dans le roman, nous nous autorisons parfois des digressions en lecture ou en improvisation.

Le texte a plusieurs statut, mais il s'agit d'avantage d'une prise de parole que d'une incarnation de rôles.

 

L'ESPACE  

est principalement recentrer autour de la piste de danse proche du DJ, là où se déroulent la plupart des actions.

Nous avons choisi de briser le rapport frontal avec la salle: le public est libre d'aller où il veut, quand il veut .             

 Nous souhaitons que le bar reste ouvert pendant la soirée et que la salle soit plongée partiellement dans l'obscurité.

La vidéo  nous permet de faire jouer différents points de vue grâce à des retransmissions en direct.

 

Nous créons donc une forme hybride,  un mélange de disciplines artistiques  pour être au plus proched'une expérience sensorielle, basée sur ce qui nous a toujours rassemblé depuis le début de l’humanité:

la fête comme rite primitif et collectif !

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

En soutenant le financement de ce projet vous lui donner la possibilité de voir le jour.

 

 Actuellement en cours de travail, nous avons besoin de  soutien pour mener à bien les  5 résidences  que nous avons au programme jusqu'en juillet 2018 :                            

                           

  Du 22 au 26 janvier 2018 : centre culturel d'Anderlecht  /  

Du 1er au 11 février : centre culturel de Marchin  /

Du 16 au 27 avril : BAMP (Brussels Arts Melting Pot)  /

Du 7 au 13 mai : Centre Culturel de Berchem Ste Agathe /

Du 14 au 27  mai : Centre Culurel De Markten 

 

 Ces résidences aboutiront sur la présentation de différentes étapes de travail : 

 Le 27 avril 2018 au BAMP

Le 13 mai 2018 au centre culturel de Berchem Ste Agathe

Le 9 juin 2018 au Cocq'Arts festival à Ixelles  / 

Le 16 juin à Namur au théâtre Jardin Passion / 

Du 11 au 21 juillet à Lyon au théâtre des Clochards Célestes (France)

Ces étapes ont pour but de faire voir notre travail à de potentiels producteurs partenaires.

 

 

Nous sommes une équipe de 16 personnes en auto-financement .

Tous les lieux précédemment cités nous accueillent  gratuitement  ou sur le principe de  l'échange de service .

 

 

Grâce à l'argent récolté, nous pourrons payer :

Les repas de toute l'équipe : 2714 €     

Le carburant pour les déplacements d'une partie de l'équipe et du matériel de répétition : 1177.5 € 

Les frais de photocopies et d'achats de petit matériel de bureau: 150 €  

Les assurances et frais administratifs : 200 €

Les captations vidéos pour les outils de communication (ex : teaser)  : 500 € 

La Sabam : 900 €

L'argent récolté en plus nous permettra de payer les  droits d'auteurs  (estimés à 3000 euros pour le moment), d'acheter du petit matériel pour faire des essais de  construction pour la scénographie et quelques costumes .

NB : les trajets de train et de logement pour Lyon, sont remboursés à hauteur de 3750 euros par la Commission Communautaire Française, ce qui constitue notre seul et unique soutien financier pour le moment.

Ce projet ne pourra voir le jour sans ces étapes de travail : nous avons besoin de votre soutien !  

 

 

 

 

 

À propos du porteur de projet

 

 

 

 

 

 

 

Je m'appelle  Charlotte Villalonga,  je suis  comédienne et passionnée de  danse contemporaine que je pratique depuis l'enfance. De nationalité française, j'ai passé un bac littéraire avec option théâtre dans le  nord de la France  avant de rentrer au  Conservatoire Royal de Mons (Arts2)  en 2005.

J'ai travaillé avec  Sylvie Landuyt  et la « Bad Ass Cie » dès mon entrée à l'école et bien après. J'ai suivi et donné des  ateliers de théâtre  dans les écoles et les cités, suivi des  formations en pédagogie et participé à de nombreuses créations en tant que comédienne et danseuse, notamment  « Dom Juan addiction »  (Prix de la critique en 2014) .

La fondation de la  compagnie de "La Bête Noire"  en 2009 avec  Céline Delbecq , ayant pour but de parler des sujets tabous de la société contemporaine, a été déterminante dans mon parcours artistique. Depuis j'ai participé à    l'élaboration de tous les projets de la compagnie et joué dans 6 des 7 spectacles, attirant ainsi l'attention d'autres metteurs en scène qui m'ont engagée par la suite. Dans chacun de ces spectacles le travail corporel a toujours une place considérable, ce qui me permet de pouvoir mettre régulièrement à profit mes compétences en danse et de perfectionner mon approche du mouvement en scène, cristallisant ainsi mes désirs artistiques .  http://www.compagniedelabetenoire.be

Ensuite j'ai rencontré  Lorent Wanson . Suite à un casting en 2011 il m'a proposé d'intégrer sa compagnie  « Le Théâtre Epique » , en tant que comédienne et  chorégraphe . Nous avons fait un travail de recherche autour de la   question de l'identité et des origines. Ce vaste projet devenu  "Aube boraine" , a réuni plus de 50 événements: soirées-rencontres, productions et diffusions de spectacles, ateliers participatifs, processions urbaines dans la région du borinage dans le cadre   de Mons 2015. Lorent m'a aussi proposé de l'accompagner comme chorégraphe dans les projets qu'il menait avec les étudiants à Art2 , notamment pour le projet "Un peu d'air".

En 2016 je signe un solo de danse :  "Déformés"  autour des sculptures de  Sylvie Storme  et je remplace  Edith Depaule pour  un projet chorégraphique toujours à Arts2.

C'est en allant jouer à  Bussangau théâtre du peuple  dans le spectacle  « Carine ou la jeune fille folle de son âme » de  Fernand Crommelynck  mis en scène par  Michaël Delaunoy que j'ai rencontré  Louise Vignaud , alors assistante à la mise en   scène. Avec elle, je m'inscris dans les premières créations de la toute jeune  "Cie La Résolue" . Louise me propose successivement les rôles de  Rosaura dans  « Calderon »  de  Pasolini  et de Suzanne dans  "Tailleur pour Dames " de Feydeau  pour le   théâtre des Célestins. https://www.facebook.com/Compagnie-la-R%C3%A9solue-1653221634917797/ Elle est également la nouvelle directrice du théâtre des Clochards Célestes de Lyon . http://clochardscelestes.com/  et artiste associée au TNP de Villeurbanne .  https://www.tnp-villeurbanne.com/artiste/louise-vignaud/

Je suis profondément marquée par les personnalités et les univers artistiques de ces personnes. Elles constituent pour moi des balises et des références qui me nourrissent dans mon travail. Sylvie m'a beaucoup influencé dans son approche pluridisciplinaire de la mise en scène. Lorent Wanson m'a transmis l'obsession de faire du théâtre une fête, et m'apporte des clés pour aborder le statut des spectateurs. Céline Delbecq me soutient pour l'adaptation et l'écriture. Louise Vignaud est mon premier soutien structurel en me donnant carte blanche dans son théâtre. Enfin pour l'administration et la production je suis soutenue par l'association "L'envers du théâtre - cie Michael Delaunoy" .

Mes principaux atouts sont ma sincérité, ma générosité et ma fidélité, ce qui instaure un rapport de confiance avec mon entourage et un bon climat de travail. 

 

 

 

 

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet