BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent

Des récits illustrés féministes, thérapeutiques et émancipateurs pour petit-e-s et grand-e-s

À propos du projet

******** MISE À JOUR ********

Chèr.e.s contributrices et contributeurs,

Nous avons l'immense joie de vous annoncer que grâce à vous, nous avons atteint l'objectif qui va nous permettre d'imprimer 500 exemplaires de notre premier recueil de contes !
 

Comme il reste encore deux semaines de campagne, nous vous avons réservé quelques surprises...

Les fonds supplémentaires collectés vont nous permettre d'amorcer un projet d'édition bilingue de notre premier recueil de contes ! Nous avons pensé à différentes langues, notamment espagnol et arabe. Les dons récoltés serviraient à financer une partie des frais liés à ce projet, comme la traduction et l'élaboration d'une nouvelle maquette.

Pour vous remercier de votre immense soutien, si nous atteignons 150% de notre objectif initial, soit 4.000 euros, nous ajouterons UN GOODIE SURPRISE à tous les packs (à partir du pack feuillage) ! 

Et rêvons un peu, si nous parvenions à atteindre 200% de notre objectif, ce sera DEUX GOODIES supplémentaires par pack !

Nous comptons sur vous ;)

******** FIN DE LA PARENTHÈSE ********

 


Elle était une fois (oui, "elle" ! Comme l'a soulevé l'artiste Typhaine D, c'est logique, non?) une petite graine d’imaginaire, qui fut plantée en Amérique latine par trois femmes. Gorgée de leurs rêves, la graine a germé, mûri, fleuri puis essaimé jusqu’en France : le projet « Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent » est né.

 



 

 

Ce projet de récits féministes, thérapeutiques et émancipateurs est mené au sein de l'association Les Culottées du Bocal. À travers les histoires que nous proposons, nous souhaitons inviter les petit·e·s et les grand·e·s à questionner les injustices qui structurent nos sociétés et à réinventer les relations non seulement entre les êtres humain·e·s, mais aussi entre les êtres humain·e·s et le reste du vivant.

Notre projet s’appuie notamment sur les travaux du médecin conteur Lewis Mehl-Madrona et de l’ethnolinguiste africaniste Suzy Platiel. Selon elle, le conte constitue un formidable outil pour permettre aux enfants de développer leur esprit critique, leurs capacités de communication ainsi que leur empathie.




 

Cet ouvrage, qui se veut le premier tome d'une collection, rassemblera trois récits illustrés se déroulant chacun dans son univers particulier.

Il aura pour fil conducteur la sororité, cette solidarité entre femmes qui a été mise à mal par des millénaires de violences patriarcales mais dont la flamme ne s’est malgré tout jamais éteinte, grâce à l’intrépidité et la ténacité de résistantes toujours plus nombreuses, des héroïnes à l’image de celles de nos récits.

Nous avons le plaisir de vous présenter un petit extrait et une illustration de chaque histoire ! Vous trouverez aussi d'autres images extraites du livre dans la présentation des goodies.




 

Chaque nuit, il est de coutume qu'une petite étoile vienne réveiller Tante Lune, qui ouvre le bal de lumière nocturne.

Extrait : 

"Cette nuit ce sera toi ! 
En chemin
Prends bien garde à ne pas t’approcher trop près
de la Planète Bleue.
Elle est très attirante et sa lumière est hypnotique.
Mais à t’approcher de trop près, tu finirais en étoile filante.
Combien d’étoiles, pour leur premier ballet,
à trop s’approcher ont fini par filer...
Elles ont filé dans les fonds bleus de l’Océan.
Seules et sous les profondeurs abyssales
Elles n’ont plus que la solitude pour compagne.
Sous l’eau, plus aucun retour n’est possible...
Ce serait terrible !
Seul un vœu alors pourrait te sauver ! Un voeu humain",
a détaillé maman Etoile à sa petite Nejma."

La petite étoile Nejma, tombée accidentellement du ciel, rencontrera la jeune Nour, qui s'interroge sur sa relation avec son meilleur ami d'enfance devenant pénible. 
Chacune va alors tendre la main à l'autre pour l'aider
à surmonter ses difficultés. 

Un conte imaginé par Cherine, qui a pris des couleurs avec les feutres de Sana, rappellant que la sororité ne connaît pas
de frontières.


 

Extrait :

"Elle était une fois [...] un monde dans lequel les violences masculines étaient si répandues, les femmes qui y succombaient si nombreuses, que c’en était la première cause de mortalité des femmes au cours de la période de leur vie s’étendant de 19 à 44 ans. Quelque part dans ce monde malade, vivait la petite Qoaha avec sa mère Pilar, sa grande sœur Paloma, et Mallow le chat. Qoaha s’était toujours sentie différente des autres humain·e·s qui l’entouraient, enfants comme adultes, sentiment qui était généralement partagé..."

Quand sa grande sœur va rencontrer des difficultés avec son petit ami, l'originale Qoaha va puiser dans ses connaissances sur la nature et les animaux pour éveiller les consciences et ouvrir une nouvelle voie à sa famille. Face à la violence des hommes envers les femmes et les animaux, les trois héroïnes ne baisseront pas les bras.

Ces bâtisseuses de refuge et panseuses de plaies sont issues de l'imaginaire et des recherches de Laura. Leur univers a pris forme sous les traits de crayons d'Elsa.
 

La Lune et le Soleil ont oublié la Terre...

Extrait :

"La Terre est plongée dans l'obsurité totale, les nuages et le brouillard recouvrent toute la surface du ciel, et il pleut sans discontinuer. Il n'y a plus ni champ, ni forêt, et les derniers humain·e·s ont dû se réfugier en haut de la plus haute montagne: là-bas vivent deux villages ennemis, les Saquen et les Seeq.
[...] Les chefs des deux villages ont chacun une fille. Niahely et Ileana sont nées sous la même pluie."

Dans ce monde plongé dans les ténèbres, Niahely et Ileana ont tissé une amitié secrète, sur laquelle elles vont s'appuyer pour retrouver la lumière. Mais en tant que filles, elles ne sont pas destinées à se retrouver au cœur de l'action. Comment vont-elles faire pour ramener le calme et la sérénité au sein de leurs villages ?

Ces jeunes artisanes de la paix sont nées sous la plume d'Anne et les pinceaux de Nathalie.


A quoi va servir le financement ?

Vous aimez lire ou raconter des histoires aux enfants de votre entourage ? Et vous en avez assez des univers stéréotypés de princesses qui coiffent leur chevelure et de chevaliers qui partent à l'aventure ? Alors n'hésitez pas à donner un coup de pouce pour que nos contes alternatifs puissent voir le jour !

 

Caractéristiques du recueil:
3 récits
58 pages
Un format 16 x 20 cm

Notre maquette est prête et nous avons sélectionné un imprimeur sur devis. Il ne nous reste qu'à mener cette collecte afin de financer l'impression du recueil.
Et si nous dépassons notre objectif, nous pourrons imprimer un plus grand nombre d'exemplaires !

Objectifs:
2.700 euros pour 300 exemplaires.
3.100 euros pour 400 exemplaires.

Par la suite, le produit des ventes permettra à l'association de rembourser les frais de création des autrices et des illustratrices.

Une partie de la collecte couvrira les frais de fabrication des récompenses et leur envoi. Une partie mineure reviendra à Ulule, qui a hébergé notre campagne.

 



 


 

Pour vous remercier de votre soutien, nous aurons le plaisir de vous remettre des goodies* reprenant les illustrations de nos contes, confectionnés avec soin par Elsa, l'une de nos illustratrices et la graphiste de l'ouvrage.

 


 

*Les contributions incluent les frais de port pour la France métropolitaine.

 

 

À propos du porteur de projet


Nous sommes six femmes, trois autrices – Anne, Cherine et Laura – et trois illustratrices – Elsa, Sana et Nathalie – liées à la formidable association des Culottées du Bocal. Nous croyons tout autant à la nécessité des luttes collectives qu’au pouvoir transformateur des histoires que l’on se raconte, depuis les anecdotes de résistances quotidiennes jusqu’aux grands récits utopiques, en passant par la métaphore du conte.

 

 


 

Créée en 2015, l’association Les Culottées du Bocal pratique l’éducation populaire, dont l’objectif est d’éduquer autrement, à l’aide de techniques ludiques et interactives. Ces techniques permettent de redonner aux gens du pouvoir d’agir afin de cheminer ensemble vers un modèle de société plus juste, altruiste et harmonieuse.

L'association s’est d’abord formée autour d’une conférence gesticulée et d’ateliers sur le consentement dans les relations sexuelles et contre la culture du viol. Fortes des compétences et de l'expérience de ses membres, elle a ensuite élargi son champ d’action, tant en termes d’outils que de thématiques. Du Théâtre de l’Opprimé·e aux contes féministes, en passant par la justice transformatrice, les Culottées du Bocal se remuent les méninges (et le derrière !) pour proposer des interventions alliant poésie, humour et engagement social.
 

"Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent" sera aussi sur scène au théâtre La Croisée des chemins tous les dimanches du 11 novembre au 30 décembre à 15h.
Pour réserver : https://www.theatrelacroiseedeschemins.com/contesquiguerissent


Pour suivre les aventures culottées :
Le site web :www.lesculotteesdubocal.org
La page facebook : www.facebook.com/lesculotteesdubocal

FAQ

  • Bonjour, A quelle tranche d'âge s'adresse se recueil?

    Bonjour Amélie !

    On vise plutôt à partir 7 ans avec lecture par un-e adulte parce qu'il y a quand même plus de texte que d'images et que l'un des contes aborde notamment la question des violences conjugales, et autour d'une dizaine d'années en autonomie. Mais au théâtre, où nous jouons les mêmes contes ou d'autres du même style, nous avons un public de tous les âges, chacun-e y puisant quelque chose de différent selon là où elle/il en est =)

     

    Dernière mise à jour : il y a 2 semaines