BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Consumérisme

Pièce de théâtre. De Guillaume Antoniolli

À propos du projet

La notion de société de consommation désigne un ordre social et économique fondé sur la création et la stimulation systématique d'un désir d'acheter des biens de consommation et des services, dans des quantités toujours plus importantes. La consommation tend alors à dominer la morale.

J’ai décidé de choisir  beaucoup de références dans « Consumérisme », le Pop Art est notamment représenté sur l’affiche de la pièce en hommage à Roy Lichtenstein qui est un artiste important du mouvement Pop Art américain. Ses oeuvres s’inspirent fortement de la publicité et de l'imagerie populaire de son époque se décrivant lui même comme “aussi artificiel que possible”

La plupart des oeuvres du Pop Art sont considérées comme incongrues car les pratiques de conception qui sont employées rendent difficiles pour certains leur compréhension.

Dans "Consumérisme", les textes sont en grande partie écrits par moi-même et entrecoupés de quelques textes de Rodrigo Garcia, qui est un auteur et metteur en scène espagnol. Un révolté nombriliste qui crache et dénonce les travers de la société bourgeoise et consumériste…Il est provocant et anarchiste dans ses pensées, brut dans son écriture. Il gifle le spectateur avec ses mots et en même temps il se joue de lui-même, n’hésitant pas à se poser en déséquilibré dans une société qui ne l’est pas moins. Chaque texte a une vie en soi. Les juxtaposer, les articuler dans des parties diverses de l’ensemble de la pièce, leur donne une continuité dans la force de l’engagement et dans la prise de conscience de ce que nous sommes devenus : Abrutis et pressés sans s’interroger sur qu’est-ce qu'être un humain dans une société dans laquelle nous sommes dépossédés de notre autonomie.

C’est sous cet angle que j’ai décidé de travailler avec des jeunes comédiens, “Hommes et Femmes”, en les catapultant dans un décor aux couleurs vives, voire agressives.

Sur le plateau se trouve un flot ininterrompu de produits de supermarché, les acteurs les ingurgitent sans limite. Ceux-ci se livrent à différents types de comportements pathologiques.

Cette atteinte à l’intégrité du corps et de l’esprit nous fait réagir, nous rejetons alors la perspective d’une telle dégradation de nous-même.

Les corps, les mots, les objets, les images, la musique et la lumière fusionnent sur scène dans une oeuvre qui est en rupture manifeste avec les conventions théâtrales.

L’obscénité de la société de consommation, son ineptie, sa vulgarité et, pour finir, sa profonde inhumanité constituent, pour moi, la véritable tragédie.

A quoi va servir le financement ?

Nous sommes dans la phase de création scénique de la pièce, pour une programmation de cinq dates pour novembre au théâtre de la Jonquière Paris 

Le financement va nous aider à plusieurs échelles mais en particulier à boucler le budget total du spectacle.

Pour faire un bon spectacle, exigeant et de qualité nous mettons tout en oeuvre.

Bien évidement si nous collectons plus, nous pourrons par exemple :

Pour 8000€ : engager un/e attaché-e de presse et élargir notre communication en y mettant plus de moyens

Pour 10 000€ : créer de meilleurs décors, costumes et même envisager de nous produire en dehors de la région parisienne.

* Les fonds récoltés sur cette plateforme seront reversés à la Compagnie Les Hommes perdus aux fins du projet exclusivement.

À propos du porteur de projet

Guillaume Antoniolli 

Directeur artistique de la Cie Les Hommes perdus - Auteur et metteur en scène de "Consumérisme"

J'ai baigné dès mon plus jeune âge dans l’expression artistique. Je commence la danse classique à l’âge de 8 ans et contemporaine à 14 ans. Très tôt je souhaite allier au corps la parole. En 1998, je suis des cours de théâtre à l’espace Mouneyra de Bordeaux. C’est une révélation mais la danse reste un pilier important. J'entre alors au Conservatoire de danse classique de Bordeaux. A la sortie, j'intègre la compagnie professionnelle Music-Hall Boulevard en tant que danseur transformiste puis entre, en 2004, au cabaret Madame sans gêne à Vendôme. Bien décidé à reprendre mes études de théâtre, je monte à Paris et entre aux Cours Florent, sous la direction de Benoit Guibert, Régine Menauge-Cendre, Melissa Broutin et Maxime Pecheteau. Je peux désormais mêler mes deux passions. Tout d’abord au sein de l’école en tant qu’assistant metteur en scène et chorégraphe dans « Misterioso 119 » de Koffi Kwahule. Ainsi qu’en tant que comédien dans le rôle d’Emile dans « Tailleur pour dame » de Georges Feydeau, mis en scène par Amina Boudjemline. Pour mes premiers pas professionnels en tant que comédien et chorégraphe dans « Music-Hall » de Jean- Luc Lagarce, mis en scène par Marianne Caillet et Guillaume Antoniolli à l’Aktéon Théâtre et au Chambé’art festival à Chambéry.Je crée ensuite ma propre compagnie de théâtre Les Hommes perdus. "Consumérisme" est donc ma première pièce au sein de cette nouvelle compagnie et une deuxième est en cours d'écriture.

Nous souhaitons partager avec vous les quelques éléments que vous retrouverez au cours des représentations :

- La scénographie : On aime se mettre au vert et sortir l'artillerie lourde pour concocter nos décors.

On récupère quand on peut et on transforme !

- Vidéos :

Nous vous préparons plusieurs vidéos qui seront intégrées à la représentation et qui vont vous surprendre, tout comme les comédiens. Nous ne pouvons vous en révéler plus mais nous collaborons étroitement avec plusieurs personnes dont vous reconnaîtrez sûrement l'identité visuelle au premier coup d'oeil ! 

- Les Costumes sont de Sylvie Blondeau

- Les Comediens :

Fanny Lucet, Ugo Savary, Clément Lagouarde, Catherine Bletsas, Nans Gourgousse

Pour en savoir plus sur le parcours des comédiens vous pouvez consulter notre site internet :

http://leshommesperdus.wixsite.com/leshommesperdus/les-comediens-2016

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet