Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Face à soi-même - Confessions Confinées

Film documentaire sur l'impact du confinement sur notre vie

À propos du projet

En bref :) 

Un film documentaire sur les ressentis des confinés sous forme de mosaïque de témoignages donnés par les grands et les petits, des travailleurs, chômeurs, retraités, malades ou en bonne santé, Français ou étrangers, confiné(e)s seul(e)s ou en groupe. Ces derniers rapporteront sur les effets psychologiques que peut avoir la quarantaine ; sur le regard qu'ils avaient d'eux-mêmes, des autres et du monde.

 
                   
 

Un témoignage collectif 

Cela fait maintenant plus d’un mois que nous vivons en quarantaine – que la France s’est à la fois mise en marche et mise en veille pour sauver des vies. La période inédite que nous vivons entrera dans l’Histoire. C’est au nom de cette dernière ainsi qu’à celui de la Mémoire que je souhaite collecter les témoignages des Français(es) sur leur propre vécu durant ce laps de temps sans précédent et en faire un film documentaire d'une longueur minimale de 30 minutes dont le titre provisoire est Face à soi-même - Confessions Confinées. Il regroupe les témoignages de personnes se filmant elles-mêmes en amateur depuis leur lieu d’isolement et répondant (seules ou à l'aide d'une interview avec moi en ligne) à la question générale: « Quel impact psychologique le confinement a-t-il sur vous ? » Autrement dit : la quarantaine engendre-t-elle des changements dans notre rapport à soi, aux autres et au monde ? Une mosaïque colorée d'émotions pourra alors être constituée, pour le bonheur de tous ceux qui aiment garder les souvenirs intacts, bons ou mauvais! 

Nous sommes tous sans exception les témoins uniques de notre réalité actuelle, qui sera oubliée aussi vite que le chapitre suivant viendra s’inscrire dans la ligne du temps. Et ce chapitre arrive bientôt. Alors pendant que nos ressentis sont encore frais, pendant que nous sommes encore en plein vécu de cette expérience hors du commun, j’en appelle au courage de ceux qui veulent bien se joindre à ce partage! J'en appelle également à votre contribution financière, afin de pouvoir réaliser cette oeuvre dans les meilleures conditions (détaillées ci-dessous dans la rubrique suivante, À quoi va servir le financement?) et faire de cette idée une réalité. Il ne reste plus que 2 semaines pour la mettre en place, alors c'est à vous de jouer. 
                              


La vision de la réalisatrice

Ce qui m’intéresse tout particulièrement est de reporter sur les conséquences de la distanciation sociale sur notre mental et comment elles se répercutent (ou pas) sur notre (nouveau) quotidien. Qu'est ce que se retrouver face à soi-même, comme devant un miroir, crée en nous, psychologiquement? Quelles réactions émotionnelles, prises de décisions, rapport à autrui, perception de notre réalité etc… ?

Il s’agit d’un témoignage qui a l'avantage de pouvoir se faire encore « à chaud », pendant la période même qu’il cherche à décrire. Il se réalise donc dans le but précis de conserver une trace de ce qui nous traverse aujourd’hui, actuellement. Différent d’un rapport factuel, cette œuvre se centre essentiellement autour du ressenti, des émotions et donc du vécu purement mental et subjectif des différents participants, de tout âge, sexe, origines et conditions médicales. Rires comme larmes seront au rendez-vous. 

Il ne s’agit donc en aucun cas de faire un documentaire sur l’épidémie du COVID-19, à propos de laquelle il y a déjà de nombreux reportages chaque jour. Les médias nous informent suffisamment sur ce sujet. De nombreuses initiatives ont par ailleurs été créées dans le but de conserver les scènes du quotidien des Français pendant cette période. Je pense notamment à la Ville de Paris qui organise un formidable projet d’appel aux films amateurs, mais qui est cependant d’une toute autre nature : il se concentre sur des moments factuels et divertissants du quotidien que nous pratiquons (cuisine, Yoga, méditation, lecture...) et les clips se limitent à 60 secondes, traitant de faits sans commentaires. Seulement certains seront sélectionnés puis postés sur Youtube. 

 

           


Et après ? 

Visée nationale

Une fois produit, ce film a pour ambition d'être distribué au public le plus large et ultérieurement de rester dans les archives. C'est pour cette raison qu'il sera présenté aux chaînes de télévisions françaises intéressées (France Télévisions, Arte etc...). Au cas où cette entreprise s'avèrerait sans résultat, cette oeuvre sera mise en ligne sur une plateforme payante après avoir été envoyée dans les festivals français et internationaux en catégorie films documentaires

Visée internationale 

Outre son ambition festivalière, ce film s'inscrit également dans le cadre d'un projet international entrain de se mettre en place en partenariat avec de jeunes réalisateurs du monde entier (Allemagne, Autriche, Belgique, États-Unis, Suède, Suisse...). En attente de fonds pour lancer officiellement ce projet au titre (provisoire) d'Episodic Film, plusieurs dizaines de réalisateurs se mobilisent, dans leur pays d'origine, pour créer leur propre épisode sur le vaste sujet du confinement. 

Détails et modalités du processus de création 

Contenu des témoignages et réception des contenus
- Contenu des témoignages 
En format vidéo (avec visage flouté ou audio seul si le participant ne souhaite pas être reconnu), d’une durée de 1 à 10 minutes, filmé avec l’appareil de son choix (une certaine qualité son et audio sont néanmoins exigées pour une meilleure uniformisation au montage), chacun envoie son bout d’Histoire, inscrit sous le thème suivant : FACE À SOI-MÊME. 
Je partage ci-dessous avec vous quelques questions que nous soumettons aux participants afin de mieux orienter/contextualiser leur réponse: 

Qu’as-tu appris sur toi pendant ce confinement ?
Es-tu en train de vivre un changement intérieur, qui te laisse présager un changement plus général dans ta vie future ? 
Dans quelle atmosphère es-tu confiné(e) ? Paisible ou violente ? Rassurante ou oppressante ? Aimerais-tu être en quarantaine ailleurs ?
Le timing de l'isolement forcé joue-t-il en ta faveur ou au contraire t’a t-il fait éprouver du grief ?
As-tu vécu une expérience personnelle ou anecdote pendant ta quarantaine que tu estimes pertinente ou que tu souhaiterais partager ?
Souffres-tu de troubles psychologiques et comment les gères-tu en temps de confinement : ont-ils augmenté ou au contraire diminué et pourquoi penses-tu que c’est le cas ?


- Réception des contenus 
Afin de collecter les interviews et témoignages qui constitueront la quasi intégralité du documentaire, un espace de stockage en ligne de type Google Drive sera mis en place et de l'espace supplémentaire sera acheté car la limite gratuite de 15 Go sera vite dépassée. 

À quoi va servir le financement ?

Le financement demandé est nécessaire pour acheter un large espace de stockage pour réceptionner et collecter tous les clips reçu en ligne (ex. Google Drive). Il servira également pour l'achat d'un ou plusieurs disque(s) dur(s) externe(s) de qualité (aux alentours de 200€ chaque) pour effectuer et faciliter la post-production, en particulier le montage. Certains frais s'appliqueront pour l'utilisation de certains logiciels de montage ainsi que pour mener une campagne publicitaire sur les réseaux afin de faire parler de ce projet à une large audience et pouvoir ainsi récupérer un maximum de témoignage de la France entière. Enfin, le financement pourra rétribuer les trois membres de l’équipe du film pour leur temps et investissement dans ce projet: la réalisatrice Sarah Sidi, la monteuse Sasha Bernadska et l'assistant en production Hugo Zlotowski.

À propos du porteur de projet

    


La réalisatrice

"Je m'appelle Sarah Sidi, j'ai 23 ans et je suis dîplomée en Sciences Politiques et Études filmiques à l'Université Américaine de Paris ainsi qu'en Réalisation Cinéma à l'école de cinéma de Prague, FAMU. Passionnée par l'audiovisuel et la communication, je continue à me former avec un Master en Conception-Rédaction artistique et publicitaire à Sup de Création, Paris. Cinéphile et très attirée par les arts en général (théâtre, littérature, peinture), je découvre la vidéo en faisant du Video-Journalism et du montage en échange universitaire à The New School, New York. Je ne me suis jamais arrêtée depuis. D'assistante réalisatrice à scripte en passant par le scénario, je me suis essayée aux différents rôles qu'offre l'industrie du cinéma, y compris celui d'actrice, en suivant une formation théâtre aux Cours Florent et actuellement l'improvisation à l'EFIT Paris. J'ai également écrit et réalisé plusieurs cours-métrages: deux fictions et deux documentaires dont le dernier, Alex & Saleh, a été projeté en avant-première au Festival du Film de Jérusalem en été 2019. Aujourd'hui je me tourne vers les documentaires et reportages. Celui là, Face à moi-même - Confessions Confinées me tient tout particulèrement à coeur: il raconte notre temps, il parle de nous et de nos vies si précieuses autant qu'imprévisibles et changeantes! 

Vous trouverez ci-joint mon portfolio artistique: https://youtu.be/W96k46O_lW8 en dessous dequel vous aurez également accès aux liens de certains de mes court-métrages."

Share Suivez-nous