BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Concours de nouvelles Iram

Sur le thème « Rencontrer l’autre et devenir soi »

À propos du projet

Grâce à vous, nous avons dépassé le premier objectif de 6 000 € ! Et cela a été possible plusieurs jours avant la clôture de la collecte ! Maintenant, cap sur les 150%!

Avec 150% du budget : Edition des nouvelles lauréates et finalistes

Si nous atteignons 9 000€ grâce aux financements participatifs, nous pourrons financer l'édition d'un recueil de nouvelles plus conséquent qui comprendrait les textes des lauréats, et des finalistes ! Parmi les nombreuses nouvelles que nous avons reçu, nous souhaiterions éditer un recueil plus conséquent, qui ne comprendrait pas uniquement les quatre nouvelles lauréates, mais aussi quelques-unes des meilleures nouvelles finalistes, ce qui permettrait d'avoir un recueil plus conséquent, dans un format plus attractif. Il ne reste plus que quelques jours... mais on y croit!

NOTRE PROJET :

A l'occasion des 60 ans de notre association (Institut de Recherches et d'Applications des Méthodes de développement), nous avons lancé un concours de nouvelles à destination des auteurs francophones du monde entier.

L’objectif de ce concours est d’encourager de nouveaux auteurs à se révéler et de découvrir de nouveaux talents grâce à la publication du recueil des meilleures nouvelles et à la diffusion de cet ouvrage.

L'Iram accompagne, depuis sa naissance, les initiatives et les projets des acteurs du monde rural dans les pays en développement. Afin de célébrer ses 60 ans d'existence, nous avons souhaité mettre l’accent sur les valeurs portées par notre structure, et en particulier sur la place essentielle de l’échange, notamment interculturel, dans notre travail.

C’est de cette volonté qu’est né le thème du concours :

« Rencontrer l’autre et devenir soi ».

379 nouvelles ont été reçues, venues de 30 pays, et sont actuellement en cours de lecture.

Ce sont aujourd’hui plus de 40 volontaires (salariés, membres de l’association, proches de l’Iram) qui se sont mobilisés au sein du comité de lecture et pour la diffusion de l’avis du concours dans le monde entier. Les nouvelles présélectionnées seront prochainement remises au jury pour l'attribution des prix aux lauréats.

Nous avons besoin de votre soutien pour l'édition et la diffusion du recueil !

Les prix

La remise des prix aux lauréats aura lieu en juin 2018.

L’Iram insiste dans ses interventions sur le soutien à la jeunesse. Un prix spécial a été créé pour les moins de 30 ans, afin d’encourager les jeunes dans leur élan littéraire.

Catégorie moins de 30 ans :

1er prix : 1 000 €
2ème prix : 500 €

Catégorie plus de 30 ans :

1er prix : 1 000 €
2ème prix : 500 €

Les auteurs primés verront leur nouvelle publiée dans un recueil édité par la maison d’édition Karthala.

Le Jury du concours

Son Président : Cheikh Hamidou Kane

Cheikh Hamidou Kane, devenu mondialement célèbre grâce à son œuvre L’Aventure ambiguë écrite en 1961. Ce roman lui a valu le Grand prix littéraire d’Afrique noire et constitue encore une référence de la littérature africaine, largement étudiée dans les universités africaines. Dans cet ouvrage, il interrogeait le métissage culturel, et la rencontre complexe, entre le monde occidental et l’Afrique.

Cheikh Hamidou Kane est également agronome, et fut homme politique de premier plan au Sénégal, où il a occupé les fonctions de ministre délégué auprès du président de la République, chargé de l'intégration économique africaine, sous la Présidence d’Abdou Diouf.

Toujours intéressé par les réflexions sur l’altérité, et proche de l’Iram lors de sa création, il nous fait l’honneur de présider le jury multiculturel du concours, par ailleurs composé d’auteurs tous concernés par ces questions.

Tanella Boni

Poète, romancière, nouvelliste et critique ivoirienne. Elle a notamment reçu en 2005 le prix Ahmadou-Kourouma pour son roman Matins de couvre-feu. Elle a également été présidente de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire en 1991 et 1997. En philosophie comme en littérature, elle s’intéresse à la question des droits humains, aux rapports entre éthique et politique, à la place de l’Afrique dans la mondialisation et aux questions en relation avec le genre.

Hamidou Dia

Ecrivain, poète et philosophe sénégalais. Il est l'auteur du roman Les sanglots de l'espoir et a notamment reçu le Prix Jasmin d’Argent de la poésie francophone pour Les Remparts de la mémoire (1999). Il est actuellement conseiller spécial du Président de la République du Sénégal pour la culture et l’intégration.

Makenzy Orcel

Ecrivain et poète haïtien. Il est l’auteur de nombreux recueils de poésie et de romans remarqués. Son premier roman, Les Immortelles, a reçu le Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres en 2010. Plus récemment, son roman L’ombre animale a été distingué de nombreux prix, notamment en 2016 du Prix littérature Monde du Festival Etonnants Voyageurs. Ses ouvrages donnent une voix aux « sans voix » et interrogent sur la construction de soi.

Rithy Panh

Cinéaste et écrivain franco-cambodgien. Il s'interroge sur la réappropriation de l’identité et des racines du peuple cambodgien. Son travail est imprégné d’un devoir de mémoire sur le régime des Khmèrs rouges. Ses films Gens de rizière et S21 la machine de mort Khmère rouge ont été présentés au festival de Cannes en 1994 et 2003. Rithy Panh a par ailleurs reçu de nombreux prix pour son ouvrage L’élimination, co-écrit en 2012 avec Christophe Bataille.

Ali Zamir

Jeune écrivain comorien. Son roman Anguille sous roche, a obtenu le Prix Senghor du 1er roman francophone et francophile 2016 et la Mention Spéciale du jury du Prix Wepler 2016. A la rentrée 2017, il a publié son second ouvrage, Mon étincelle, déjà largement salué par la critique.

Etienne Beaudoux

Président de l’Iram. Il a passé la grande majorité de sa carrière à l'Iram. Son travail a porté majoritairement sur l'appui aux organisations rurales, principalement en Afrique de l'Ouest et à Madagascar. Son histoire, professionnelle comme personnelle, l'a amené à s'intéresser aux questions d'échange interculturel et à la littérature.

Les nouvelles reçues nous sont parvenues des pays suivants : Algérie, Belgique, Bénin, Biélorussie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Canada, Centrafrique, Congo (Brazzaville), Côte d'Ivoire, France, Gabon, Guinée Conakry, Haïti, Inde, Italie, Madagascar, Mali, Maroc, Île Maurice, République Démocratique du Congo, Roumanie, Sénégal, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Ukraine.

A quoi va servir le financement ?

Nous lançons une collecte dans l’objectif de réunir les fonds nécessaires à la publication et aux premiers tirages du recueil des nouvelles lauréates édité chez Karthala.

À propos du porteur de projet

L’Iram est une association créé en 1957 à l’initiative de l’Abbé Pierre, qui œuvre en faveur d’un  développement humain durable et d’une société moins inégalitaire. Elle est active dans plus de 40 pays en Afrique, Amérique Latine, Caraïbes et en Asie du Sud Est, où elle construit des partenariats pour :

  • Contribuer à la création et à la redistribution des richesses ainsi qu’à un accès plus égalitaire aux ressources, pour l’amélioration du bien-être des groupes sociaux concernés selon leurs aspirations.
  • Participer à la construction de modes de gouvernance plus démocratiques aux niveaux local, national et international.
  • Contribuer à l’amélioration des politiques publiques, dans le sens de l’intérêt général.

En savoir plus sur l'Iram
Retrouvez les actualités du concours sur facebook

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information
au 01 44 08 67 67 ou par mail [email protected]