Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

COMPARI: l'appel du Togo!

Qu'est-ce qu'on parie?

À propos du projet

Où ?

En Afrique, au Togo, dans un village rural à 20km de Lomé, la capitale. 
 Grâce à COMPARI, la géographie de l'Afrique n'a plus de secret pour toi !

 Pourquoi ? Analyse de la situation.

- Parce que le Togo fait partie des pays en voie de développement de l'Afrique subsaharienne.
-Parce que le milieu rural connait d'importantes difficultés aux Togo. Il concerne la majorité de la population, mais l'Etat n'a pas les moyens de former les jeunes et d'apporter les outils nécessaires. 
- Parce que les modes de production restent bien souvent rudimentaires et sans prise en compte d'une durabilité.
- Parce que beaucoup de jeunes se retrouvent ainsi au chômage et dans la pauvreté, suite à ces difficultés du monde agricole.

Avec qui ? Notre partenaire local.

Antoine Dzamah, initiateur du projet et contact des COMPARI./ L'école primaire-maternelle de Sichem

       Parcelles cultivées à la Ferme Sichem.                               Atelier de couture à Sichem.

L'équipe COMPARI a mis en place un partenariat avec une association locale : la Ferme Sichem. Cela fait 20 ans que la ferme mène un projet de développement durable, sur l'ensemble d'un village. 

La Ferme accueille tout d'abord les jeunes des quartiers pauvres et leur assure une formation professionnelle (souvent en lien avec la construction, l'agriculture ou la couture).

Sichem participe ainsi au dynamisme économique de la région. En plus de sauver de nombreux jeunes du chômage et de la misère, la production faite par les hommes et les femmes du village est vendue et bénéficie en partie aux infrastructures : des écoles primaires et maternelles, des puits ont notamment été construits.

La Ferme Sichem est membre d'une organisation chrétienne qui mène des projets dans le monde entier : Fondacio

Comment ? Notre mission de terrain.

Nos six Compa' ne vont pas chômer pendant le mois d'Août ! Leur mission à la Ferme Sichem est plurielle :

- Le matin de 8h à 12h, nous allons participer à la construction d'une bibliothèque. Nous allons ainsi apprendre les techniques traditionnelles de maçonnerie, respectueuses de l'environnement.


- L'après-midi sera consacrée à la préparation d'animations pour les enfants des rues et d'activités pédgogiques.

- Nous participerons également aux activités occasionnelles de reboisement et d'agriculture.

Notre mission laisse donc autant de place à l'aide matérielle qu'à l'échange interculturel et à la découverte.
Ce qui nous plait chez notre partenaire (la Ferme Sichem) c'est sa prise en compte globale du développement. La philosophie du projet est bien de permettre à l'Afrique de se développer par elle-même. Ce projet se pense donc à long terme et aura des répercussions positives sur les générations futures
Nous sommes donc très fières de participer à une si belles initiative.

Tu sauras tout en allant sur notre site internet :compari.canalblog.com
Et en mettant un "like" sur notre page Facebook : facebook.com/projetcompari

À quoi va servir le financement ?

Le financement va essentiellement servir à acheter les billets d'avion. A ce jour, nous sommes 5 filles et un billet aller-retour pour le Togo coûte moins de 1000€. 

À propos du porteur de projet

Nous sommes en 2002 (et ouais ! Ça fait un bail...), Ariane et Myriam ont alors 7 ans et sont hautes comme deux pommes. Poussées par leur familles, elles rejoignent le groupe scout de leur commune (à savoir Rillieux-la-Pape). Avec d'autres petite filles de leur âge, elles forment un groupe de joyeusesjeannettes. Peu de temps après, elles sont rejointes par Hannah et Pauline. (Pour le bien de l'humanité, on ne montrera pas de photo de quand on était jeannettes. Ne nous en voulez pas : c'est mieux pour vous.)
Au même moment mais à l'autre bout du monde, Christina a également rejoint le groupe scout près de chez elle, au Liban.
Aux jeannettes, les quatres filles ne sont pas forcément les plus proches. Rien n'indique alors que, 10 ans plus tard, elles monteront ensemble un projet compagnon.

En 2005, les quatres continuent l'aventure scoute et rejoignent les guides. Elles ont alors 11 ans. L'année d'après en 2006, Christina et sa famille quittent le Liban et se retrouvent... à Rillieux-la-Pape :) Malgré un français approximatif, Christ' s'intègre vite parmi les guides. Les cinq préado' deviennent de plus en plus complices et font les 400 coups dès qu'elles se retrouvent !

Trois ans plus tard, nos héroïnes mesurent un peu plus de trois pommes. 14 ans, c'est le moment de monter aux rouges avec les pionniers/caravelles. Hannah, Ariane, Christina, Pauline et Myriam forment déjà une bande soudée et font figure de leaders au sein de la caravane.

Le destin, mais surtout la volonté, font que les cinq se retrouvent à l'heure d'aujourd'hui actrices d'unprojet compagnon et ont l'honneur d'arborer la  fameuse chemise verte.

L'équipe COMPARI s'est donc, on l'a vu, formée très progressivement. Notre premier atout est que l'on se connait depuis très longtemps ; on a déjà vécu beaucoup de choses ensemble (les camps, ça soude !). Ainsi, on a eu le temps de s'engueuler plein de fois et on connait les moindres défauts de nos coéquipières. La vie d'équipe nous a permis de progressivement nous apprivoiser et d'être capables de monter un projet ensemble. On a aussi affronté de nombreuses difficultés ensembles alors même qu'on était encore Guide ou Caravelle (entre autre, ne pas avoir de chef et apprendre l'autonomie et les responsabilités très tôt) : ça nous a permis de nous souder d'avantage.

Notre blog où tu pourras trouver plus d'informations si tu le souhaites:

http://compari.canalblog.com 

Le site de Fondacio où tu trouveras un lien sur la Ferme Sichem:

http://www.fondacio.org/a-qui-s-adresse-fondacio/avec-les-plus-pauvres/agriculture/la-ferme-sichem-au-togo.html