BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Comme l'encre

Je vais vous conter l'histoire du peintre aveugle...

À propos du projet

"Ari est un artiste aveugle qui donne des cours de dessin à une jeune fille. Un jour, il lui révèle le secret de son art : un amour de jeunesse décédé dont il a oublié le visage.

Le corps féminin devint alors une obsession artistique, replongeant à chaque trait le vieillard dans sa culpabilité. Touchée, son élève l'aide à se relever de ce traumatisme émotionnel et artistique, et le pousse à rencontrer la chimère qui vit encore dans son esprit."

Comme l'encre vise à lier l'amour et l'art au sein d'une
même problématique profonde et propre au personnage d'Ari.

L'un des véritables challenges de ce projet est de représenter la vision d'une personne aveugle. Dans ce court métrage, la prise de vue réelle côtoie les effets spéciaux massifs et l'animation 3D au sein d'une même idée poétique : les souvenirs et les fantasmes d'un vieillard.

 

L'avancée de ce projet dépend de vous !

En plus des contreparties qui vous reviennent si vous faites un don, des bonus se débloquent tous les 25% du but atteints :

Bonus N°1 : Les essais de MotionCapture

Bonus N°2 : Recherches & Inspirations :

 

 

Je crois que le but premier de ce court métrage est d'émouvoir les spectateurs au travers d'une histoire où les effets spéciaux servent véritablement la narration.

La cécité me semble (paradoxalement) un sujet de choix à traiter en image, tant les possibilités en terme de direction artistique sont vastes. Dans l'esprit de notre artiste aveugle, le monde qui l'entoure apparait sous ses doigts. Pour lui, chaque texture, chaque son, chaque signe compte ; et c'est cette beauté du monde que "Comme l'encre" doit laisser transparaître.

Tests graphiques :

 

Extrait du scénario :

Le projet repose entre les mains d'une équipe composée d'artisans de l'image et du son qui je pense, ont beaucoup d'avenir dans les métiers du cinéma. Chacun aura sa place dans l'exposition de l'imaginaire d'un vieux poète. Si cette équipe prend du plaisir à travailler sur ce court métrage, ce serait pour moi une grande réussite !

Voici quelques oeuvres qui m'ont inspiré lors de la préproduction, chacune mérite d'être vu pour sa qualité. En plus, vous pourrez vous faire une idée des visuels/de l'ambiance recherchée.

Musique du compositeur du court métrage : Ari Pulkkinen

Intro de "The girl with the dragon tatoo" de David Fincher

Le court-métrage d'une collègue et amie : Mélanie Tournois

Les références sont encore nombreuses mais ce sont les travaux de ces trois personnes qui m'ont le plus influencé. D'autres personnes talentueuses méritent d'être présentées, si leurs travaux vous intéressent, n'hésitez pas à me le demander : tlanguebien@gmail.com

A quoi va servir le financement ?

Les financements permettront d'augmenter la qualité globale du projet, notamment en contribuant aux coûts de la création du décor, et à la location du matériel de tournage.

Cet argent servira également à payer les fantastiques personnes qui travaillent sur ce court métrage : tous bénévoles pour l'instant, et parmi eux des animateurs 3D et scénographes qui consacrent 4 mois de leur temps sans aucune contrepartie.

Aussi, ils prouveront que l'on peut réaliser des films à effets spéciaux avec un budget honnête et qui n'ont pas d'attaches dans le privé (blockbusters et placements de produits, c'est bien vous que je pointe du doigt !)

Bien sûr, et fidèlement au fonctionnement d'Ulule, chaque donateur aura son lot !

À propos du porteur de projet

Sites des membres de l'équipe :

Jean-Pierre Dauphin

Betrand Demare (Mystery FX)

Alois Butin

Tristan Languebien

Curieux. Naïf. J'aime créer des choses, représenter le petit monde qui ronronne dans ma tête, et jouer avec mes propres émotions.

Je suis en formation de superviseur des effets spéciaux et infographiste.

Voici certains de mes projets :

Mon dernier véritable projet de réalisation commence à dater (2008 si je ne m'abuse), le voici pour la nostalgie :

Avec un clin d'oeil avoué à "Peinture sur soi" je reviens enfin en tant que réalisateur sur une histoire qui me tient a coeur. Merci à tous pour votre aide, vos dons sont plus que des financements, ce sont des encouragements qui m'aideront à poursuivre sur cette voie !

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet