Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Comme une B1 - un court métrage Franco-Coréen

Une fiction en Corée, par des français et coréens, en français... et en gestes.

  • De film, de livre et de musique

    Notre partenaire et ami L'Atelier des Cahiers, qui avait offert des livres que certains d'entre vous ont chois comme recompense en échange dons, fait l'objet d'un article ici (vous pouvez vous inscrire facilement pour un essai gratuit et le lire) : https://asialyst.com/fr/2017/10/06/editions-coree-du-sud-amusante-amusee-bigarree-atelier-des-cahiers/

    J'ai écrit en 2016 pour cette maison d'édition dans  leur recueil "Vivre ailleurs", un récit autobiographique sur mon rapport à la Corée et, c'est lié, au cinéma. J'y évoque d'ailleurs le film Comme une B1 que vous aviez soutenu. Je propose d'envoyer directement le texte, ou un des trois exemplaires qu'il me reste du livre, via le crowdfunding de mon nouveau projet, Bam Bam Bam, en post production : https://fr.ulule.com/bambambam/

    Bam Bam Bam évoque d'une autre façon un rapport personnel à la Corée, à travers des lieux ou de la musique locale que j'affectionne particulièrement, tout en étant un film universel sur les artistes et le système économique dans lequel ils vivent. C'est un film plus ambitieux que mes précédents, les premiers retours sont très positifs, mais effectivement, il lui manque quelques fonds pour avoir une post production à la hauteur. Il ne reste plus beaucoup de livres et encore moins de temps pour soutenir le projet, alors ne manquez pas l'occasion ! 

  • Après Comme une B1, un nouveau film franco-coréen

    Chers amis, 

    Comme une B1 finit sa carrière festivals, avec encore 3 sélections en octobre prochain, dans deux pays asiatiques qui n'ont assurément pas beaucoup de chance de voir des films, le Cambrodge et l'Indonésie. Cela porte à plus de 20 le nombre de sélections festivals du film, qui a été aussi diffusé sur quatre sites de diffusion en ligne en Asie, dont un payant (et cela devrait me rapporter genre le prix d'un café :-). 

    Ce film, réalisé grâce à votre soutien, a clairement changé ma vie. Il m'a permis de faire un nouveau film encore plus ambitieux, Bam Bam Bam, pour lequel j'ai de plus grand espoirs. Il s'est heurté aux mêmes soucis de financement que Comme Une B1, avec les difficultés supplémentaires d'avoir une plus grande part d'aléatoire et d'être en coréen, ce qui me barait la route pour les financements en France, quand le fait d'être étranger n'aidait pas pour des financements en Corée. Ceci expliquant cela, je l'ai fait de nouveau avec beaucoup du soutien bénévole, le film ayant bénéficié de divers aides, pas forcément financières, notamment parce que les gens croient au projet en ayant vu jusqu'où est allé Comme Une B1. 

    J'ai eu le bonheur de retravailler avec plusieurs personnes de l'équipe Comme une B1, notemment la brillante petite productrice coréenne, Ju-eon, qui entre temps a vécu six mois en France et est devenue réalisatrice.

    Je me vois tout de même obligé de faire un nouveau crowdfunding pour ce projet, https://fr.ulule.com/bambambam/, de manière à avoir une vraie production avec des professionnels que l'on paie. Je comprends tout à fait que ceux qui ont déjà donné pour mes projets précédents ne donnent pas de nouveau, ce lien est avant tout pour donner des bonnes nouvelles. 

  • Bonnes nouvelles en série

    Grâce à votre soutien, "Comme une B1" passe un très bon été.

    Commençons par deux nouvelles invitations festival. La première en Corée, peut être le plus cool des festivals du pays, en plein air au bord de la plage, Jeongdongjin, début août. Les films y sont projetés sur un écran géant, ce qui rappelle le festival de La Villette ou Silhouette, pour ceux qui connaissent.   

    La deuxième invitation est en compétition dans un festival international assez important, le joliment nommé Message to Man à Saint Petersbourg en Russie, fin septembre. Ce qui fait plaisir est que ce festival avait aussi projeté un de mes précédents court métrages, "Un monde en super plastique".

    Enfin une qui passe un bon été est assurément la productrice du film, Woo Ju-eon, qui est invitée au prestigieux festival de la Rochelle, bénéficiaire d'une bourse de l'Institut Français, avant de faire des études de cinéma à Paris.

  • Notre productrice est boursière "Talents de demain", invitée au festival de cinéma de La Rochelle

    Félicitations à la jeune productrice coréenne de notre court métrage, Woo Ju-eon, qui a remporté la bourse Talents de demain de l'Institut Français de Seoul, dans la catégorie cinéma. Son travail sur Comme une B1 n'y est assuremment pas étranger. Elle est invitée au prestigieux festival de cinéma de La Rochelle, bien connu pour être un grand rendez-vous de cinéphiles, et bénéficiera d'un programme spécial de rencontre avec des professionnels du cinéma. Et à la rentrée de septembre, Woo Ju-eon continuera son rève en faisant des études de cinéma à l'université de Paris.

  • Première sélection : Champs Elysées Film Festival !

    Je suis très heureux et honoré que Comme Une B1 soit sélectionné au Champs-Elysées Film Festival, www.champselyseesfilmfestival.com.

    Il a été créé par un grand distributeur art et essai, Sophie Dulac, c'est un festival original qui fait le pont entre la France et les USA. Comme Une B1 étant franco-coréen, ça me va très bien.

    Un grand merci à vous et je vous tiendrai au courant pour venir assister à la projection, entre le 8 et le 14 juin. Je compte être en France à ce moment.