BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Sauvez le "Théâtre de la Comédie Italienne"

Créé en 1974, ce théâtre de tradition et de résistance perpétue, au coeur de Paris et en français, la tradition de la commedia dell'arte

À propos du projet

Chers amis, 

Après 45 jours de collecte, nous avons l'immense joie de vous annoncer que 
notre projet a été financé
avec succès
!
Nous vous remercions du fond du coeur de votre soutien financier mais également moral qui nous prouve que les amoureux du théâtre son nombreux ! Grâce à vos contributions, ce lieu unique va continue à vivre
et les deux pièces programmées cette année vont être jouées !

Vous trouverez ci-dessous la première critique presse de notre spectacle Le jardin des amours enchantées parue dans le Figaroscope le 12 novembre 2014.

Merci de votre fidélité et de votre soutien. 




Le théâtre de la Comédie Italienne, blotti depuis 40 ans au coeur de Paris (rue de la Gaité, dans le 14ème arrondissement), est le seul théâtre au monde qui perpétue la commedia dell'arte italienne sous ses différentes formes : la traditionnelle, la baroque, la fantastique et l'opéra bouffe.

Ce théâtre est aussi un lieu de formation pour les jeunes comédiens qui y apprenent les techniques du jeu masqué. Les spectacles pour adultes et enfants qui y sont présentés ont pour but de faire découvrir au public français le répertoire de cette forme théâtrale si typique qui va du canevas à l'improvisation.

La commedia dell'arte est un support essentiel pour la compréhension du théâtre français. Ainsi, les enseignants, les élèves de collèges, lycées et universités ainsi que les troupes de théâtre amateurs et professionnelles viennent nombreuses "s'abreuver" aux sources du théâtre français dont la "commedia italiana" est la mère. En effet, c'est en s'inspirant du jeu masqué à l'italienne que Molière, Marivaux et Beaumarchais etc. ont pu développer leur art et produire les chefs d'oeuvres que nous connaissons tous. 

Théâtre de tradition, théâtre de résistance

Le théâtre de la comédie italienne a mis en scène et présenté au public français des auteurs italiens dont certains n'ont jamais été joués en France tel que : Gherardi, Ovide, Machiavel, L'Arioste, Gozzi, Goldoni etc.

Parmi les auteurs contemporains présentés à la Comédie italienne, nous trouvons :Pasolini, Arpino, Sciascia, Vittorini, De Roberto, Malaparte, Cavanna etc.

De même, à travers la commedia dell'arte moderne, le metteur en scène et créateur de la Comédie Italienne, Attilio Maggiulli, fidèle à la devise de l'ancienne comédie italienne de l'Hôtel de Bourgogne "Castigat ridendo mores" a brocardé les puissants de ce monde à travers des spectacles qui ont provoqué quelques remous !

Quelques titres : 
- "Le très édifiant destin de Silvio Berlusconi" ;
- "George W Bush ou le triste cow-boy de Dieu" ;
- "Guantanamo Palace" (en collaboration avec la troupe d'étudiants de l'université de Berkeley, Californie). 
- "Le hoquet du Pape"
- etc.

Pourquoi organisons-nous une collecte?

Créé en 1974 par la volonté du célèbre metteur en scène italien Giorgio Strehler, avec le concours de ses amis  (Samuel Beckett, Henri Cartier-Bresson, Italo Calvino, Roger Blin, Jean-Louis Barrault, Marcello Mastroianni, Leonardo Sciascia etc.), le théâtre de la Comédie Italienne est aujourd'hui en réel danger. En effet, les subventions que lui accordaient jusqu'à ces dernières années les pouvoirs publics français (Ministère de la culture, Ville de Paris etc.) lui ont été peu à peu retirées.

Notre théâtre a le statut d'une association à but non lucratif et nous nous décrivons nous-mêmes comme des artisans de la Culture. C'est la passion du théâtre et l'amour de la commedia dell'arte qui est notre moteur. Le critère de la rentabilité n'existe pas chez nous.

Aujourd'hui, alors que le Théâtre de la Comédie Italienne est dans une situation critique, nous faisons appel à votre générosité pour nous permettre de continuer cette belle aventure. En nous soutenant financièrement, vous faites bien plus que sauver un théâtre : c'est tout un pan de la culture théâtrale italienne que vous permettez de sauvegarder, c'est un savoir-faire artistique que vous contribuez à pérenniser, c'est un lieu d'expression et de résistance que vous défendez

Dans cet entretien, réalisé le 1er octobre 2014 avec M. Paolo Romani pour le site L'italie en direct, Attilio Maggiulli et Hélène Lestrade, fondateurs de la Comédie Italienne, reviennent sur les difficultés financières du théâtre et évoquent la pièce en préparation "Le jardin des amours enchantées" d'après Goldoni. 


Rappellant le geste déséspéré de notre metteur en scène, l'hivers dernier, face aux difficultés de son théâtre, l'ancien Ministre de la culture, Frédéric Mitterrand lui a dédié son émission de radio hebdomadaire sur France inter, le 14 janvier dernier : « Je voudrais dédier cette émission à Attilio Maggiulli, ce metteur en scène qui a lancé sa voiture contre le palais de l’Elysée parce qu’il n’avait plus de subventions. On a dit qu’il était fou. Il dirige la Comédie Italienne rue de la gaité. Oui il est fou, il est fou de chagrin et de douleur de ne pas pouvoir faire son métier. Moi-même j’aurais du l’aider et je ne l’ai pas fait et d’autres gens qui auraient pu l’aider ne l’ont pas fait. Alors il faudrait repenser à Attilio Maggiulli et au travail merveilleux qu’il fait depuis 40 ans dans le silence et l'obscurité ».

A quoi va servir le financement ?

Deux spectacles sont programmés cette saisonLe Jardin Des Amours Enchantés, une féérie de Goldoni, ainsi que Les Grincheux Chez Molière (spectacle destiné au jeune public sur le rôle des vieillards dans ses comédies). 

Nos fournisseurs, qui depuis longtemps ont confiance en notre honnêteté, nous permettent de démarrer dans un mois la première de ces deux pièces Le Jardin Des Amours Enchantées d'après Goldoni. Mais cette confiance est néanmoins limitée dans le temps et la poursuite du spectacle durant le reste de la saison est conditionnée à la réussite de cette collecte.

L'argent récolté servira entre autres à payer les charges du théâtre, les salaires et charges sociales mais également à financer l'entretien de la salle et des loges. En outre, cet argent servira à financer les nouveaux décors, les masques ainsi que l'entretien des costumes. Enfin, il sera utilisé pour la formation de jeunes comédiens car notre théâtre a vocation à former les jeunes générations aux techniques du jeu théâtral de la commedia dell'arte.

Notre saison théâtrale ne se limite pas à la production de cette première pièce. En effet, nousa vons également programmé une deuxième destinée au public des écoles : Les Grincheux chez Molière, qui, faute d'aides de la part des institutions publiques, est essentiellement dépendante de vos dons. Là encore, ceux-ci permettront de payer le salaire des comédiens ainsi qu'à financer les costumes, masques et accessoires nécessaires pour la présentation de cette pièce. 

Le statut de notre théâtre est celui d'une association à but non lucratif et considéré d'utilité publique. Ainsi, vous bénéficierez d'une réduction fiscale de l'impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable. 

Ex :
Pour un don de 100 euros, le coût réel après réduction d'impôt sur le revenu est de 34 euros.
Pour un don de 200 euros, le coût réel après réduction d'impôt sur le revenu est de 68 euros.
Pour un don de 300 euros, le coût réel après réduction d'impôt sur le revenu est de 102 euros.
Pour un don de 500 euros, le coût réel après réduction d'impôt sur le revenu est de 170 euros.
Pour un don de 1000 euros, le coût réel après réduction d'impôt sur le revenu est de 340 euros.*

Vous pouvez également adresser un chèque à l'ordre de "La Comédie Italienne" au 17-19 rue de la gaité, 75014 Paris. Le montant de votre don sera intégré au montant total de la collecte et vous bénéficierez des mêmes contreparties que les contributeurs de la page Ulule. 

* Les avantages fiscaux ne sont pas cumulables avec les contreparties en nature proposées (places de théâtre etc.). N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

À propos du porteur de projet

Quelques critiques de la presse sur nos spectacles :

Saison 2013-2014 : "Noblesse et Bourgeoisie" de Goldoni

"Un théâtre original imprégné de la meilleure tradition italienne. Les costumes sont fabuleux, les valets masqués…Hélène Lestrade (Rosaura) apporte à son rôle la finesse et la sensibilité qui annoncent les personnages les plus complexes de l'auteur." (Sylviane Bernard-Gresh, Télérama

"Ce spectacle est très amusant, très efficace et d'une très grande beauté. Dans son théâtre, qui est un magnifique écrin, on est ébloui par les costumes, les décors, le jeu des lumières. Ce petit lieu, à Paris, est un trésor et c'est navrant que les pouvoirs publics le privent des subsides nécessaires à sa survie.
Le meilleur moyen d'empêcher Maggiulli de lancer sa voiture contre les grilles de l'Élysée comme il l'a fait la semaine dernière en signe de colère est d'aller applaudir sa remarquable équipe de comédiens (...) Pour qui aime la commedia dell'Arte, c'est un régal." (Jean-Luc Jeener, Le Figaro Magazine)

"Si l'on aime un tant soit peu le théâtre, il faut sans hésiter faire un tour dans ce temple de la commedia dell'arte ne ce ne serait-ce pour l'accueil qui est réservé au public et à la qualité des pièces présentées." (Patrick Rouet, Reg'Arts)

Saison 2012-2013 : "Arlequin, valet de ses deux maîtres"

"Une troupe d'acteurs aux somptueux costumes, portant les masques de la Commedia dell'Arte, déploie une belle énergie dans cette pièce du fameux Goldoni. Les costumes, tricornes et perruques transportent le public à Venise, au XVIIIe siècle. C'est un don fait au fondateur de la Comédie Italienne Attilio Maggiulli par le célèbre metteur en scène italien Giorgio Strehler. Attilio Maggiulli, qui a été l'élève de Strehler au Piccolo Teatro de Milan, garde intacte la passion d'un théâtre populaire et poétique.
Son "petit théâtre", comme il l'appelle affectueusement, poursuit son chemin vaille que vaille à travers les restrictions budgétaires (Ville de Paris, Etat). Attilio Maggiulli a même fait une grève de la faim il y dix ans pour sauver la Comédie Italienne." (Agence France Presse)

"Maggiulli semble avoir voulu utiliser tous les vocabulaires du théâtre comique à l’italienne : jeux avec les masques, jeux avec le public, travestissements, allusions à l’actualité, jeux de mots, chansons, chutes, actions simultanées… Dans un très beau trompe-l’œil, ce n’est plus seulement une pièce hilarante mais une leçon de « teatro comico »." (Gilles Costaz, Politis)

"(...) La Comédie-Italienne est la seule chapelle parisienne vouée au culte de la commedia dell'arte, genre et style qui bougent encore chez le Scapin de Molière et le Trivelin de Marivaux.

Attilio Maggiulli est le maître du lieu, fondateur et servant de ce théâtre, valet lui-même de deux glorieuses maîtrises théâtrales, l'Italienne et la Française. Paris elle méconnaît trop ce serviteur, chéri des muses, d'une tradition qui l'enseigne et dont il forme les derniers disciples. Le grand Strehler, son maître, lui ne s'y est pas trompé, qui l'aura adoubé et comblé d'un legs de décors et de costumes du Piccolo Teatro de Milan (...) (Claude Imbert, Le Point)

etc.

Plus d'informations ?

-------> Site du théâtre <-------

-----> Page Facebook <------

Ont soutenu ou soutiennent le combat pour le maintien de ce lieu unique : 

Jean Baudrillard ("Je ne saurais dire toute l'allégresse du sens et de l'esprit que procurent les spectacles de la Comédie Italienne") ;

Marcello Mastroianni ("Que serait Paris sans la Comédie Italienne...") ;

Ainsi qu'Edgard Morin, Alain Touraine, Toni Negri, Renzo Piano...

Et aussi : Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Anouk Aimé, Marina Vlady, Michael Hanneke, Daniel Pennac, Michel Piccoli, Riccardo Muti, La troupe du Piccolo Teatro de Milan, Dario Fo, La troupe de la Comédie Française...