BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Un tour d'horizon du Féminisme

Numéro papier journalistique réalisé par Combat

À propos du projet

Qui? Quoi? Quand? Où? Pourquoi?

Le journal d'opinion Combat sort son second numéro papier pour janvier 2019! Comme tous les trimestres les 50 membres agés de 13 à 25 ans travaillent pour vous offrir un journal!

Le second numéro porte un projet actuel et qui pousse au débat: le féminisme.

Combat... et le Féminisme!

L'actualité nous le montre. Là où les mouvements #balancetonporc et #Metoo existent, de nombreux pays reculent face aux revendications féministes. 

Comment promouvoir le féminisme? Est-ce la société qui ne protège pas les femmes? Ou la législation qui n'avance guère? Surtout, faut-il penser "le féminisme" ou "les féminismes"?

Aujourd'hui, les violences faites aux femmes persistent. Le combat pour l'égalité des genres continue. Mais de nouveaux mouvements radicaux prennent vie et recherchent une émasculination radicale au détriment d'un combat commun... à toute l'humanité.

Le journal Combat livre un regard critique et franc sur la situatuion des genres dans le monde. Il n'oublie rien, de l'actualité aux multiples facettes, des femmes qui promeuvent radicalement leur genre comme une vengeance "méritée", de la situation des femmes et du féminisme partout dans le monde, de la pseudo-avancée de la PMA... tout y passe!

L'occasion de retrouver des confidences intimes en micro-trottoir, des poèmes, des dessins, des articles... avec un regard journalistique qui ne laisse pas indifférent.

"J'ai décidé d'envoyer un dessin qui représente selon moi ce qu'est le féminisme" © Matéo RIGONDAUD

 

Les rédacteurs

Combat est né en 2016 à Paris grâce à quatre Jeunes ambitieux. Aujourd'hui le journal a plus de 50 membres qui publient régulièrement des articles sur le web. Le journal s'inspire directement de l'ancien journal du même nom d'Albert Camus. Il publie, s'attaque, s'informe en suivant ses valeurs maîtresses "Lucidité ; Refus ; Ironie ; Obstination".

La rédactrice en chef et présidente de l'association Charlotte Meyer, instigatrice du journal, se bat et continue à promouvoir la presse d'intitiative jeune. Combat reste donc un travail commun de jeunes ambiteux, hardis... où tous les membres ont leur place, leur style, leurs projets, leurs envies qu'ils mettent en oeuvre pour la presse jeune et engagée.

En 2018 le bureau se lance un nouveau défi: réaliser tous les trimestres un numéro papier suivi d'une conférence thématique et précédé d'un concours. Depuis, le premier numéro est sorti avec pour thème "Mai 68", et le second... le voici. Combat s'engage sur le féminisme, s'effrite avec les opinions, les préjugés pour en distiller avec objectivité le combat de toute une société: l'égalité des genres.

Ainsi, Combat avec tous ses membres s'engage à vous offrir un journal clair, précis et complet sur le sujet.
 

Pour suivre le travail bénévole de toute une équipe :

A quoi va servir le financement ?

Le numéro papier : Nous prévoyons de faire imprimer le journal au format à la française (312mm * 210mm), en quadrichromie brochure point métallique. Le papier sera du type couché moderne brillant, avec un rammage papier intérieur 130g et une couverture couché brillante 300g. L'ouvrage quant à lui fera au minimum 52 pages.

Le livre sera imprimé par duplica print, imprimerie située en France (dans les Vosges exactement).

Vous découvrirez un journal éclectique découpé par thèmes: actualités, histoire, chroniques, témoignages et art comme ci-dessous:

Sommaire du numéro papier sur "Mai 68" © Louis Chiffoleau

Les dédicaces, les remerciements originaux : Combat réalisera, pour les contributrices et contributeurs qui auront choisi ces différentes formules des dédicaces avec des remerciements.

Les marques pages et autocollants : Les marques-pages auront pour thème la première page du numéro papier (voir ci-dessous), les différents autocollants suivront les dessins et images du numéro afin de sensibilisé la société, à notre échelle, pour la cause féministe.

Le poster : aura pour effigie la Une du journal avec un format verticale A3 (297 * 420) et 240m² photo satin.

 

La conférence de Combat : Pour ceux qui auront choisi cette contrepartie, vous serez invités à notre conférence de Janvier. Vous assisterez à des tables rondes avec des associations féministes, participerez à des ateliers sur le traitement médiatiques des femmes animés par des journalistes de Combat. Un invité surprise fera son apparition et en final vous serez invités à une projection cinématographique. 

Le journal vous est proposé en pré-vente pour catapulter l'association.

Et oui, malgrès le travail bénévole de ses membres Combat a besoin de vous pour financer ses projets ambitieux et continuer à proposer un média jeune. Les numéros papiers sont généralement vendus à prix libre à des familles, des proches... mais celà ne suffit pas pour rembourser le prix d'impression.

Ainsi, plus cette campagne aura du succès et plus vite le journal sera rentabilisé, ce qui permettra, d'une part, de rembourser les frais engendrés par l'impression et, d'autre part, à libérer des fonds pour lancer de nouveaux projets.

Mais concrêtement, pourquoi pas se contenter seulement des ventes en direct?

Très bonne question! Effectivement, nous pourrions. Mais se contenter de la vente en direct a un problème majeur: la dette. Et oui, Combat reste une association à ses débuts et n'a pas de fond de trésorerie conséquents. Elle ne peut donc pas investir, puis rembourser le coup initial de l'impression de son journal. Ainsi Combat se tourne vers le financement participatif pour financer l'impression et les frais d'envois. 

Mais du coup, vous ne faîtes plus de vente en direct?

Nous envisagerons les ventes en direct en fonction de la réussite de la campagne. C'est-à-dire que, si la demande du financement participatif est importante, nous nous engagerons à racheter plus de numéros pour les vendre à prix libre dans des salons, rencontres, conférences... pour l'intérêt de tous!

bd dans le numéro "mai 68" © Combat

Notre pêché mignon du financement participatif?

Aujourd'hui, de nombreux journaux périssent ou se conforment. En effet, la pleine indépendance de la presse écrite s'est heurtée aux limites fixées par la création d'oligopoles de journaux proches du pouvoir. Les inquiétudes pour la liberté de la presse en France ont ainsi été étayées par le palmarès annuel réalisé par l'association Reporters sans frontières, où la place de la France a profondément régressé, passant à la 43e place en 2009 soit une chute de douze places en deux ans. Même si les subventions n'ont jamais été aussi conséquente les petits journaux ont du mal à se faire aider et restent donc à un stade chrysalide.

De ce fait, l'émergence du financement participatif permettra sans doute d'inverser la tendance en érigeant des presses indépendantes, éclectiques et nouvelles.

Vous l'aurez donc compris, plus il y aura du monde qui participera à cette campagne (même une participation modeste), plus la presse indépendante pourra émerger et s'affirmer. Le projet montrera qu'il est possible d'éditer et de promouvoir d'autre moyen de financement , ayant une démarche plus saine et durable.

 

À propos du porteur de projet

Combat est une association qui a pour objet d’informer les jeunes en mettant en avant une information et une expression libre et pluraliste, rédigée et mise en forme par les jeunes eux-même, entre 11 et 26 ans. A la manière d’un think tank, elle organise également des conférences-débats partout en France sur la place des jeunes, les médias et le renouveau de la société. Sa ligne éditoriale suit la vision camusienne du journalisme.

L’association Combat a pour principes fondateurs :

  • Liberté d’expression
    • L’association défend la liberté d’expression qui est un droit de chaque citoyen.ne. Elle propose ainsi aux jeunes d’accéder pleinement à cette liberté en pouvant s’exprimer au sein du média. Cependant, les journalistes jeunes de Combat s’engagent à ne pas tenir de propos incitant à la haine, portant atteinte à autrui, racistes, sexistes, xénophobes, antisémites.
  • Pluralité des avis
    • L’association revendique de représenter tous les avis politiques et idéologiques qui restent dans le cadre évoqué précédemment. Elle est politiquement indépendante et accepte donc en son sein tous les avis politiques.
  • Développer l’esprit critique
    • Alors que la société et le journalisme tendent à être de plus en plus neutres, l’association cherche à développer l’esprit critique des jeunes. Le but est ainsi de créer un débat entre des avis divergents tranchés.
  • Fédérer des journalistes et des jeunes
    • ​ L’association souhaite créer un réseau national de journalistes jeunes travaillant ensemble sur différents projets. Le but de l’association est aussi de créer un lien entre différents journalistes jeunes afin de leur permettre de s’épanouir personnellement.
  • Indépendance
    • L’association est indépendante idéologiquement de tous partis politiques ou autres organisations. Elle accepte donc en son sein des journalistes venant de tout bord politique, à partir du moment où cellui-ci respecte les valeurs de l’association et s’exprime en son nom propre, sans représenter officiellement une organisation ou un parti.

 

Nos membres:

Nous retrouver:

https://twitter.com/Combat_France

https://www.facebook.com/combatjeune/

https://www.youtube.com/channel/UCU8fIP9xJ642iwhtSAcSqsw?view_as=subscriber

https://www.instagram.com/combat_jeune/

 

Informations

Envoi des numéros :

Les prix indiqués tiennent compte des frais de port, les destinations possibles sont précisées.

Afin de pouvoir satisfaire tout le monde et de permettre à chacune et à chacun de participer en fonction de ses moyens, sans assommer les contributeurs avec des frais de port prohibitifs, nous avons retenu les solutions suivantes :

  • Envoi du marque page avec un autocollant (France et étranger) : En lettre simple
  • Envoi d'un numéro vers la France métropolitaine : En lettre suivie, protégé dans une enveloppe à bulles
  • Envoi d'un numéro vers l'étranger : Le tarif "Livres et Brochures" nous permet d'envoyer, comme son nom l'indique, des ouvrages vers l'étranger, à des prix plus réduits. Ce tarif ne permet pas d'envoyer en lettre suivie mais uniquement en lettre simple. Il peut également être ouvert par les douanes (notamment outre-Atlantique) et mettre un peu de temps (pour les destinations lointaines, ça peut prendre 5 à 6 semaines. Si vous souhaitez commander avec un autre mode de livraison, merci de nous contacter.
  • Envoi d'un poster vers la France métropolitaine avec un tube cartonné qui vous sera livré séparemment des numéros.
  • Envoi d'un poster vers l'étrangé avec un tube cartonné qui vous sera livré séparemment des numéros. Or contrairement à la France métropolitaine le tarif indiqué ne permet pas d'envoyer en lettre suivie mais uniquement en tube simple. Il peut également être ouvert par les douanes (notamment outre-Atlantique) et mettre un peu de temps (pour les destinations lointaines, ça peut prendre 5 à 6 semaines. Si vous souhaitez commander avec un autre mode de livraison, merci de nous contacter.
  • Pour la conférence nous vous enverrons un mail début janvier pour vous informer les dates et lieux (normalement à Paris). 

 

IMPORTANT

Pour faciliter le traitement, nous vous demandons de bien vérifier vos adresses (surtout si vous avez déménagé ou, si vous allez déménager, de noter l'adresse d'un proche qui ne compte pas changer d'adresse). Cela nous permettra de vous adresser vos ouvrages dans les meilleurs délais.

En revanche, malgré tout le soin que nous apporterons aux envois, nous ne pourrons pas être tenus responsables en cas de perte, vol ou détérioration en lien avec l'envoi postal. Si vous souhaitez opter pour une solution plus sécurisée, nous vous invitons également à nous contacter en privé.

Délai de livraison :

Une fois la maquette de l'album transmise à l'imprimeur, il faudra compter 12 jours ouvrés pour recevoir les numéros au siège de Combat (après relectures, contrôles, etc...).

A partir de là, ils seront pris en charge, mis sous pli et adressés à chacune et chacun d'entre vous.

Ensuite, il faudra bien prendre les délais d'acheminement de la Poste en compte (quelques jours pour les plus rapides, quelques semaines pour les destinations les plus lointaines).

Nous allons faire tout notre possible pour pouvoir vous les adresser le plus rapidement possible.

Pour nous aider, nous vous conseillons de précommander le plus rapidement possible et ne pas forcément attendre les dernières heures, cela nous permettra d'ajuster au mieux le premier tirage et d'anticiper la fin de la campagne... Et de ne surtout pas oublier d'indiquer vos coordonnées complètes et exactes !

N'oubliez pas pour les conférenciers de précommander au plus tard le 24 janvier 2019. 

Crowdfunding réalisé par Louis Chiffoleau trésorier de l'association "Combat"