BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Le Cloître de la nouvelle Maison Saint-Yves

Une intervention indispensable pour sauver ce patrimoine historique de Saint-Brieuc

À propos du projet

EDIT DU 23 FÉVRIER : NOUVEL OBJECTIF !

Merci à tous !

Grâce à votre générosité, la collecte pour le cloître de la Maison Saint-Yves a atteint et dépassé les 15 000 € prévus pour la rénovation de ses deux portiques d’angle (les gâbles).

Pour rappel, vos soutiens permettront de financer :

  • La dépose soignée de la pointe des gâbles et leur repose,
  • La réfection, à partir d’un moule recréé, des modules décoratifs,

Puisqu’il reste encore quelques jours, nous avons décidé de nous fixer un nouvel objectif : 20 000 €.

Ces 5 000 € supplémentaires seront dédiés à la restauration du plancher du cloître. En effet, celui-ci est constitué de béton, de granito*, de mosaïques et de carrelage. Plusieurs carreaux et tesselles ont souffert du temps. Certains ont même disparu, et le granito est parfois fendu. Avec 5 000 €, nous pourrions réparer ce « mitage » et ces fissures, pour ainsi reconstituer le sol et retrouver une belle unité de circulation dans ce cloître.

*le granito est un matériau de construction constitué de fragments de pierre et de marbre agglomérés avec du ciment, le tout poli jusqu'à lui donner l'apparence du granit.

----------

La Maison Saint-Yves est un ancien Grand-séminaire, construit à Saint-Brieuc en Bretagne dans les années 1920 et bâti sur un terrain de 18 000 m². Cet imposant ensemble architectural entoure un cloître arboré qui permet d’accéder aux différentes ailes du bâtiment, en particulier à la grande chapelle art déco et à sa crypte décorée. 

Ce bâtiment fait l’objet aujourd’hui d’une restructuration complète pour y réunir la Maison du diocèse et l’évêché, mais aussi y proposer de nouveaux espaces d’accueil, de partage et de solidarité tels qu’un espace caritatif, une médiathèque, des salles de conférence, un espace d’exposition

LE CLOÎTRE : MODERNITÉ ET RÉGIONALISME

Le cloître de la Maison Saint-Yves a été construit en béton armé et moellons de granit. Le style allie modernité et régionalisme, il est le fruit d’un travail poussé sur les possibilités du béton et sur le répertoire décoratif celto-breton. Les motifs celtiques, que l’on retrouve ensuite à l’intérieur de la chapelle, montrent le rapprochement de l’architecte Georges-Robert Lefort avec le mouvement des Seiz Breur, alors en pleine expansion.

UN TRÉSOR D'ART ET D'ARCHITECTURE

Outre le cloître, le trésor de la Maison Saint-Yves est la chapelle art-déco dont le décor intérieur est influencé par le mouvement des Seiz Breur, avec des mosaïques d’Isidore Odorico et des dessins de Jeanne Malivel. Au-dessous, la crypte est ornée de fresques de Xavier de Langlais.

A quoi va servir le financement ?

COMBATTRE LES EFFETS DU TEMPS…

Sur l’ensemble du cloître, de nombreuses parties ne résistent pas au temps qui passe, ni à l’air marin de la Bretagne. Les principaux désordres sont liés à la qualité des bétons utilisés dans les années 1920. Ceux-ci ont beaucoup souffert, car la technique, si elle était d’une grande modernité pour l’époque, n’était pas encore bien maîtrisée. Ils sont dus tout autant au vieillissement, à la carbonatation et à la présence de chlorures dans le béton d’enrobage.

Les diagnostics réalisés mettent en évidence l’absence de joints de dilatation, le manque d’homogénéité de la structure (entre éléments préfabriqués et coulés en place), les défauts d’étanchéité, la corrosion des armatures et la fissuration du béton. Tous cet ensemble est à restaurer.

Selon Frédérique Le Bec, architecte du patrimoine, et le bureau d’études « béton » , une intervention rapide est indispensable.

… EN ATTEIGNANT LE PREMIER OBJECTIF DE 15 000 €

Le premier objectif de 15 000 € représente 10 % du montant à investir pour restaurer l’ensemble du cloître. Les 90% restants seront financés sur fonds propres et emprunts. Ces 15 000 € permettront, tout en bouclant le budget, de restaurer les deux portiques d’angle (les gâbles).

Ces deux ouvrages, protégés au titre des Monuments Historiques, sont surmontés d’un haut fronton triangulaire aux motifs celtiques, que l’on retrouve ensuite dans la chapelle.

Vos soutiens permettront de financer :

- La dépose soignée de la pointe des gâbles et leur repose,
- La réfection, à partir d’un moule recréé, des modules décoratifs,

… POUR PRÉPARER LE FUTUR

Ce n'est qu'une fois ces travaux faits que nous pourrons réaliser le futur cloître vitré, comme nous l'explique Bertrand Aubry, l'architecte de la nouvelle Maison Saint-Yves, dans cette vidéo :

À propos du porteur de projet

Un projet d'avenir porté par un patrimoine exceptionnel

Au carrefour des quartiers du secteur nord de Saint-Brieuc (Cesson, Europe, Ginglin, Ville Bastard, Balzac et le Plateau), la Maison Saint-Yves se situe au coeur de la cité, à proximité du lycée technique du Sacré-Coeur, du campus universitaire Mazier et des quartiers nord de Saint-Brieuc.

Le projet « Bâtissons ensemble la Nouvelle Maison Saint-Yves » a pour objectif de créer un lieu d’accueil, de partage et de solidarité, ouvert à tous

Grâce à la nouvelle ligne de bus TEO qui reliera la ville d’Est en Ouest via la gare SNCF, elle sera encore plus proche du centre-ville, tout en restant à proximité des services sociaux et d’animation du quartier : centre social, MJC, Régie et Maison des quartiers…

Maître d'ouvrage :

Association Diocésaine de Saint-Brieuc et Tréguier
10 rue Jean Métairie
22000 SAINT-BRIEUC
représentée par Monseigneur Denis Moutel

La nouvelle Maison Saint-Yves sur le web :

La nouvelle Maison Saint-Yves en vidéo :

Une volonté : favoriser l'économie locale

Pour cette ambitieuse restructuration, ont été privilégiés des interlocuteurs bretons à l’instar des 2 architectes : Bertrand Aubry de l’agence rennaise Archipole pour la restructuration globale du site, ainsi que Frédérique Le Bec de Léhon et Yves Lecoq de Dinan pour l’aspect patrimonial.

Quant aux entreprises qui travailleront sur le chantier, elles devront être à 80% bretonnes et à 50% minimum costarmoricaines.

Une démarche sociale, solidaire et environnementale

Dans cette période économiquement difficile, le chantier de la nouvelle Maison Saint-Yves va contribuer, par son importance, au soutien de l’activité économique et à la politique d’insertion du département.

Le chantier contient une clause d'insertion, mise en œuvre par Saint-Brieuc Agglomération, qui permettra l'emploi de publics prioritaires : chômeurs de longue durée, bénéficiaires du RSA, jeunes de moins de 26 ans…

Par ailleurs, des mesures particulières ont été prises concernant la propreté du site et son environnement pendant les travaux. Les entreprises intervenant sur le l'opération ont été sensibilisées à la propreté du chantier, et prendront les dispositions nécessaires pour garder le site et ses abords en parfait état de propreté.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet