BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Cléopâtre captive

La Compagnie Oghma ressuscite l'œuvre d' un poète de 20 ans qui nous interroge sur le vainqueur et son pouvoir qu’on voit devenir absolu.

  • La dernière ligne droite!

    Il y a toujours une dernière ligne droite.

    Dans les spectacles, ce sont les filages, où l'on joue sans s'arrêter, en ayant pris une bonne inspiration, toute la pièce, du début à fin. C'est l'occasion de travaillerles transitions entre scènes et actes, de vérifier que le rythme général est le bon ou de l'ajuster, de rajouter la figuration, comme dans notre acte III où tous les personnages de la pièce sont présents, même s'ils ne parlent pas, comme les généraux romains et les suivantes alexandrines.

    C'est aussi le moment de travailler notre endurance car un spectacle, c'est un peu un marathon: il faut tenir jusqu'au bout et ça ne vient pas sans entraînement!

    Et voilà que nous y sommes, à cette dernière ligne droite. C'est parfois difficile d'y croire, surtout après deux ans de travail, que ce moment arrive!

    Mais voilà: les deux dernières semaines consacrées à filer les actes, vendredi, c'est le premier grand filage de Cléopâtre! En entier, avec tout, et même quelques bribes de costumes sur lesquels vos donations par chèque ont permis d'avancer et qui nous sont indispensables pour mieux voir certains mouvements. Et bien entendu Abel sera là pour immortaliser ce grand moment toujours un peu effrayant!

    C'est aussi la dernière grande ligne droite pour notre campagne Ulule: ne restent que dix jours et 1500€ pour atteindre notre objectif — et, rappelons-le: si nous ne le rejoignons pas, nous perdons tout!

    Pour s'encourager d'avantage, nous avons rajouté de nouvelles contreparties, à 20 et à 40€ — car il n'y a pas de petit don. Si votre soutien s'est montré extraordinaire jusqu'à présent (et force mercis), ne relâchons rien: continuons à répandre la bonne parole et à dire tout autour de nous combien il serait regrettable que Cléopâtre ne soit pas vêtue de splendeurs de soie, dignes de la légende qu'elle traîne avec elle!

    Et promis, on vous envoie des photos du filage de vendredi très bientôt!

    Merci encore, et à très-vite pour de nouvelles nouvelles,

    votre dévouée

    — La Compagnie Oghma.

  • La cape royale avec un roi dedans.

    Nous vous l'avions promis: à 65%, on vous envoyait une photo d'Ulysse dans sa cape toute neuve. Mais votre engoument a été si fort que nous n'avons même pas eu le temps de rédiger notre message, que déjà, nous avions déjà atteint ce palier-là!.

    Sans donc plus attendre, voici donc notre roi, notre Octave, en répétition et en cape et en os!

    Et pour mieux encore fêter ce nouveau palier atteint, nous avons mis en place une nouvelle contrepartie: à 150€ de don, toutes les contreparties précédentes seront emballées dans un joli tote-bag en coton aux couleurs de Cléopâtre, qui permettra de frimer au moins tout l'automne dans la rue en allant faire ses courses. 

    Mais attention, cette contrepartie est limitée! — dites-le vite donc autour de vous, si vous voulez que vos amis en profitent, ou, discrètement, profitez de l'exclusivité avec laquelle on vous le révèle, pour peut-être revoir votre don à la hausse et dégotter ce joli accessoire de mode!

    Grâce à vous, nous avons parcouru un beau chemin déjà dans cette campagne, mais ce n'est pas fini! — Nous profitons de ces bonnes nouvelles pour dire que si nous n'atteignons pas les 100% de notre objectif d'ici le 1er juin, nous perdons tout votre soutien si généreux pourtant: ce serait bête.

    N'hésitez pas, faites passer le mot! Notre reconnaissance déjà éternelle se décuplera, et vous pourrez bien légitimement vous féliciter d'avoir permis de belles choses qui n'auraient pas vu le jour sans vous.

    Merci encore, et à très-vite pour de nouvelles nouvelles,

    votre dévouée

    — La Compagnie Oghma.

  • Ça coud!

    Les ponts du mois de mai? Pas à la Compagnie Oghma, où le soleil ne se couche jamais!

    Nous vous le disions la semaine dernière: grâce à vos dons par chèque, nous avons pu prendre une avance nécessaire et lancer (sinon finir même!) la fabrication d'éléments de costumes essentiels car également accessoires du spectacle qui vont venir modifier la gestuelle et les corps de nos beaux acteurs.

    Ce mois-ci, qui est celui de nos premiers filages, il était donc essentiel que nous puissions travailler avec et nous sommes heureux de vous présenter la cape de velours pourpre que notre empereur Octave, Ulysse Robin, arborera dans l'acte II, comme le faisaient les rois de France sous les Valois.

    Cette cape, le roi en deuil, la remettait symboliquement à ses suivants à son avènement officiel, c'est-à-dire, lors de la mise en bière du roi mort: c'était là son premier acte régent qui lui permettait d'entrer dans la vie politique

    De même, notre mise en scène, parsemée de clés symboliques liées à l'époque et au contexte de sa création, verra l'empereur passer du deuil à l'action et du conseil à l'absolutisme, en retirant cette cape à l'acte III, grande scène de confrontation entre deux mondes, les Egyptiens, et les Romains — acte qui se trouve aussi au cœur du film d'Abel que vous permettez de financer avec cette campagne, car c'est lui dont on suivra principalement l'évolution dans les images qu'enregistre notre cinéaste depuis le mois d'octobre.

    Il était donc urgent qu'Ulysse puisse répéter avec, avec tout son poids (elle ne pèse pas loin de trois kilos à elle toute seule), pour fluidifier ses mouvements et les grandir

    Si grâce à vous, comme vous pouvez le voir, nous accomplissons déjà de belles choses, mais il en reste encore beaucoup à faire, de même qu'il nous reste 40% de notre objectif à atteindre en 40% du temps qui nous était imparti.

    Sans vous, sans votre soutien si essentiel, nous ne pourrons pas raffler le moindre centime, puisqu'il nous faut atteindre notre objectif de 5.500€ pour récolter la somme. Continuez donc à répandre la bonne parole autour de vous, à partager notre projet fou à vos amis, à l'oral, par mail, et même via les réseaux sociaux. Même les petits dons nous font avancer et nous vous faisons de chouettes cadeaux dès 5€!

    Profitons-en tous, la beauté est à portée de main! — et promis, à 65% de l'objectif, nous vous envoyons une photo d'Ulysse en répétition avec sa nouvelle cape!

    Merci encore, et à très-vite pour de nouvelles nouvelles,

    votre dévouée

    — La Compagnie Oghma.

  • Le verre est à moitié plein!

    Moins de 20 jours après le lancement de notre campagne (au cours de la chouette soirée à la boutique Ulule à Paris que nous vous racontions dans notre précédent message), votre entrain formidable, votre enthousiasme galvanisant et votre confiance irréductible nous ont déjà permis d'atteindre plus de 50% de notre objectif — et quasiment 3000 euros!

    Si la fête n'avait pas porté malheur à Jodelle cinq ans après la création de Cléopâtre, nous serions tenté de dire que ça l'est (la fête), mais soyons pondérés et contentons-nous de faire tourner les fraises autour des cous et les bobines du film d'Abel! Et surtout, nous vous adressons mille et dix mille mercis de plus!

    La bonne nouvelle c'est aussi qu'il reste encore plus de trente jours pour atteindre notre objectif (sans quoi nous ne pourrions pas toucher le fruit de votre générosité): nous avons bon espoir d'y arriver d'ici peu, et surtout de le dépasser. Car vous ne l'ignorez pas: notre budget est légèrement supérieur à notre objectif. Ainsi, n'hésitez pas: parlez de notre projet fou autour de vous, amenez vos amis à la découverte de la force des mots d'un jeune poète de vingt ans dont la modernité surprend encore 465 ans après.

    Notre directeur artistique, Charles, à peine rentré de Toulon où on nous avait commandé 23 costumes pour une Passion de 1547, a déjà ressorti son cahier d'échantillons à la recherche du tissu idéal pour chacune des robes et chacun des pourpoints: les choses prennent forme. D'ailleurs, grâce à certains de vos dons effectués par chèque (on peut tout à fait: il suffit de nous écrire via la FAQ), nous avons également pu lancer la fabrication de certains éléments de costumes — la grande cape en gaze de soie de l'Ombre d'Antoine, le manteau en organza noir que porte la Reine pour aller voir l'empereur Octavien et d'autres éléments dont vous saurez tout bientôt et qui nous serons fort utiles pour répéter.

    Car nous répétons toujours aussi activement. La saison des filages a commencé, et nous avons lancé ceux des actes (c'est-à-dire qu'on joue tout l'acte de début à la fin sans s'arrêter). Ça approche (et d'ailleurs les places pour la création en Dordogne sont déjà en vente par ici)!

    On s'émerveille toujours plus, tandis que s'assemblent les pièces du puzzle, de la construction dramatique et rhétorique impeccables et implaccables de notre Etienne préféré, alors même qu'il est en train d'inventer la tragédie française!

    Il nous tarde de vous faire découvrir cette belle fresque — patience, plus que trois mois! — d'ici là, cap sur les 60% pour la fin de la semaine!

    Merci encore, et à très-vite pour de nouvelles nouvelles,

    votre dévouée

    — La Compagnie Oghma.

  • 23% en 6 jours, c'est bien beau!

    Il y a une semaine, nous nous retrouvions guillerets à la Boutique Ulule à Paris pour vous présenter un extrait marquant de Cléopâtre captive, ce spectacle fou et incroyable que nous préparons depuis un an déjà. 

    Vous étiez nombreux, c'était déjà un bon présage. Le prosecco était bon, c'en était un deuxième. Et l'accueil que vous avez réservé aux mots d'Etienne Jodelle ont achevé de nous combler. Sans costumes encore, ni mise en scène, la force de cette parole semble avoir déjà touché nos auditeurs, auxquels nous laissons la parole quelques instants, pour mieux dire la magie de cette soirée formidable (de laquelle notre cinéaste Abel signe les photos):

    "J'étais partagée entre l'envie de regarder les acteurs et leur gestuelle et celle de fermer les yeux pour écouter vos voix, le lirone, et comme pour me laisser emporter par vous, qui me racontiez l'histoire dans le creux de l'oreille."

    "Le lirone donne une dimension si poétique! C'est une superbe découverte!"

    Cet engouement enfin, vous l'avez manifesté bien vite ensuite, entendant notre appel. Un grand grand et même immense merci à nos 17 premiers soutiens qui, sans coup férir et faisant preuve d'une ferveur qui nous émeut, ont rejoint notre aventureaudacieuse pour nous permettre, en moins d'une semaine à peine d'atteindre 23% notre objectif!

    Nous sommes très touchés de ces gestes qui nous sont précieux et qui nous montrent la confiance que vous avez dans notre projet dingue! Ce sont vos gestes tendres qui nous donnent la force, l'énergie, la fougue d'aller toujours plus loin et qui nous assurent de nous retrouver tous les jours en répétition de meilleure humeur que la veille, quand pourtant nous ne sommes jamais que sourires lorsque nous nous retrouvons pour œuvrer et vous donner le meilleur de nous.

    Pour cela, parlez-en autour de vous (car si nous n'atteignons pas les 77% qui nous manquent, nous perdons tout!), partagez notre lien (c'est très simple: http://ulule.fr/cleopatre-jodelle), enjoignez tous vos amis à la même confiance et ferveur que celle dont vous avez fait preuve en nous aidant si vite et si efficacement!

    Merci encore, et à très-vite pour de nouvelles nouvelles,

    votre dévouée

    — La Compagnie Oghma.