BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Clear Winter Morning

Le 1er album studio d'Hidéhiko Kan

À propos du projet

Le collectif «U.P. Underground» (Unité Polyvalente Underground) est fier de vous présentez mon 1er album studio: "Clear Winter Morning"

Vous trouverez un peu plus bas,une écoute des contreparties offerte, en cas de contribution...

Un concept ambitieux:

Mon idée était de rassembler une grande partie de mes influences tant musicales que picturales ou cinématographiques pour construire une tapisserie sonore riche et contrastée, assortie de contrepoints visuels. 

Dans cette perspective, ma rencontre il y a quelques années, avec Grégory Laversa, membre fondateur et cheville ouvrière du collectif « U.P Underground », a été déterminante. A nous deux, nous signerons la réalisation, la production et la direction artistique de cet album. Nous nous proposerons ensuite d’étendre le projet par le biais de mash-up vidéos, visibles sur internet, jusqu’à la réalisation de clips plus construits.

 

Un sextet de haut vol, une équipe technique de prestige:

Afin de parvenir aux objectifs de l’album...il fallait trouver des musiciens au talent affirmé et aux compétences solides pour rassembler autour de moi une formation de qualité. 

Ces musiciens ont avec eux une forte expérience de la scène jazz et ont largement contribué à la couleur générale des morceaux. 

La prise de son à effectuée au studio Val d'orge avec exigence et précision par Jean Taxis, sous la supervisation musicale de Michel Barbe.

Ensuite, pour mixer les enregistrements en sextet et construire les autres titres , il a fallu partir retrouver Robert Van Hove, ingénieur du son réputé qui a entre autre sonorisé, enregistré et mixé un nombre considérable d’artistes comme Michel Polnareff, Lee Ritenour, Toots Thielemans, Philippe Catherine (le guitariste de jazz belge, pas notre mangeur de bananes national) ou encore les Eagles! 

Après une belle carrière à Bruxelles, Robert s’est installé sous le soleil provençal à Sainte-Jalle dans la Drôme pour ouvrir un magnifique studio résidentiel où nous avons pu élaborer et enrichir le son de l’album pour le parer d’une patine soul-jazz seventies, en clin d’oeil au son d’albums mythiques comme «Melody Nelson» de Serge Gainsbourg ou des productions réalisées au château d’Hérouville.

www.valdorge.com

www.provence-recording.fr

 

Les invités:

Des artistes de renommée internationale comme la chanteuse Charito, la pianiste et chef d’orchestre Junko Moriya, le trompettiste Kunimori Tamamori ainsi que le quartet Koto2Evans ont participé à l'album en nous offrant des morceaux à sampler pour composer des titres comme «Daniel’s message» ou "Timelapse".

 

En effet, «Clear Winter Morning» est plus qu’un album de jazz, il embrasse d’autres horizons musicaux en intégrant les techniques du sample, plus des visuels photographiques inclus dans le livret. Il y aura aussi des contrepoints visibles sur internet sous forme de clips et de mash-ups videos.

 

Une dédicace…

L’ensemble du disque est dédié à la mémoire de mon ami Daniel Min-Tung (1965-2010) fondateur de l’Association Jazz France-Japon, carrefour jazz entre Tokyo et Paris où se croisent Yves Chamberland, Alain Brunet, Junko Onishi, Makoto Kuriya, Anne Ducros, Toku, Tetsuo Kawashima, Kazumi Watanabe et bien d’autres. 

 

 

Qui fait quoi,au final ?:

Réalisation, production et direction artistique: Hidéhiko Kan et Grégory Laversa

Producteur additionel sur "Mymou" et "Tomy" : José Caparos

Composition: Hidéhiko Kan, Junko Moriya, José Caparros, Grégory Laversa

Supervision musicale enregistrement sextet: Michel Barbe

Prise de son sextet: Jean Taxis

Mixage et prise de son: Robert Van Hove

Trompette, conque: José Caparros

Sax alto et soprano: Gerard Murphy

Vibraphone: Florian Bellecourt

Guitare: Bruno Bellemin

Basse électrique: Nicolas Chelly

Batterie, percussions : Hidéhiko Kan

Beat,sample et manipulation sonore :Grégory Laversa et Hidéhiko Kan

Photographie et vidéo (réalisation, montage, prise de vue): Grégory Laversa

Effets 2D/3D, matte paint : Mushroom

Invités et samples :

- Charito: Tokyo Moon

- Junko Moriya: For Daniel

- Kunimori Tamamori: improvisation trompette

- Koto2Evans: extraits du CD de démo  

 

Work in progress:

Quelques propositions visuelles des mash-up, clips et photographies...

 

Quelques extraits audio/vidéos des contreparties:

Cet espace vous permet d'écouter les contreparties offertes...

 

Hidéhiko Kan Quartet - Live à la Prévôté de Saint Aignan sur Cher (novembre 2007)

- "Point d'attache" : (H.Kan)

 

 

Hidéhiko Kan mix-tape, volume 1 : "Collaborations" (2 extraits)

1) Koto2evan: "La carta que nao foi enviada".(B.Evans)

2)Michel Barbe Quartet : "L'aigle Noir".(Barbara)

Hidéhiko Kan mix-tape, volume 2 : "En liberté" (2 extraits)

Hidéhiko Kan - extrait de la B.O de "Kuza" : "Méditatif" . (H.Kan)

Hidéhiko Kan - extrait de la B.O de univers Sale Sound System" : "Space Battle " . (H.Kan)

 

A quoi va servir le financement ?

Pourquoi nous vous sollicitons:

Aujourd’hui, après avoir enregistré et mixé 11 titres, 2 titres additionnels vont être créés pour compléter l’album et 3 doivent être retravaillés. Nous retournerons ensuite en studio pour les intégrer harmonieusement au reste du projet et effectuer quelques retouches sur les mixes précédents. 

Nous avons investi jusque là plus de 5000 €.

Mais pour que l’album puisse voir le jour avec le niveau de qualité qu’il mérite, nous avons besoin de votre aide. 

Vous allez ainsi pouvoir participer à ce projet pour compléter notre budget. Nous avons besoin de 5000€ supplémentaires pour que mon album devienne une réalité que vous pourrez tenir dans vos mains et écouter sur vos chaînes!

 

Détail des frais:

mixage additionnel: 1500€

photographe: 500€

pressage 500 ex. CD: 900€

SDRM+SACEM: 1000€

frais de transport, hébergement, frais divers: 1100€

Soit 5000€ au total.

 

 

À propos du porteur de projet

Bio Hidéhiko Kan:

https://www.facebook.com/pages/hidéhiko-kan/7000161061

    Il se définit avant tout comme un «musicien percutant» autodidacte et touche à tout, et cite pêle-mêle Elvin Jones, les taïko japonais, la rumba cubaine et Keith Moon parmi ses influences principales, Léonard de Vinci, Picasso ou encore Zao Wou Ki comme sources d'inspiration aux côtés de John Coltrane, Miles Davis et Louis Armstrong...

    Tout en multipliant les expériences musicales, Hidé fait ses débuts discographiques à la fin des années 90 au sein du trio de jazz moderne formé par le pianiste Alexis Tcholakian et le violoncelliste Alain Grange: il enregistre 2 albums, "Trio Point de vue" et "Le Songe de l’Athanor". On l’entend dès lors dans tous les clubs de jazz de Paris et d'ailleurs, mais surtout au regretté Petit Opportun, où le patron, Bernard Rabaud, sait apprécier la finesse de son jeu de balais en connaisseur.


    Hidéhiko Kan cherche également à monter ses propres projets afin de présenter ses compositions qui sont autant de voyages entre jazz modal au lyrisme coltranien, grilles post-bop aux harmonies denses et grandes plages ouvertes à l’improvisation.


    On se souvient de son premier quartet comprenant Jean-Paul Adam (sax),  Max Mastella (guitare) et Clément Landais (contrebasse), lauréat des «Trophées du Sunside 2005»  et du «RéZZo 2006» de Jazz à Vienne, accueilli très favorablement par le public et la critique qui retient  "son jazz entre modernisme et tradition, aux sonorités percussives et tribales". (Jérôme Gransac)

Hidé rejoint à cette période ce qui deviendra le collectif «U.P Underground».

    
    En janvier 2006, Hidéhiko Kan s’investit dans l’association Jazz France Japon. Cette structure, qui a pour objectif de favoriser les échanges artistiques entre musiciens de jazz Français et Japonais, lui ouvre de nouvelles perspectives à travers la rencontre d'artistes de grand talent tant en France qu'au Japon, comme les saxophonistes Tetsuro Kawashima, Hirokazu Ishida, la chanteuse Charito, et surtout le pianiste Makoto Kuriya qui l'engage pour former son "Parisian Trio" avec le contrebassiste Michel Zenino.
Du rôle d'Hidé dans ce trio, Jean-Michel Proust dira à l'issue d'un concert donné à la Maison de la Culture du Japon à Paris qu'il est "excellent, le son, la mise en place, l'efficacité et la discrétion en même temps, un Must! ».


    Hidéhiko Kan fonde ensuite «Koto2Evans» avec la joueuse de koto Mieko Miyazaki. L’idée est de revisiter les compositions de Bill Evans avec une formation atypique bâtie autour du koto, cithare traditionnelle japonaise, entouré d’un trio jazz piano/batterie/contrebasse. Ensemble, ils créent «un contraste de textures sonores respectant à la fois la tradition de la musique japonaise et les codes du jazz, un tour de passe-passe réussi dont la grande particularité est l’utilisation du koto qui s’intègre parfaitement mais de manière très inhabituelle à l’univers du Jazz." (Christian Duperray «Jazz à la Mezzanine»)


    Dans un registre plus rock, la chanteuse et percussionniste Emiko Ota a fait appel à Hidéhiko Kan pour tenir les grooves de son groupe "Emiko & KiriSute Gomen" qui adapte des chants Min-Yo (chants populaires japonais anciens) à des arrangements "pop-surf" ou "psycho-hip-hop"... Le 1er album est sorti en septembre 2013.  https://www.facebook.com/emikoKSG?fref=ts

Enfin, Hidé vient de participer à l'album du chanteur Christophe Dunglas, sorti en janvier.

https://www.facebook.com/pages/Mulligan-Vocal/409762725766417?fref=ts

Il a également joué du taiko sur l'album "The Rogue Mist Book" du groupe Lighthouse Shore. https://www.facebook.com/lighthouseshore

 

Discographie récente:

 

- A paraître: 1er album de Lighthouse Shore (folk-pop celtique) "The Rogue Mist Book"

«Mulligan Vocal» (Christophe Dunglas, jazz vocal) Révélation Jazzman/Jazz Magazine de février 2014!
«Shyohatto» (Emiko & KiriSute Gomen, minyo pop-surf)
«Crazy Stuff» (Jeff Fierling, free jazz)
«Universaire» (Michel Barbe, jazz moderne)

 

U.P Underground (Unité Polyvalente Underground):

 

Le U.P Underground (lire: «Youpi Underground») est un collectif d’artistes réunissant professionnels et amateurs. Depuis 2005, cet ensemble pluridisciplinaire a déjà contribué à la réalisation de plus d'une trentaines de projets dans l'audiovisuel et la musique. Le siège du collectif est situé à  Saint-Aignan sur Cher (41) où il souhaite pouvoir initier des projets en zone rurale  mais il possède aussi une antenne à Poitiers depuis 2010 afin de prolonger ses activités et étendre le champ des rencontres.

 

Le "U.P Underground" a déja réalisé un album live et une série de vidéos tournées lors d'un concert du quartet d'Hidéhiko Kan, en novembre 2007 à la prévôté de Saint-Aignan dans une superbe salle voûtée du XIVè siècle.

 

Vous pouvez voir les 4 vidéos du Live sur Facebook et Youtube : "Point d'attache", "DC 103", "June", "Hésitation".

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet