BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

CISDA 2015 - Bénin Août à Octobre 2015

La Dépigmentation détruit la peau et ruine la santé

À propos du projet

INFORMER, SENSIBILISER et ALERTER les populations sur la pratique de la dépigmentation et ses nombreuses conséquences dermatologiques et générales sont les objectifs de la ‪#‎CISDA2015‬.
Faisons de cette campagne un événement marquant qui permettra de lutter contre ce fléau de santé publique!

L'ASSOCIATION EWAETNIK VOUS PRESENTE:

CISDA2015 - Campagne d'Information et de Sensibilisation sur la

Dépigmentation Artificielle de la peau

AOÛT 2015 à OCTOBRE 2015

 

Quelle est notre cause ?

 

L’association Ewa Ethnik est une association à but non lucratif qui a pour but d’informer, de sensibiliser et d’alerter sur la dépigmentation de la peau et ses conséquences.

La dépigmentation artificielle (DA) ou dépigmentation volontaire (DV) est une pratique largement répandue en Afrique noire, chez les populations noires immigrées en Europe mais également en Asie et en Inde. Elle est appelée «bojou» au Bénin, «akonti» au Togo, «tchoko» au Congo ou encore «xeesal» au Sénégal. La pratique consiste à appliquer sur la peau, régulièrement et à plus ou moins long terme, des produits dépigmentants dans le but d’éclaircir la teinte naturelle de la peau. D’autres pratiques consistent à prendre des comprimés ou encore à se faire des injections de produits qui entraînent un éclaircissement de la peau. 

Que ce soit à Paris ou à Cotonou, il est rare de passer une semaine sans croiser dans la rue une personne qui pratique la Dépigmentation Artificielle (DA). Les "critères de reconnaissance" de ces personnes sont connus par la plupart des personnes d'origine sub-saharienne tant cette pratique est répandue (entre autres : couleur de peau non uniforme, notamment au niveau des jointures des mains). 

 

Les principaux produits utilisés dans la DA contiennent essentiellement des dermocorticoïdes, de l’hydroquinone et/ou des dérivés mercuriels. 
Les molécules dépigmentantes incorporées dans ces produits bloquent la synthèse de mélanine, pigment responsable de la couleur de la peau ou tuent les cellules responsables de la synthèse de la mélanine. Ces molécules sont détournées de leurs utilisations principales :

  • Les dermocorticoïdes :

Ce sont des médicaments délivrés uniquement sous ordonnance. Ils sont principalement indiqués pour traiter des problèmes de peaux comme l’eczéma de contact ou les maladies inflammatoires de la peau.

  • L’hydroquinone :

C’est un médicament délivré uniquement sous ordonnance mais cette molécule controversée engendrant des effets indésirables graves est très peu utilisée dans le domaine médical.

  • Les dérivés du mercure :

Aujourd'hui, l’utilisation du mercure est formellement interdite dans les médicaments et les produits cosmétiques en raison de sa toxicité sur le système nerveux et sur les reins.

  • Les injections et les comprimés de glutathion :

Nouvelle molécule à la mode, le glutathion, antioxydant produit naturellement par le corps à faible dose, est utilisé depuis quelques années pour éclaircir la peau. Pourtant, les traitements avec le glutathion sont autorisés uniquement sous ordonnance dans la prévention ou le traitement du cancer car il permettrait d’obtenir une meilleure tolérance à la chimiothérapie et à la radiothérapie.


La DA est responsable de conséquences à la fois dermatologiques et systémiques (générales). Ont été recensés de nombreux cas d'infections cutanées (gale, mycose...), d'hyperpilosité (développement anormal de poils au niveau du visage), de graves problèmes de cicatrisation (qui suite à une césarienne peuvent entraîner la mort), etc. Quant aux complications systémiques il s'agit principalement de problèmes d'hypertension, de diabète et aussi de cancers...

Notre Ambition !
L’association Ewa Ethnik souhaite développer ses actions, partout où il sera nécessaire d’agir contre ce fléau ( en France et surtout en Afrique). Nous souhaitons informer, sensibiliser et alerter le maximum de personnes sur les conséquences de la dépigmentation de la peau. Il nous semble également important d'orienter les personnes pratiquant la DA vers des professionnels de santé spécialisés, de proposer des astuces naturelles et des solutions sans danger pour la santé. 

En 2014, Ewaethnik a réalisé la JIDA: Journée d'Information contre la Dépigmentation Artificielle (voir la vidéo principale). Cette journée a réuni des utilisatrices de produits dépigmentants, des artistes qui soutiennent notre cause et des professionnels de la santé. 

Cette année l’association Ewa Ethnik met donc en place une campagne de communication « virale » via la télévision, la presse, la radio et des affiches afin de toucher une cible encore plus large. Cette Campagne d’Information et de Sensibilisation sur la Dépigmentation Artificielle (CISDA2015) se déroulera à Cotonou d’août 2015 à octobre 2015 (3 mois). 

Il est important que la population connaisse toutes les conséquences de la Depigmentation Artificielle!

 

Ils nous ont donné la parole !

TV5 monde : Emission Africanités : Dépigmentation de la peau et phénomène NAPPY

TELESUD: L'Entretien du Jour avec El Macsoudath BADIROU Présidente de EWA ETHNIK (Association de lutte contre la dépigmentation )

Ils nous font confiance et nous soutiennent !

A quoi va servir le financement ?

Voici le plan de communication CISDA2015

Les panneaux/affiches : montant de l’opération 1300 EUROS - réalisation sur 3 mois

Des panneaux publicitaires seront réalisés avec des photos fournies par les dermatologues partenaires de l’association Ewa Ethnik. Ces photos, sont des images « chocs » qui montrent les conséquences de la dépigmentation et seront disposées à des endroits stratégiques des villes choisies pour la campagne de communication.
Des affiches au format A3 seront placardées dans les différentes villes,
Des prospectus seront également distribués.

 

La télévision : Montant de l’opération 2900 euros

Chaînes télévisées :

Passages aux journaux télévisés,
Diffusions de spots publicitaires (60 secondes) en coupure de feuilletons et après le journal télévisé
Emissions thématiques/débats (50 minutes),
Réalisation d’un court-métrage avec l’intervention de plusieurs célébrités africaines (Pépé oléka, Geo D'almeida, Diamant Noir (CCC) et bien d'autres) qui nous soutiennent dans ce projet. Ce spot TV sera diffusé aux heures de grande audience.

Radio : Montant de l’opération 550 euros - réalisation sur 3 mois

1 spot radio réalisé en plusieurs langues de la sous-région sera diffusé régulièrement sur les différentes radios de la place.

Presse écrite : Montant de l’opération 250 euros

Insertions publicitaires dans les journaux à grande diffusion. 

À propos du porteur de projet

Qui sommes-nous ?

Nous sommes 3 jeunes femmes, pleines d’énergie et d’envie ! Et il en faut pour que les choses changent et que les Africaines acceptent leur teint naturel et en soient fières.

Badirou El Macsoudath

Ingénieure en technologie agroalimentaire et en Informatique. Elle est passionnée par la cosmétique et la beauté afro-ethnique. 
El Macsoudath BADIROU, co-fondatrice, est la présidente de l'association Ewa Ethnik.

Migan Nathalie

Docteur en pharmacie spécialisée dans le domaine des affaires réglementaires. Elle a réalisé sa thèse sur les études des agents dépigmentants et leur utilisation détournée dans la dépigmentation volontaire.
Nathalie MIGAN, co-fondatrice, est la secrétaire générale de l'association Ewa Ethnik.

Amoussouga Stéphanie

Ingénieure en organisation agro-industrielle et titulaire d’un master en nutrition, elle est passionnée par la mode afro-ethnik. 

Stéphanie AMOUSSOUGA est la trésorière de l'association Ewa Ethnik.

Pour plus d'informations, suivez-nous sur tous nos réseaux sociaux!

facebook: EwaEthniK /  Twitter : https://twitter.com/ewaethnik

Site Internet: http://ewaethnik.org/

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet