BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Et in Circadia Ego

Carnet fragmenté d'écrits illustrés, entre rêves et insomnies

À propos du projet

Aidez-moi à créer mon premier livre : un carnet d'écrits épars sur le sommeil, entre rêves et insomnies, illustré de fragments mêlés de peintures, de graphismes, de montages photographiques de dispositifs lumineux et de photos instantanées.

Le titre est une allusion à Et in arcadia ego, célèbre locution latine servant de dédicace sur les tombeaux "Je suis aussi en Arcadie", et véritable memento mori signifiant « Souviens-toi que tu es mortel. ».

On retrouve Et in arcadia ego chez deux peintres du XVII° siècle : Giovanni Francesci Barberi, dit Le Guerchin, en 1618, et deux fois chez Nicolas Poussin en 1638 et 1640.

Si l'Arcadie est un pays imaginaire et merveilleux, celui des délices, la Circadie, et son fameux rythme circadien, a des abords plus amers, fidèlement décrits dans cet Et in Circadia ego que je pourrais sous-titrer sans trop me compromettre : "Je suis aussi en insomnie"

« Éclats, lueurs, halos »
(photo instantanée Instax Square sq10)

***

Dans un cube, un lit. Dans un carré, englouti.
Lumières profanes, dédiées, annonciatrices.
Grésillements cycliques, fourbes, des plus diffus
de néons numériques, de bruissements de rue.
Jusqu'aux cuisses les grains se diluent,
En silo me voici, confus, contrit, groggy ...

***

Suite logique dans mon cheminement et mon trajet d'artiste « multiple », Et in Circadia Ego s'est construit en 2017 après l'invitation à contribuer pour la 2ème fois à l'aventure de Huit, (numéro 7 - "Rêve"), revue annuelle de poésie et d'arts, et ma propre confrontation à la fois à l'écriture et à l'insomnie.

C'est aujourd'hui sous la forme d'un carnet fragmenté d'écrits illustrés que cet objet unique veut se livrer à tous.

Les illustrations sont le reflet de la multiplicité de mon travail graphique durant ces 25 dernières années : techniques mixtes sur carton & traitement numérique, avec ou sans boîte lumineuse, et photos instantanées (Instax Square Fuji sq10 et Polaroid 600).


(techniques mixtes sur carton & traitement numérique)

***

Embrassades inespérées
Trop vite savourées,
Baveuses, langoureuses,
Trop vite évacuées.
Fébrile contour de mes reins,
Subtils, les frôlements de tes seins,
Sans frein, le corps à corps s'inflige
La chaleur de nos adieux prochains.
Et que notre échange au creux des mains
Soit la digne signature,
Volubile, de nos destins.

***

(boite lumineuse, techniques mixtes sur papier & traitement numérique)

A quoi va servir le financement ?

Le carnet illustré sera un beau livre au format 15 x 21 cm à la française d'une centaine de pages, couverture forte, papier Muken Print Cream main 1.8 115 g/m² (300 g/m² pour la couverture), dit "bouffant" et de belle teinte, reliure dos carré collé. Il sera imprimé en numérique à 100 exemplaires.

Le livre sera imprimé et réalisé par Escourbiac l'imprimeur, référence dans le beau livre d'Art, et ayant de plus la particularité de cumuler son unité de production dans le Tarn et un show-room parisien.

Vous l'aurez compris, j'ai besoin de 1750 € pour financer la réalisation de mon premier livre. Et pour cela, j'ai besoin de vous !

De votre soutien financier, bien sûr. Mais pas seulement ! J'ai aussi besoin de vos encouragements, du relais que vous pourrez apporter au projet. Le crowdfunding fonctionne sur le principe de l'effet de boule de neige : parlez du projet autour de vous, sur les réseaux sociaux, sur vos pages, dans les groupes ou communautés que vous fréquentez !

La principale contrepartie que je vous propose est bien sûr le livre.

Je vous propose également :

  • des cartes postales de la couverture du livre.
  • des TIRAGE ORIGINAUX paraphés d'une photo instantanée, tiré du carnet, contrecollé sur papier vélin (signé, daté, titré et mention T.O. au dos), limité à 15.
    La photographie originale sera à choisir entre nous parmi les instantanés du livre.
  • des RETIRAGES d'un instantané, signé, numéroté, parmi les instantanés du livre - il ne s'agit pas de Tirage Original dans ce cas-là.
  • le TIRAGE FINE ART de OMBRES SUINTANTES au format 15x21 ((boite lumineuse, techniques mixtes sur papier & traitement numérique), limité à 5.

À propos du porteur de projet

Natif de Toulouse, Patrick Barthet s'engage jeune dans la pratique du dessin et de la peinture au sein d'ateliers privés toulousains (Atelier Catherine Escudié et atelier de Robert Raby). Après avoir étudié les Arts Plastiques à l'Université Jean Jaurès (ex Mirail), le voila parti en 1997, la fleur au pinceau, à Paris pour une fin de cycle à la Sorbonne.

Avec quelques boulots alimentaires au compteur, dans le secteur culturel, il n'oublie jamais de se consacrer à ses passions créatives, parfois abouties par des expositions intimistes, à Paris et à Toulouse.

Touche à tout de tempérament, il s'investit humblement autant dans le graphisme, la photographie, la peinture, que le design ou dans le web. D'ailleurs, depuis une formation à Gobelins en 2012, il travaille avec parcimonie, à des projets digitaux, de proximité, à la fois conseiller et concepteur.

C'est alors qu'il recentre, d'un autre côté, ses activités, sur la création de luminaires d'ambiance, intimistes, et sur la photo instantanée qu'il redécouvre ludiquement.


HOPOPOP - luminaire d'ambiance, sur pied amovible

WESH VITRINE - Expolaroid Toulouse, avril 2016


Plus récemment, suivant son instinct, il s'initie librement à l'écriture. Sans vouloir se figer dans un statut particulier, il navigue en eaux troubles, au gré des rencontres, des envies, tout en poursuivant une démarche profondément ancrée dans le travail de l'épaisseur et de la surface, entre construction, introspection et apparence, entre opacité et transparence, jouant sur tout ce qui peut faire strate dans son environnement.

Il se fait surtout partisan d'une poétique de la désuétude, du suranné, de l'incongru, du décalé ou du brut de décoffrage qu'il injecte toujours à petites doses dans ses créations plastiques ou digitales, comme par exemple sur son blog « moi j'dis ça, j'dis rien ».


" Alors ça, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un Sioux."

" La parole est d'argent, mais le silence endort "

" Doucement, doucement, il n'y a pas le feu aux flaques "

" C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres "


"glanages autour d'un verre, deux doses ou parfois plus, de proverbes, dictons ou expressions populaires, à l'envi malmenés, sans bavure triturés, un soupçon déformés : l'humour impromptu d'une humeur spontanée, des lèvres humides pour une humanité partagée..." . Patrick B.

Aujourdhui, il s'attelle à un nouveau projet qui est une suite logique dans son cheminement, son trajet d'artiste « multiple » : la création d'un objet concret, palpable et inscrit dans le durable. A la fois une étape marquante de son parcours artistique, à la fois, une pierre de plus, inédite, à son édifice discret.


Au départ stimulé par une invitation à créer autour du rêve pour le numéro 7 de la revue annuelle de poésie et d’arts, Huit, ce projet s’est développé au travers de cycles d’écriture libre et de création visuelle dans un dialogue parfois échevelé. Les uns comme prolongements des autres, en écho ou en surenchère et alternance, d’aléas créatifs et de vécus intimistes. Se sont tramés alors des cheminements à la lisière de mondes qui parfois se côtoient ou s’ignorent effrontément mais qui souvent s’affrontent douloureusement.

Entre parcours chaotiques et retour sur expérience, les avancées nocturnes à tâtons sur des pistes diurnes quelques peu incertaines, ont mené vers cet objet unique, comme préambule, avec l’envie un peu folle de le partager. Et inviter à tisser sa propre toile, à dérouler le fil des mots, dans les méandres de ses propres remous, parmi les traits incisifs et  les lueurs diffuses, pour faire de l’un, un autre, multiple, aux facettes, troubles, irisées, voyages entre fourbe fantasmagorie et sourde réalité.

Au final, de détours en stations (14 + une, au total...), c’est sous la forme d'un carnet d'écrits pluriels que cet objet original veut se livrer à tous, illustrés de fragments picturaux, graphiques, de montages photographiques de dispositifs lumineux et de photos instantanées.


Et de fait, c'est tout naturellement que ce carnet veut voir le jour au sein d'un évènement artistique auquel Patrick Barthet participe. Sa maturation aura pleinement sa place en parallèle d'Expolaroid, le mois de la photo instantanée qui a lieu chaque année en avril partout en France (et au delà). Pour sa 3ème participation à Toulouse, en compagnie de Karine Marco (Astronef Palace) avec qui il a créé le site Polas d'Oc, il exposera notamment des instantanés du carnet ainsi que des travaux anciens et des séries récentes.

Plusieurs expositions auront lieu à Paris après la campagne Ulule. La première aura sûrement lieu au Bell's Kitchen, rue Piat, Paris 20, dans le haut de Belleville.


Ma mère, pour son soutien moral et mécénal.

Karine Marco, qui a insufflé un nouvel élan à ma création artistique, m'a donné l'opportunité d'être vu et lu et qui j'en suis sûr sera d'un grand soutien durant cette campagne.

Marie Piketty, pour son soutien tout au long de la « construction » du projet, et relectrice, correctrice des textes.

Catherine Escudié, mon professeur de dessin et de gravure, qui m’a tout appris des techniques graphiques et beaucoup soutenu durant mes études en arts plastiques.

Les deux lieux d'exposition des photos instantanées originales du carnet, à Toulouse :
La Tienda, place du Salin et Novostore, rue Réclusane.

Gilles Gonord, éditeur de la Revue 17 avec Un thé chez les fous, pour ses encouragements.

Robin du restaurant Les Mésanges, Place Krasucki, Paris 20, qui nous accueillera à Paris pour fêter le crowdfunding, et Fabien et Pascal de La Tienda qui nous accueilleront de leur côté à Toulouse.

Alain Escourbiac, l'imprimeur, pour ses conseils précieux.

Chistian Dupuy, Netalinea, pour son aide dans la réalisation de cette campagne inédite pour moi.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet