BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Ciné SearCus

Un cinéma déjanté, en voilier !

À propos du projet

Un immence MERCI à toutes celles et à tous ceux qui nous ont permis d'atteindre les 100 % du 1er objectif de notre collecte, c'est beau !

Et on a encore envie de rêver un petit peu ! Alors à J- 3, on se sent pousser des ailes, et on lance un nouvel objectif : un second pallier à 5 000 euros ! On pourra ainsi couvrir une partie des frais de notre future résidence prévue en Guadeloupe début 2018.
N'hésitez donc pas à continuer vos partages, vos soutiens... Et que vive le spectacle en bateau !!


 

Ciné SearCus, c’est un concept, un genre, une troupe, un spectacle, un mode de vie !

Parti pour être un projet collectif à 3 voiliers, Ciné SearCus a évolué au gré du vent et grandira au fil de l’eau ! Le projet se concentre aujourd’hui autour du voilier Dominao, de Pauline et Yann ( les fondateurs de l’association "Aux Cinéphiles de l'eau"), et leurs 2 enfants. Accompagnés d'équipiers amoureux de la mer et du spectacle, ils ont monté un cinéma déjanté, qui est joué à chaque escale de leur voyage.

La première version du ciné-spectacle a tourné en Bretagne durant l'été 2015, à quatre (Pauline, Yann, Surya et Groben) :

« Un cinéma, venu à la voile, se monte sous vos yeux, en musique, par 4 hurluberlus, pour vous concocter une projection déjantée. Mais c’est quoi ce cirque ? »

A partir de l'Espagne, nous nous sommes concentrés sur une version à deux, en couple, pour être autonome et non dépendant des artistes/équipiers de passage. Cela ne nous a pas empêché de jouer le spectacle à 3 avec Groben, ou encore à 5, lorsque l'on a rejoint aux Canaries Paolo et Sandra, capitaines d'"Asikel", le second voilier du projet.

Nous sommes restés quelques mois aux îles Canaries, présentant Ciné SearCus dans les différentes îles de l'archipel, avec en plus une fanfare pour jouer en rue dans la journée :

Après quelques mois de pause, nous avons rejoint le Sénégal en novembre 2016 pour présenter notre ciné-spectacle dans des villages de Casamance où nous avions séjourné lors de notre premier voyage avec le bateau-cinéma. Nous sommes restés trois mois puis avons fait cap sur le Cap Vert en février 2017 pour préparer notre transatlantique.

Nous avons traversé l'Atlantique en famille en avril 2017, en 24 jours, de Mindelo au Cap Vert à Marie-Galante en Guadeloupe. Depuis, nous naviguons dans différentes îles des Antilles ( Guadeloupe, les Saintes, Dominique, Martinique) jouant quand l'occasion se présente.

 

Ce projet a maintenant trois ans, et cela fait plus de deux ans que ce cinéma déjanté voyage en voilier autour de l'Atlantique. Et on peut vous dire que ça use le matériel ! On a prévu de s'organiser une tournée aux Antilles pour fin 2017 - 2018, dans les alliances, marinas, places de village, bars et autres lieux suceptibles de nous accueillir. Pour ce faire, on a besoin de réinvestir dans un peu de matos, d'où cet appel à nous donner un petit COUP DE POUCE !

 

Un ciné-spectacle qui voyage en voilier, ça donne quoi ?

Quelque chose de bien, forcément !

Vous pouvez découvrir notre cinéma déjanté dans notre tout nouveau teaser sorti à l'occasion du lancement de ce financement participatif ! La vidéo est visible en haut de la page, en cliquant sur la photo en entête ; elle montre la dernière version de notre ciné-spectacle et revient notamment sur notre passage au Sénégal.

Et avant, ça donnait ça ( les images sont essentiellement filmées aux îles Canaries l'an passé) :

Résumé :

"Ciné SearCus vous présente un évènement unique, qui a voyagé en voilier de la Bretagne jusqu’aux Antilles, en passant par l’Espagne, le Portugal, les Canaries, Madère, le Sénégal et le Cap Vert.
Vous découvrirez un cinéma déjanté, comique et surprenant, pour tout public, qui mélange des projections avec du théâtre et de la musique. Les thèmes des courts-métrages sont variés : fantaisie, humour, écologie, réalité sociale…
Cinéma, accordéon, jeux d’écran et autres péripéties, c’est un voyage d’images et de sons qui vous attend ! "

Et oui, chez Ciné SearCus, on fait notre cinéma pour en faire un spectacle, on s’improvise circassiens, musiciens, on fait des films, on les diffuse... et on s’amuse avec !

 

NOTRE ITINERAIRE

 

Ciné SearCus EN IMAGES

Première version du spectacle en Bretagne - mai 2015

 

Tournage du film "Ciné SearCus Charter" - septembre 2015 en Galice

 

A Porto-Santo, archipel de Madère - novembre 2015

 

Sur l'île de La Palma, aux Canaries, pendant le festival de Los Llanos - février 2016

 

El puerto de Tazacorte, La Palma, îles Canaries

 

Valle Gran Rey, La Gomera, îles Canaries, mars 2016

 

San Sebastian de la Gomera et Puerto Mogan à Grande Canarie, avril 2016

 

Tournage du film "La revanche de la mer" à San Sebastian de la Gomera

 

Navigation en musique et Dominao sous voile - îles Canaries

 

Arrivée au Sénégal en novembre 2016, ici à Sipo dans le Siné Saloum

 

Première fois qu'un cinéma (et un spectacle !) se produit au village de Sipo

 

Projection du cinéma déjanté à Sipo puis à Cachouane en Casamance - janvier 2017

 

8 ans plus tard, on est de retour au village de Niomoune, en Casamance

 

Ciné SearCus au quartier de Som à Niomoune, Casamance - janvier 2017

 

Ciné SearCus family au carnaval de Mindelo au Cap Vert - Février 2017

 

Ciné SearCus au centre culturel de Mindelo au Cap Vert - mars 2017

 

Traversée de l'Atlantique en avril 2017 pour arriver aux Antilles, ici aux Saintes

 

"Ciné SearCus" chez "Gwada Circus" en Guadeloupe, mai 2017

 

Prochaines dates à suivre très prochainement aux Antilles, fin 2017/début 2018... Avec on l'espère du tout nouveau matos !

On rentre ensuite en Bretagne l'été prochain, et on cherchera des dates !

A quoi va servir le financement ?

Cette collecte a essentiellement pour but d'acheter du matériel pour le spectacle. L'ordinateur a planté, les enceintes sont en train de rendre l'âme, et on a un besoin urgent d'investir dans du matériel de lumière, vous voyez le topo !

Nous avons donc besoin :

- d'un ordinateur pour projeter les films.

- deux enceintes avec un amplificateur.

- un projecteur de scène et deux spots à LED.

- un micro cravate et un micro instrument.

- des cables et des connectiques.

- un flight case, tubes PVC pour le décor.

On estime tout ça autour de 2500 euros. On n'a pas prévu vraiment large, sachant qu'il faut compter une hausse du prix d'achat par rapport à la France ( en comptant les frais de transport ou l'achat sur place aux Antilles mais plus cher...).

Il faut ajouter à cela le coût :

- des contreparties que l'on estime à environ 600 euros.

- pourcentage Ulule de 320 euros (8%).

- stock de tee-shirts à 600 euros (et si on a plus de sous, et bien on achète plus de tee-shirts).

Voilà ce que l'on espère. Après, dans l'idéal, on aimerait organiser une résidence en fin d'année en Guadeloupe, ce qui amènerait certains frais (billet d'avion pour notre cher metteur en scène, frais de logement pendant la résidence...). Mais pour cela, on verra dans une seconde étape, si la campagne marche bien !

 

Vous êtes sans le sou ?

Ne culpabilisez pas de ne pas pouvoir participer financièrement, on sait ce que c'est d'être fauché !

Vous pouvez tout de même faire votre part de petit colibri, en parlant de notre projet autour de vous, à vos amis, familles, collègues, réseaux associatifs... En diffusant cette page sur vos réseaux sociaux, ce sera déjà un énorme soutien pour nous !

Si vous connaissez des endroits où l'on pourrait jouer aux Antilles, et en prévision du retour, en Bretagne, ou ailleurs en France, on est toujours ouvert aux propositions !

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante : cinesearcus@gmail.com

 

Cette collecte est également l'occasion pour nous de réimprimer des tee-shirts ! On nous en demande souvent après nos représentations, mais on n'a jamais eu les sous pour réinvestir là-dedans... On espère bien y remédier grâce à vous !

L'idée est d'en sortir dans différentes tailles et modèles (pour les femmes, ce sera un débardeur). Pour les couleurs, on aura deux choix, le noir car c'est ce qui est le plus demandé, et une couleur plus vive. Pour les enfants une seule couleur et deux tailles : 6 et 12 ans. Si vous commandez un ou plusieurs tee-shirts, on vous écrira pour vous demander vos choix avant l'envoi.

Un tee-shirt Ciné SearCus, voilà ce que ça donne :

À propos du porteur de projet

LES ACTEURS DE CE CINEMA DEJANTE

 

Pauline Le Péculier

Je ne me considère pas comme navigatrice, ni même comme artiste, et pourtant je vis et voyage sur un bateau, depuis plusieurs années maintenant, et je joue le rôle de la directrice dans un ciné-spectacle !

J'ai découvert le milieu de la voile lorsque j'ai rencontré Yann, en 2005, et on a monté notre premier projet de voyage, le bateau-cinéma, pour mêler nos deux passions : le bateau pour lui, le cinéma pour moi. Et on continue ainsi depuis dix ans maintenant !

J'ai plusieurs rôles au sein de ce projet : j'ai d'abord travaillé autour de la recherche de courts-métrages pour les diffuser lors de nos projections, tout en découvrant et en m'appropriant un rôle dans le spectacle. Je m'occupe également de toute la partie communication, autour du voyage (rédaction d'un journal de bord sur notre site internet, alimentation de la page facebook) et autour du projet (écriture du projet, recherche de dates pour Ciné SearCus, négociation avec les marinas, mairies...). Autour de notre belle aventure, j'ai également un projet de film, je suis donc souvent avec ma caméra pour filmer ce que l'on vit. C'est d'ailleurs notre premier voyage en voilier qui m'a donné l'envie de réaliser un film (j'ai sorti en 2010 mon premier documentaire « le bateau-cinéma, de Bretagne en Casamance »).

Enfin, sur l'eau, pas d'école ni de nounou, je m'improvise mère au foyer, m'occupant de nos deux enfants 24/24 ! Bref, on ne s'ennuie pas à bord de Dominao...

Yann Illien

 

Fin 2017 : qui suis-je ??

Un marin musicien,

un papa technicien,

un soudeur, un rêveur c'est certain.

Un capitaine pour l'heure,

un jongleur qu'a pas eu peur,

un acteur de mon propre destin.

Un autodidacte sans tact,

un peu une tête à claque,

un artisan des rêves... les miens !

Un charpentier heureux,

un colibri qui fait ce qu'il peut,

un amoureux du faire de mes mains.

Un être ivre de liberté,

un pilier des belles soirées,

un constructeur de demain.

Yann Illien, humain,

collectionneur d'utopies concrètes,

et protagoniste cinésearcussien.

 

Benoît Guérin

Benoît Guerin, Groben, crieur de rue..dru, comédien, et des fois metteur en scène, musicien, avec un peu de cirque...

Quand je suis arrivé à bord du Ciné SearCus, je me suis dit :
"Ouahh, y'a tout ici : les bateaux, un cinéma, des musiciens, et des sur-actifs super sympas !
Mais, elle est où la matière... artistique ? Hein, elle est où ?"
Puis j'ai réfléchi, pas trop longtemps, après ça fume dans ma tête.
Je sais faire du théâtre, du cirque , de la musique, de la danse, j'aime présenter les spectacles comme Monsieur Loyal au cirque.
Alors le Ciné SearCus, je vais essayer de les aider et d'y participer!
Et c'est là qu'ils m'ont répondu :
"Ben, c'est pour ça que l'on t'a appelé ! »
Et moi de sur-enchérir :
"Ahhhhh... bon. Au boulot."
Et depuis mars 2015, nous enchaînons entre résidence de travail, formation artistique, choix des courts métrages, navigation, fanfare et implantation du Ciné SearCus et de son écran dans tous les ports, villes et villages rencontrés : Bretagne, Galice, Portugal, Madère, Canaries, Casamance, Cap-vert..
Maintenant, la nouvelle étape qui nécessite une résidence artistique : l'arc antillais ! Je doois y aller, les retrouver pour travailler.
Toutes ces expériences feront du Ciné SearCus, à l'heure du retour en terre bretonne, un ciné-spectacle richexceptionnel... On l'espère !
C'est une aventure humaine, un carnet de voyage poético politisé, mais pas trop, un ciné-spectacle humoristico-engagé... ?
C'est le Ciné SearCus.

 

NOTRE MOYEN DE LOCOMOTION : LA VOILE !!

Comment déplacer une famille de quatre, avec des copains, un cinéma, des outils, des instruments de musique, des vélos, 500 litres d'eau, deux mois de vivres ?

Pour nous, le voilier reste de loin, pour se déplacer entre les continents, le moyen le plus économique, écologique, et logique !

Le voilier Dominao

On a acheté ce bateau à la suite de notre premier voyage avec le bateau-cinéma. On avait alors un bateau en polyester, un aloa 34. On rêvait d'un peu plus grand, un peu plus solide, il a fallu deux bonnes années de chantier à Yann pour y arriver ! Dominao est un bateau en acier de 11m80, avec tous les avantages d’une carène « Jean-Marie Finot » et le volume d’un « Gilbert Carroff ». C’est un plan de rêve d’Antilles, modifié au niveau de l’étrave qui est plus étirée, avec en plus un bout dehors qui permet de disposer d’un gréement en ketch sur cette carène habituellement gréée en sloop.

Le pont est également modifié d’un château arrière style Galápagos et dispose d’un cockpit central. Le volume intérieur qu’apporte cette disposition est époustouflant par rapport à l’espace un peu trop confiné qu’offre généralement un rêve d’Antilles. Bref, c'est un bateau qui nous plaît, un bateau familial, robuste, prêt à faire vivre une famille de 4 (plus des équipers de temps à autre !) tout en affrontant l'océan !

 

Vous pouvez découvrir l'intérieur de notre voilier "Dominao" en visionnant notre vidéo du "Ciné SearCus Charter" :

 

 

LA STRUCTURE PORTEUSE

 

L'association "Aux Cinéphiles de l'eau" va fêter ses 10 ans en fin d'année, c'est le moment de rafraîchir son équipement !

Elle a été crée à Pontrieux en Côtes d'Armor en décembre 2007, autour de la création du projet du "bateau-cinéma". Son but est de développer les activités culturelles sur l'eau.

Site internet : www.auxcinephilesdeleau.com (la rubrique journal de bord retrace notre voyage depuis 2007)

Facebook : www.facebook.com/cinesearcus où vous pouvez retrouver pleins de photos de notre voyage et d'autres vidéos incluses dans le spectacle, tout en vous informant de nos futures dates de représentation

 

Si vous avez un petit temps devant vous et l'envie de découvrir le projet du bateau-cinéma, c'est par là :

 

 

LA GENESE DU PROJET

 

En 2006, un premier spectacle sur bateau a été monté par une partie de la troupe actuelle, le spectacle s'appelait "L'utopiratée", et était joué sur le premier bateau de Yann, le voilier "Evaloa".

L’histoire était simple et porteuse de sens : un équipage embarque pour aller à la recherche de l’île de la Félicité, mais tout ne se passe pas comme prévu… Le spectacle mêle théâtre burlesque, cirque et musique, le tout sur un bateau ! On peut voir « l’Utopiratée » comme les origines du bateau-cinéma, puis du projet Ciné-SearCus .

Ils ont tourné en Bretagne l'été 2006, et ça donnait à peu près ça :

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet