BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

"Le Cinéma français c'est de la merde !"

Le NOUVEAU volume, 164 PAGES pour 75 NOUVEAUX FILMS FRANÇAIS dénichés parmi les plus magiques et incroyables ! L'ULTIME CADEAU de NOËL !

À propos du projet

Après deux incroyables volumes en 2016 et 2017, qui mirent le feu aux poudres et déclenchèrent l'apocalypse..

 

voici enfin poindre sous nos yeux désireux la

 

 

Zieutez un peu ce que les lecteurs disaient à propos du deuxième volume du bouquin !

A quoi va servir le financement ?

 

Comme avec les cinq premiers volumes du grimoire Distorsion (X, épuisé, puis Shock, Ventre, Infernal et Dictature) et le bouquin "Le Cinéma français c'est de la merde !" et son premier successeur, la Deuxième manche, précommander ici cette publication sur Ulule va permettre aux contributeurs de la recevoir directement chez eux. Mais aussi et surtout, pour nous, à conserver notre indépendance totale, comme c'est le cas depuis quatre ans maintenant, et à rester en liaison directe avec les lecteurs et spectateurs de nos créations diverses ! Et c'est donc grâce à vous, premiers lecteurs, vous qui précommandez, que ces créations existent ensuite en librairie dans tout l'hexagone, une fois la précommande finie. Accessoirement, la précommande permet aussi la rémunération des auteurs, des dessinateurs, de l'équipe. Tout ça pour dire que c'est pas de la branlette, ni même de la com' à bas prix. C'est, pour nous, les lianes de l'indépendance et d'une certaine liberté. Voyez-vous, au-dessus de nous il n'y a personne : ni grand groupe, ni investisseur, ni banque, ni crédit. Il n'y a que vous, et nous. Et c'est bon !

Participer à la précommande, ça n'est donc pas seulement "recevoir le truc chez soi". C'est aussi être impliqué directement dans l'existence de ces apocalypses que nous proposons. Si le nombre minimum de précommandes n'est pas atteint, cette objet sera peut-être le dernier. Tout simplement ! Et plus nous aurons de précommandes, plus il sera facile pour nous tous de continuer à produire des choses folles. Pour nous, ça n'est pas un hobbie du dimanche, c'est un putain de travail passionnant. Et qui dit "travail passionnant" dit "implication et moyens". Nous avons tous ici une volonté de résultat plus inventif, plus fou, plus créatif et exigeant que ce qui se fait dans le domaine en France. D'ailleurs, qu'est-ce qui se fait vraiment "dans le domaine", en France ? L'esprit distordu est unique !

En ces temps où les créateurs peuvent rentrer en contact direct avec les fans et le public, des outils comme Ulule sont très utiles. Presque essentiels.

Des gars connus comme Jan Svankmajer, Rob Zombie ou Dario Argento (voir plus bas la photo !) ont fait appel au financement participatif. Parce que ça fait partie du futur, parce que ça diminue les intermédiaires inutiles, parce que ça accélère la création, parce qu'une impulsion, une vision, peut être proposée directement au public sans faire le tour des bureaux de décideurs de tous poils.

Hellyeah ! C'est à vous maintenant !

 

À propos du porteur de projet

Mais alors bordel, qui sont les missionnaires qui signent "Le Cinéma français c'est de la merde !", Mandale finale ?

Une bande de mutants, membre du mouvement Distorsion, et qui piétinent la grisaille culturelle, artistique, créative, et rebouchent la couche d'ozone. Cette équipe faisait partie de ceux qui concevaient le magazine Metaluna, et nous avons parcouru divers horizons.

Allez, pour le plaisir, on la remet, on ne s'en lasse pas.

Le premier volume du bouquin, dans les mains de son icône absolue !

Et voici à quoi ressemblent les incroyables maquettes des deux premiers bouquins, "Le Cinéma français c'est de la merde !". Ce troisième est aussi fou.

 


 

 

Et ça c'est nous :

Fondateur de Distorsion, auteur dans tous les bouquins et directeur de création des trois "Cinéma français c'est de la merde !", Rurik Sallé est aussi acteur et compositeur. Habitué de Groland, on pourra le voir bientôt dans le court "Plus proche de l'info" et dans un film assez dingue dont vous entendrez parler assez vite, si la vie vous porte jusque là. En temps que compositeur, il a fondé le groupe Fugu Dal Bronx, et récemment signé la b.o. du doc sur Douglas Trumbull "Trumbull Land". Il a co-créé le magazine Metaluna (avec Jean-Pierre Putters), longtemps écrit dans Hard n' Heavy, Mad Movies ou L'Écran Fantastique, présenté les émissions Cinémad et Panoramad pendant 5 ans sur MadMovies.com, été chroniqueur cinéma dans l'émission TV + ou - Geek, et il a concu l'émission web distordue de cinoche (Titre Provisoire). Jambon.

Jean-Pierre Andrevon est une légende de la littérature de science-fiction en France. Mais une légende vivante ! Du coup, on l'a mandaté pour choisir quelques films et nous en parler dans le bouquin. Et il a dit oui parce qu'il a bon goût et qu'il est cool. On aime bien les gens qui s'appellent Jean-Pierre Andrevon et qui ont bon goût tout en étant cools.

Aude Boutillon a écrit pour le site Écran Large, puis a fait partie de toute l'aventure Metaluna, en tant que secrétaire de rédaction et rédactrice, tout comme dans Disto d'ailleurs. Elle est aussi photographe avec ses trous oculaires. Elle a écrit dans les deux premiers "Le Cinéma français c'est de la merde !", mais pas dans celui-là parce que, je cite, "Il y a des oeufs mais les moufles ". Elle est aussi correctrice des trois volumes.

Virgil Iscan écrit pour les publications Pop Corn, Vice, et aussi pour Geek. Il est aussi le fondateur de la Enki Bilal Appreciation Society, dont il est seul membre.

Julien Savès est producteur et/ou réalisateur au sein de la boite de prod Broken Prod, et a organisé pendant plusieurs millions d'années les Apéro Projo sur Paris. Il a écrit dans les trois bouquins, et dans tous les Distorsion, et sa barbe n'a que trop duré.

Laurent Assuid a été notamment maquettiste de Hard n'Heavy, et créateur avec Rurik Sallé de l'aspect graphique de Metaluna et Distorsion. Il est aussi l'homme à tout faire du prozine/magazine/revue/paris-brest au jambon Tonnerre de bulles. Ici, il a écrit et co-maquetté. Il aime les ravioli, c'est une véritable obsession chez lui.

Christophe Chenallet a été à l'origine du site Filmdeculte.com, qui est un site avec des films. Il ramène des calissons mais n'en mange pas, et ça c'est bizarre. Il a écrit sur plein de films dans ce bouquin.

Laurent Fénoglio mangeait, fut un temps, deux kebabs à chaque visite chez le turc. On ne pouvait pas rivaliser. Aujourd'hui, il dessine et écrit dans les publications Distorsion, et mange des choux.

Marjolaine Gout a une perruque. Elle a écrit pour Écran Large (peut-être est-ce encore le cas d'ailleurs), elle travaille avec l'Inde (mais qu'y fait-elle ?), et même sur les décors du Iznogoud de Patrick Braoudé ! Et elle répond aux sms avec une rapidité assez étonnante sur le moment. Mais elle les lit quautre jours après leur réception.

Clément Deneux a mis son père en string dans son court-métrage Zombinladen. Il est l'un des trois graphistes maquettistes de ce bouquin, et signe deux illustrations.

Jérôme Pottier milite à la CGT ou des trucs comme ça. Pourtant, il vit dans une maison de 19 pièces, et ne conduit pas sa Porsche lui-même. Étonnant.. Parmi les choses qui le concernent, Les Films de la Gorgone, Culture prohibée, Ciné-Club de la Salle Saint Gobain.

JessX dessine et écrit. Il dessine davantage qu'il n'écrit, mais il écrit bien quand même en général. Il était là le jour où Kennedy s'est fait plomber. Ça pourrait même être lui.

Jean Streff a fait un paquet de choses dans l'édition, réalisé et scénarisé des films, écrit une ribambelle de bouquins sur le fétichisme, le sado-masochisme (son bouquin Le Masochisme au cinéma a d'ailleurs été interdit d'affichage, de publicité et de vente aux mineurs en 1978. Pas très distordus les costards-cravates !), mais aussi des romans, ou des ouvrages traitant du désir ou du fantasme. Il n'est pas exclu qu'il s'intéresse à la chair, mais vous savez, les rumeurs..

Et puis pas mal d'autres aussi, comme Vincent Lebrun, Philippe Ross, Giovanni (avec un nom italien), Alexandre Hervaud...

Et les ILLUSTRATEURS, alors ?

Il y a 13 illustrateurs dans ce bouquin. TREIZE !

Cité plus haut (il écrit également dans le bouquin), JessX dessine notamment pour Speedball, a signé des affiches de concerts, des strips, et des strips-concerts. Dav Guedin a cosigné les graphismes du très bon clip de Catherine Ringer, "Punk 103", et a récemment signé l'excellent album Breizhskin, ainsi que Confessions d'un puceau. Will Argunas est l'auteur de la série d'albums Pure fucking people, et d'autres choses aussi. Pas possible qu'il n'ait fait que ça ! Tomahawk est l'auteur des séries incroyables Los incognitos et Los trashos, et il dessine au Posca 3D, que même Posca© ne sait pas que ça existe. Laurent Fénoglio écrit aussi dans le bouquin, donc y'a déjà des trucs sur lui plus haut, tu remontes et tu lis. Idem pour Rurik Sallé, d'ailleurs, ou Clément Deneux. Lenté Chris, lui, a aussi signé la fantômatique couverture de Distorsion Infernal. Il est grand, il a des lunettes, une barbe, autant dire qu'on l'identifie aussi facilement que Slash. On n'a toujours pas rencontré Jérémie Vauclin, preuve qu'il n'existe probablement pas. Gregory Lê est vietnamien d'origine, et pourtant il a du talent. C'est le monde à l'envers ! Benoît Lamare est un obsédé des tickets de caisse. Dessus, il grave ses fantasmes. Un pervers, un vrai. Arnus est un habitué de Distorsion (le logo, c'est lui !). Son style est à ranger entre la poire et le fromage. Enfin, Jan Kounen est un jeune homme plein d'avenir qui nous a filé une illustration surprenante pour ce bouquin, et qui a également, nous dit-on, réalisé les longs-métrages Dobermann, Blueberry - l'expérience secrète, 99 francs ou Coco Chanel et Igor Stravinsky.

_____________

Distorsion est hébergé par Zantrox, vaisseau-mère naviguant depuis 22 ans. Depuis deux fucking décennies, Zantrox a publié des choses, organisé des concerts, des projections, des expositions, produit des vidéos, et sorti des disques pour les trous de chaque côté de la tête, via le label Distornoïz : la mini-compil Distornoïz, l'introduction fin 2016, premier disque distordu, mais aussi l'album de Rurik Sallé Quatre semaines dans la pénombre en octobre 2017. On trouve toutes ces belles choses sur Le Distore ! Et même des tapis persans.

Distorsion, le site : Distorsion.Tv

La page fessepuke

Le touitaire

Le insbadgam