BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Chroniques de Metallah

Univers de Science Fiction

  • Extrait aléatoire du tome 2

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet.

  • Extrait aléatoire du tome 2

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet.

  • Extrait aléatoire du tome 2

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet.

  • Dernier extrait "offert" du tome 2

    Bonjour à tous,
    Ceci est le dernier extrait "gratuit" que vous pourrez lire sans contribution.
    Les prochains extraits (un par jour) seront seulement accessibles pour les soutiens de ce projet. 

    En espérant vous retrouvez parmi les soutiens ;) 

    Hyrthon manqua plusieurs fois de se faire mordre son bras nu. Quelques éraflures lui zébrant la peau faisait perler quelques gouttes de sang excitant les Vampyres.
    Soudain une explosion dispersa dans une bouillie de sang une vingtaine des Vampyres. Les combats cessèrent et les regards se portèrent vers le centre de la salle comme si le temps s'était brusquement arrêté. La lumière intense qui avait accompagné l'explosion faiblissait doucement tandis que la fumée s'évaporait progressivement faisant apparaître les restes sanglants des Vampyres tuées dans le sinistre.
    Une brèche apparaissait clairement à l'endroit de l'explosion. Le trou béant sur le sol carrelé du harem semblait donné sur le sous sol. Un cratère vers lequel le sang des Vampyres coulait doucement. Celles ci toujours immobile paraissaient attendre quelque chose, elles fixaient l'ouverture d'un regard inquiet. L'une d'elle avança vers le trou prête à bondir lorsque soudain un tir venant de l'ouverture l'arrêta net lui arrachant d'un coup la tête qui éclata.
    Tandis que le corps de la Vampyre continuait d'avancer, cinq silhouettes sortirent de la brèche comme lévitant. La suceuse de sang s'engouffra dans le trou où elle disparut tombant comme une vulgaire poupée de chiffon. Cinq jeunes femmes vêtues de longues robes pourpres et armées de pistolets et d'un fusil à pompe pour celle qui paraissait être la plus âgée. Cette dernière esquissait un sourire de satisfaction des plus inquiétants malgré le fait qu'elles arrivaient au bon moment.

    Hyrthon et son frère les décrivaient du regard de la tête au pied. C'était à première vue des sorcières, du moins elles étaient doués de certains pouvoirs magiques. Hyrthon ne les identifiait pas, leurs habits faisaient d'elles des prêtresses certainement. Ces robes pourpres au décolleté des plus profonds moulaient leurs formes d'une façon des plus provocantes. Quel pouvait donc être cette religion dont elles étaient les gardiennes ?
    Soudain, les Vampyres, pleines de rage après ce nouveau coup contre l'une d'entre elles, plongèrent comme un essaim sur les intruses. Les deux frères en profitèrent pour se jeter dans la bataille tandis que résonnaient les coups de feux. Armée de son fusil à pompe la jeune femme tirait à toute allure sur chacune des suceuses qui se jetaient sur elle, visant leur tête, celle ci explosait dans une gerbe de sang. De son côté Hyrthon les empalait de son sabre les uns après les autres tout en évitant les balles de ces jeunes femmes arrivaient miraculeusement. Kuthixo, lui, se contentait de les laisser se jeter sur lui tranchant leur gorge à la dernière seconde comme si le sang qui jaillissait de la plaie béante et l'aspergeait abondamment lui procurait un plaisir intense et malsain.
    En quelques instants ce fut un massacre. L'intervention des mystérieuses jeunes femmes avait sauvé les deux frères. Il ne restait plus du gigantesque harem de Vampyres que dix pauvres femelles apeurées repliés contre un mur mais toujours aussi remplies de haines après ce carnage dont elle avait été la cible

  • Extrait aléatoire du tome 2

    Le ghul s'avança vers le trône où siégeait l'Empereur Akhenseth. Deux soldats protégés par des armures lourdes l'entouraient et une quinzaine de guerriers suivait tout autant armés. Alors qu'ils marchaient vers le trône les cliquetis métallique résonnaient dans la salle où le silence s'était fait soudainement à leur entrée. Arrivé à quelques pas le chevalier enleva son casque découvrant un visage meurtri par de nombreuses cicatrices. Il posa ses yeux sur la pierre noire qui pendait au cou d'Akhenseth puis les leva vers lui rencontrant son regard noir.

    L'Empereur frissonna. Il ne se souvenait pas avoir déjà vu un visage aussi défiguré, les blessures se chevauchaient et boursouflaient une peau à présent à vif. L'individu ainsi entouré de ces soldats harnachés de lourdes armures possédait une aura qui impressionnait toute l'assemblée, Akhenseth aurait pu l'accueillir comme un monarque, personne n'aurait trouvé à redire. Personne n'aurait souhaité combattre ces géants en armure qui les dépassait tous d'au moins une tête.
    Le chevalier mit un genoux à terre et inclina la tête alors qu'une voix glaireuse provenant du tumulte mousseux de la baignoire de Turan se fit entendre :
    « Bienvenu Hantcha
    - Mes hommages Matriarche ! déclara le chevalier alors que ses gardes mirent un genoux à terre dans un même mouvement
    - Nous vous attendions avec hâte chevalier poursuivit Akhenseth. Levez vous !
    - Chevalier ? S'étonna Hantcha
    - Ne soyez pas modeste. Nous n'allons pas nous perdre à des cérémonies inutiles. Tu es à présent chevalier par ma volonté
    - Je serai m'en montrer digne ! »
    Toute l'assemblée connaissait les exploits de Hantcha et ne remettrait pas en question sa nomination. Le colosse parcourut la salle du regard et les dévisagea un à un. Ses yeux inquisiteurs disparaissaient derrière des paupières boursouflées mais chacun pouvait sentir son regard glacial sur lui.
    Le chevalier et ses hommes revenaient des déserts de Wasat où ils combattaient les survivants d'une résistance à présent décimée. La mission s'apparentait à présent plus à une chasse qu'à des batailles rangées. Les rebelles fuyaient à travers les sables brûlants de refuge en refuge empruntant quelques fois d'anciens souterrains. Mais cette mission n'était en rien comparable aux combats sanglants auquel Hantcha et ses guerriers avaient participé.
    Ithmelas savait que derrière chacun des casques des hommes qui accompagnaient Hantcha se cachait un soldat pratiquement invincible. Contrairement aux autres chefs de légion, les vingt soldats qui suppléaient le chevalier n'était pas des ghuls. Ils étaient pourtant craints et respectés, d'ailleurs Ithmelas les considérait comme les meilleurs éléments de l'armée ghul. Chacun possédait les qualités d'un grand combattant mais était aussi un commandant d'une grande valeur. Hantcha les avait choisi parmi les meilleurs, ils venaient de différentes galaxies, la majorité achetée à des marchands d'esclaves, les autres libérés de prisons où ils croupissaient. Et comme chaque chef de légion, ils avaient sous leur commandement cinquante million de soldats chacun. Seules légions composées elles aussi d'une majorité de non ghuls qui jouissaient comme les autres soldats de l'armée ghul d'un statut particulier qui leur assurait dans quelques années une bonne retraite. L'Empereur leur promettait même des terres. Le partage de l'empire assurait la fidélité.